Société

VIVRE ET EXISTER! Par Pape Ndoye -Saint Louis du Sénégal –penseur libre

 

VIVRE ET EXISTER! Par Pape Ndoye -Saint Louis du Sénégal –penseur libre

O Créatures animées de vie, ou inanimées!
Vivons pour Exister!
Existons pour mieux Vivre notre vie!


O Créatures douées de Vie! Rendons grâce à notre Créateur, en vivant pour donner du sens à notre vie!
Vivons utilement pour n'avoir rien à regretter des actes dont nous sommes comptables, notre vie durant!
Car tout acte posé par l'homme comporte toute une histoire, de sa naissance à son accomplissement.


Aussi, les actes meurent, mais leur impact destructeur ou bienfaiteur reste à jamais gravé dans notre Chair et dans nos Consciences.
L'espèce humaine, tout comme les espèces animales et végétales, ont également, chacune une âme vivante dans leur apparence physique.
Et, c'est ainsi qu'en fin du cycle de vie, ce corps, en perdant sa substance vitale meurt, pourrit et se disloque pour laisser place à un objet quelconque qui, à son tour, disparaîtra de la vue.
Dans notre société, les cadavres humains sont ensevelis, avec tout un rituel consacré, s'ils ne sont pas tout simplement brûlés.
Mais jamais, ils ne sont vulgairement jetés dans la nature. Pourtant, ils n'étaient que des créatures vivantes parmi tant d'autres.
Toutefois, ce rituel traduit une certaine sacralité de l'être humain par rapport aux autres êtres vivants.
L'animal et le végétal meurent indifféremment, comme s'ils n'avaient jamais vécu, sans cérémonial!


Par contre, quand l'animal et le végétal sont domestiqués, nous nous en attachons et en prenons bon soin. Comme du reste, certaines, si chères, propriétés privées, ils bénéficient, en cette qualité, de beaucoup plus d'affection et d'attention, par ce qu'ayant acquis le statut d'adoptés.
Aussi, l'homme ressent forcément leur disparition par l'effet des liens sentimentaux.


Ainsi, entre autres raisons, naissent les ligues de protection d'espèces protégées.


C'est là où le concept «Vivre pour Exister » tient toute son originalité, dans un monde de compétition comme, celui que nous vivons.
L'homme Vit souvent sous la dictature et la direction de la conscience ou de la croyance populaire de la société dans laquelle, il a été formaté, et d'où il tire tous ses repères et références.


Généralement, il ne se rend compte de l'inexactitude de la plupart de ces règles sociétales, que très tard à l'heure du bilan des actions entreprises ou achevées.
Il est déjà tard pour recommencer pendant que tout un système était déjà engagé avec toutes les conséquences imaginables et inimaginables sur l'environnement social concerné.


Cet Homme-là, aura vécu comme tout le monde, mais n'aura pris que les décisions que chacun peut prendre sans mure réflexion.
Il aura tout simplement répété et reproduit, machinalement ce qui lui a été commandé par les réalités sociales du moment, dont il est inconsciemment prisonnier.
Un tel instant qui sera totalement différent des situations postérieures engendrées et non maîtrisables.
L'histoire ne se répète jamais à l'identique, chaque événement est unique dans sa singularité.


Par contre, un homme libre, équilibré et intelligent, s'évertuera à atteindre la sagesse par une recherche soutenue de perfection.
Et ce, à travers sa façon scientifique de penser et des actions qui en découlent, il progressera à cultiver cet Esprit critique, qui caractérise les leaders d'opinions.
Celui-là n'aura point besoin d'artifices extérieurs, pour Exister, tels que tous attributs temporels de statut social (poste de responsabilité, noms de familles pompeux, beaux habits, belles voitures, belles maisons...enfin toutes ces choses-là, qui ne sont qu'instruments, mais qui nous rendent Vaniteux et Excessifs dans notre comportement).


De tels outils nous donnent l'impression de n'être plus ces pauvres mortels que nous sommes.
Ils nous investissent d'une illusion de pouvoir, qui nous enivre le cerveau, et nous rend momentanément fou.
Évidemment, cette folie nous renvoie à l'image honteuse de la dégringolade de tels ignares.
En effet, après la perte d'avantages qu'ils croyaient pérennes! Ils deviennent d'étranges phénomènes anonymes brusquement tombés du néant de leur piédestal, tout hagard!


La grande leçon, c'est qu'il ne faut compter que sur ces propres ressources intrinsèques qui, seules, peuvent nous assurer une Indépendance et une Liberté de vivre, autonome, et en toute sécurité notre EXISTENCE.
Ne compter alors que sur soi-même et sur ALLAH, le Tout Puissant!
De grands hommes ont su, en un instant de leur vie, se prendre en charge.
Ils ont appris à réfléchir par eux-mêmes et à se détacher de l'emprise de la société.


Ils sauront enfin comment s'assumer en toute liberté, pour simplement EXISTER. Une Existence marquée par une remise en question de toutes les idées reçues et reproductibles telles que retransmises par les générations antérieures.


