L'acteur de Star Wars et Indiana Jones a pris la parole le 12 septembre 2018 au Sommet pour le climat de San Francisco en tant qu'ambassadeur de l'ONG Conservation International. Harrison Ford a dénoncé les dangers de l'inaction face au changement climatique et les ravages des climato-sceptiques et des anti-sciences.

Harrison Ford au pupitre du Sommet pour le climat le 12 septembre 2018.
©Global Climate Summit


Son nom n'est jamais mentionné. Mais c'est bel et bien le président américain Donald Trump qui était dans le viseur de Harrison Ford, lorsqu'il a pris la parole au pupitre du sommet sur le climat, qui s'est tenu du 12 au 14 septembre 2018 à San Francisco, en Californie. L'acteur y était invité en tant que vice-président de l'ONG Conservation International pour laquelle il oeuvre depuis plusieurs années. "Élisez des dirigeants qui croient en la science et qui comprennent l'importance de protéger la nature !, s'est-il emporté au micro.

Arrêtez bon sang le dénigrement de la science !

Arrêtez de donner le pouvoir aux gens qui ne croient pas à la science, ou pire encore qui font semblant de ne pas croire en la science pour servir leurs propres intérêts" s'est-il exclamé. L'acteur s'était livré à une charge similaire contre l'administration Trump en novembre 2017. "Aujourd'hui, la plus grande menace n'est pas le changement climatique, la pollution, les incendies ou les feux, c'est que nous avons aux manettes des choses les plus importantes des gens qui ne croient pas en la science" expliquait-il aux journalistes du Hollywood reporter.
Pour Harrison Ford, les effets du réchauffement climatique et la destruction des écosystèmes convergent vers "la plus grande crise morale de notre temps"


Dans son discours de San Francisco, l'ancien Han Solo insiste toutefois sur l'importance vitale de la préservation de la nature. "Cette planète est la seule maison que nous connaîtrons jamais. Pour notre climat, pour notre sécurité, pour notre futur, nous avons besoin de la nature. Maintenant. Plus que jamais. La nature n'a pas besoin des gens. Mais les gens ont besoin de la nature" a-t-il martelé. "Car aujourd'hui, la destruction de la nature génère plus d'émissions de carbone que toutes les voitures et les camions dans le monde. On peut mettre des panneaux solaires sur toutes les maisons, on peut passer tous les véhicules à l'électrique ; mais tant que Sumatra brûle, nous aurons échoué.

Tant que la forêt amazonienne sera défrichée et brûlée, tant que les terres des populations indigènes seront spoliées, tant que les zones humides seront détruites, nos objectifs climatiques resteront hors de portée. Et nous n'aurons alors plus le temps de faire quoi que ce soit. Si on ne cesse pas la destruction de notre monde naturel, rien d'autre n'aura plus d'importance.

Pourquoi ? parce que restaurer les forêts, les mangroves, les zones humides et toutes ces zones denses en carbone représentent 30 % de ce qu'il faut faire pour éviter un réchauffement catastrophique. Leur préservation est la seule solution dont nous disposons actuellement pour stocker du carbone à l'échelle globale" a-t-il expliqué.


Sur la scène du Sommet pour le climat, Harrison Ford préconise l'inclusion de la sauvegarde de la nature dans tous les objectifs climatiques, et la mise en place d'un calendrier ambitieux pour atteindre les objectifs climatiques fixés durant l'Accord de Paris. "Nous devons investir dans les mangroves et les forêts tropicales de la même manière que nous investissons dans les énergies renouvelables, travailler à empêcher la destruction de ces écosystèmes, et poursuivre la recherche dans la reforestation, de la même manière que nous poursuivons la recherche sur la capture et le stockage de carbone". Et Indiana Jones de conclure : "Tous autant que nous sommes, riches ou pauvres, puissants ou faibles, nous allons tous subir les effets du changement climatique, de la destruction des écosystèmes et nous allons faire face à ce qui va rapidement devenir la plus grande crise morale de notre temps".


https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/climat/harrison-ford-son-plaidoyer-pour-la-science_127608


On peut lire ceci sur les idées de Trump sur le climat


L'Américain Donald Trump est né le 14 juin 1946 à New York. Milliardaire, l'homme d'affaires a fait fortune dans la promotion immobilière et le divertissement télévisuel. Malgré son absence d'expérience politique, il a été élu président des Etats-Unis le 9 novembre 2016. Pendant la campagne, le Républicain a adopté des positions résolument climatosceptiques, affirmant que le réchauffement climatique est un "canular", fomenté "par les Chinois" pour casser "l'appareil industriel américain". Il expliquait vouloir faire sortir son pays de l'accord de Paris signé à l'issue de la COP21 s'il accédait à la Maison Blanche. L'élection passée, Trump semble adoucir sa position, expliquant le 22 novembre 2016 dans un entretien au New York Times qu'il "y a un lien" entre l'activité humaine et le changement climatique.
Où le travail de sape environnementale de l'administration du président américain Donald Trump s'arrêtera-t-il ?

Cette dernière a proposé, le 11 décembre 2018, une vaste réforme de la loi sur la qualité de l'eau, une promesse de Donald Trump aux agriculteurs et aux promoteurs qui dénonçaient des normes environnementales trop strictes. Mais las : cette nouvelle loi fédérale va réduire à une peau de chagrin le nombre de zones humides et de cours d'eau protégés par le Clean Water Act. Elle doit "annuler et remplacer" la loi précédente, mise en place en 2015 par l'administration Obama, et saluée par les défenseurs de l'environnement. Elle avait permis de limiter les rejets de pesticides ou de fertilisants sur de vastes zones humides, allant des grands fleuves aux marais situés dans des propriétés privées.

 

DEFINITIONCLASSE SOUS

La mythomanie correspond à un trouble caractérisé par une tendance au mensonge et à la fabulation. Cette manie peut être source d'une grande difficulté à s'adapter socialement pour le malade.


Croire à ses mensonges


Le mythomane se crée une autre réalité. Il est souvent persuadé de la véracité des mensonges qu'il invente. Les enfants sont tous des mythomanes physiologiques : en effet, leur imagination et leur inexpérience leur font inventer des mondes imaginaires auxquels ils croient sincèrement. Chez les adultes, cela est en revanche pathologique. D'ailleurs, selon les spécialistes, les adultes mythomanes ont conservé une part d'esprit infantile.

Selon le cas et le degré de gravité de la pathologie, plusieurs traitements existent pour aider le patient : généralement, ils consistent en une prise en charge psychothérapeutique, parfois associée à une thérapie cognitive et comportementale.


Jean-Claude Romand, un célèbre mythomane


Un fait divers particulièrement célèbre illustre la mythomanie, celui de Jean-Claude Romand. Il a menti à ses proches pendant 18 ans sur sa vie réelle en s'inventant une profession de médecin et de chercheur à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève. Sur le point d'être découvert, il a assassiné sa femme, ses enfants et ses parents en 1993.

Doit-on excuser les mythomanes ?
La mythomanie, une pathologie aussi angoissante que fascinante, et qui est loin d'avoir livré tous ses secrets. Explications.
Isabelle Taubes

Sommaire

• Mythomanie n'est pas vantardise
• Deux menteurs peuvent-ils s'entendre ?
• Une pathologie du narcissisme, c'est-à-dire de l'amour de soi
• Une partie de poker
• L'excitante jouissance du mensonge
• Authentique guérison ?

Jeanne ment... comme elle respire. Elle raconte des histoires rocambolesques, où elle apparaît tour à tour infirmière en Afrique, ou assistante d'un grand professeur de psychiatrie... Bref, la madone des démunis ! Quand on l'interroge sur ses parents, elle évoque, blasée, une riche famille qui a fait fortune dans l'industrie pharmaceutique. Mais elle n'a que mépris pour cet argent, s'empresse-t-elle de préciser. A l'instar de tous les individus atteints de mythomanie, Jeanne s'invente des origines prestigieuses et des actions héroïques.
Ses mensonges sont son oxygène. Elle a besoin d'eux pour exister. Jeanne ne peut s'empêcher de mentir.

C'est cet automatisme irrépressible, fonctionnant en roue libre, qui fait de la mythomanie une maladie grave, et des mythomanes, des êtres fascinants et angoissants. En effet, nous mentant sans la moindre gêne, aussi sûrs d'eux et souriants que s'ils disaient vrai, ils nous renvoient à la nature incertaine du langage. Non, les mots ne sont pas entièrement fiables ; l'autre a toujours la possibilité de me mentir, de me tromper sans que je m'en aperçoive : rien, a priori, ne distingue une vérité d'un mensonge.
Mythomanie n'est pas vantardise
A découvrir
Pourquoi mentez-vous ?

Tous. Tous les jours. Ou presque. On affabule, on arrange les choses. D'ailleurs, c'est parfois salutaire. Sans une légère dose d'hypocrisie, la vie serait bien compliquée... Pour connaître les motivations de vos petits mensonges (et de ceux des autres), répondez honnêtement – c'est possible ! – aux questions de ce test.
On connaît mal la mythomanie : les ouvrages qui l'abordent ne sont pas légions et rarement accessibles au grand public. Du coup, on emploie ce terme à tort pour désigner, par exemple, la vantardise de celui qui nous abreuve de ses imaginaires exploits sportifs, de ses inexistantes performances professionnelles. Ou la tendance de certains à embellir la réalité pour se rendre plus intéressants aux yeux des autres, plus aimables. Mais eux, contrairement au vrai mythomane, savent pertinemment qu'ils mentent et sont prêts à le reconnaître. Ce n'est pas le cas de Jeanne.


D'ailleurs, aucun spécialiste n'est en mesure d'évaluer le degré de lucidité du mythomane. Nous avons tous des fantasmes «mégalos» qui nous permettent de protéger notre narcissisme, notre amour propre, face aux coups durs. Dès qu'un échec nous met le moral au plus bas, immédiatement une issue s'offre à nous : l'imagination. Nous nous voyons en bienfaiteurs de l'humanité, sauvant des êtres en détresse, et suscitant l'admiration de tous, ou bien membres d'une riche famille, d'un clan plus intéressant que le nôtre. Ce sont précisément les images de nos scénarios mégalos les plus courants que véhiculent les affabulations des mythomanes.


Mais généralement, nous savons que nos fantasmes ne sont que des fantasmes, et nous les gardons pour nous (sauf, ponctuellement, quand nous avons envie de paraître, face à un personnage dont nous cherchons l'admiration). Ce n'est pas le cas du mythomane, qui, lui, les vit sans recul.


Deux menteurs peuvent-ils s'entendre ?


