Incognito: L’art de la ruse et de la dissimulation dans l’Antiquité (Français) Broché de Bénédicte Daniel-Muller  (Compilateur), Pedro Duarte (Compilateur)

Précédé d’un entretien avec le général Oméga.

Avancer à pas de loup, se calfeutrer dans un tapis, se tapir dans l’ombre, revêtir un costume sombre ou disparaître derrière un écran de fumée : l’Antiquité fourmille d’anecdotes, de légendes et de mythes dans lesquels hommes et dieux agissent incognito et mêlent allègrement ruses, mensonges, déguisements et dissimulations.

Leur inventivité en la matière est foisonnante et se décline à travers tous les domaines de l’action, du renseignement militaire aux intrigues politiques en passant par la séduction, les cultes religieux ou le vol.

Des grands complots historiques aux jeux de cache-cache littéraires, l’art du secret se révèle être l’une des clefs essentielles pour mieux approcher les rapports spécifiques de l’Homme antique au monde.
Ce volume, qui recueille une centaine de textes issus des littératures grecque et latine, des épisodes les plus fameux aux anecdotes les moins connues, nous fait entrer dans le bureau des légendes antiques, et nous en dévoile les secrets les mieux gardés.

Biographie de l’auteur

Bénédicte Daniel-Muller, agrégée de Lettres classiques et docteure en littérature grecque, enseigne en classes préparatoires au lycée Descartes (Tours).

Pedro Duarte, agrégé de Grammaire et docteur en linguistique latine, est maître de conférences de langue et littérature latines à l’université d’Aix-Marseille.

L’art de la dissimulation est une réalité. C’est même une stratégie. La TAQIYA

L’ancien juge antiterroriste Marc Trévidic.

Certains étaient parvenus à duper le renseignement français pour achever leurs macabres desseins. «Nous sommes face à des individus venus de nulle part, adeptes de la «taqiya», – la technique islamique de la dissimulation -, et qui n’émettent que des signaux très faibles, quasiment indécelables par les services de renseignement, expliquait en mai dernier Certains  le procureur de la République de Paris, François Molins. Notre difficulté réside dans la propagation de ces réseaux dormants en France.» Dans son livre Terroristes, les 7 piliers de la déraison, l’ancien juge antiterroriste Marc Trévidic partage cet avis: «L’art de la dissimulation est une réalité. C’est même une stratégie. Et dans l’exercice de cet art, certains sont de grands stratèges, de grands artistes.

Que chacun l’entende comme il veut et s’en protège avec art et tact

Pape B CISSOKO