Société

Jeux de mots, raccourcis... : les plus belles perles d'enfants récoltées par une institutrice

 

Jeux de mots, raccourcis... : les plus belles perles d'enfants récoltées par une institutrice

Si le métier d'institutrice est loin d'être de tout repos, il peut aussi s'avérer très drôle. Michèle Guérin, qui a enseigné dans plusieurs classes de maternelles, a compilé les perles de ses élèves dans son livre "Maîtresse".


Personnage incontournable de l'enfance, la maîtresse est souvent la confidente des enfants... pour le meilleur et pour le rire ! Michèle Guérin, institutrice en maternelle, recueille ainsi depuis plusieurs décennies les jolis mots de ses têtes blondes, attendrissants ou comiques, mais toujours spontanés ! Allant du simple jeu de mots (involontaire) au raccourci qui en dit long, ces quelque 300 perles enfantines sont autant de créations originales détonantes ! Entre autres aphorismes, on trouve des vérités lumineuses que nos chérubins énoncent avec un aplomb charmant : « J'aurai bien le temps de travailler quand je serai plus grand ! », « T'es bien plus belle sur la photo qu'en vrai... », « Mes mains sont trop petites pour travailler ! », « Je veux picoler, avec des outils comme papa ! » Sans oublier des formulations inventives époustouflantes qui ont de quoi faire réfléchir : « Mon chat, c'est un céréale killer de mulots ! », « Je me suis fait mal au genou du pantalon. », « Maîtresse, j'arrête pas d'atchoumer ! » Bienvenue dans le monde enchanteur de la maternelle, car c'est bien connu, la vérité sort toujours de la bouche des enfants...


SOMMAIRE
1-Le sens de la répartie
• 2-Le problème des mots polysémiques
• 3-Mais pourquoi apprend-on à lire ?
• 4-Faut-il toujours dire la vérité?
• 5-À quelques lettres près
• 6-Il y a des jours avec et des jours sans
• 7-Il faut toujours écouter les enfants
• 8-Les oreilles n'arrêtent jamais de grandir
• 9-La générosité, c'est important !
• 10-Heureusement que mémé Georgette est là

• Le sens de la répartie


• "Le remplaçant du maître :
• - Dis donc toi, la petite brune aux yeux bleux, tu ne dois rien entendre de ce que je dis puisque tu n'arrêtes pas de bavarder.

Rappelle-moi ton prénom.
• Charlotte (3 ans et demi) :


• Le problème des mots polysémiques
• "La maîtresse :
• - Les enfants je vous présente une nouvelle élève. Voici Oxana, elle vient d'un pays très loin de la France.

Elle ne parle pas français car, dans son pays, les habitants n'ont pas la même langue que nous.
• Kevin (4 ans), intrigué :
• - Maîtresse, elle peut ouvrir grand la bouche Oxana ? Je voudrais bien voir à quoi elle ressemble, sa langue !"


• Mais pourquoi apprend-on à lire ?
• "La maîtresse :
• - Pourquoi tu n'es pas pressé d'aller à la grande école, Justin ?

Toi qui adores qu'on te lise des histoires tu pourras bientôt les lire tout seul. C'est formidable, ça !
• Justin (5 ans et demi) :
• - Pourquoi j'apprendrais à lire alors qu'à la maison j'ai maman pour me lire des histoires et qu'à l'école, c'est toi qui m'en lis ? C'est pas la peine !"
• Mais pourquoi apprend-on à lire ?
• "La maîtresse :
• - Pourquoi tu n'es pas pressé d'aller à la grande école, Justin ? Toi qui adores qu'on te lise des histoires tu pourras bientôt les lire tout seul. C'est formidable, ça !


• Justin (5 ans et demi) :
• - Pourquoi j'apprendrais à lire alors qu'à la maison j'ai maman pour me lire des histoires et qu'à l'école, c'est toi qui m'en lis ? C'est pas la peine !"
• Faut-il toujours dire la vérité?
• "Hugo a apporté un gâteau au chocolat pour son anniversaire. Il s'aperçoit que l'enseignante prend une seconde part de gâteau.


• Hugo (5 ans) :
• - T'es gourmande, maîtresse, c'est pour ça que tu deviens grosse.
• La maîtresse vexée :
• - Ce n'est vraiment pas gentil, ce que tu me dis.
• Hugo :
• - Peut-être, mais tu dis toujours qu'on doit dire la vérité et c'est vrai que tu grossis.

