About Author

Morgan Howen

Morgan is an example author of everest news. She has just a dummy image &

Un colistier n’est pas un figurant. Penser pour mieux comprendre et agir ensemble…Pape B Cissoko

On peut emprunter au rugby avec sa capacité à imbriquer chaque élément sans perte, mais aussi Sun TZU dans l’art de la Guerre qui qui parle de potentiel stratégique, d’engagement sans occulter les fragilités et faiblesses (qu’on peut corriger par la formation et la fréquentation). Dans la stratégie, le colistier s’engage et fait corps avec l’équipe et s’adapte aux configurations du terrain (Le marché le dimanche, les tours, les PAP en groupe, les affichages, etc.

Dans la campagne il y aura des moments de réflexions de pause feinte pour observer, évaluer et affiner sa stratégie réactive (figure de la guerre), Sun TZU parle de stratégies offensives et  d’attaques « fatales qui mettent ko-user l’adversaire à la loyale»

Oui un colistier n’est pas un figurant passif, il soutient une vision, un projet, une équipe. Il joue avec le groupe en respectant la ligne directrice qui fonde un groupe : le contrat moral.

Le colistier a une posture amovible mais bien identifiée ce qui ne l’empêche pas d’être mobiliser ici ou là pour réussir une opération ou renforcer une équipe.

Le colistier ne doit pas s’engager à la légère, il devra assumer même s’il n’est pas responsable des faits et gestes du passé. Il voudra apporter son expertise pour faire avancer évoluer les faits politiques et créer une synergie vivante et dynamique avec les concitoyens.

Nous le voyons lors des PAP, les colistiers en entendent, en bavent, sont désolés et c’est le jeu. Lors de ces mêmes portes à portes on entend des choses positives et c’est aussi très bien. Ces critiques sont à entendre à intégrer pour les dépasser en corrigeant par les faits, concrets.

En politique on est comme dans un ring et les arguments et les projets politiques doivent convaincre et ne jamais céder à la tentation des coups bas. L’actualité le démontre en ce moment du côté de PARIS.

Hassan et autres ont beaucoup travaillé pour concocter une liste avec des personnalités, des statuts, des métiers, des sexes, des âges, des figures différentes, et il faut saluer cette équipe avec des personnalités différentes mais complémentaires et c’est ainsi que le groupe poussera pour transformer l’essai, tous ensemble pour réussir.  Ce n’est pas facile la preuve on voit beaucoup de gens qui démissionnent au bout de 3 mois, qui se rendent compte des travers et manquement donc pour éviter ces dysfonctionnements il y a une charte des colistier, pour former une équipe (dans tout domaine Didier Deschamps en foot, en politique, dans une société, etc.

COMMENT TROUVER LES BONS COLISTIERS POUR LES PROCHAINES ÉLECTIONS ?

elueslocalesadmin –

https://www.monmandatlocal.fr/innover-pour-son-territoire/citoyennete-mandat/4289-2/

 

Deux ans sont déjà passés et pourtant, beaucoup pensent déjà au futur, avec pour ligne de mire 2020 ! Les alliances se préparent et créer une liste en s’entourant de bons colistiers ne s’invente pas, voici quelques conseils.

  1. Savoir s’entourer

Les bons éléments de l’équipe : avec qui j’aime travailler, avec qui j’aime moins ? Qui a des idées qui correspondent à ma vision du territoire ? Savoir dénicher les perles n’est pas évident, cependant on a le « feeling » avec ceux qui nous entourent. Écoutez-vous, vous êtes certainement celle qui vous connaissez le mieux !

  • Les associations : démarchez les bénévoles des associations. Ils sont connus et déjà impliqués, ils savent ce que c’est que travailler en équipe et donner de son temps. Ils ont un capital politique important et peuvent être de sacrés atouts auprès de vous.
  • Les commerces : proposez à des commerçants de vous rejoindre, mêmes raisons qu’avec les associations, ils sont au contact de la population et connaissent la vie de la commune. Ils ont souvent un avis sur beaucoup de dossiers et vous permettront d’avoir un regard différent pour bon nombre de prises de positions.
  • Les parents d’élèves, pas forcément ceux de l’APE mais ceux qui vont chercher les enfants, qui se rencontrent au portail de l’école, échangez avec eux, ils sont jeunes, souvent dynamiques et ont envie de faire bouger les choses.