Jeanne réussit à s'attirer l'affection d'une vieille dame, Madeleine, fascinée par cette jeune femme qui prétend avoir tourné le dos à une existence aisée pour se consacrer aux êtres souffrants. Elle l'engage pour s'occuper de son petit-fils, Antoine. Lui aussi ment, mais pour mieux escroquer ses semblables, les soulager de leur argent et de leurs bijoux. Deux menteurs peuvent-ils s'entendre ? Si le menteur « normal » – y compris l'escroc – trompe sciemment son interlocuteur, le mythomane se trompe d'abord lui-même : l'autre, en tant qu'individu, compte peu, il n'est que le réceptacle – certes, indispensable – de ses affabulations : même si ses thèmes de prédilection sont de nature à inspirer le respect, l'admiration, ses récits sont d'abord destinés à son propre usage. En fait, il se parle à lui-même.
Une pathologie du narcissisme, c'est-à-dire de l'amour de soi


Une vie de mythomane n'a rien de facile. Pour rester dans son monde fantasmatique, qui la protège de la dureté du réel, Jeanne doit en permanence briser les liens noués à la faveur de son errance mentale et géographique : partir, toujours partir. En effet, le pire, pour un mythomane, est d'être placé face à son mensonge et de perdre ainsi sa raison d'être. C'est pourquoi, lorsqu'il est découvert, le mythomane embraye immédiatement sur une nouvelle affabulation. Mais une part de son psychisme est entamé. Et c'est l'angoisse. De terribles crises d'angoisse, qui conduisent Jeanne tout droit à l'hôpital. Dont elle sort pour poursuivre ailleurs, autrement, la même existence.


Si le mythomane ne supporte pas la réalité telle qu'elle est, c'est d'abord qu'il ne se supporte pas lui-même tel qu'il est. Nous sommes là face à une pathologie du narcissisme, c'est-à-dire de l'amour de soi. « Tout mensonge emporte avec lui un désir, explique le psychanalyste Juan David Nasio en préface de l'ouvrage de Paul Ekman Pourquoi les enfants mentent (Rivages « Psychanalyse », 1991). Celui du mythomane est d'être reconnu... pour ce qu'il n'est pas. » Comme s'il lui fallait se dépeindre sous les traits d'un autre pour s'accorder le droit d'exister.


Une partie de poker


A l'inverse de ce que prétendait le grand psychiatre Ernest Dupré, la mythomanie n'est pas innée. C'est vers 3, 4 ans que les enfants commencent à s'essayer au mensonge : ils maîtrisent alors suffisamment bien le langage et ont désormais compris que les adultes ne savent pas tout ; on peut donc tenter de les tromper. Pour éviter une punition, obtenir une chose refusée...
C'est ainsi que naît le mensonge, celui, banal, dont nous ferons tous plus ou moins usage durant notre vie. Mais le mythomane, lui, par une sorte de décision de l'inconscient et pour éviter les frustrations, s'enfermera dans un univers factice. En fait, pour lui, le réel et la fiction sont équivalents. Le psychiatre Michel Neyraut compare d'ailleurs son existence à une partie de poker, dans laquelle le mythomane ne connaîtrait même pas son jeu. Il abat ses cartes, ses affabulations, « et si personne ne s'est récrié, c'est peut-être que cette carte était la bonne. Au fond, toute carte peut être la bonne ». Il y a une « jouissance » particulière dans la mythomanie : se faire croire à soi-même que tous les désirs sont possibles.


L'excitante jouissance du mensonge


Les mythomanes se recrutent dans tous les milieux. On observe qu'ils ont souvent eu des parents manipulateurs ou, à l'inverse, très crédules. Et qu'ils ont généralement très tôt souffert d'un manque de soutien psychologique – un père ou une mère absent(e), ou trop préoccupé(e) par ses problèmes ou un autre de ses enfants. D'où une précoce et intense solitude intérieure, qui les poursuit et que leur vie imaginaire s'efforce de combler. Mais l'attitude des parents n'est pas seule en cause : bien qu'aimé, le jeune mythomane a été insatisfait de son sort ; il aurait voulu avoir plus d'amour, des parents plus prestigieux.


Les psychothérapies qui viennent à bout des symptômes névrotiques sont rarement aussi efficaces concernant la mythomanie. Pour une bonne raison : si le mythomane est amené à en suivre une, c'est presque toujours à la demande de son entourage, inquiet pour lui, fatigué de ses frasques, de ses errances. Or, pour qu'une thérapie fonctionne, il est nécessaire que la personne qui présente des symptômes soit demandeuse. Lorsqu'il est pris d'angoisse – c'est-à-dire quand sa machine à fabuler se grippe –, le mythomane peut être tenté d'entamer un travail sur lui-même Mais dès que l'angoisse s'apaise, il part. Dans son inconscient, il préfère l'excitante jouissance du mensonge au plaisir tranquille de la réalité ordinaire. De plus, une thérapie est une rencontre avec la vérité, perspective plutôt inintéressante pour un être qui fuit le vrai.


Authentique guérison ?


Le mythomane est pourtant un habitué des services psychiatriques des hôpitaux. A cause de ses crises d'angoisse, qui l'y amènent en urgence, mais aussi parce qu'il arrive que ses mensonges le mettent en difficulté avec la loi et qu'il soit déclaré irresponsable. On le soigne alors avec des médicaments qui l'abrutissent. « Quand elle est à l'hôpital, ma fille a enfin l'air d'une personne normale. Parce qu'elle ne dit rien », explique, dans le film, la mère de Jeanne. Oui, la mythomanie peut faire place au mutisme, mais ne débouche pour ainsi dire jamais sur une authentique guérison. Difficile dans ces conditions de conseiller l'entourage d'un mythomane quant à l'attitude à adopter. Le suivre systématiquement dans ses mensonges, pour ne pas le heurter, ne l'aide pas : cela contribue à l'enfermer dans son monde imaginaire. Les dénoncer pour le forcer à accepter la réalité est inefficace : il a trop besoin de la fuir, c'est pour lui une question de survie. On reste donc très démuni devant cette pathologie – heureusement rare. En fait, face à la mythomanie d'un proche, il appartient à chacun d'« inventer » l'attitude adéquate. Sans hésiter à se faire conseiller par un psychiatre.


http://www.psychologies.com/Moi/Problemes-psy/Troubles-Maladies-

 

« Au sujet des dents, il faut que l'Afrique fasse de l'éducation bucco-dentaire une chose précieuse, un problème de santé publique.
On dit souvent ce que dieu a fait il ne faut y toucher ; mais dieu nous a donné la science et la technique pour améliorer notre existence. Je donne l'exemple des enfants dans les cours d'école qui sont moqués çà cause de la forme de leur bouche, etc; (toutes les races) et ces enfants sont seuls pour assumer ces affronts et cela les plonge dans une situation que les parents ne comprennent pas.
Ne banalisons rien, si vous avez les moyens de consulter un dentiste qui vous orientera si nécessaire vers un orthodontiste n'hésitez pas. Certains enfants n'aiment pas les dents de la chance pour la mâchoire avancée, les dents avancées, une petite bouche, des dents qui se chevauchent, etc, on peut y palier... Le diastème ou les dents du bonheur...Qu'on les appelle dents du bonheur, de la chance ou plus médicalement diastème, le problème est le même. Il y a un espace entre les dents. Dans certaines régions du monde, ce détail physique est même un signe de beauté. Mais cet espace peut aussi être corrigé. Ecoutons ceux qui pensent avoir besoin de correction pour mieux se sentir. Si la personne adulte aime son physique c'est son choix mais pour les enfants il faut être vigilant. » P B CISSOKO


Est-ce que votre prothèse dentaire est adaptée à la morphologie de votre visage?

Que ce soit une prothèse dentaire partielle ou complète, il est important de suivre une ligne directrice pour balancer celle-ci à votre visage. Pour donner à votre sourire un aspect naturel, il faut considérer plusieurs éléments, comme la forme de votre visage, la largeur de votre sourire, le dégagement de la lèvre du haut, la couleur de la peau, des cheveux, la couleur des dents restantes (s'il y a lieu) et votre sexe.


Morphologie du visage et des dents


La forme du visage est une bonne ligne directrice pour la forme des dents. Le visage est catégorisé en trois formes : ovale, carré et triangulaire. Comme vous pouvez le constater sur la photo, les morphologies du visage sont multiples. Il en est de même pour les dents. Si vous êtes une femme, les dents sont souvent plus de rondes tandis que les dents d'hommes sont généralement plus carrées. Certaines personnes présentent aussi des dents plus triangulaires.


Premier examen


Lorsque l'on effectue le premier examen, nous regardons plusieurs éléments, dont le dégagement du sourire. On ne veut pas seulement voir une rangée de dents droites. L'objectif est de créer un sourire :


• Simple;
• Esthétique ;
• Harmonieux;
• Adapté à la morphologie de votre visage


Le dégagement de la lèvre supérieure est aussi important à évaluer, car c'est ce qui nous donnera la longueur possible des nouvelles dents. Quelquefois, les gens veulent allonger leurs dents d'en avant, mais en prothèse on a une limite. Il ne faut pas voir la gencive rose de la prothèse. De toute façon les dents trop grosses ou trop longues, ce n'est pas très naturel !
En ce qui concerne la couleur des dents, j'ai remarqué qu'elles sont de plus en plus blanches. Quelquefois, elles le sont d'ailleurs trop! On voit parfois des sourires si blancs, que ce n'est pas naturel et impossible à atteindre avec des dents naturelles. Ainsi, lorsqu'un denturologiste fabrique une nouvelle prothèse et que le client veut des dents blanches, il faut regarder les dents actuelles. Lorsque l'on regarde le présentoir de couleur, on remarque rapidement qu'il y a un grand choix de dégradé de couleur ! Il a des tons avec des notes de jaune et d'autres plus gris, en plus des couleurs blanchies. Vous aller faire le choix final de votre futur sourire, mais je suis disponible pour vous guider dans le choix de la teinte et de la forme de vos futures dents. Je pourrai vous conseiller selon vos goûts afin d'harmoniser votre sourire à la morphologie de votre visage.


Que regarder chez les femmes


Si vous êtes une femme, il faut aussi évaluer des éléments qui vous sont propres. La manière donc vous vous maquillez sera considéré dans la conception de vos prothèse, car si vous portez des rouges à lèvres foncés, les dents paraissent plus pâles. Vous comprendrez que le même concept s'applique pour la couleur de votre peau et de vos cheveux.
Perte osseuse
L'adoption d'implants dentaires permettra de corriger un visage affaissé. Cette technique permet de limiter les pertes osseuses. En effet, avec une mâchoire fonctionnelle, la mastication sera complète, ce qui stimulera la masse osseuse du visage. Visionnez la vidéo suivante pour comprendre ce phénomène.
Malocclusions dentaires

Les principaux types de malocclusions dentaires
Le terme "occlusion" réfère à la relation des dents entre elles lorsque les mâchoires sont fermées. Pour bien comprendre ce qu'est une malocclusion, il faut aussi comprendre ce qu'est occlusion dentaire normale.