Alors, je sais plus moi : tu veux que je te dise des choses gentilles ou que je te dise la vérité ?"
• À quelques lettres près


• "Juliette (5 ans et demi) :
• - Maîtresse, hier j'ai écouté mon grand frère pendant qu'il apprenait sa leçon d'histoire et j'ai appris plein de choses.

Il y a très longtemps, avant qu'il y ait les allumettes, eh bien, les hommes, ils frottaient deux... deux... ah oui, ça me revient, ils frottaient deux sexes l'un contre l'autre pour faire du feu."


• Il y a des jours avec et des jours sans


• "La maîtresse :
• - On dirait, Louis, que tu n'as pas très envie de travailler aujourd'hui.

D'habitude, tu es content de venir à l'école et tu es plus dynamique.

Qu'est-ce qui se passe ?


• Louis (5ans) :
• - Je suis comme tout le monde. Des fois, j'ai pas envie d'aller au boulot, ça t'arrive jamais, maîtresse ?"
• Il faut toujours écouter les enfants
• "Mélie (5 ans et demi) :
• - Maman m'a emmenée au cinéma hier.

J'ai eu mal aux oreilles car le son était beaucoup trop fort. Je suis fâchée après maman car c'est à cause d'elle que j'ai eu mal aux oreilles !
• La maîtresse :
• - Mais enfin, Mélie, ta maman n'est pas responsable si le son était trop fort !
• Mélie :
• - Si, c'est de sa faute. Je lui avais dit de prendre la télécommande, mais elle a pas voulu.

Si elle m'avait écouté, on aurait pu baisser le son !"
• Les oreilles n'arrêtent jamais de grandir
• "Journée orageuse, on entend le tonnerre gronder.
• La maîtresse :
• - Ne pleure pas, Lucie, tu ne crains rien, tu es en sécurité dans la classe.
• Lucie (5 ans) :
• - C'est le bruit que me fait peur.
• Justine (4 ans), très fière d'elle :
• - Moi j'ai même pas peur !
• Lucie :
• - Oui, mais c'est normal. Comme tu es plus petite, tu as de plus petites oreilles.

Alors, tu entends moins le bruit que moi !"
• La générosité, c'est important !
• Elliot (4 ans) :
• - Tiens maîtresse, je te donne des bonbons.
• La maîtresse :
• - C'est très gentil, mais ce sont tes bonbons, je ne peux pas les manger.
• Elliot :
• - T'inquiète pas. Je te donne que ceux que j'aime pas !
• Heureusement que mémé Georgette est là
• "Titouan (5 ans) :
• - T'en as vu, toi, maîtresse des mammouths quand tu étais petite ?
• La maîtresse :
• - Non, je suis bien trop jeune pour les avoir connus. Les mammouths n'existent plus depuis très longtemps.
• Titouan :
• - C'est pas grave, je demanderai à mémé Georgette."
• La maîtresse :
• - Non, excuse-moi, tu peux répéter s'il te plait ?
• Anthony :
• - Maîtresse, t'as déjà des lunettes parce que tu vois pas bien, si en plus tu deviens sourde, va falloir que tu partes en retraite, comme mon pépé Georges

• Il n'y a pas d'âge pour le franc-parler


"Anthony (5 ans) :
• - Maîtresse, t'as pas encore entendu ce que je viens de te dire ?
• La maîtresse :
• - Non, excuse-moi, tu peux répéter s'il te plait ?
• Anthony :
• - Maîtresse, t'as déjà des lunettes parce que tu vois pas bien, si en plus tu deviens sourde, va falloir que tu partes en retraite, comme mon pépé Georges !"
• !"
• Un livre qui met de bonne humeur


• "Maîtresse" a été écrit par Michèle Guérin, institutrice dans différentes classes de maternelles. Depuis plusieurs décennies, elle récolte les phrases rigolotes de ses élèves. Le livre, disponible aux Éditions de l'Opportun, compile pas moins de 300 perles enfantines. Si certains élèves font preuve de beaucoup d'honnêteté, d'autres misent sur des jeux de mots plutôt drôles. Quoi qu'il en soit, ce petit livre vous mettra de bonne humeur à coup sûr.


http://www.planet.fr/magazine-jeux-de-mots-raccourcis-

Le Palu

Jui 07, 2017
Hit: 99
Écrit par
Le Palu

Ce n’est pas la soif qui fait craindre le Ramadan à Tons, mais bien la faim. Il a ses habitudes alimentaires et son régime. Tout petit, il accompagnait son pater qui fut boy cuisinier de la résidence de l’ambassade du Royaume Unis. Le mot breakfast qu’aimait à prononcer la femme de l’ambassadeur sonnait à  l’oreille du  jeune Tons comme une douce chanson. Et, quand il voyait son père pousser le chariot du petit déjeuner de l’ambassadeur et de son épouse, il se disait quand: «Je serais grand, j’aurais une table tout aussi garnie, sinon plus fournie.»