L'on peut cependant, choisir de Vivre dans le troupeau pour se sentir sécurisé. L'on peut aussi prendre le Risque d'y Vivre en marge pour se diriger par soi-même.
On pourra ainsi exercer au mieux qu'il soit, le contrôle de nos propres actes, et participer à l'animation, même indirectement, du groupe.
Exister dans la meute ou y Vivre en panurge!


En voilà une décision à prendre rapidement, mais qui requiert beaucoup d'audace, et de courage.
Pour cela, il faudrait aussi de l'aptitude mentale à réformer et forger, pour pouvoir extraire et mettre en exergue l'individu libre qui dort profondément en nous!
Les journées se meurent d'elles-mêmes et nous mourrons avec elles, les nuits.


Quand un nouveau jour se crée, nous sommes ressuscités, et prêts à poursuivre insouciamment le déroulement de notre vie là où elle s'était arrêtée la veille.
Ainsi de suite les jours passent sans que l'on ait le temps de penser à ce qu'on a pu faire d'utile pour la société, et de nos journées.
Il est l'aube, et le temps de l'éveil s'achève, et déjà le crépuscule s'annonce, pour nos vies!


Pour VIVRE, nous n'avons besoin que de respirer, manger et dormir comme les animaux, mais il faut, outre la rationalité, un plus pour EXISTER et ne pas rester Animal!
Comprendra qui pourra comprendre que le Temps, -(dont on ne maîtrise pas l'étendu) est le pire ennemi de l'homme!
En bon entendeur, Salut!


Il est vrai que NOTRE Monde s'écroule en suivant le rythme des jours et nuits, et nous disparaissons avec.
En revanche, la vie continue à se dérouler pour d'autres générations qui utiliseront les mêmes espaces que nous, auparavant!
En effet, ce sont nos vies individuelles, rassemblées, qui donnent forme à l'humanité!
Cessons alors de vivre notre vie pour l'autre, donc par Procuration. Recherchons nous, pour nous assumer et marquer notre Siècle!
L'on peut choisir d'être un SUIVEUR !


L'on peut aussi choisir d'être un LEADER !


Mais on est un ÉGARÉ quand on se trouve perdu entre ces deux Options!
L'homme pitoyable meurt toujours, comme il est nait: dans l'insouciance et le dénuement spirituels qui caractérisent les créatures à l'état sauvage, jamais domestiquées.
L'homme, en tant que créature divine, la plus parfaite, se doit d'apprendre à EXISTER, pour et par lui-même, d'abord et, ensuite avec tous les autres qui ne sont pas LUI-MÊME !
Nous devons nous exercer à Être L'HOMME Providence qui enrichit, en Bien et en Bon, la Conscience Humaine, pour lui extraire, le Mal, en LUI enfoui!
Que voilà une merveilleuse façon de Rendre GRÂCE au BON DIEU de ne pas, nous avoir créé ÊTRE ANIMAL OU VÉGÉTAL!

P.S:


Le plus grand défi de l'homme, c'est de Rechercher sa Vie durant le Chemin de la Vérité.


Il est Impératif pour lui de se retrouver, pour accéder avant son impotence spirituelle, à la Station Prophétique de la Grande SAGESSE.
Donc, il lui est bien toléré, en se recherchant, de douter, en se remettant tout le temps en question.


Mais il sera urgent qu'il se retrouvât vite, pour devenir cet Homme Accompli et riche de ses expériences, qui font sa différence avec les autres créatures.
Arrivé à ce niveau de performance humaine, il n'aura plus le droit de Douter, par ce que certain du bon aboutissement de toutes ses actions et jugements!
Nous notons tous, que le Bon DIEU s'adresse à l'HOMME, à qui, IL demande d'être MEILLEUR que celui, qu'il est, c'est à dire Imparfait et dominé par le MAL.
Le Premier MAL qui ronge l'homme est bien sûr son EGO, son MOI surdimensionné qui lui donne l'illusion d'être différent des autres créatures par le Physique qui le représente humainement.


Alors que la différence doit être autrement ressentie et vécue, en BIEN par l'âme, qui est Hautement plus spirituelle, donc Immatérielle, par conséquent du domaine Divin!
DIEU est SUBLIME BEAUTÉ, de par sa Platitude, Horizontale comme Verticale, s'IL n'est pas simplement ÉBLOUISSEMENT !
Rendons LUI GRÂCE en nous défendant du MAL pour LE BIEN INFINI qu'il Incarne !
Il est sûr et certain que, si chacun de nous , faisait l'effort qu'il faut pour se rendre UTILE à l'autre, toute L'HUMANITÉ grandirait en Bien dans une Paix Harmonieuse!


L'homme est né Fatigué!
Il est aussi né Imparfait!