• Une "malocclusion" est une mauvaise relation entre les dents. En théorie, cela réfère à toute déviation ou variation d'une occlusion normale ou idéale telle que l'a conçue la "nature".
• En termes populaires, les gens réfèrent à différents problèmes d'occlusion comme étant des "dents croches" mais il y a beaucoup plus que le mauvais alignement des dents qui cause ces irrégularités.
• Dans la population nord-américaine, les problèmes d'occlusion les plus fréquemment rencontrés sont un manque d'espace causant de l'encombrement dentaire (chevauchement, rotations) et des dents supérieures qui sont trop avancées.


• Il est aussi fréquent de voir les dents supérieures antérieures qui surplombent excessivement celles du bas en les recouvrant partiellement ou complètement.
• Le domaine dentaire et orthodontique utilise un système de classification pour catégoriser et décrire les différents aspects et types de malocclusions. Le critère principal réfère à la relation des molaires entres elles mais plusieurs autres aspects sont aussi considérés (voir description plus loin).

Connaissez-vous vraiment votre bouche?


Quelle est la cause des malocclusions dentaires (étiologie)?


La plupart des malocclusions sont principalement d'origine héréditaire ou génétique. C'est ce qui explique que l'on rencontre souvent des problèmes similaires chez les membres d'une même famille. Des exemples de problèmes d'origine héréditaire sont le manque ou l'excédent d'espace entre les dents, des dents en trop ou absentes et des déséquilibres entre la forme et la grosseur des mâchoires. D'autres facteurs pouvant contribuer au développement des malocclusions sont des causes acquises, ou des éléments extérieurs (environnement) comme par exemple :


• Des habitudes chroniques de suçage de doigts qui pouvant exercer suffisamment de force pendant une période assez longue pour déplacer des dents;
• Des problèmes d'obstruction au niveau des voies respiratoires causant une respiration buccale chronique. Ceci peut affecter le développement des mâchoires et la position des dents;
• Une mauvaise position de la langue au repos ou pendant la déglutition;
• La perte prématurée de dents primaires ou permanentes suite à un accident, caries ou maladies de gencive et d'os supportant les dents.
• La perte de dents peut occasionner le déplacement des autres dents et contribuer au développement des malocclusions;
• Un traumatisme, accident ou un coup au visage qui pourraient causer des déplacements de dents.
Une étiologie multifactorielle
La cause exacte d'une malocclusion est difficile à déterminer mais on peut affirmer sans se tromper que l'hérédité et l'environnement sont toujours des facteurs contribuant au développement d'une malocclusion. S'ajoutent à ces deux causes principales une multitude de variables qui peuvent avoir une influence variable selon les cas.
Séquelles possibles d'une malocclusion dentaire
Les problèmes potentiels occasionnés par une malocclusion peuvent être divers. Ils peuvent apparaître rapidement ou à plus long terme. Ils peuvent être handicapants ou sans conséquences majeures avant plusieurs années. Voici les quelques problèmes souvent associés à la présence de malocclusions :

 Esthétique; des dents croches et mal placées sont souvent gênantes ou handicapantes au point de vue esthétique et peuvent affecter la confiance qu'on les personnes en elles-même.
o Fonction; plus une malocclusion est sévère, plus il est possible qu'elle affecte la fonction.
 Mastication; il est plus difficile de mastiquer convenablement avec des dents qui ne sont pas bien placées et qui n'ont pas un bon engrenage.
 Phonétique; des malocclusions sévères comme un décalage important entre les mâchoires ou des béances antérieures peuvent nuire à la bonne prononciation et affecter le langage.
 Problèmes articulaires; les malpositions dentaires influencent le fonctionnement des mâchoires et peuvent contribuer à l'apparition de problèmes aux articulations temporo-mandibulaires.
o Usure des dents; les dents mal alignées ne se touchent pas convenablement pendant la fonction et peuvent s'user prématurément, causant des bris de dents et autres problèmes de fonction.
o Entretien et hygiène buccodentaire ; des dents croches sont plus difficiles à nettoyer et peuvent favoriser l'accumulation de plaque dentaire et de débris, ce qui peut causer la carie dentaire et des problèmes de gencive. À long terme la gencive et l'os supportant les dents (le parodonte) peuvent être affectés.


 Croissance et développement des mâchoires; des décalages importants entre les mâchoires peuvent causer une déviation de la mandibule, empêcher que la mandibule puisse exprimer son plein potentiel de croissance vers l'avant, etc.


 La respiration et le passage de l'air dans les voies respiratoires supérieures peuvent être affectées par des mâchoires trop étroites ou trop courtes l'une par rapport à l'autre. Dans certains cas, ceci peut contribuer au ronflement et à l'apnée du sommeil.
o Symptômes divers; Certaines personnes rapportent que de symptômes comme des maux de tête, des migraines, des acouphènes, etc. se sont améliorés ou sont disparus suite à la correction d'une malocclusion. À noter que ceci est un effet secondaire bénéfique mais qu'on peut promettre l'amélioration de tels symptômes par des corrections orthodontiques.


Doit-on corriger toutes les malocclusions?


• Selon les études, on évalue que 20-25% de la population a une occlusion acceptable. Cette occlusion peut être qualifiée de "normale", "optimale" ou "idéale" mais on évite d'utiliser le terme "parfait" car cela ne signifie pas pour autant que la relation des dents entre elles (occlusion) soit "parfaite", ce qui n'existe qu'en théorie. Pour en savoir plus sur "la perfection".
• L'autre proportion de la population présente une forme de malocclusion quelconque mais est-ce que cela signifie que tous ces gens doivent être traités? Pas nécessairement...
• Les occlusions acceptables présentent une bonne relation fonctionnelle entre les dents d'une même arcade et entre les dents des arcades opposées. Il peut y avoir certaines rotations dentaires, du chevauchement minime ou modéré, quelques déviations, etc. mais dans l'ensemble, tout est fonctionnel.
• L'esthétique étant un critère assez subjectif, la personne considérant sa dentition et occlusion acceptables esthétiquement, ne nécessite pas de corrections ou un traitement orthodontique si la fonction est adéquate.


• À l'opposé, certaines personnes ont une occlusion acceptable et fonctionnelle mais désirent tout de même entreprendre un traitement pour corriger des malpositions légères et petit détails qu'elles considèrent inesthétiques. Ceci est une décision personnelle qui revient à chaque personne.


• Problèmes inévitables? La présence d'une malocclusion, même la plus sévère, n'est pas une certitude qu'il y aura des problèmes à long terme. Cependant, il y aura beaucoup plus de chances de développer des séquelles et problèmes, parfois irréversibles, en présence d'une malocclusion. Plus importante est la malocclusion, plus les conséquences peuvent être sévères.
• Les problèmes associés à une malocclusion ne se manifestent pas instantanément. Cela peut prendre plusieurs années, parfois des décennies avant de voir les dommages et séquelles causés par une malocclusion. C'est pourquoi, de façon générale, il est recommandé de corriger les malocclusions dès qu'elles apparaissent ou se développent, de façon précoce, pendant l'adolescence ou pendant la période de croissance selon le type de problème présent.


• Auto-correction possible? L'autre point à considérer est que la grande majorité des malocclusions et problèmes d'occlusion ne se corrigeront pas par eux-même, avec le temps ou la croissance seulement. Une intervention orthodontique sera nécessaire pour les corriger.
• Les dents croches ne s'aligneront pas complètement seules même si certaines interventions précoces comme des extractions sélectives peuvent sembler améliorer la situation temporairement pendant le développement dentaire des enfants.


• Il est vrai que certaines personnes ont une malocclusion, parfois importante, qu'elles garderont tout au long de leur vie mais cela ne signifie pas qu'elles n'ont pas de problèmes, parfois majeurs. Il existe des gens âgés ayant d'importantes malocclusions et qui ne semble pas en avoir souffert (esthétiquement, fonctionnellement ou autrement) tout au long de leur vie mais cela demeure une minorité. Malgré cela, qui sait quelle différence la correction de cette malocclusion aurait pu leur apporter?


• Donc... il n'est pas "nécessaire" de corriger toutes les malocclusions mais la présence d'une malocclusion importante constituera un certain handicap pour la plupart des personnes qui en sont affligées. Chaque personne est libre de déterminer ce qu'elle désire avoir comme dentition et occlusion pour elle-même.


Pourquoi corriger une malocclusion dentaire?


ou... quels sont les bénéfices potentiels ou bienfaits de l'orthodontie?
Bien que la motivation principale des patients lorsqu'ils considèrent entreprendre un traitement d'orthodontie est souvent l'amélioration de l'esthétique, les bénéfices qu'ils en retireront vont bien aux delà d'un beau sourire et des dents droites. En alignant correctement la dentition, les lèvres et les mâchoires, l'orthodontie peut contribuer à améliorer l'estime de soi et l'esthétique du visage.Des dents bien alignées sont plus faciles à nettoyer et à entretenir, ce qui peut aider à prévenir le développement de caries dentaires, de maladies des gencives et de destruction osseuse autour des dents pouvant mener à la perte éventuelle de dents.


Les gains fonctionnels ou l'amélioration de la fonction peuvent être tout aussi importants en minimisant :


les chances d'usure prématurée et de bris des dents ne fonctionnant pas bien ensembles;
• les difficultés masticatoires et de digestion;
• l'apparition de troubles de l'articulation de la mâchoire (articulations temporo-mandibulaires ou ATM);
• certains problèmes d'élocution.
L'orthodontie peut aussi permettre à aider :
• à mieux placer les dents en prévision de travaux prosthodontiques (ponts, couronnes, implants dentaires,
• le dentiste généraliste dans la planification des cas multi-disciplinnaires,
• à corriger des défauts osseux ou parodontaux,
• à fermer certains espaces, éliminant ainsi le besoin de ponts ou implants dentaires,
• à éliminer des dents problématiques (traitement de canal, endommagées, cariées, etc.) en les extrayant et en fermant les espaces,
• etc.
Bref, l'orthodontie... vous apportera bien plus que des dents droites!


Qu'arrivera-t-il si on ne corrige pas une malocclusion?


