About Author

Morgan Howen

Morgan is an example author of everest news. She has just a dummy image &

« La République des voyous, de la gouvernance sobre à la gouvernance sale.

On croyait avoir atteint le fond de la mal gouvernance avec le braquage du PRODAC par Mame Mbaye NIANG (un énorme scandale à 29 milliards de F CFA), et le scandale PETROTIM, un effroyable crime économique commis au détriment des intérêts vitaux du Sénégal.

Le régime de Macky SALL a franchi un nouveau cap, avec l’apparition d’une nouvelle catégorie de voyous de la République : le diplomate délinquant et le député blanchisseur d’argent sale.

  1. Des consuls délinquants ont transformé les consulats à l’étranger en bordels administratifs

L’affaire du Consul Général du Sénégal à Milan qui a engagé, l’Etat, dans une opération financière d’acquisition de locaux est l’illustration de nouvelles pratiques de délinquance de certains diplomates sénégalais à l’étranger. Pour autant, Vouloir faire porter le chapeau de ce gigantesque fiasco au Consul général Rokhaya Ba Touré qui ne mérite aucune compassion de notre part, c’est prendre les sénégalais pour les dindons de la farce. Dans cette affaire, il y a 3 responsables : Sidiki Kaba qui a fait la demande d’acquisition d’une chancellerie et d’un consulat en Italie (acte 1) ; Birima MANGARA qui a validé l’acte d’achat (acte 2) et Rokhaya BA Touré qui a finalisé la démarche d’acquisition (acte 3). Nous détenons une copie des documents relatifs au dossier (l’acte établi par la notaire, Mme Adèle RAIOL ,le taux d’intérêt en vigueur jusqu’au 31 aout 2034, la lettre d’engagement du 17 septembre 2018, signée par le Ministre délégué du budget, Birima MANGARA, faisant suite à la requête de Sidiki KABA pour l’acquisition d’une chancellerie et d’un consulat en Italie, et enfin, la lettre du consul du 15 octobre 2019, au payeur du Sénégal en Italie, M. Isaac MINGOU sous couvert de l’ambassadeur M. Mamadou Saliou DIOUF). En se débinant au dernier moment après que l’affaire ait été portée sur la place publique, et en livrant le Consul (une femme immature et incompétente) aux médias, les Ministres Birima Mangara et Sidiki Kaba font preuve d’une irresponsabilité totale.

  1. 2.     L’IGE est mal placée pour la manifestation de la vérité, car un de ses membres (Birima MANGARA) est concerné

 

Dans l’acte d’achat raté de locaux en Italie, l’IGE est mal placée pour la manifestation de la vérité. Pour une raison très simple : un des acteurs majeurs du dossier, Birima MANGARA est un inspecteur général d’état. L’IGE qui est juge et partie dans ce dossier, (puisqu’un de ses membres « Birima MANGARA » est concerné) doit être dessaisi de cette affaire. Que l’IGE qui est piégée par les agissements d’un de ses membres, fasse d’abord le ménage parmi les siens, en demandant la démission de tous les inspecteurs d’état estampillés APR (M. MANGARA a activement participé en 2019 à la campagne de BENNO BOK YAKAAR à Diourbel, alors que les statuts de l’IGE l’interdisent) !

  1. Le premier responsable du chaos administratif qui règne dans les Consulats, est Macky SALL

L’immature Consul à Milan, Rokhaya Ba Touré a été nommée par décret présidentiel, en violation totale des recommandations de l’IGE dans son rapport public de 2014 sur l’Etat de la Gouvernance et de la Reddition des Comptes qui mettait en garde à la page 33   au sujet de « la nomination de consuls généraux n’ayant pas une formation appropriée en matière administrative et financière ». En faisant fi des alertes de l’IGE qui décriaient (cf page 36 du rapport 2014) « le manque de rigueur dans la conduite des enquêtes de moralité, le défaut de consultation de l’IGE, les défaillances du processus décisionnel, et les dysfonctionnements dans l’élaboration des actes réglementaires et plus spécialement, dans celle des actes de nomination », Macky Sall est le 1er responsable du bordel administratif qui règne dans de nombreux consulats du Sénégal à l’étranger transformés en lieux de manifestations festives (Xhawaré) par les militants du parti au pouvoir.

  1. Avec le scandale BOUGAZELLI, c’est l’ère des députés blanchisseurs d’argent sale

Le blanchiment de l’argent sale par un député proche de Macky Sall, pris en flagrant d’échange de faux billets de banque, prouve que le régime est dans un état de déliquescence, et d’immoralité absolue. Cet énergumène (Bougazelli) qui nargue la section des recherches, inventant que je ne sais quel subterfuge devrait croupir en prison et pour longtemps. Ce sinistre individu, un vulgaire caïd membre d’un réseau de faussaires, blanchisseur d’argent sale, déshonore l’institution parlementaire, et salit le Sénégal. BOUGAZELLI doit être privé de tous ses droits civils et politiques (le juge qui connaîtra de cette affaire, doit prononcer, expressément, une peine complémentaire d’inégibilité).

Vu la nature de son acte qui relève du crime et de son statut de député (circonstance aggravante), les dispositions de l’article 27 du code pénal (dégradation civique), lui sont pleinement applicables. Un député blanchisseur d’argent sale : qui l’eût cru ! Oui, c’est arrivé au Sénégal, en 2019, sous le magistère de Macky SALL.

  1. Pour BOUGAZELLI, il n’y a ni immunité, ni présomption d’innocence, mais un flagrant délit

Dans l’affaire BOUGAZELLI, il n’y a aucune espèce immunité qui tienne, de même qu’en aucune façon, la notion de présomption d’innocence ne saurait être évoquée (le délit est flagrant, clair et net). L’article 51 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale ne laisse place à aucune forme d’interprétation.

Article 51 du règlement intérieur de l’assemblée nationale « …Le député pris en flagrant délit ou en fuite, après la commission des faits délictueux, peut être arrêté, poursuivi et emprisonné sans l’autorisation du Bureau de l’Assemblée nationale ».

Conclusion :

Macky SALL adore s’entourer de délinquants. Plus grave, il assure leur promotion. Epinglé par un rapport de l’OFNAC pour une affaire extrêmement grave de détournement de deniers publics, Cheikh Oumar Hann a été nommé par Macky SALL, Ministre de l’Enseignement supérieur (un très mauvais signal pour la jeunesse). M. HANN va-t-il enseigner aux étudiants, les techniques de malversations appliquées au COUD ? Ce serait un comble pour un régime déviant, infesté de délinquants et désormais de blanchisseurs d’argent sale. Disons-le clairement : la communauté peut « fermer » les yeux sur certaines dérives, mais fait preuve d’une détermination résolue lorsqu’il s’agit de trafic de drogue, des réseaux de blanchiment d’argent sale ou du financement du terrorisme. Macky SALL est averti : tout soutien du caïd BOUGAZELLI est assimilable à un soutien au crime organisé.

Seybani SOUGOU » <sougouparis@yahoo.fr>

NB: Lire attentivement la page 33 du rapport public 2014, de l’IGE, axé sur la nomination inappropriée des consuls.