La Mission principale à Lui, confiée par Son Créateur, c'est d'apprendre à se rapprocher, sa vie durant et se déroulant, de la Perfection à l'image des Prophètes, pour enfin connaître la sérénité de son âme longtemps comprimée dans le ventre maternel.
La recherche de la Sagesse devant être le but ultime de l'homme. celle-ci ne saurait s'acquérir en dehors du seul chemin de la Vérité!
Assurément, on est vivant, mort ou agonisant par rapport au tribunal tripartite que voilà institué, pour rendre un jugement sur la qualité de notre Existence:


-notre propre conscience,(sa boppe)
-la conscience de l'autre, (sa morome)
-les prescriptions divines (sa borome).


Ainsi, ce sont les actes que nous posons individuellement, qui décident ce tribunal à nous qualifier de «Vivants, Morts ou Agonisants», en tant qu'Être bien vivant, égaré ou non., bien Existant alors.
Considérant que:


-la vie de l'homme est très éphémère,
-Dieu est bien le symbole de l'éternité,


Il est plus intelligent pour l'homme de s'accommoder à ses recommandations pour être bien éclairé dans ses choix.
Par ce qu'en tant que notre Créateur qui était là avant nous, et y restera après, LUI connaît le chemin mieux que quiconque.
Laissons-le alors guider nos choix, en quête de la performance vers la perfection.
Donc, avec comme seule référence la Science divine, l'homme Existera dans l'essence de sa véritable Vie, ce pourquoi, il a été créé: la recherche de la Vérité, pour enfin, vivre dignement son humanité à l'image de la divinité simplement parfaite.
Dieu est bien cette Vérité Absolue!
Puisse t'il demeurer notre seul inspirateur!

Pape Ndoye -Saint Louis l

Gamou 2017 : Les khalifes de Tivaouane de Babacar à Mbaye sy

GAMOU 2017 : LES KHALIFES DE TIVAOUANE DE BABACAR À MBAYE SY

SÉRIGNE ABDOUL AZIZ SY AL AMINE SERA L’ABSENT LE PLUS PRÉSENT LORS DE CETTE  ÉDITION 2017 DU GAMOU QUI SERA CÉLÉBRÉ DANS LA NUIT DE JEUDI À DEMAIN VENDREDI DANS LA CITÉ RELIGIEUSE DE SEYDI EL HADJI MALICK SY.  CHEVILLE OUVRIÈRE DE L’ÉVÉNEMENT  PENDANT PLUSIEURS DÉCENNIES ET PORTE-PAROLE DE LA FAMILLE, LE SIXIÈME KHALIFE N’AURA EFFECTUÉ QUE SIX MOIS LA CHARGE. C’EST SON ILLUSTRE PÈRE SERIGNE BABACAR SY QUI A INAUGURÉ LE KHALIFA DE MAODO EN LE PORTANT DE 1922 À 1957.  APRÈS SÉRIGNE MANSOUR  SY MALICK QUI S’INSTALLA QUE QUATRE JOURS À LA TÊTE DE LA COMMUNAUTÉ, EL HADJI ABDOUL AZIZ  SY DABAKH (1957-2007), SÉRIGNE MANSOUR SY «DABAKH» (2007-2012), SÉRIGNE CHEIKH TIDIANE SY «AL MAKHTOUM» ( 2012-2017) ET  SERIGNE ABDOUL AZIZ SY «AL AMINE» (2017)  SE SONT SUCCÉDÉ DANS LA CITÉ RELIGIEUSE DE TIVAOUANE. FOCUS SUR LA BIOGRAPHIE SUCCINTE  DES PREMIERS GUIDES AU SEPTIÈME ET ACTUEL KHAIF GÉNÉRAL DES TIDIANES, SERIGNE MBAYE  SY MANSOUR.

SERIGNE BABACAR SY : LE GARDIEN DE L’ORTHODOXIE

APRÈS L’AFFAISSEMENT DE CE PILIER DE L’ISLAM COMME L’AVAIT CHANTÉ SERIGNE MBACKÉ BOUSSO ENVOYÉ PAR CHEIKH AHMADOU BAMBA POUR PRÉSENTER SES CONDOLÉANCES,  C’EST ABABACAR SY  CONNU SOUS L’APPELLATION DE SERIGNE BABACAR SY OU KHALIFA QUI  FUT DÉSIGNÉ POUR CONDUIRE LA MISSION  DE SUCCÉDER, DE CONDUIRE ET DE CONTINUER L’ŒUVRE DE SEYDI EL HADJI  MALICK SY.

NÉ À SAINT-LOUIS EN 1885 À SAINT-LOUIS, ALORS CAPITALE DU SÉNÉGAL, SERIGNE BABACAR SY  S’INSTALLE  À TIVAOUANE. RESPECTUEUX DES LOIS DE DIEU ET IMBU DE CULTURE ISLAMIQUE, CHEIKHAL KHALIFA  S’EST INSCRIT EN DROITE LIGNE DE L'ŒUVRE DE CHEIKH AHMED TIDIANE CHÉRIF, FONDATEUR DE LA TARIKHA TIDIANIA, ET DE SON PÈRE  EL HADJI MALICK SY. AYANT ACQUIS UNE SOLIDE FORMATION, SERIGNE BABACAR SY SE DISTINGUA COMME UN GUIDE RELIGIEUX EXEMPLAIRE ET FUT LE DIGNE SUCCESSEUR.  IL S’ILLUSTRA VITE PAR SON SENS DE L‘ORGANISATION ET PAR SON AUTORITÉ. IL NE TARDE PAS À MARQUER SON EMPREINTE  AVEC LA MISE EN PLACE DES «DAHIRA» (CERCLE DE FIDÈLES)  À TRAVERS LE PAYS DONT LE PREMIER FUT LE DAHIRA KIRAM CRÉÉ EN 1927 À DAKAR AU BOULEVARD DE LA RÉPUBLIQUE CHEZ IBRA NDIAYE DIOP.