Cette question est l'une des plus fréquentes qui nous est posée par les patients ou leurs parents lors d'une consultation. Les gens s'inquiètent de ce qui pourrait leur arriver de néfaste à moyen ou long terme s'ils restent avec leur condition actuelle (malocclusion) sans vraiment s'interroger sur l'amélioration potentielle de leur condition dentaire et l'effet sur leur santé en général si des corrections orthodontiques étaient entreprises.


Steve Jobs, le fondateur visionnaire de Apple computers disait que "les clients ne savent pas ce qu'ils veulent jusqu'à ce qu'on leur montre"! Bien que cette citation s'applique au domaine technologique, il y a un certain parallèle à faire entre ce raisonnement et l'orthodontie. Souvent, les patients ne peuvent visualiser ou comprendre les possibilités de l'orthodontie jusqu'à ce qu'on leur en explique le potentiel. Ainsi, ils demandent s'ils peuvent demeurer ainsi (avec une malocclusion) ou corriger un seul aspect du problème d'occlusion mais, une fois qu'ils comprennent ce qui peut être fait en orthodontie, leur perception change souvent.


Nous croyons donc que notre rôle en tant qu'orthodontistes est de donner l'information nécessaire aux patients pour qu'ils puissent prendre une décision éclairée concernant leurs choix de traitement ou... de non traitement. C'est au patient de prendre la décision à la lumière de l'information qu'il aura reçue.

Les malocclusions peuvent-elles se corriger avec le temps et la croissance?


Cette question est aussi très fréquente. La réponse rapide à cette question est NON! Les gens ont parfois espoir qu'une malocclusion, simple ou complexe, s'améliore ou se corrige avec le temps ou la croissance. Les études épidémiologiques démontrent que tous les types de malocclusions (Classe I, II, III, les problèmes transverses, antéro-postérieurs, verticaux, de manque d'espace, etc.) ne s'amélioreront pas par eux-même. En fait, la plupart de ces problèmes s'aggraveront avec le temps sans intervention orthodontique.

(A, C) Exemple de malocclusion de type classe 2 (division 2) avec surplomb antérieur vertical (overbite) excessif à l'âge de 6,5 ans en dentition temporaire. (B, D) À l'âge de 14 ans, les dents permanentes ont remplacé les dents de lait (temporaires) mais la même malocclusion persiste malgré la croissance et le développement, ce qui est normal et typique.
Aucune intervention orthodontique
Les 2 cas suivants, qui n'ont eu aucune intervention orthodontique, présentent le même problème de largeur (occlusion croisée indiquée par les flèches) 3 ans (cas de gauche) et 20 ans plus tard (cas de droite).

Exemple démontrant que les occlusions croisées (flèches) ne "s'auto-corrigent" pas avec le temps, les années et la croissance.


• (A) À l'âge de 5 ans, ce garçon présentait un maxillaire supérieur étroit. Lors de la fermeture de la bouche, une interférence est présente entre les canines temporaires droites (cercle bleu). Dans cette position de fermeture incomplète, les lignes médianes des 2 mâchoires sont alignées (pointillés bleus).


• (B) Lors de la fermeture complète de la bouche, ce qui est nécessaire pour obtenir des contacts entre les dents postérieures et mastiquer, l'interférence "force" la mandibule à dévier vers la droite (flèche blanche) créant ainsi une occlusion croisée postérieure droite (flèches bleues) et une importante déviation des lignes médianes (lignes bleues). Nous référons à ce type d'occlusion croisée comme étant de nature fonctionnelle car, bien que la cause du problème soit un maxillaire trop étroit, c'est lors de la fonction (fermeture) que l'occlusion croisée devient apparente (occlusion croisée fonctionnelle).
• (C et D) 6 ans plus tard, soit à l'âge de 11 ans, les dents permanentes ont commencé à pousser et, malgré la croissance, la même constriction maxillaire est toujours présente avec l'occlusion croisée postérieure et la déviation des lignes médianes. Cette condition ne se corrige pas sans intervention orthodontique.


https://www.orthodontisteenligne.com/malocclusions-dentaires/

 

« Au sujet des dents, il faut que l'Afrique fasse de l'éducation bucco-dentaire une chose précieuse, un problème de santé publique.
On dit souvent ce que dieu a fait il ne faut y toucher ; mais dieu nous a donné la science et la technique pour améliorer notre existence. Je donne l'exemple des enfants dans les cours d'école qui sont moqués çà cause de la forme de leur bouche, etc; (toutes les races) et ces enfants sont seuls pour assumer ces affronts et cela les plonge dans une situation que les parents ne comprennent pas.
Ne banalisons rien, si vous avez les moyens de consulter un dentiste qui vous orientera si nécessaire vers un orthodontiste n'hésitez pas. Certains enfants n'aiment pas les dents de la chance pour la mâchoire avancée, les dents avancées, une petite bouche, des dents qui se chevauchent, etc, on peut y palier... Le diastème ou les dents du bonheur...Qu'on les appelle dents du bonheur, de la chance ou plus médicalement diastème, le problème est le même. Il y a un espace entre les dents. Dans certaines régions du monde, ce détail physique est même un signe de beauté. Mais cet espace peut aussi être corrigé. Ecoutons ceux qui pensent avoir besoin de correction pour mieux se sentir. Si la personne adulte aime son physique c'est son choix mais pour les enfants il faut être vigilant. » P B CISSOKO


Est-ce que votre prothèse dentaire est adaptée à la morphologie de votre visage?

Que ce soit une prothèse dentaire partielle ou complète, il est important de suivre une ligne directrice pour balancer celle-ci à votre visage. Pour donner à votre sourire un aspect naturel, il faut considérer plusieurs éléments, comme la forme de votre visage, la largeur de votre sourire, le dégagement de la lèvre du haut, la couleur de la peau, des cheveux, la couleur des dents restantes (s'il y a lieu) et votre sexe.


Morphologie du visage et des dents


La forme du visage est une bonne ligne directrice pour la forme des dents. Le visage est catégorisé en trois formes : ovale, carré et triangulaire. Comme vous pouvez le constater sur la photo, les morphologies du visage sont multiples. Il en est de même pour les dents. Si vous êtes une femme, les dents sont souvent plus de rondes tandis que les dents d'hommes sont généralement plus carrées. Certaines personnes présentent aussi des dents plus triangulaires.


Premier examen


Lorsque l'on effectue le premier examen, nous regardons plusieurs éléments, dont le dégagement du sourire. On ne veut pas seulement voir une rangée de dents droites. L'objectif est de créer un sourire :


• Simple;
• Esthétique ;
• Harmonieux;
• Adapté à la morphologie de votre visage


Le dégagement de la lèvre supérieure est aussi important à évaluer, car c'est ce qui nous donnera la longueur possible des nouvelles dents. Quelquefois, les gens veulent allonger leurs dents d'en avant, mais en prothèse on a une limite. Il ne faut pas voir la gencive rose de la prothèse. De toute façon les dents trop grosses ou trop longues, ce n'est pas très naturel !
En ce qui concerne la couleur des dents, j'ai remarqué qu'elles sont de plus en plus blanches. Quelquefois, elles le sont d'ailleurs trop! On voit parfois des sourires si blancs, que ce n'est pas naturel et impossible à atteindre avec des dents naturelles. Ainsi, lorsqu'un denturologiste fabrique une nouvelle prothèse et que le client veut des dents blanches, il faut regarder les dents actuelles. Lorsque l'on regarde le présentoir de couleur, on remarque rapidement qu'il y a un grand choix de dégradé de couleur ! Il a des tons avec des notes de jaune et d'autres plus gris, en plus des couleurs blanchies. Vous aller faire le choix final de votre futur sourire, mais je suis disponible pour vous guider dans le choix de la teinte et de la forme de vos futures dents. Je pourrai vous conseiller selon vos goûts afin d'harmoniser votre sourire à la morphologie de votre visage.


Que regarder chez les femmes


Si vous êtes une femme, il faut aussi évaluer des éléments qui vous sont propres. La manière donc vous vous maquillez sera considéré dans la conception de vos prothèse, car si vous portez des rouges à lèvres foncés, les dents paraissent plus pâles. Vous comprendrez que le même concept s'applique pour la couleur de votre peau et de vos cheveux.
Perte osseuse
L'adoption d'implants dentaires permettra de corriger un visage affaissé. Cette technique permet de limiter les pertes osseuses. En effet, avec une mâchoire fonctionnelle, la mastication sera complète, ce qui stimulera la masse osseuse du visage. Visionnez la vidéo suivante pour comprendre ce phénomène.
Malocclusions dentaires

Les principaux types de malocclusions dentaires
Le terme "occlusion" réfère à la relation des dents entre elles lorsque les mâchoires sont fermées. Pour bien comprendre ce qu'est une malocclusion, il faut aussi comprendre ce qu'est occlusion dentaire normale.


• Une "malocclusion" est une mauvaise relation entre les dents. En théorie, cela réfère à toute déviation ou variation d'une occlusion normale ou idéale telle que l'a conçue la "nature".
• En termes populaires, les gens réfèrent à différents problèmes d'occlusion comme étant des "dents croches" mais il y a beaucoup plus que le mauvais alignement des dents qui cause ces irrégularités.
• Dans la population nord-américaine, les problèmes d'occlusion les plus fréquemment rencontrés sont un manque d'espace causant de l'encombrement dentaire (chevauchement, rotations) et des dents supérieures qui sont trop avancées.


• Il est aussi fréquent de voir les dents supérieures antérieures qui surplombent excessivement celles du bas en les recouvrant partiellement ou complètement.
• Le domaine dentaire et orthodontique utilise un système de classification pour catégoriser et décrire les différents aspects et types de malocclusions. Le critère principal réfère à la relation des molaires entres elles mais plusieurs autres aspects sont aussi considérés (voir description plus loin).

Connaissez-vous vraiment votre bouche?


Quelle est la cause des malocclusions dentaires (étiologie)?


