About Author

Morgan Howen

Morgan is an example author of everest news. She has just a dummy image &

El Hadji NDIAYE 28 ans sénégalo-belge grand champion-Le MMA en France, c’est fait ! avec la Fédération Française de Boxe

« Il est discret, cool, poli, timide mais en réalité il se dit réservé dans la vie.

Le MMA non ce n’est pas une assurance mais l’abréviation de Mixed Martial Arts, nous allons vous expliquez c’est quoi le MMA ou Art Martiaux Mixte 

Pourquoi je décidé de parler de ce garçon hors du commun mais qui vit comme chacun de nous avec ses passions.

Il commence le sport à 10 ans il en 28 aujourd’hui.  El Hadji n’a même de surnom ce qui témoigne d’une certaine retenue transmise par une maman chique et choque. Une maman qui a su se battre etc, transmettre à ses enfants des valeurs. Une maman solo sait faire et il est des enfants qui écoutent.  El hadji avec sa sœur sont proches de leur maman chérie.

Une fois je me rappelle j’ai échangé avec El hadji et quand il m’a dit qu’il pratique le MMA j’étais surpris, je trouvais ce sport barbare violent et destructeur. Et moi qui ai fait du karaté ce n’est rien par rapport à ce sport qui mixe tout pour être plus fort. C’est ainsi que El Hadji a pratiqué le judo, le kung-fu le taekwondo la boxe thaï la lutte et le Jiu Jitsu Brésilien

Quand j’ai demandé à El hadji pourquoi il aime ce sport violent, il ne sait quoi dire, puis il me dit c’est un sport comme les autres.

Je luis demande est-ce une  revanche, il me dit non.

Garçon intrigant et doux mais attention ne pas réveiller et blesser un homme qui parait à l’ouest. La preuve comme il ne vit pas du MMA il  est technicien de maintenance pour gagner sa vie.

Le MMA vient d’être légalisé en France depuis février 2020 et c’est la fédération de boxe qui va l’aider à se façonner pour ériger des règles et empêcher des pratiques non contrôlées.

Sur M6 le dimanche le 8 février il y a eu un grand reportage sur le MMA enquête ; le MMA comme enjeu politique ou arme de propagande, MMA pour sortir de la pauvreté dans les pays et voici le résumé du journaliste : En Russie et au Daguestan, le MMA est plus qu’un sport. C’est un ascenseur social, un outil politique et même un instrument de propagande pour glorifier le mythe de l’homme russe, viril, dur au mal, prêt à défendre la patrie. Un message encouragé par Vladimir Poutine, qui a même félicité Jeff Monson pour son élection à la mairie d’une ville de la banlieue de Moscou. Dissident américain, ex-champion de MMA, Jeff Monson ne parle pourtant pas un mot de russe.

En Tchétchénie, le MMA est aussi le sport national et la vitrine de Ramzan Kadyrov, dirigeant ultra-autoritaire du pays qui a créé sa propre ligue et son propre club.

Enquête sur le MMA en Russie, au Daguestan et en Tchétchénie, l’un des sports de combat les plus populaires au monde qui arrive en France.

Revenons à El Hadji qui nous apprend une chose essentielle pour ceux qui souffrent pour lui. Il me dit et sa mère et sa soeur confirment ; El hadji est bien entraîné il maîtrise ce qu’il fait et par conséquent toues les casses sont limitées.

Oui El hadji comme je vous le disais a pratiqué plus de 7 sports et s’entraîne pratiquement 20 h par semaine dans des lieux différents : Asnières pour s’entraîner à la Boxe anglaise, Vitry sur Seine pour le MMA et Argenteuil pour le combat au sol le ju jutsu brésilien.

La combinaison de ces techniques font de notre compatriote un dur à cuir c’est lui qui gagne souvent. De toute façon les adversaires le craignent, les forts sont connus et reconnus. Quand je lui parle de certaines personnes qui font du MMA et font le malin il rigole et les écarte ils ne sont pas sérieux dit-il c’est du folklore.

El Hadji a combattu en Angleterre à Marseilles et en Belgique avec la légalisation il pourra peut–être vivre de sa passion sans se blesser et défendre les couleurs de ses deux pays de cœurs la Belgique et le Sénégal mais aussi la France où il vit.

Je suis content de vous présenter ce garçon qui est promis à un bel avenir. Quand vous entrez dans sa chambre vous y trouverez que des ceintures des trophées des médailles qui doivent trouver place dans un meuble tellement il y en a. Oui le jeune modeste réservé est riche d’un palmarès flamboyant

Avant de finir je voudrai remercier mon ami et frère Banding Diawara le bluesman qui m’a permis de rencontrer ce sportif de haut niveau et sa famille si agréable à qui je souhaite le meilleur. El hadji sait bien faire les barbecues toujours avec le sourire qui est caractéristique de cette famille unie et solidaire.

Et mon conseil à El hadji quand il sentira que ça ne va pas il faudra arrêter d’ailleurs dans le MMA quand on reçoit 4 ko on doit arrêter je lui souhaite de gagner sans faire mal à ses adversaires même si les spectateurs sont férus de sensationnel et de d’agressivité

Le combat au sol

On note ici le :

  • Ground and pound (mise au sol et marteler). Le but avec cette phase de combat est d’attirer son adversaire au sol, de le coincer en l’empêchant de bouger et de tirer avantage de la situation. Il suffira alors pour le combattant avec la position dominante de pilonner son adversaire qui n’aura pas de moyens de se défendre et peut abandonner ou être contraint par une technique de soumission. Khabib Nurmagomedov est un combattant adepte du ground and pound. En plus du MMA comme sport de combat, il maitrise plusieurs autres arts martiaux, dont le sambo, le judo, le pancrace, etc. Vrai virtuose de la lutte, il a remporté plusieurs fois championnats du monde de MMA et reste invaincu dans cette discipline.
  • Submission grappling qui utilise le takedown ou les projections pour ramener l’adversaire au sol. Ce style est très apprécié par les lutteurs, les experts de jiu-jitsu, de judo et de sambo. Le but est de dominer l’adversaire avec un étranglement ou une clé articulaire pour l’amener à se soumettre.