Sur le chariot  du petit déj… étaient posés des pots de confiture   de kumquat, de nèfle, de kaki; une corbeille de fruits avec pommes, poires, oranges, en plus des jus: cerise, ananas, orange, tomate. La variété des pains: seigle, orge, avoine, maïs et sarrasin faisait clignoter l’œil du jeune Tons. Les œufs, le bacon et la marmelade couronnaient le tout.

Tons donc depuis son enfance vouait un culte au petit déjeuner, calé bien entendu, sur la maigreur de sa bourse et quand il découvrit le consommer sénégalais,  là alors ! Il se mit à jouer au nationaliste. Plus de pain,  maïs,  beignet dougoup, beignet farine, nopu peul, pastelles, kinkéliba, jus de bissap, de dakhar, de madde,  de bingueul ou de ditakh, selon la saison, omelettes et reste de repas de la veille.  Pour tout dire, les petits déj… de Tons sont «Tasonesques».

Avant le Ramadan Tons se dit qu’un bon paludisme le dispenserait du jeûne pour le plus grand bonheur de son petit déjeuner. Tous les soirs, il partait s’assoir sur le banc des moustiques, mais point de piqures, comme si les bestioles l’évitaient. Trois jours que cela dure. Quand il demanda à son ami rival, Modou Khabane, ce dernier, pris d’un fou rire, lui dit: «Bang bobu Yoo yi dagnoul woor goudy.» (1) Tons déménagea pour aller s’assoir sur le banc tout près de l’église se disant «Ouf ! fii yoo yi chretiens koor gui du sen affaire» (2)

1- Ici ce sont des moustiques musulmans qui jeunent la nuit

2 - Ouf ici au moins les moustiques sont des chrétiens, le jeûne n’est pas leur affaire.

Sudonline

«J’invite les politiciens... A une campagne électorale paisible»

Dans son homélie du jour, l’évêque de Kolda, Mgr Jean Pierre Bassène  a appelé les hommes politiques à une campagne électorale « paisible et élégante » en vue des prochaines joutes législatives. A la jeunesse, il a demandé d’aller voter massivement en respectant scrupuleusement le choix de leur conscience. Il a en outre fait cas de la recrudescence des violences causée d’une partie par la perte de nos valeurs et par la démission des parents dans l’éducation des enfants. Des propos tenus hier, lundi, lors du 129ème pèlerinage Marial de Popenguine.

La société actuelle est en proie à la violence, à la recrudescence de la délinquance au niveau de la jeunesse, à des sc-nes de ménages politiques et autres, a constaté en premier lieu  Mgr Jean Pierre Bassène. Pour autant, à l’approche des élections législatives qui auront lieu au mois de juillet, l’évêque de Kolda qui présidait hier, lundi, la messe du 129ème pèlerinage marial de Poponguine a lancé un vibrant appel à la paix et au calme. Dans la foulée, le pasteur du diocèse de Kolda a invité « les politiciens s’ils veulent l’entendre à une campagne électorale paisible  et élégante en vue des prochaines joutes législatives ».

Toutefois, Mgr Jean Pierre Bassène a déclaré que tous les protagonistes de cette prochaine campagne ont suffisamment de quoi se munir dans ce sens.  « Ils ont les valeurs de notre culture qui prônent le respect de l’autre et de sa dignité. Ces derniers ont les préceptes de leurs religions respectives qui bannissent l’insulte, la diffamation, et autre outrage à l’égard d’autrui. Oublier cela ou l’ignorer constituerait une grave menace à l’écologie humaine ou à la couche d’ozone éthique abimée, et n’offrirait nullement une sécurité pour la jeune génération de notre pays ou celle à venir qui a tout à apprendre de l’exemple des ainés », a-t-il souligné.  S’adressant aux jeunes, l’évêque a demandé de prendre l’exemple sur Marie qui a répondu à l’appel lors du recensement.  A cet effet, il a attesté que « Marie nous invite à aller voter massivement en respectant scrupuleusement le choix de notre conscience».