SERIGNE BABACAR SY JOUISSAIT AINSI D’UNE  RÉPUTATION  D’ÊTRE INTRANSIGEANT SUR TOUT CE QUI TRANSGRESSE L’ISLAM, DE SA SUNNA OU ENCORE DE CRITIQUE SUR LA TARIKHA TIJANE DONT IL DEVIENT UN DE SES INFATIGABLES DÉFENSEURS. COMME L’ATTESTE CET HOMMAGE QUE LUI A RENDU  SON FRÈRE EL HADJI ABDOUL AZIZ SY DABAKH ET RAPPELER PAR LE CHERCHEUR BAKARY SAMB : «IL EST PERMIS DE LUI ADJOINDRE TOUS LES QUALIFICATIFS EXPRIMANT LA VERTU DANS SON ESSENCE AVEC DES SUPERLATIFS ABSOLUS, À QUOI BON ALORS S’ÉTENDRE DANS LA DESCRIPTION DU COMMUNÉMENT ADMIS ? QUL ?  MÂ TASHÂ’U MIN-AL-AMDÂHI MOO LAKO MAY ! (DIS CE QUE TU VEUX DANS SON APOLOGIE, TU Y ES AUTORISÉ !) POUR EXALTER LES QUALITÉS HUMAINE, MORALE, SPIRITUELLE QUE L’ON RETROUVE CHEZ  L’HOMME AU BONNET CARRÉ LÉGENDAIRE. SERIGNE  BABACAR SY QUITTA CE BAS MONDE LE 25 MARS 1957.

EL HADJI MANSOUR SY : AU NOM DU PÈRE

FILS DE EL HADJI MALICK SY ET DE SOKHNA SAFIÉTOU NIANG, SERIGNE MANSOUR BALKHAWMI  A VU LE JOUR EN 1900 À TIVAOUANE. TRÈS TÔT, LE PÈRE DE L’ACTUEL KHALIF DE TIVAOUANE  SE SIGNALE PAR SON INTELLIGENCE ET SA MATURITÉ. DE TOUS LES FILS DE MAODO, IL EST CELUI QUI EST RESTÉ LE PLUS AVEC SON PÈRE. LE  GUIDE  DE TIVAOUANE EN FAIT NATURELLEMENT SON «SECRÉTAIRE». DOTÉ D'UNE VASTE CULTURE, IL  PRENDRA SUR LUI CETTE CHARGE DE VEILLER SUR LA TARIKHA ET D’ASSURER L'HÉRITAGE DE EL HADJI MALICK SY SOUS LA DIRECTION DE SERIGNE BABACAR SY. D’OÙ SON SURNOM QU’ON LUI ATTRIBUA : «INSPECTEUR DE LA TARIKHA», LE GARDIEN DE L’ORTHODOXIE DE LA CONFRÉRIE. IL PRÉSIDE LES CONFÉRENCES RELIGIEUSES. SERIGNE MANSOUR SY MALICK QUITTA CE BAS MONDE LE 29 MARS 1957, SOIT QUATRE JOURS SEULEMENT APRÈS LE RAPPEL À  ALLAH DE SON  FRÈRE SERIGNE BABACAR SY. SERIGNE ABDOUL AZIZ SY, AFFECTUEUSEMENT APPELÉ MOULAYE DABAKH, ACCÉDA À LA CHARGE DE KHALIFE.