2.Repérer des pépites dans les autres publics, ceux que l’on voit moins

Allez sur le marché, allez aux animations et efforcez-vous de parler aux citoyens que vous ne connaissez pas, vous rencontrerez certainement de belles personnes prêtes à s’engager !

Et votre entourage ? Voisins, ou autres, les connaissez-vous ? Leur avez-vous parlé ? Pensez à ceux qu’on ne voit plus et qui, pourtant, sont bien là !

Prenez conseil auprès des élus avec qui vous repartez. Les « sortants » c’est-à-dire ceux qui se présenteront sur la même liste que vous. Ils ont des amis, des voisins, des connaissances qui pourront leur conseiller des personnes, ou eux-mêmes peuvent connaitre les futurs colistiers !
Attention … proposez cette implication auprès de personnes que vous appréciez et avec qui il vous semble plus facile de travailler, même si on peut être étonné par les nouveaux profils, avoir un noyau dur de personnes en qui on a confiance est toujours un plus.

3.Savoir dire les choses, même celles qui fâchent !

Être transparent est essentiel pour entretenir de bonnes relations avec ses colistiers durant les campagnes électorales. Vous devez jouer la carte de l’ouverture et de la franchise pour préserver les talents qui vous entourent.
Si vous devez annoncer une mauvaise nouvelle, faites-le.

Réunissez toutes les personnes concernées afin de leur donner une information identique en étant le plus concret et précis possible. Vous pouvez aussi créer des lieux d’échanges (réunions, forum sur le site internet, discussions dans un café), pour répondre à toutes les questions de vos collaborateurs.

4.Etre attentif aux interrogations et inquiétudes de vos coéquipiers

Ceux qui vont accompagnent durant les élections cherchent davantage à être rassurés quant à l’avenir. Ils doivent sentir que vous êtes accessible et proche d’eux.
Pendant la période électorale il est fondamental de continuer à comprendre les points de vus de vos colistiers, de rester en contact avec eux, preuve de l’importance que vous leur accordez.

C’est cette proximité qui permet de désamorcer tout découragement et de rappeler les objectifs communs.

5.Maintenir leur motivation

Motivez votre équipe en proposant de nouvelles compétences ou de nouveaux projets.
Montrez-vous optimiste quant aux élections, ne laissez pas paraître votre inquiétude en cas de problèmes ou d’imprévus durant la campagne. Si les personnes qui vous entourent et vous soutiennent vous voient motivé, gagnant et sur de vous, ils le seront tout autant !

À vous de jouer pour trouver votre meilleure équipe !

Front citoyen en marche pour la victoire nette et sans ambiguïté. Les colistiers sont là pour cela, les partisans aussi sans oublier les sympathisants si nombreux et dont il faut encore augmenter le nombre plus de 6000 – 7000

Bravo à tous et soyons en fonction de nos disponibilités sur le terrain ou auprès des concitoyens

Finissons par cette pensée de Didier Guillaume – Municipales 2020 : Didier Guillaume repart à Choisy-le-Roi

 « « Faire échec au dégagisme »

En ces temps d’instabilité politique et de crise de la représentativité, Didier Guillaume se rassure en rappelant que les baromètres sur la confiance des Français en leurs élus placent systématiquement les maires en tête. «C’est en faisant la démonstration auprès des citoyens que nous pouvons, en proximité, engager des réflexions collectives pour bâtir la ville de demain que nous ferons échec à la démarche de dégagisme qui existe à l’heure actuelle», insiste l’élu ». https://94.citoyens.com/2019/choisy-guillaume-maire-2020,19-02-2019.html

 

https://www.monmandatlocal.fr/innover-pour-son-territoire/citoyennete-mandat/4289-2/