La plupart des malocclusions sont principalement d'origine héréditaire ou génétique. C'est ce qui explique que l'on rencontre souvent des problèmes similaires chez les membres d'une même famille. Des exemples de problèmes d'origine héréditaire sont le manque ou l'excédent d'espace entre les dents, des dents en trop ou absentes et des déséquilibres entre la forme et la grosseur des mâchoires. D'autres facteurs pouvant contribuer au développement des malocclusions sont des causes acquises, ou des éléments extérieurs (environnement) comme par exemple :


• Des habitudes chroniques de suçage de doigts qui pouvant exercer suffisamment de force pendant une période assez longue pour déplacer des dents;
• Des problèmes d'obstruction au niveau des voies respiratoires causant une respiration buccale chronique. Ceci peut affecter le développement des mâchoires et la position des dents;
• Une mauvaise position de la langue au repos ou pendant la déglutition;
• La perte prématurée de dents primaires ou permanentes suite à un accident, caries ou maladies de gencive et d'os supportant les dents.
• La perte de dents peut occasionner le déplacement des autres dents et contribuer au développement des malocclusions;
• Un traumatisme, accident ou un coup au visage qui pourraient causer des déplacements de dents.
Une étiologie multifactorielle
La cause exacte d'une malocclusion est difficile à déterminer mais on peut affirmer sans se tromper que l'hérédité et l'environnement sont toujours des facteurs contribuant au développement d'une malocclusion. S'ajoutent à ces deux causes principales une multitude de variables qui peuvent avoir une influence variable selon les cas.
Séquelles possibles d'une malocclusion dentaire
Les problèmes potentiels occasionnés par une malocclusion peuvent être divers. Ils peuvent apparaître rapidement ou à plus long terme. Ils peuvent être handicapants ou sans conséquences majeures avant plusieurs années. Voici les quelques problèmes souvent associés à la présence de malocclusions :

 Esthétique; des dents croches et mal placées sont souvent gênantes ou handicapantes au point de vue esthétique et peuvent affecter la confiance qu'on les personnes en elles-même.
o Fonction; plus une malocclusion est sévère, plus il est possible qu'elle affecte la fonction.
 Mastication; il est plus difficile de mastiquer convenablement avec des dents qui ne sont pas bien placées et qui n'ont pas un bon engrenage.
 Phonétique; des malocclusions sévères comme un décalage important entre les mâchoires ou des béances antérieures peuvent nuire à la bonne prononciation et affecter le langage.
 Problèmes articulaires; les malpositions dentaires influencent le fonctionnement des mâchoires et peuvent contribuer à l'apparition de problèmes aux articulations temporo-mandibulaires.
o Usure des dents; les dents mal alignées ne se touchent pas convenablement pendant la fonction et peuvent s'user prématurément, causant des bris de dents et autres problèmes de fonction.
o Entretien et hygiène buccodentaire ; des dents croches sont plus difficiles à nettoyer et peuvent favoriser l'accumulation de plaque dentaire et de débris, ce qui peut causer la carie dentaire et des problèmes de gencive. À long terme la gencive et l'os supportant les dents (le parodonte) peuvent être affectés.


 Croissance et développement des mâchoires; des décalages importants entre les mâchoires peuvent causer une déviation de la mandibule, empêcher que la mandibule puisse exprimer son plein potentiel de croissance vers l'avant, etc.


 La respiration et le passage de l'air dans les voies respiratoires supérieures peuvent être affectées par des mâchoires trop étroites ou trop courtes l'une par rapport à l'autre. Dans certains cas, ceci peut contribuer au ronflement et à l'apnée du sommeil.
o Symptômes divers; Certaines personnes rapportent que de symptômes comme des maux de tête, des migraines, des acouphènes, etc. se sont améliorés ou sont disparus suite à la correction d'une malocclusion. À noter que ceci est un effet secondaire bénéfique mais qu'on peut promettre l'amélioration de tels symptômes par des corrections orthodontiques.


Doit-on corriger toutes les malocclusions?


• Selon les études, on évalue que 20-25% de la population a une occlusion acceptable. Cette occlusion peut être qualifiée de "normale", "optimale" ou "idéale" mais on évite d'utiliser le terme "parfait" car cela ne signifie pas pour autant que la relation des dents entre elles (occlusion) soit "parfaite", ce qui n'existe qu'en théorie. Pour en savoir plus sur "la perfection".
• L'autre proportion de la population présente une forme de malocclusion quelconque mais est-ce que cela signifie que tous ces gens doivent être traités? Pas nécessairement...
• Les occlusions acceptables présentent une bonne relation fonctionnelle entre les dents d'une même arcade et entre les dents des arcades opposées. Il peut y avoir certaines rotations dentaires, du chevauchement minime ou modéré, quelques déviations, etc. mais dans l'ensemble, tout est fonctionnel.
• L'esthétique étant un critère assez subjectif, la personne considérant sa dentition et occlusion acceptables esthétiquement, ne nécessite pas de corrections ou un traitement orthodontique si la fonction est adéquate.


• À l'opposé, certaines personnes ont une occlusion acceptable et fonctionnelle mais désirent tout de même entreprendre un traitement pour corriger des malpositions légères et petit détails qu'elles considèrent inesthétiques. Ceci est une décision personnelle qui revient à chaque personne.


• Problèmes inévitables? La présence d'une malocclusion, même la plus sévère, n'est pas une certitude qu'il y aura des problèmes à long terme. Cependant, il y aura beaucoup plus de chances de développer des séquelles et problèmes, parfois irréversibles, en présence d'une malocclusion. Plus importante est la malocclusion, plus les conséquences peuvent être sévères.
• Les problèmes associés à une malocclusion ne se manifestent pas instantanément. Cela peut prendre plusieurs années, parfois des décennies avant de voir les dommages et séquelles causés par une malocclusion. C'est pourquoi, de façon générale, il est recommandé de corriger les malocclusions dès qu'elles apparaissent ou se développent, de façon précoce, pendant l'adolescence ou pendant la période de croissance selon le type de problème présent.


• Auto-correction possible? L'autre point à considérer est que la grande majorité des malocclusions et problèmes d'occlusion ne se corrigeront pas par eux-même, avec le temps ou la croissance seulement. Une intervention orthodontique sera nécessaire pour les corriger.
• Les dents croches ne s'aligneront pas complètement seules même si certaines interventions précoces comme des extractions sélectives peuvent sembler améliorer la situation temporairement pendant le développement dentaire des enfants.


• Il est vrai que certaines personnes ont une malocclusion, parfois importante, qu'elles garderont tout au long de leur vie mais cela ne signifie pas qu'elles n'ont pas de problèmes, parfois majeurs. Il existe des gens âgés ayant d'importantes malocclusions et qui ne semble pas en avoir souffert (esthétiquement, fonctionnellement ou autrement) tout au long de leur vie mais cela demeure une minorité. Malgré cela, qui sait quelle différence la correction de cette malocclusion aurait pu leur apporter?


• Donc... il n'est pas "nécessaire" de corriger toutes les malocclusions mais la présence d'une malocclusion importante constituera un certain handicap pour la plupart des personnes qui en sont affligées. Chaque personne est libre de déterminer ce qu'elle désire avoir comme dentition et occlusion pour elle-même.


Pourquoi corriger une malocclusion dentaire?


ou... quels sont les bénéfices potentiels ou bienfaits de l'orthodontie?
Bien que la motivation principale des patients lorsqu'ils considèrent entreprendre un traitement d'orthodontie est souvent l'amélioration de l'esthétique, les bénéfices qu'ils en retireront vont bien aux delà d'un beau sourire et des dents droites. En alignant correctement la dentition, les lèvres et les mâchoires, l'orthodontie peut contribuer à améliorer l'estime de soi et l'esthétique du visage.Des dents bien alignées sont plus faciles à nettoyer et à entretenir, ce qui peut aider à prévenir le développement de caries dentaires, de maladies des gencives et de destruction osseuse autour des dents pouvant mener à la perte éventuelle de dents.


Les gains fonctionnels ou l'amélioration de la fonction peuvent être tout aussi importants en minimisant :


les chances d'usure prématurée et de bris des dents ne fonctionnant pas bien ensembles;
• les difficultés masticatoires et de digestion;
• l'apparition de troubles de l'articulation de la mâchoire (articulations temporo-mandibulaires ou ATM);
• certains problèmes d'élocution.
L'orthodontie peut aussi permettre à aider :
• à mieux placer les dents en prévision de travaux prosthodontiques (ponts, couronnes, implants dentaires,
• le dentiste généraliste dans la planification des cas multi-disciplinnaires,
• à corriger des défauts osseux ou parodontaux,
• à fermer certains espaces, éliminant ainsi le besoin de ponts ou implants dentaires,
• à éliminer des dents problématiques (traitement de canal, endommagées, cariées, etc.) en les extrayant et en fermant les espaces,
• etc.
Bref, l'orthodontie... vous apportera bien plus que des dents droites!


Qu'arrivera-t-il si on ne corrige pas une malocclusion?


Cette question est l'une des plus fréquentes qui nous est posée par les patients ou leurs parents lors d'une consultation. Les gens s'inquiètent de ce qui pourrait leur arriver de néfaste à moyen ou long terme s'ils restent avec leur condition actuelle (malocclusion) sans vraiment s'interroger sur l'amélioration potentielle de leur condition dentaire et l'effet sur leur santé en général si des corrections orthodontiques étaient entreprises.


Steve Jobs, le fondateur visionnaire de Apple computers disait que "les clients ne savent pas ce qu'ils veulent jusqu'à ce qu'on leur montre"! Bien que cette citation s'applique au domaine technologique, il y a un certain parallèle à faire entre ce raisonnement et l'orthodontie. Souvent, les patients ne peuvent visualiser ou comprendre les possibilités de l'orthodontie jusqu'à ce qu'on leur en explique le potentiel. Ainsi, ils demandent s'ils peuvent demeurer ainsi (avec une malocclusion) ou corriger un seul aspect du problème d'occlusion mais, une fois qu'ils comprennent ce qui peut être fait en orthodontie, leur perception change souvent.


Nous croyons donc que notre rôle en tant qu'orthodontistes est de donner l'information nécessaire aux patients pour qu'ils puissent prendre une décision éclairée concernant leurs choix de traitement ou... de non traitement. C'est au patient de prendre la décision à la lumière de l'information qu'il aura reçue.

Les malocclusions peuvent-elles se corriger avec le temps et la croissance?


Cette question est aussi très fréquente. La réponse rapide à cette question est NON! Les gens ont parfois espoir qu'une malocclusion, simple ou complexe, s'améliore ou se corrige avec le temps ou la croissance. Les études épidémiologiques démontrent que tous les types de malocclusions (Classe I, II, III, les problèmes transverses, antéro-postérieurs, verticaux, de manque d'espace, etc.) ne s'amélioreront pas par eux-même. En fait, la plupart de ces problèmes s'aggraveront avec le temps sans intervention orthodontique.

(A, C) Exemple de malocclusion de type classe 2 (division 2) avec surplomb antérieur vertical (overbite) excessif à l'âge de 6,5 ans en dentition temporaire. (B, D) À l'âge de 14 ans, les dents permanentes ont remplacé les dents de lait (temporaires) mais la même malocclusion persiste malgré la croissance et le développement, ce qui est normal et typique.
Aucune intervention orthodontique
Les 2 cas suivants, qui n'ont eu aucune intervention orthodontique, présentent le même problème de largeur (occlusion croisée indiquée par les flèches) 3 ans (cas de gauche) et 20 ans plus tard (cas de droite).