EL HADJ ABDOUL AZIZ SY DABAKH :L’INFATIGABLE RÉGULATEUR

QUATRIÈME FILS DE SEYDI EL HADJ ABDOUL AZIZ SY DABAKH  A VU LE JOUR EN 1904, DE SOKHNA SAFIÉTOU NIANG. IL EUT LA CHANCE D'ÊTRE ÉDUQUÉ PAR SON PÈRE, SES GRANDS FRÈRES ET LES MOUKHADAMS. DOTÉ D’UNE SOLIDE  FORMATION À TIVAOUANE. EL HADJ ABDOUL AZIZ SY  ENTREPRIS, À L’IMAGE DE SON PÈRE, DES VOYAGES STUDIEUX DANS LES AUTRES CONTRÉES DU PAYS ET PARTICULIÈREMENT, AUPRÈS DU GRAND ÉRUDIT MAODO SERIGNE HADY TOURÉ. IL FRÉQUENTE ENSUITE  MBACOUMÉ, DANS LE CAYOR AVANT DE RALLIER EN 1930, À L'ÂGE DE 26 ANS, SAINT-LOUIS QUI ÉTAIT UN PASSAGE INDIQUÉ POUR NOMBRE D’ÉRUDITS, IL Y RESTA JUSQU'EN 1937 CHEZ SERIGNE BIRAHIM DIOP, UN DES MOHADAMS DE EL HADJI MALICK SY.  SERIGNE ABDOU ACQUIERT RAPIDEMENT CETTE  RÉPUTATION DE POÈTE ET DE CHANTEUR. IL SE CHARGE  DE DIRIGER LES CHŒURS DES TALIBÉS DE SON PÈRE CE QUI CONTRIBUERA À LUI ASSURER UNE SOLIDE POPULARITÉ PARMI LES MEMBRES DE LA CONFRÉRIE. IL S'ILLUSTRE NON SEULEMENT PAR SON ÉRUDITION, SON ÉLOQUENCE MAIS AUSSI, SON ENGAGEMENT POUR LA CAUSE ISLAMIQUE, SES ÉCRITS EN ARABE, SERIGNE ABDOU AZIZ A SU TISSER DANS LES PAYS ARABES, NOTAMMENT AU MAROC ET EN ARABIE SAOUDITE, UN TISSU RELATIONNEL TRÈS DENSE, AVEC UN SEUL ET UNIQUE OBJECTIF: CIMENTER LA UMMA ISLAMIQUE. AU POINT QUE SON AURA DÉPASSERA AUSSI BIEN  LES LIMITES DE LA CONFRÉRIES ET MÊME DE LA RELIGION MUSULMANE. APRÈS AVOIR VEILLÉ QUARANTE (40) ANS SUR L'HÉRITAGE ET LE TEMPLE DE MAODO, IL EST RAPPELÉ À DIEU LE 14 SEPTEMBRE 1997.

SERIGNE MANSOUR SY : LE RECTEUR DE L’UNIVERSITÉ

QUATRIÈME KHALIFE DE SON VÉNÉRÉ GRAND-PÈRE MAODO MALICK SY, SERIGNE MANSOUR SY EST LE PREMIER PETIT-FILS DANS L’ORDRE SUCCESSORAL. AYANT VU LE JOUR EN 1925, «BOROM DARAJI» A DÉMONTRÉ DÉS SON JEUNE ÂGE SES QUALITÉS DE PRÉSERVATEURS DES ŒUVRES DE SES DEVANCIERS. ON SOULIGNE À CET ÉGARD, QUE DANS LA REDISTRIBUTION DES  TÂCHES ET DE MISSIONS DE SON PÈRE SERIGNE BABACAR SY, LUI EST REVENU DE PÉRENNISER L’ÉCOLE DE MAODO. AU POINT QU’IL CONSACRE L’ESSENTIEL DE SES ACTIVITÉS À LA DIFFUSION DES SCIENCES ISLAMIQUES, DE LA CHARIA ET LA SUNNA.  D’OÙ  LE SURNOM DE BOROM DARAJI LUI DONNANT EN LE PRÉSENTANT À UNE DÉLÉGATION VENUE DE LA CÔTE D’IVOIRE. IL AVAIT REÇU DE SON ONCLE SERIGNE ABDOUL AZIZ SY DABAKH, LA LÉGITIMATION DE LA CHARGE LE 11 SEPTEMBRE 1997.  SOIT TROIS JOURS AVANT LE RAPPEL À DIEU DE CE GUIDE LE 14 SEPTEMBRE. APRÈS 15 ANS DE KHALIFA, SERIGNE MANSOUR SY S’ÉTEIGNIT  LE 8 DÉCEMBRE  2012

