Société

DE LA MÉGALOMANIE À L'HYPOCRISIE! Par pape NDOYE -Sénégal-St Louis

 

Je vous invite à lire ce doyen qui me fascine par la clarté de son article,  la pertinence des mots choisis :une langue maitrisée suivie d'une pensée profonde. P B CISSOKO

PENSEUR LIBRE ET INDÉPENDANT in   face book

Les vertus et les vices sont des valeurs qui ennoblissent, ou avilissent, l'âme des êtres humains.
Ils sont évalués à la suite de nos actes quotidiens:


- en bien ou, en mal,
- en bon ou, en mauvais.


En vérité, notre corps est une matière vivante, périssable, qui disparaîtra un jour.
Seul, son esprit restera dans la conscience des Vivants.
Néanmoins, l'homme sentira toujours le besoin d'être au moins égal ou, supérieur, à l'autre.
En tout cas, il tentera d'être meilleur que lui-même, et tout le reste.
Cela est normal, c'est la loi de la nature qui nous oblige à cette compétition.
Cependant, cette concurrence doit se dérouler sainement!
Car nous avons tous, l'exigence d'affirmer notre personnalité pour nous protéger et justifier notre Existence.


Mais, d'autres expriment le malin plaisir de briller plus et au dessus de tout le monde, en piétinant toutes les règles de bienséance.


C'est donc, devant cette contrainte sociale d'Exister et non, de simplement Vivre, que l'homme, évitant de se faire écraser par le système social,- se façonne un personnage.
Ainsi, en tant qu'acteur dans le théâtre social, le rôle qu'il y joue, sera soit:


-nul,
-modéré ou,
-excessif.


Et c'est, à l'édification d'un comportement moral ou immoral (vertueux ou vicieux) à l'égard de ses semblables et de lui-même, qu'on reconnaîtra ses qualités et imperfections.
Il peut donc, avoir l'apparence d'un homme aux caractères:


- bon, serviable et complaisant,
- mauvais, méchant et égoïste,
- servile,
- ingénu.


Cet individu se présentera comme un :


- mythomane, ou mégalomane,
- jaloux, ou envieux,
- hypocrite, ou sournois.
Il pourra aussi être quelqu'un de:
- franc, loyal et sincère,
- véridique, humble et discret,
- indifferent.


En effet, le MÉGALOMANE et le MYTHOMANE se valorisent par usurpation d'une fausse identité.
Ils ont la folie des grandeurs et nourrissent un complexe criard d'infériorité.
Ils n'aiment pas leur vraie nature d'homme, et passent leur vie à tricher, et à vouloir tromper les autres.
Ils sont tout simplement bêtes!


Comme ces derniers, le JALOUX aussi, est un malade mental incurable, toujours insatisfait de ses attributs personnels.


Son état envieux le trahit constamment à la convoitise de la chose ou de la situation d'autrui.
Et il s'en suit alors, un sentiment confus de tristesse et d'aigreur, qui conduit à la haine contre un innocent qui lui, n'a que la malchance d'être l'objet du désir.


Quant à L'HYPOCRITE, il est généralement très intelligent, mais également d'une malveillance assassine.
À la différence du bruissement produit par le mouvement des autres, son déploiement épouse le silence du guetteur averti.
Par rapport aux deux premiers, lui est bien conscient de sa méchanceté, mais par des subterfuges, tente de se dissimuler pour tuer sa proie par traîtrise.
Pendant que les autres sont des déséquilibrés, lui est en fait un Être nuisible, malicieusement embusqué.
Voilà un farouche dominateur, qui avance à visage caché, et qui n'a de considération que pour ceux qui lui sont soumis.


Dans tous les cas de figure, nous oublions souvent, que chacun de nous est seul, comptable de ses propres actes, et que, les masques finissent toujours par tomber, pour laisser place à la vulnérabilité et misérabilité de l'Être.


Ainsi, la nudité de l'hypocrisie se dévoile, pour révéler au grand monde, le visage de la véritable personne qui s'est longtemps évértuée à paraître angélique.
Aussi, au crépuscule de notre vie, à l'exemple du jugement dernier, chaque homme fera face à ses propres actes.