Les règles générales applicables dans un combat de MMA

Les règles de combat MMA diffèrent d’un pays à un autre ou d’une organisation à une autre. Cependant, on retrouve des règles générales concernant notamment la durée des combats, les interdictions, les préliminaires avant chaque combat ou encore les catégories de poids. En général, un combat de MMA sport ultime dure 3 rounds avec la possibilité d’aller à 5 rounds si le combat met en jeu une ceinture. Chaque round a une durée de 3 à 5 minutes et un temps de récupération (une minute) est respecté entre chaque round.

Certaines restrictions sont à observer notamment l’interdiction de :

  • Donner des coups de tête ;
  • Frapper certains endroits (parties intimes, gorge, nuque, articulations, colonne vertébrale, reins) ;
  • Mettre les doigts dans le nez, les yeux, la bouche, les oreilles ;
  • Les projections hors de l’octogone ;
  • Cracher, griffer, mordre ou pincer son adversaire ;
  • Tirage de cheveux ;
  • Frapper la tête d’un combattant au sol avec son genou ou son pied ;
  • S’agripper sur le short ou les gants de son vis-à-vis ;
  • Simuler une blessure ou refuser délibérément le combat ;
  • S’introduire dans le coin de l’adversaire ;
  • Ignorer la décision ou les consignes de l’arbitre, etc.

La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a confirmé ce vendredi 7 février 2020 que la fédération française de boxe avait été choisie pour accueillir les arts martiaux mixtes, plus communément appelés MMA, en qualité de discipline déléguée.

Cette décision a été prise après qu’ait été lancé un appel à manifestation d’intérêt qui a conduit six fédérations à formuler des réponses. Celles-ci ont été examinées par une Commission Consultative, présidée par Laurent Touvet, Conseiller d’Etat, préfet du Haut Rhin, dont les conclusions rendues en décembre dernier ont permis d’éclairer cette décision.
« La candidature de la fédération française de boxe répondait de manière structurée à de nombreux critères en associant notamment tous les acteurs du MMA à son développement, avec un projet sportif identifié, des règles de technique et de sécurité opérationnelles et une vraie solidarité du sport professionnel avec le sport amateur. »

Par arrêté ministériel, la fédération de boxe a la responsabilité de la mise en œuvre du MMA en France. « Si j’ai fait le choix de lancer une procédure de délégation du MMA, c’est pour sa reconnaissance ; c’est pour libérer, encadrer et développer sa pratique, mais pas n’importe comment, ni à n’importe quel prix. Rien ne passera au-dessus de l’intérêt des pratiquants, amateurs et professionnels. Rien ne passera au-dessus de leur intégrité physique et morale », indique la ministre des Sports, Roxana Maracineanu.

Conférence de presse de la Ministre @roxamaracineanu au sujet du MMA https://t.co/rk3cmTDgBZ

— Ministère des Sports🤾‍♂️ (@Sports_gouv) February 7, 2020

« C’est un tournant historique pour les sports de combat et les arts martiaux et un vrai mariage de raison entre la boxe et le MMA, ont confirmé Jean-Baptiste MARSAUD, le directeur administratif de la FFBoxe, et Arnaud Romera, le président de la ligue nationale de boxe professionnelle. L’objectif affirmé de la fédération française de boxe est d’aider à la structuration et au développement du MMA auprès de tous les publics. Il était selon nous important que la discipline soit accompagnée par une fédération olympique, avec un budget propre qui lui sera alloué, une gouvernance partagée et un volet médical et sécuritaire pointu et performant et reconnu comme tel. »

Le projet sportif incluant développement et performance sera notamment piloté par Lionel BREZEPHIN, conseiller technique national à la FFBoxe et référent MMA. Un référentiel pédagogique qui contiendra des adaptations des règles techniques et de sécurité sera travaillé ces prochains mois au sein de différents ateliers animés par des groupes de travail. Les Assises du MMA en mars 2020 qui réuniront l’ensemble des forces vives de la discipline seront une nouvelle étape importante pour la mise en place des outils nécessaires pour l’accueil des adhérents au sein des clubs de la fédération française de boxe dès le début de la nouvelle saison sportive de septembre 2020.

C’est un grand jour pour le #MMA.
Je confie la délégation de la discipline à la @FF_Boxe pour encadrer et faire grandir le MMA avec la mission d’accompagner les sportifs de haut niveau, veiller à leur santé, développer la pratique dans un cadre sécurisé et contrôlé pic.twitter.com/5PRiGP8OUK

— Roxana Maracineanu (@RoxaMaracineanu) February 7, 2020

Trois athlètes reconnus dans le monde de Arts Martiaux, Lucie BERTAUD, Tevi SAY, et Johnny FRACHEY, conviés à la conférence, ont exprimé leur joie de voir le MMA enfin encadré.

Une commission spécifique de suivi de la délégation, composée d’un Haut fonctionnaire de l’Etat indépendant, de la Direction des sports, de l’inspection générale et d’un athlète. Sera également mise en place et chargée, tout au long de l’année 2020, de s’assurer du respect des attendus définis dans l’appel à manifestation d’intérêt.