CHEIKH AHMED TIDIANE SY : UN GUIDE ATYPIQUE

TROISIÈME FILS DE SÉRIGNE BABACAR SY, SÉRIGNE CHEIKH TIDIANE SY A VU LE JOUR EN 1926 À SAINT-LOUIS. SELON  LE SITE ASFIYA, L’ACTUEL KHALIFE A TRÈS TÔT TENTÉ DE RÉFORMER SON ENTOURAGE FAMILIAL. DÉJÀ À L’ÂGE DE 14 ANS, IL A BOUCLÉ PRÉMATURÉMENT LES CYCLES INFÉRIEURS ET MOYENS DES ÉTUDES ISLAMIQUES. DANS SA FORMATION SPIRITUELLE, CHEIKH AHMAD TIDIANE AL MAKHTOUM REVENDIQUE “UNE FIDÉLITÉ SANS FAILLE AUX ENSEIGNEMENTS DE SERIGNE BABACAR SY”, SON PÈRE QU’IL PREND POUR “SEUL ET UNIQUE MAÎTRE SPIRITUEL”. TOUTEFOIS, IL NE CACHE PAS UNE PLEINE ADMIRATION POUR SON FORMATEUR SERIGNE ALIOUNE GUÈYE, AINSI QU’IL AIME À CITER SES AUTRES PROFESSEURS DE SCIENCES ISLAMIQUES NOTAMMENT L’IMAM MOUSSA NIANG, CHAYBATOU FALL. IL RAPPELLE AUSSI SON PASSAGE ENTRE LES MAINS DE SON ONCLE EL HADJI ABDOUL AZIZ SY. A 16 ANS, IL PUBLIE SON PREMIER LIVRE : “LES VICES DES MARABOUTS” ET ÉCRIVIT “L’INCONNU DE LA NATION SÉNÉGALAISE : EL-HADJI MALICK SY”. A LA TRENTAINE, IL EFFECTUE SON PREMIER VOYAGE À PARIS OÙ IL VIT, BIEN PLUS TARD PENDANT CINQ ANS, UNE SORTE D’EXIL.  CETTE PRÉCOCITÉ INTELLECTUELLE FAIT LUI QU’IL JOUE LES PREMIERS RÔLES DANS L’ENTOURAGE DE SON PÈRE.  IL A HÉRITÉ DU KHALIFAT EN 2012 APRÈS LE RAPPEL À DIEU EN DÉCEMBRE DE SERIGNE MANSOUR SY. APRÈS CINQ ANNÉES DE KHALIFA, AL MAKHTOM EST RAPPELÉ À DIEU,  LE MERCREDI 15 MARS 2017 À L’ÂGE DE  91 ANS.

SERIGNE ABDOUL AZIZ AL AMINE : L’ABSENT LE PLUS PRÉSENT DU GAMOU 2017

 KHALIFE GÉNÉRAL DE TIDIANE DEPUIS LE 15 MARS 2017, SÉRIGNE ABDOUL AZIZ SY  AVAIT PARACHEVÉ SA MISSION DE KHALIFA QUE DURANT SIX MOIS.  AYANT VU LE JOUR EN 1927, AL AMINE  EST AUSSI FORMÉ À LA BONNE ÉCOLE ET A SUIVI LES MÊME PAS QUE SERIGNE MANSOUR SY ET SERIGNE CHEIKH TIDIANE SY QUI ONT REÇU UN SOLIDE ENSEIGNEMENT DU GRAND ÉRUDIT ET COMPAGNON D’EL HADJI MALICK SY, SERIGNE ALIOUNE GUÈYE. TRÈS TÔT,  SON PÈRE SERIGNE BABACAR SY L’AVAIT CHOISI  COMM BRAS DROIT. CE QUI LUI OUVRE VITE LA VOIE À D’IMPORTANTES RESPONSABILITÉS FAMILIALES ET  LUI PERMET DE DEVENIR PENDANT DES DÉCENNIES, LE MAITRE D’ŒUVRE DU GAMOU, LE PORTE-PAROLE DE LA FAMILLE SY. SA COMPTER SON RÔLE DE MÉDIATEUR SOCIALE ET MÊME POLITIQUE QU’IL EXERÇA.

SERIGNE MBAYE SY MANSOUR : LE NOUVEAU GARDIEN DU TEMPLE

ÂGÉ AUJOURD'HUI DE 85 ANS, LA VOIX OFFICIELLE DE TIVAOUANE DEPUIS LE RAPPEL À DIEU DE SERIGNE ABDOU AZIZ SY EN MARS DERNIER, EST DEVENUE LE KHALIFE GÉNÉRAL DES TIDIANES. DEPUIS CE DIMANCHE 24 SEPTEMBRE 2017, SERIGNE MBAYE SY MANSOUR EST  DEVENU LE SEPTIÈME  KHALIFE  APRÈS LE RAPPEL À DIEU D’AL AMINE. NÉ EN 1932, LE FILS AÎNÉ DE SERIGNE MOUHAMADOU MANSOUR SY ET DE SOKHNA AMINATA SECK EST CONNU POUR SA RIGUEUR, SA FRANCHISE ET SA DROITURE. PORTE-PAROLE PENDANT SIX MOIS DE LA FAMILLE SY APRÈS LE RAPPEL À DIEU DE  SÉRIGNE ABDOUL AZIZ SY AL AMINE,  SERIGNE MBAYE SY MANSOUR SE CARACTÉRISE  PAR UN DISCOURS SANS AMBAGES QUI TRADUIT VISIBLEMENT  SON   INTRANSIGEANCE SUR DE NOMBREUX DOMAINES LIÉS À LA VIE EN SOCIÉTÉ, À L’UNITÉ NATIONALE OU ENCORE LES VALEURS MORALES. AU POINT QUE CERTAINS DISCIPLES L’AVAIENT SURNOMMÉ «PA ALLEMAND» OU KHOMEINY.

SudOnline

"Donner un nom, c'est donner une vie" Alphonse Tierou- Chorégraphe et chercheur-la Danse

 

"Donner un nom, c'est donner une vie" Alphonse Tierou- Chorégraphe et chercheur- la Danse

La danse est un mode d'expression, germaine Acogny et Senghor ont tenté de donner à cet art ses lettres de noblesse au Sénégal. Nous n'oublions pas feu Doudou Ndiaye ROSE dans ses élans. Quand tu danses  .