Revenant sur la violence sur toutes ses formes, l’évêque de Kolda a soutenu : « nous le savons, la violence sous toutes ses formes est comme une mauvaise herbe qui  pousse plus rapidement que la bonne semence, qu’elle risque d’étouffer à la longue ».  Pour le prélat, les parents, la famille, la communauté ont une grande part de responsabilité dans une situation qui est due dans la majorité des cas à un abandon des parents dans l’éducation de leurs enfants.  « La montée en puissance de la délinquance et de la violence dans nos communautés  a, sans aucun doute, son explication, du moins en  partie dans cette démission de la société en matière d’éducation collective», a-t-il ainsi précisé. Avant d’appeler les parents à un retour à nos valeurs et à prendre Marie comme modèle dans l’éducation de leurs enfants.  «Comme Marie, ayons foi à nos valeurs culturelles et pratiquons-les», a-t-il avancé.

A contrario, le pasteur de Kolda a aussi appelé les Sénégalais à avoir une oreille attentive aux  appels ponctuels de nos gouvernants qui les invitent à être coresponsables de leur sécurité individuelle et collective en dénonçant toute attitude suspecte qui pourrait représenter un danger pour la société. « Comme Marie et Joseph, désirons la présence de Dieu dans nos cultures et au sein de nos familles, car il peut en être absent avec des risques certains en conséquences. Une société sans Dieu serait comme une maison hantée.  Soyons des familles et communautés porteuses de Dieu, au cœur de la société, dans l’accomplissement de nos devoirs civiques» a exhorté le guide.

La Réserve de Bandia au Sénégal : quelles menaces sur son avenir : Un poumon environnemental à préserver !   Notre ami Amadou Tidiane NIANE vigilant citoyen alerte sur les menaces qui pèseraient sur le parc naturel de Bandia. Ce dite naturel, ce poum

 

La Réserve de Bandia au Sénégal : quelles menaces sur son avenir : Un poumon environnemental à préserver !

Notre ami Amadou Tidiane NIANE vigilant citoyen alerte sur les menaces qui pèseraient sur le parc naturel de Bandia.

Ce site naturel, ce poumon environnemental est un luxe dont le Sénégal ne pourra se défaire. Toutes les associations, tous les organismes écologiques nationaux et internationaux, les hommes politiques, tous les organismes touristiques, les citoyens, les villages environnants doivent se mobiliser pour freiner toute tentative de dislocation de ce site classé. Mais quand on sait que dans certains pays en Afrique on fait comme Trump, on défait , on ne respecte pas le patrimoine écologique au nom de l'argent, on peut s'inquiéter. Dans nos pays africains nos hommes politiques et les c futures.

Chaque action est un geste éthique pour l'avenir alors réfléchissons avant de brader.


Merci à Amadou et tous vigilants c'est cela l'action citoyenne Il faut des sentinelles partout, des oreilles partout, des yeux ouverts, pour traquer les mauvais projets qui détruisent nos pays.
Pape cissoko

Mais au fait qui est Bandia, c'est quoi, où se situe ce parc ?

Voici quelques informations pour comprendre et mesurer le danger qui guette le pays.

Foret Classee de Bandia (Forêt Classée de Bandia) est un/une forêt (s) (class V - Végétation) en Region de Thies (Thiès), Sénégal (Africa), ayant le code de région Africa/Middle East. Foret Classee de Bandia est situé à 19 mètres d'altitude.
Forêt Classée de Bandia est aussi connu(e) comme Foret Classée de Bandia, Foret Classee de Bendia, Foret de Bandia, Forêt Classée de Bandia, Forêt Classée de Bendia, Forêt de Bandia.

Les coordonnées géographiques sont 14°34'60" N et 16°58'0" W en DMS (degrés, minutes, secondes) ou 14.5833 et -16.9667 (en degrés décimaux). La position UTM est BB81 et la référence Joint Opération Graphics est ND28-05.

Créée en 1990, Bandia est la première réserve privée du Sénégal.


Tous les tumulus de la forêt de Bandia ont été classés par les Monuments historiques en 20031.


Les curiosités de ce lieu


Dans cette réserve surtout faunique, on peut également observer des cases peuls, une meule de charbonnier, des tumulus sérères avec la reconstitution d'une chambre funéraire.
On y trouve aussi des baobabs géants, en particulier un étonnant baobab-éléphant (Adansonia digitata). Comme en témoignent quelques ossements, le tronc de l'un des arbres a servi de sépulture à des griots.
Amadou Tidiane Niane, triste.