Exemple démontrant que les occlusions croisées (flèches) ne "s'auto-corrigent" pas avec le temps, les années et la croissance.


• (A) À l'âge de 5 ans, ce garçon présentait un maxillaire supérieur étroit. Lors de la fermeture de la bouche, une interférence est présente entre les canines temporaires droites (cercle bleu). Dans cette position de fermeture incomplète, les lignes médianes des 2 mâchoires sont alignées (pointillés bleus).


• (B) Lors de la fermeture complète de la bouche, ce qui est nécessaire pour obtenir des contacts entre les dents postérieures et mastiquer, l'interférence "force" la mandibule à dévier vers la droite (flèche blanche) créant ainsi une occlusion croisée postérieure droite (flèches bleues) et une importante déviation des lignes médianes (lignes bleues). Nous référons à ce type d'occlusion croisée comme étant de nature fonctionnelle car, bien que la cause du problème soit un maxillaire trop étroit, c'est lors de la fonction (fermeture) que l'occlusion croisée devient apparente (occlusion croisée fonctionnelle).
• (C et D) 6 ans plus tard, soit à l'âge de 11 ans, les dents permanentes ont commencé à pousser et, malgré la croissance, la même constriction maxillaire est toujours présente avec l'occlusion croisée postérieure et la déviation des lignes médianes. Cette condition ne se corrige pas sans intervention orthodontique.


https://www.orthodontisteenligne.com/malocclusions-dentaires/

Lettre ouverte à Mr Macky Sall président de la république sortant et candidat aux présidentielles du 24 Février 2019 par Abdou Ndiaye
Esprit libre.
Merci à Bamba FALL pour le partage

Objet : " LES SÉNÉGALAIS DANS LE CŒUR "

Monsieur le président sortant et candidat aux prochaines élections .

Vous avez choisi la date du 11 décembre correspondant au 57e anniversaire de votre naissance pour réunir vos proches et sympathisants pour organiser une cérémonie de dédicace de votre livre de récit autobiographique " le Sénégal au cœur "
Monsieur le président j'aurais choisi le titre " le SÉNÉGAL DANS LE CŒUR " à la place et pour qui sait bien lire et analyser comprend aisément la touche d'une cellule de communication d'une culture occidentale ou occidentalisée derrière cette tentative de dernière chance de vous faire rentrer davantage dans le cœur des sénégalais.


Monsieur le président , tout en vous souhaitant avec un léger retard un très joyeux anniversaire , je vous signale que vous avez été mal conseillé de sortir un livre à résonance autobiographique à la veille des élections présidentielles car ni le contexte ni le contenu ne s'y adaptent .


Vous auriez gagné à vous limiter strictement et objectivement à votre parcours politique et peut être votre cursus scolaire sans essayer de répondre à des provocations antérieures et sans porter de jugements de valeurs personnels et vous montrer en exemple pour cette jeunesse sur qui repose l'élection du prochain président sénégalais, si vous teniez vraiment à prendre votre plume.


Monsieur le président les quelques passages repris par la presse et par vous même de votre livre montrent un déphasage avec notre culture car vous êtes sensé savoir qu'un livre autobiographique objectif dans la culture sénégalaise heurte inéluctablement car notre culture est loin d'accepter le dévoilement de certains faits même avec le temps car la personnalité dans notre culture se forge justement dans ce "mythe " autour d'une personne qui avait fait dire à jean Paul Sartre que "la mort transforme la vie en destin " .
Une décontextualisation de culture s'est dressée devant vous face à ceux qui vous ont conseillé même si un relativisme culturel pourrait vous accorder peut être des circonstances atténuantes et il aurait été mieux adapté dans un contexte temporel post présidentiel c'est à dire après avoir quitté le palais avec un esprit beaucoup plus objectif libre et dénudé de tout intérêt intellectuel.


Les quelques passages mis à la disposition des sénégalais font ressentir parfois des règlements de compte surtout sur le passage par rapport à l'offense de votre prédécesseur Me Abdoulaye Wade que beaucoup de citoyens comme moi ont déploré et condamné avec la dernière énergie à l'époque.


Mais monsieur Sall , je me permet ici de vous appeler par votre nom car cette attaque et contre attaque de votre part sont personnelles mais dans votre réponse à votre mentor Abdoulaye Wade , vous remettez en relief le fameux problème de stratification sociale de nos sociétés qui, a mon avis en 2018 ,devrait être dépassée pour laisser place à une société socialement égalitaire pour un Sénégal uni et juste: Aucun citoyen n'est ni socialement mieux ni socialement supérieur à l'autre et j'y crois fermement.
Monsieur le président votre cellule de communication est entrain de copier des modèles qui sont en total déphasage à nos réalités ethno anthropologiques évolutives.


Monsieur le président je profite de mon avant dernière correspondance avant les élections pour vous dire que j'irais à contre courant de la manière dont vous avez organisé votre investiture pour les raisons suivantes :
Le lieu choisi n'était pas le lieu adapté car le stade omnisports Dakar Arena qui a coûté 66 milliards de francs au contribuable sénégalais ne devait pas accueillir comme premier événement d'envergure une manifestation politique privée car n'étant pas sa vocation première. Certes il est de votre droit mais sur un point de vue éthique ce n'est pas acceptable.


La ville de Dakar a été bloquée pendant plusieurs heures et à causé d'énormes préjudices aux citoyens qui vaquaient tranquillement à leurs occupations.


Les présidents présents à cette cérémonie ont fait l'objet de beaucoup de critiques et cet acte peut être qualifié d'ingérence politique et ceci ne va pas à votre avantage monsieur le président.
Aujourd'hui beaucoup de militants de votre coalition se vantent d'avoir rempli arena dakar mais ils oublient vite que cette salle ne fait que 15.000 places et il faudrait remplir quatre fois la salle pour avoir l'électorat d'un seul député et en plus une logique voudrait un travail plus scientifique qui aurait consisté à voir si cette population correspond à un échantillon de la population sénégalaise et aussi et surtout si elle correspond à un bon échantillonnage du fichier électoral.


Monsieur le président sans me tromper je puis vous affirmer que si vous manquez le rendez vous avec la jeunesse de la tranche d'âge 18-25 ans même aller au deuxième tour pourrait vous être objectivement compliqué pour votre coalition.


Les motivations de vote de cette jeunesse sont très complexes et dépendront de plusieurs facteurs qui a mon avis ne sont nullement pris en compte dans vos démarches jusqu'ici.
La jeunesse de militants dans les autres investitures que j'ai eu à voir avec un œil très observateur témoigne d'un élection difficilement prévisible et statistiquement complexe.
Monsieur le président rapprochez vous davantage des populations et cassez cette barrière communicative qui est entrain de détruire votre image.
A ce stade une communication directe est d'une priorité absolue à deux mois du choix électoral.
Ne sous estimez jamais des conseils dépourvus de tout intérêt et croyez en esprit libre aucun candidat ne vaut mieux que l'autre et je terminerais par paraphraser mon ami pape ale
" Sénégal mo niou nior "

Bon courage cher président sortant et candidat.

par Abdou Ndiaye
Esprit libre.

 


"Sérotonine"(Flammarion), le septième roman de Michel Houellebecq, arrive dans les librairies le 4 janvier. Il raconte l'histoire de Florent-Claude Labrouste, 46 ans, employé du ministère de l'agriculture et dépressif. Le Goncourt 2010 signe là le plus houellebecquien et sans doute le plus bouleversant de ses romans. On vous dit pourquoi.


Le romancier n'avait rien publié depuis "Soumission" (Flammarion), son dernier roman paru en janvier 2015 dans lequel il imaginait l'arrivée au pouvoir d'un président musulman modéré. Ce roman, qui avait créé la polémique, était paru le jour de l'attentat de Charlie Hebdo. Trois ans après, le journal satirique n'a pas perdu son sens de l'humour. "Le prochain livre de Houellebecq sortira le 4 janvier. On s'abstiendra d'en dire du mal : la dernière fois, ça ne nous a pas franchement réussi."

La sortie de ce nouveau roman de Michel Houellebecq, son 7e, s'est accompagnée de mystères. Jusqu'à très récemment on n'en connaissait ni le titre, ni la teneur, pour cause d'embargo expressément demandé par la maison d'édition jusqu'au 27 décembre, "par respect pour les lecteurs". Embargo que deux hebdomadaires (Le Nouvel Obs et Les Inrocks) se sont empressés de ne pas respecter.

Comme à chaque fois, la publication d'un roman de Houellebecq ne se fait pas sans quelques remous. Mais qu'importe, l'évènement reste une joie, et avec "Sérotonine", le Goncourt 2010 pour "La carte et le territoire" peaufine à l'extrême son style, et signe le plus Houellebecquien et le plus émouvant de ses romans.

En voici les raisons.


1-Parce que Florent-Claude, le héros, est un prototype parfait de personnage houellebecquien
Florent-Claude est un "héros houellebecquien" pur jus. 46 ans, employé au ministère de l'agriculture, pour qui il rédige des notes et des rapports à destination des négociateurs européens. Il boit pas mal, fantasme sur les jeunes femmes, détruit les détecteurs de fumée des hôtels, ne trie pas ses déchets, aime les animaux. Il vit en ville mais il aime par dessus tout les balades en forêt. Fumeur compulsif il est aussi complètement dépressif. Bref, le héros de "Sérotonine" est un spécimen magnifique de héros houellebecquien.

Quand on fait sa connaissance, ("fin des années 2010, Il me semble qu'Emmanuel Macron était président de la République") Florent-Claude vit avec une Japonaise, Yuzu, qui passe beaucoup trop de temps dans la salle de bain à son goût. Il n'a plus avec elle d'échanges d'aucune sorte. Ils vivent dans le quartier Beaugrenelle dans le 15e arrondissement de Paris, au 29e étage de la tour Totem, "gigantesque morille de béton". "Notre couple était en phase terminale (...), cependant il faut en convenir, nous disposions de ce qu'il est convenu d'appeler une "vue superbe". Qui n'y suffira pas. Le narrateur ne veut plus vivre avec Yuzu. Surtout depuis qu'il a découvert ses infidélités.

Il pense un moment à la défenestrer, avant de renoncer. Florent-Claude n'est pas prêt à passer par la prison, qui le priverait des "quatorze variétés différentes de houmous proposées par le G2, ou d'une promenade en forêt, "sans parler des aspects moraux liés au meurtre, bien entendu".