Et ce poème dit long sur le geste :

Me plait ton regard de fauve
Et ta bouche à la saveur de mangue
Rama Kam
Ton corps est le piment noir
Qui fait chanter le désir
Rama Kam
Quand tu passes
La plus belle est jalouse
Du rythme chaleureux de tes hanches
Rama Kam
Quand tu danses
Le tam-tam Rama Kam
Le tam-tam tendu comme un sexe de victoire
Halète sous les doigts bondissants du griot
Et quand tu aimes Rama Kam
C'est la tornade qui tremble
Dans ta chair de nuit d'éclairs
Et me laisse plein du souffre de toi
O Rama Kam

De David DIOP


La pièce chorégraphique présentée par Alphonse Tierou au Café de la Danse s'intitule « Donner un nom, c'est donner une vie ».
Nous sommes dans un petit village africain, perdu au fin fond de la forêt vierge. Le nouveau-né reçoit son nom, son identité, sa vérité. Sous l'autorité du Masque de Sagesse, la cérémonie de la dation du nom accueille l'enfant dans la grande famille humaine, bâtie sur le roc de la spiritualité absolue. Le village est en fête. Les éclats de la lune tombent en nappe d'argent des hauteurs du ciel tropical.


En Afrique, le nom de personne est d'utilité didactique. Il fait fonction de message et véhicule un enseignement d'ordre spirituel ou philosophique. Concret ou abstrait, le nom peut être un mot, un groupe de mots composés ou une expression. Il est souvent inspiré par un événement. Le nom reste l'essence, la vérité de celui qui le porte. Il a une signification qui est fixe et l'étendue de cette signification qui est variable. Il donne lieu à des commentaires improvisés des plus intéressants auxquels chaque personne est invitée à prendre part librement. La dation du nom constitue l'une des techniques de transmission des savoirs dans la culture orale.


Portée par une authentique technique africaine de la danse, cette chorégraphie dont les interprètes font l'éloge du dialogue des cultures, du vivre ensemble et du respect de l'altérité, est une nouvelle approche de la danse africaine, présentée comme une discipline artistique, pensée en termes d'art dans toute sa noblesse et non comme un phénomène sociologique. C'est une danse nouvelle, enracinée dans les valeurs de la culture africaine et respirée, sentie, goûtée, touchée par toutes les femmes et tous les hommes de toutes les civilisations, parce que participant à l'universel

Alphonse TIEROU est chercheur - chorégraphe - écrivain - pédagogue,
directeur scientifique et artistique du Centre de Ressources de Pédagogie et
de Recherche pour la Création africaine à Paris, concepteur et organisateur
d'expositions scientifiques et artistiques sur les arts et la culture
africains, fut Consultant de l'Unesco pour la recherche sur la danse en
Afrique, fut à la fois l'initiateur, le directeur artistique et scientifique
de 1992 à 1996 du projet Pour une danse africaine innovante, projet mis en
place par le gouvernement français et qui a donné naissance au premier
concours panafricain de danse contemporaine africaine à Luanda (Angola ) en
1995. Alphonse Tierou est reconnu comme la référence mondiale de
l'enseignement de la danse africaine.

CANOPE est une branche du CNDP (Centre national de documentation
pédagogique) qui relève du ministère français de l'Education nationale.
Depuis plusieurs années, elle nous fait donner des cours théoriques et
pratiques à des enseignants du premier et du second degré.
Son nouveau livre « Alphabet de la danse africaine » est considéré comme un
document pédagogique exceptionnel et vivement recommandé aux professeurs de
danse et chorégraphes et à ceux ou celles qui souhaitent comprendre la
richesse de l'art africain en se détachant des idées reçues.
* Alphonse TIEROU a collaboré avec des personnalités de premier plan
et des institutions notamment :
- Aimé Césaire ;
- Léopold Sédar Senghor ;
- Plusieurs Ambassades de France dont celle de Copenhague ;
- Plusieurs Centres culturels français à l'international ;
- Plusieurs Centres Chorégraphiques
- Plusieurs musées, dont le musée du quai Branly, le musée de l'Homme,
le musée d'Angoulême.

Attention !! A ce niveau, « Les publications sur la danse africaine sont
rares » (Télérama)

* Un livre qui présente la danse africaine comme une discipline
artistique pensée en termes d'art dans toute sa noblesse, et non comme un
phénomène sociologique.
* Un livre qui valorise à la fois tous les peuples d'Europe et
d'Afrique, et toutes les personnes qui, de par le monde, aiment ou
pratiquent la danse africaine.
* Un livre qui ne se contente pas de nous donner des poissons, mais
nous apprend à pêcher à partir de nos propres valeurs, pour faire de la
beauté de notre Art chorégraphique une saillie de l'utile.
* Un livre qui tord le cou au tribalisme, une des sources des guerres
qui déchirent l'Afrique depuis le soleil des indépendances, en rassemblant
tous les peuples d'Afrique autour d'un même vocabulaire panafricain, dans
l'enseignement de la danse africaine artistique.
* Un livre qui nous rappelle que l'éducation doit viser à apporter à
l'enfant des connaissances et une formation qui lui permettront de devenir
un adulte responsable et autonome et non un futur perroquet.