Dans le silence du plus profond de notre être, le tribunal de notre propre conscience s'activera automatiquement pour évaluer toutes nos bonnes et mauvaises actions.
Il sera alors terrifiant, de nous rendre compte, au moment de ce tribunal que, tout ce que nous croyions Utile auparavant, soit aujourd'hui devenu futile.


Notre Vie aura simplement perdu la valeur qu'on lui portait, entraînant dans sa chute toutes nos actions depuis lors, souillées par la tromperie, la duperie et la méchanceté gratuite.
A ce moment précis, la vérité de notre dépréciation physique et mentale s'impose à notre corps si frêle, qui, naguère faisait notre fierté et notre arme de répression contre tout ce qui dérangeait notre égo dans son affirmation.


Hélas, pendant que nos regrets nous tuent, le peu temps qu'il nous reste à vivre, devient interminable!


MOURONS ALORS AVANT DE MOURIR POUR DE BON!


Saint Louis le, 24/09/2017
Pape Ndoye

Macky Sall et le Sénégal rendent hommage au khalife général des Tidianes

Le Sénégal est en deuil après le décès vendredi matin 22 septembre du khalife général des Tidianes. Des milliers de Sénégalais sont venus de tout le pays pour lui rendre un dernier hommage à Tivaouane, la cité religieuse des Tidianes au Sénégal, où des prières ont eu lieu jusque tard dans la nuit. Le président Macky Sall a lui aussi fait le déplacement pour saluer la mémoire d'un homme ayant selon lui incarné « le dialogue et le respect mutuel ».

Soixante années passées à porter la voix de la confrérie Tidiane lorsqu'il en était le porte-parole, un franc-parler et un sens du dialogue lors de crises sociales et politiques, tout cela aura fait du khalife Al Amine un leader religieux particulièrement apprécié des Sénégalais.

En attendant le dernier hommage qui lui sera rendu dimanche, les témoignages se succèdent parmi les leaders politiques et religieux. Première réaction officielle, celle du président Macky Sall à la sortie de l’avion qui le ramenait de New York vendredi. Avant de se rendre dans la cité tidiane de Tivavoune, il a déclaré que le pays venait de perdre « l'un de ses remparts les plus solides ».

De nombreuses personnalités se sont rendues dans la ville tidiane vendredi, dont plusieurs ministres, des leaders religieux aussi, notamment mourides, autre grande confrérie du Sénégal avec laquelle Al Amine entretenait de très bonnes relations. L'archevêque de Dakar, monseigneur Benjamin Ndiaye, a également présenté vendredi ses condoléances et celle de l'Eglise catholique à la communauté musulmane.

Chronologie et chiffres clés

RFI

Sénégal: Serigne Mbaye Sy Mansour désigné nouveau khalife des Tidianes

Les membres de la confrérie des Tidianes au Sénégal ont un nouveau chef spirituel. Il s'appelle Serigne Mbaye Sy Mansour et était jusqu'ici le porte-parole de la famille religieuse, la plus importante du pays en nombre de fidèles. Dimanche 24 septembre, une cérémonie s'est tenue dans la capitale sénégalaise des Tidianes, la ville de Tivaouane, lors de laquelle le nom du nouveau khalife a été révélé en présence de représentants d'autres confréries soufies, mais aussi de représentants catholiques et de dignitaires étrangers.

Il pleut sur la cité religieuse de Tivaouane, alors que le nom du nouveau khalife des Tidianes est donné publiquement. « C'est de l'eau bénie qui vient du ciel. » Un signe divin selon Amadou Sy, fils du khalife décédé : « Chacun a un lopin de terre qu’il laboure, qu’il sème et qu’il partage avec d’autres. Ses prédécesseurs lui ont légué une voie, la voie tracée par ses frères, par ses pères, par ses grands-pères et nous serons tous derrière à l’unanimité pour l’accompagner dans ses fonctions. » 

Des fidèles tidianes, il y en a aussi en Gambie et au Maroc. Ahmed Toufiq, ministre marocain des Fondations pieuses et des Affaires islamiques, a donc fait le déplacement à Tivavounae pour la désignation du nouveau khalife.