Comme 12.000 personnes en France chaque année, il décide donc de disparaître. La fuite est organisée en quelques heures et en quelques clics. Florent-Claude largue sa Japonaise sans aucun regret et s'installe dans un hôtel Mercure du 13e arrondissement. Ce qui aurait pu être le départ d'une nouvelle vie marque en fait le début de la chute. Florent-Claude se sent seul et de plus en plus mal, au point de n'avoir plus la force de se laver. Il consulte un médecin, qui lui prescrit du Captorix, un antidépresseur nouvelle génération "d'une efficacité surprenante", permettant aux patients "d'intégrer avec une aisance nouvelle les rites majeurs d'une vie normale au sein d'une société évoluée", en favorisant la libération par exocytose de la sérotonine". Florent-Claude entame alors un retour vers le passé, ses amours, ses amis de jeunesse, à travers un road-trip dans la campagne normande.


2-Parce que "Sérotonine" est une observation obsessionnelle et juste de la société occidentale contemporaine

Depuis "Extension du domaine de la lutte" (Maurice Nadeau, 1994), Houellebecq livre une observation obsessionnelle du monde contemporain, sous tous les angles : les objets et leur fonction, les décors, plutôt du côté de la beauté dans la nature, laids en ville, et dans ces décors, les êtres humains. Outre le personnage principal, que nous avons décrit plus haut, une belle galerie traverse "Sérotonine" : entre autres, une intermittente tombée dans l'alcoolisme, un aristo passé à l'agriculture dans la douleur, un Allemand passionné d'ornithologie et pédophile... Le narrateur défonce avec la même motivation les "bourgeois écoresponsables" parisiens, les vieux Hollandais, les détecteurs de fumée, ou Dieu...


3-Parce que "Sérotonine" est un livre politique
"Aucune société humaine n'a jamais été construite sur la rémunération du travail (...) L'argent allait à l'argent et accompagnait le pouvoir, tel était le dernier mot de l'organisation sociale", lit-on page 117. Ici on s'attarde sur la condition, et le désespoir qui en découle, des paysans français accablés par la mondialisation et les politiques technocratiques de Bruxelles, avec des scènes qui évoquent le mouvement des gilets jaunes, par la violence des actions, et par l'émergence d'une parole jusque-là interdite à cette frange de la population. Un épisode du roman qui ne manquera pas de faire dire une fois encore que Houellebecq est un visionnaire. "Que pouvait me proposer la social-démocratie ?", s'interroge Florent-Claude. "Evidemment rien, juste une perpétuation du manque, un appel à l'oubli".


4-Parce que dans "Sérotonine" il y a du sexe (mais sans plus, cette fois)
Même si "ça devenait un peu flou les promesses de bonheur à mon âge", et que le narrateur est empêché par les effets secondaires du Captorix, le sexe reste un sujet. "On me reprochera de donner trop d'importance au sexe", souligne le narrateur, mais "le sexe reste le seul moment où l'on engage personnellement, et directement, ses organes, ainsi le passage par le sexe, et par un sexe intense, demeure un passage obligé pour que s'opère la fusion amoureuse, rien ne peut avoir lieu sans lui, et tout le reste, ordinairement, en découle avec douceur". On retrouve fréquemment tout au long du roman les mots "chatte", "bite" et "cul". Mais avec l'impression quand même que le sujet n'inspire plus autant l'écrivain. L'amour par contre...


5-Parce que "Sérotonine" est un hymne à l'amour romantique
L'amour : jamais Houellebecq n'avait autant développé le sujet. L'amour comme motif des plus grandes joies, et des pires souffrances. Florent-Claude, comme tout bon héros houellebecquien, est un romantique. Jusque-là, planqué derrière un cynique, un être désabusé, de préférence obsédé sexuel version fanfaron.

Le héros romantique a cette fois tombé le masque et se révèle dans toute sa splendeur. Un romantique, un vrai, comme on n'en fait plus depuis le XIXe siècle. La preuve, Florent-Claude se meurt littéralement d'amour (ce chagrin d'amour est démontré par une analyse de sang). Un chagrin mortel provoqué par la perte 20 ans plus tôt, de l'amour de sa vie, Camille, merveilleuse jeune femme fraiche et pure, qui ne supportera par la suite la comparaison d'aucune autre. (Si ça c'est pas romantique !). Le style aussi, est contaminé, avec des envolées dignes des plus grands auteurs du XIXe siècle. Sans parler des décors (l'Allemagne du Nord en point d'orgue). Le ciel, l'âme des amoureux en communion avec la nature, la beauté comme valeur suprême. Bref, tout y est.


6-Parce que "Sérotonine" est à la fois triste, et drôle, à pleurer
Le dernier roman de Michel Houellebecq déclenche régulièrement des éclats de rire, mais "Sérotonine" est aussi un livre empreint d'une grande mélancolie. "Étais-je capable d'être heureux dans la solitude ?", s'interroge le narrateur. "Étais-je capable d'être heureux en général ?", poursuit-il. La réponse arrive bientôt, à la Houellebecq : "Plus personne ne sera heureux en Occident. Nous devons aujourd'hui considérer le bonheur comme une rêverie ancienne, les conditions ne sont tout simplement plus réunies". Comme le "Vieux monde", notre monde occidental, le personnage houellebecquien a vieilli, il est entré dans la deuxième partie de son existence, et ça n'arrange pas sa confiance en la vie.


7-Parce qu'avec "Sérotonine", Houellebecq peaufine son style à la perfection
Le roman dans son ensemble est parfaitement bâti (c'était moins réussi dans "Soumission"), avec une tension dans le récit qui ménage un soupçon de suspense. On ne s'en plaint pas. Le style de Houellebecq est ici livré dans une forme complétement aboutie, pour ne pas dire éblouissante. Une écriture faite de longues phrases, chacune construite comme un petit chef d'oeuvre à part entière, avec un sens aigu de la chute, et quelques adresses bien senties au lecteur. Le style est si parfaitement houellebecquien que ce 7e roman de l'auteur des "Particules élémentaires" donne presque l'impression d'être une copie, l'oeuvre d'un excellent faussaire. On adore.

"Sérotonine", Michel Houellebecq
(Flammarion – 352 pages – 22 euros)

In lemonde.fr
Antoine Compagnon : « La langue plate et instrumentale de Houellebecq »


Antoine Compagnon tient la chaire de littérature française moderne et contemporaine au Collège de France. Il livre ici son regard sur l'œuvre de Michel Houellebecq alors que paraît « Sérotonine ».
Par Antoine Compagnon Publié le 03 janvier 2019 à 05h00

Antoine Compagnon, professeur au Collège de France, en 2014. ULF ANDERSEN / AURIMAGES / AFP
Depuis vingt ans, on lit Houellebecq pour savoir où on en est. Pas de meilleurs documents sur l'état présent de la société, de la littérature et de la langue françaises. Comme il s'informe de plus en plus sur Internet, c'est plus encyclopédique et moins à vif que les témoignages des grands reporters, tels Le Quai de Ouistreham ou En France, de Florence Aubenas (L'Olivier, 2010 et 2014), mais c'est aussi sensible au milieu et au moment, et tout aussi désespérant.
Article réservé à nos abonnés Lire aussi L'effet Houellebecq examiné par quatre auteurs
Et c'est d'autant plus efficace que Houellebecq est facile à lire.

Au début, ses livres rappelaient le naturalisme par leurs allées et venues entre la fiction et les morceaux didactiques empruntés aux sciences naturelles ou sociales. On n'avait pas besoin d'avoir rien lu depuis Zola, ou depuis les romans à thèse de Bourget, comme Proust, Sarraute ou Sollers, pour se sentir en terrain familier (sauf les bites et les chattes à tour de pages).
Le nivellement du récit est voulu, le rabaissement de la langue fait partie du « business plan », les écarts de style sont calculés.

Ils amplifient l'effet de sinistrose et d'anomie
Par la suite, la narration s'est encore simplifiée, se réduisant à un récit épisodique. Auprès d'un protagoniste central qui monologue, des partenaires se succèdent sans jamais se croiser. Porte-parole de telle ou telle catégorie sociale, professionnelle, idéologique ou sexuelle, ils défilent l'un derrière l'autre – maîtresse, collègue, vieil ami –, tiennent leur partie durant quelques pages et puis s'en vont.


C'est comme dans les séries télé où chaque épisode peut être vu seul, ou chez Virginie Despentes où chaque chapitre raconte l'histoire d'une des relations de Vernon Subutex (Grasset, 2015-2017) (Subutex, Sérotonine, même combat !). Mais, dans les séries télé et chez Despentes, si l'on ne fait pas l'effort de se souvenir, on sera perdu plus tard. Comme dans Les Mystères de Paris, d'Eugène Sue (1842-1843), l'intrigue rebondit et les gens resurgissent (bienvenu est le rappel de la distribution dans Vernon Subutex 2). Car dans la vie « on se retrouve toujours », comme dit l'Albertine de Proust.


Effet de sinistrose et d'anomie


Rien de tel chez Houellebecq, dont les comparses ne reviennent pas. Balzac avait inventé le personnage reparaissant d'un titre à l'autre de La Comédie humaine. Sainte-Beuve, qui n'aimait pas ça, serait comblé par les emplois de Houellebecq qui se retirent après leur numéro, comme dans une revue de cabaret ou dans les romans du « XVIIIIesiècle à la con » (Houellebecq dixit, non Sainte-Beuve).


https://www.lemonde.fr/livres/article/2019/01/03/antoine-compagnon-la-langue-plate-et-instrumentale-de-houellebecq_5404542_3260.html

lundi, 31 décembre 2018 21:52

Des paroles, toujours des paroles, rien que des paroles !

Poster par

 

Le Président de la république dans son message à la nation se contente de commenter des actions et des résultats insignifiants comme le spectateur passif qu’il est depuis 7 ans sur la scène. Macky SALL a tout raté en 7 ans, fragilisé le pays, les institutions, angoissé les Sénégalais par ses dérives autoritaires.

Et que dire de la suffisance parfaitement déplacée dont Macky Sall fait preuve lorsqu’il évoque les perspectives économiques.

Le président poursuit jusqu’à l’indécence son entreprise d’autosatisfaction. Comme si des mots avaient le pouvoir de faire mentir la vérité. Et la vérité oblige à dire qu’au vu de son bilan calamiteux, Macky SALL restera comme le plus mauvais président de la République. Une position qu’il s’emploie manifestement à conforter au regard de la manière dont il entame l’élection présidentielle de février prochain. J’invite les citoyens sénégalais de mettre fin au soir du 24 février aux tâtonnements, à l’immobilisme et l’incompétence.