La Presse en parle
"Avec Alphonse Tierou , on est loin des phénomènes de magie et de transe,
mais on entre dans l'analyse des lignes courbes brisées, horizontales".
Dominique Frétard, Le Monde.
"Avec le Dooplé, les bases théoriques de la danse africaine ont été posées
pour la première fois par écrit, offrant ainsi un so cle à la création
chorégraphique contemporaine", in "Une danse, un style : danse africaines",
Aurélie Louchart. evene.fr
"Ce qui caractérise Alphonse Tiérou est so n regard nouveau posé sur les
productions artistiques africaines, sa volonté de s'approprier un domaine
jusqu'alors ignoré ou étudié uniquement par des Occidentaux". Africultures
Chloé Maurel.
" Alphonse Tiérou, chorégraphe et chercheur, continue de briser les
stéréotypes conçus par les spécialistes européens et américains autour de la
danse africaine". A.C. L'Autre Afrique
"On doit à Alphonse Tiérou pas mal de choses dans le domaine de la danse
africaine : beaucoup de réflexions et de connaissances sur le sujet...Et
puis aussi un livre de référence Dooplé loi éternelle de la danse
africaine". Jean Claude Dienis. Magazine Danser


Chorégraphe et chercheur en danse africaine, auteur de plus d'une dizaine de livres, Alphonse Tierou dirige le Centre de Ressources, de Pédagogie et de Recherche pour la Création africaine (Paris). Il est le premier, sur le plan international, à avoir défini la danse africaine, ainsi que la conception africaine de l'art et du Masque, à laquelle il a consacré son livre Paroles de Masques. Un regard africain sur l'art africain.


En Afrique, il est étudié dans les Écoles de Beaux-arts, au même titre que de grands auteurs tel le prix Nobel de littérature nigérian, Wole Soyinka.
• Aux USA, ses ouvrages sur la danse sont classés dans la rubrique "choreography and dance studies" et non dans la rubrique "folklore". Ils figurent au programme de plusieurs universités.


• À Paris, Alphonse Tierou anime des cours hebdomadaires de Danse africaine & Bien-Être avec percussionnistes. Grâce à sa méthode pédagogique, il est reconnu comme la référence mondiale de l'enseignement de la danse africaine.
• À travers le monde, il est régulièrement sollicité pour donner des cours théoriques et pratiques, au sein d'universités, d'écoles nationales ou supérieures de musique et de danse. Il prépare, pour 2018, quatre séminaires sur la danse et le masque africains à l'Université populaire de Caen présidée par le philosophe Michel Onfray.
Alphonse Tierou a été officiellement reçu par le célèbre écrivain Aimé Césaire et le maire de Fort-de-France (Martinique), en décembre 2005. Dans ce contexte, il a réalisé Amae-Poyouzon, une création chorégraphique pour la Commémoration de l'abolition de l'esclavage, présentée pour la première fois à Fort-de-France, en mai 2006.
Alphonse Tierou a également travaillé avec Léopold S. Senghor en de multiples occasions.


Son ouvrage Alphabet de la danse africaine est considéré comme un document pédagogique exceptionnel et vivement recommandé aux amateurs, aux professeurs de danse et chorégraphes, et à ceux et celles qui souhaitent comprendre la richesse de l'art africain en se détachant des idées reçues.
Il a été le premier à définir un vocabulaire chorégraphique pour la danse africaine. Pour cela, il a identifié les mouvements de base communs à toutes les danses africaines, à commencer par le "dooplé", une figure matricielle dont découlent tous les autres mouvements.

Sénégal: grève des écoles françaises contre les coupes budgétaires

A la veille du déplacement du président français, Emmanuel Macron, en Afrique, une grève mondiale touche les réseaux d'enseignement français à l’étranger. Ainsi que de nombreuses autres institutions, l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) qui est un établissement public, doit faire des économies. La première coupe demandée par l’Etat s’annonce à près de 33 millions d'euros. Environ 500 postes devraient être supprimés. A Dakar, au Sénégal, comme ailleurs, les enseignants, les élèves et les parents se sont mobilisés devant le lycée français. Les syndicats annoncent un taux de participation de 70 %. Craignant les silences des autorités, les syndicats à l’origine de cette grève annoncent d’ores et déjà de nouveaux mouvements.

Lorsque l’on prend des mesures à l’AEFE qui entraînent des augmentations de frais de scolarité, cela ne peut que mettre à mal les familles qui supportent déjà plus de 80 % des frais de scolarité de leurs enfants.

AUDIO

Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...
A nos sœurs et frères-Ne
  https://youtu.be/hrqEGnjyNMk Pensez aux images sui tournent sur les réseaux sociaux ; ...

Calendrier

« Décembre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Video galleries

logotwitterFacebook