« C’est un des liens essentiels humains entre le Maroc et le Sénégal, entre le Maroc et les Tidianes en Afrique, entre le Maroc et tous les Tidianes dans le monde », souligne-t-il.

Comme le veut la tradition, c'est l'homme le plus âgé issu de la lignée du fondateur de la confrérie qui a été désigné khalife ce dimanche 24 septembre. Serigne Mbaye Sy Mansour devra œuvrer, explique la famille religieuse, pour les fidèles, mais aussi plus largement pour le Sénégal et la paix entre communautés.

Cheick Oumar Sy est membre de la famille omarienne, autre branche de la confrérie des Tidianes. « Aujourd’hui, avec toutes les tensions religieuses qui peuvent subvenir, du point de vue économique, du point de vue social, on attend de Serigne Mbaye Sy Mansour de jouer son rôle de régulateur des discussions, des dialogues politiques, des dialogues religieux entre les religions, mais aussi avec l’Etat pour qu’il y ait toujours cette paix sociale au Sénégal ».

RFI

Le royaume d'Oussouye : une royauté sacrée au cœur de la Casamance par Ismael Kambel de jumia

 

La Casamance est l'une des plus belles régions du Sénégal. Située au sud du pays, elle est frontalière avec la Guinée et la Guinée-Bissau, arbore des paysages magnifiques et est traversée par le fleuve Casamance. La zone a su garder beaucoup de ses institutions anciennes qui régissent encore la vie de la communauté. Le royaume d'Oussouye subsiste encore et perpétue la tradition en pays Diola. Jumia Travel et votre suie d'information vous font découvrir cette royauté sacrée et ses mystères.


La Casamance est l'une des plus belles régions du Sénégal. Située au sud du pays, elle est frontalière avec la Guinée et la Guinée-Bissau, arbore des paysages magnifiques et est traversée par le fleuve Casamance. La zone a su garder beaucoup de ses institutions anciennes qui régissent encore la vie de la communauté. Le royaume d'Oussouye subsiste encore et perpétue la tradition en pays Diola. Jumia Travel vous fait découvrir cette royauté sacrée et ses mystères.


Il s'étend sur une partie du département d'Oussouye dans la Basse-Casamance. Le royaume est le territoire des diolas qui peuplent en majorité toute la zone. Ici l'agriculture est l'activité principale et à part les grandes étendues de rizières la forêt est dense. Il pleut beaucoup et une dizaine de rivières coulent à travers bois. Le roi actuel s'appelle Olivier Diedhiou et a pris le nom de Sibilumbaï lors de son intronisation en Janvier 2001. Ce dernier vit dans le bois sacré d'Oussouye qui est sa résidence officielle. Le roi est le chef religieux, spirituel et gardien des us et coutumes. Il est le lien direct entre leur Dieu dénommé Ata Emit, les esprits occultes qui sont encore vénérés et la population encore animiste. Un de ses conseillers décrit le roi comme un "collaborateur de Dieu qui reçoit les offrandes, prie et intercède en faveur de ses sujets".


Le roi d'Oussouye est chargé de veiller à la paix et à la cohésion sociale. En cas de conflit, il est consulté et son rôle est de réconcilier les parties ou de les départager en cas de litige. Il veille également à ce que chaque habitant ait à manger, distribuant le riz issu des champs royaux. Ce riz sert également pour le repas de la "Houmabeul" qui est la grande fête annuelle du royaume. Cette fête se tient à la fin de l'hivernage en général au mois de Septembre lors de la grande récolte.
@JumiaTravel

AUDIO

Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...
A nos sœurs et frères-Ne
  https://youtu.be/hrqEGnjyNMk Pensez aux images sui tournent sur les réseaux sociaux ; ...

Calendrier

« Décembre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Video galleries

logotwitterFacebook