Une menace pèse sur la forêt classée de Bandia abritant la réserve du même nom.
Une équipe d'échosondage a été vue sur les lieux. Une carrière menace sérieusement l'un des poumons verts existant dans la future zone économique autour de l'aéroport de international Blaise Diagne. De 10750 ha la superficie est aujourd'hui de 5000ha. Oui à la création de richesse mais faire disparaitre une forêt aux profits des pollueurs de l'environnement est un mauvais choix :


Evitons de faire comme TRUMP
Protégeons-nous
Préservons notre cadre de vie
Amadou tidane Niane Sénégal


il faut préserver les espaces et réserves naturels du Sénégal pour nos enfants et le futur ces poumons naturels sont des legs pour nos générations futures stop au bradage de nos terres et de nos réserves. Pape B CISSOKO
TIDIANE Niane on Twitter

"#BANDIA LA RÉSERVE AU COEUR DU SÉNÉGAL. UN MOMENT INOUBLIABLE POUR UN SÉJOUR DE RELAXANT. https://t.co/8W3CpgGfmW"
La réserve se situe à 65 km de Dakar, à 15 km de Saly-Portudal, à km de Nianing. Ce parc de 3.500 ha abrite de nombreux animaux dont certains furent réintroduits au Sénégal après y avoir disparu depuis longtemps tel que : rhinocéros, des girafes, de grandes antilopes, des gazelles dama, des élans de Derby, des buffles, des singes patas, des vervets, des phacochères, des hippotragues, des chacals ou des mangoustes. , mais aussi 120 espèces d'oiseaux... Cette aire protégée se visite uniquement à bord d'un véhicule (personnel ou de location, taxi).


Les guides touristiques en disent ceci :


A l'arrivée à la réserve animalière, un guide monte dans le véhicule et nous entrons dans la forêt classée de Bandia composée de 500 hectares de baobabs et acacias. Le guide animalier nous fournit, au fur et à mesure des déplacements du 4×4 dans la réserve, toutes les explications relatives aux animaux rencontrés dans leur milieu naturel tels que zèbres, girafes, autruches, singes, antilopes, rhinocéros, oiseaux ...
De nombreux arrêts photos sont effectués dans cette réserve, surtout dès qu'un animal est situé tout proche, mais nous ne descendons jamais du véhicule par sécurité.


L'excursion est aussi l'occasion de voir de nombreux baobabs de toutes sortes, le baobab étant un arbre emblématique du Sénégal.
Un arrêt est d'ailleurs prévu à côté d'un baobab millénaire qui servait dans le temps de divinité de la pluie, de vrais ossements humains sont visibles dans un trou du tronc du baobab. Certainement ceux de griots (communicateurs traditionnels) pour lesquels une coutume qui s'est poursuivie jusqu'au 20ième siècle voulait que leurs corps ne soient pas enterrés mais déposés dans les troncs creux des gros baobabs.
Après cet arrêt d'une quinzaine de minutes, le safari continue de plus belle, à la rencontre des animaux ...
Au retour à l'entrée du parc, après avoir pu rencontrer tous les animaux en liberté dans la réserve, nous allons voir ensuite des tortues géantes dans leur enclos et des alligators situés dans un environnement protégé non accessible.
S'en suit un passage à la boutique du Parc puis nous repartons pour l'hôtel.
Une excursion qui ne vaudrait peut être pas un safari au Kenya mais qui permet tout de même de découvrir / observer une multitude d'animaux africains dans leur milieu et de pouvoir ainsi faire de belles photos naturelles. Un bon moment passé


Bibliographie selective


• (fr) N. Al-Ogoumrabe, Les aires protégées au Sénégal : étude du cas de la Réserve de Faune de Bandia : adaptation des animaux sauvages introduits et aspects socio-économiques, thèse de doctorat, École Inter-États des Sciences et Médecine vétérinaires, Dakar, 2002, 192 p.
• (fr) Georges Gaan Tine, Ethnographie comparée et tourisme au Sénégal : étude du cas des pyramides dites "sereer" de Bandia, Dakar, Université de Dakar, 1988, 119 p. (Mémoire de Maîtrise)
• (fr) Antoine F. G. Naegelé, « Excursion botanique du 11 décembre 1966 dans la forêt classée de Bandia », Bulletin de l'Association pour l'avancement des Sciences naturelles au Sénégal, n° 17, janvier-février 1967, p. 2-7 (observation d'une centaine d'espèces)

AUDIO

La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...
A nos sœurs et frères-Ne
  https://youtu.be/hrqEGnjyNMk Pensez aux images sui tournent sur les réseaux sociaux ; ...

Calendrier

« Août 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Video galleries