 

Ibrahima Thiam, Président du mouvement un Autre Avenir

 

« Le monde est petit. On avait parlé de moi à ce brillant et jeune intellectuel promis à un bel avenir. Il me lance une invitation à laquelle sauvage que je suis ; .je ne réponds pas. Je protège mes relations et je ne me lie pas facilement. Le voici qui accompagne chez moi un ami du frère de mon épouse et dans la discussion je découvre qu'il écrit comme moi, puis me voici entrain de parler du Dr Ndongo ce poète. Que n'ai-je pas dit, le garçon interloqué me dit mais c'est de vous dont on m'a parlé (Fatou Sy de RUNGIS) et je vous ai envoyé une réponse sans réponse. Confus je demande pardon et lui demande de corriger cette trop grande prudence qui a failli me coûter une bonne relation. Voici une belle amitié naissante autour de l'écriture, la pensée et la belle plume. Ce garçon est à suivre, je le recommande »P B CISOKO

Depuis que le vers est devenu pervers
Je n'écris plus; la poésie, je la chante
J'enterre les règles dans le cimetière
De mon inspiration que la liberté hante.

Écoutez-moi chanter l'Amour et la Femme
Et les douces cacophonies de mon être
Écoutez-moi chanter le Divin et la beauté de l'Islam
Dans ce monde immonde où inonde le paraître.

Regardez-moi graver mon nom à l'Immortel
Écoutez- moi chanter les amis les plus fidèles
L'amour est si beau comme l'amitié est belle
La vie est un fade cadeau dont la mort est le sel.

La poésie est en agonie, elle souffre du « rimisme »
Le « poète » est son ennemi qui assassine son lyrisme.
Je lui redonne son charme et la vivifie à travers mes vers
J'essuie en douceur ses larmes, ma plume est lumière.

Poésie! À ton honneur, je composerai mille et un vers
Et peindrai dans le dos de la vie ta divine silhouette
Je chanterai fort tes éloges au-delà des mers
Quand un jour je ferai taire tes « ennemis poètes ».
Thioye

PS: Photo prise par une jeune blonde. No comment !
Sérigne Ndongo THIOYE Poète Slameur dorénavant à Paris

David DOUILLET, à la matinale CIAN/SPORSORA :-« Si l'on veut grandir tous ensemble, il faut respecter et aimer l'Afrique ! »


par Alfred Mignot, AfricaPresse.Paris (AP.P)

L'ancien multi-champion de judo et ministre des Sports David DOUILLET, lors de sa participation à la matinale CIAN/SPORSORA, à Paris, le 4 décembre 2018. © Sporsora.com
Au lendemain d'une récente conférence dédiée à la filière sport au siège parisien de Business France, et à laquelle participait la ministre des Sports Roxana MARACINEANU*, c'est le CIAN et SPORSORA, association promouvant l'économie du sport, qui organisaient une matinale dans un cinéma parisien. Le Thème : « L'Afrique, star mondiale du sport ». L'invité-vedette, parmi plusieurs personnalités et professionnels de la filière : l'ancien multi-champion et ministre des Sports David DOUILLET... Et un consensus : oui, les entreprises françaises ont du savoir-faire à faire valoir pour contribuer au développement du sport africain. À certaines conditions toutefois... »>..


« Nous tous savons bien maintenant qu'avec ses futurs 2,4 milliards d'habitants d'ici à vingt ans, et l'émergence d'une classe moyenne qui passera de 350 millions de personnes aujourd'hui à quelque 500 millions, l'Afrique sera un formidable relais de croissance, car cette classe moyenne urbaine aura des besoins nouveaux à satisfaire, et les activités de loisir comme le sport en font partie », déclare Étienne GIROS, Président délégué du CIAN (Conseil français des investisseurs en Afrique), dans son propos liminaire, en ouverture de la matinale dédiée à « L'Afrique, star mondiale du sport ».
Étienne GIROS relève aussi que dans cette filière sport, « les entreprises françaises disposent de nombreux atouts, y compris pour faire gagner du temps aux Africains, grâce à nos nombreux savoir-faire. En montant des partenariats, nous pouvons leur faire gagner des années, comme ils l'ont fait dans la téléphonie mobile ».


À la suite de cette introduction, plusieurs intervenants apportent leurs témoignages concordants. Ainsi Laurent PETRYNKA, Président de la Fédération Internationale du Sport Scolaire (ISF), relève-t-il que « l'Afrique est déjà une star du sport (...) qui est très développé à l'école [car] de plus en plus de pays s'intéressent à livrer un patrimoine à leur jeunesse ».
Diamil FAYE, Président JAPPO Sport et Entertainment (Sénégal), considère lui aussi que le sport est devenu « une priorité des gouvernements », que « les possibilités sont énormes » et si les entreprises françaises ont reculé, « elles seraient mieux acceptées » si elles contribuaient plus au développement du sport, par « des actes de mécénat plus visibles ». Une affirmation à laquelle Étienne GIROS adhère, précisant que le sponsoring du sport africain représenterait en effet une formidable vitrine pour la promotion des marques françaises en Afrique.


Géraldine ROBERT, unique joueuse de basket professionnelle du Gabon et consultante pour le Ministère des Sports de ce pays, relève que le sport peut être la porte d'entrée pour sensibiliser à bien des thématiques d'aujourd'hui, comme la non-discrimination, l'égalité des genres, la médecine préventive... Elle appelle à plus d'implication du secteur privé afin de compenser le fait qu'actuellement les structures du sport en Afrique sont souvent « un peu trop politisées », ce qu'elle déplore, tout comme Zineb EL HOUARI, journaliste sportive et chroniqueuse (France 24), qui précise que « l'Afrique a besoin d'expertises et de compétences professionnelles ».


Le sport, marqueur des classes moyennes et facteur d'intégration sociale


Jean-Michel HUET* associé chez Bearing Point et expert de l'Afrique numérique, apporte aussi une touche positive au débat, expliquant comment l'expression de l'intérêt pour le sport est devenue « un marqueur social clé de l'accession à cette classe moyenne africaine en cours de structuration ».
Les gens ont envie de dépenser pour des activités sportives une part de l'argent disponible pour leurs loisirs, ils se rencontrent via les réseaux sociaux, ce qui est facilité par l'explosion de l'usage des téléphones mobiles, signale encore Jean-Michel HUET, relevant comme Étienne GIROS que le mouvement accéléré d'urbanisation du continent et l'accroissement des classes moyennes se conjuguent pour favoriser fortement la montée en puissance du sport.

Une vue de la salle durant l'intervention de Jean-Michel HUET. © AM/AP.P


Une réalité déjà observable, fait remarquer Brahim SAIL, CEO de l'institut de sondages africain IMMAR, producteur du Baromètre CIAN des leaders d'opinion du Continent : « 62 % des leaders d'Afrique témoignent de leur intérêt pour le sport, et encore plus, soit 72 %, en Afrique de l'Ouest francophone », révèle-t-il.


Thomas GIL, Directeur par intérim du Comité International des Jeux de la Francophonie, auxquels participent vingt-quatre pays d'Afrique (sur 88 membres au total de l'OIF), met pour sa part l'accent sur les valeurs que portent les Jeux de l'OIF : « solidarité, diversité et excellence ».


Faire émerger « une relation d'égal à égal » entre la France et l'Afrique


Jean-Marc ADJOVI-BOCO, ancien joueur de football professionnel, DG de Diambars et membre du Conseil présidentiel pour l'Afrique (CPA) souligne combien « le sport est un facteur d'intégration sociale », relève combien l'Afrique a besoin de formation à tous les niveaux » : « Aujourd'hui, explique-t-il, il en va du sport comme des processus industriels : la matière première et les consommateurs sont en Afrique, mais il nous manque la chaîne de valeur, elle est inexistante ou défaillante ».
Il appelle ainsi de ses vœux à la création d'un modèle « plus vertueux », remisant « le vieux logiciel de la relation France-Afrique » pour faire émerger « une relation d'égal à égal ».
Sur le même thème de la relation à reconstruire entre la France et l'Afrique,
la Tunisienne Azza BESBES, vice-championne du monde d'escrime et Femme francophone de l'année 2018, livre un point de vue encourageant : « Oui, la France a perdu des parts de marché en Afrique... elle a pris du retard ! Mais c'est aussi le pays qui connaît le mieux l'Afrique et les Africains ! »

Un atout supplémentaire à valoriser, donc, pour la filière la filière française de l'industrie du sport. À condition toutefois de ne pas tergiverser car, comme le disait Étienne GIROS, « c'est dès aujourd'hui qu'il faut se placer sur les grands marchés africains pour y acquérir les positions de 2030 ! »


David DOUILLET : « les valeurs du sport


peuvent permettre de structurer une société »


Le mot de la fin de cette matinale instructive – qui sera suivie d'autres initiatives, auxquelles le CIAN va réfléchir, nous confie son Président délégué – revient à David DOUILLET.
Pour l'ancien ministre français des Sports, et multi-champion d'Europe, du monde et olympique de judo, « tout peut se débloquer en Afrique (...) Il faut parler d'égal à égal avec les pays ou les personnes avec lesquels on veut travailler, considérer aussi les us et coutumes, les traditions et façons de faire... il faut s'adapter à l'Afrique, il faut la respecter. En réalité, si l'on veut grandir tous ensemble, il faut estimer, il faut aimer l'Afrique ! »


Et puis, l'ancien champion invite aussi les uns et les autres à ne pas considérer la seule dimension économique, mais aussi la vertu civique du sport : « Je considère – et je peux paraître prétentieux mais je l'assume ! – que les valeurs du sport peuvent permettre de structurer une société. C'est déjà un peu le cas en Afrique, mais compte tenu de l'explosion démographique qui vient, il faut que ce le soit totalement dans les dix à vingt prochaines années. »


Enfin, répondant à une question sur les lenteurs et la fréquente mainmise gouvernementale sur le monde du sport africain, ce qui représente un frein à son développement harmonieux, David DOUILLET affirme : « Je connais une arme absolue pour lutter contre cela : la vitesse ! Car en général la politique est lente ; donc on peut la prendre de vitesse.


Comment ? En lui imposant le rythme ! Et le rythme peut être imposé très rapidement par les citoyens et les entreprises. Des entreprises qui investissent, apportent les savoir-faire, élaborent et construisent des modèles économiques et des stratégies de fonctionnement adaptés aux caractéristiques de l'Afrique, et qui soient viables.
Oui, il faut apporter tout cela ! Car il ne s'agit pas d'arriver, de profiter de l'événement puis de repartir. Non, il faut semer en terre profonde pour que les racines soient solides de tout ce qui va pousser. L'Afrique a le potentiel pour être la plus grande terre de sport au monde. »

Page 9 sur 336

AUDIO

Les enfants ne sont pas
Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...

Video galleries

logotwitterFacebook