Société

Les bienfaits du vinaigre de cidre : Infographie de Charlotte vivrehealthy

 

 

Les bienfaits du vinaigre de cidre : Infographie de Charlotte vivrehealthy 

Le vinaigre de cidre est un produit intéressant qui peut nous faire du bien.

Nous allons vous proposer des fiches de vivrehealthy pour nous proposer d'autres façn s de se soigner, de se soucier de soi ou de vivre autrement sans se perdre avec une médication lourde non nécessaire.

 

https://vivrehealthy.fr/

<a href='https://vivrehealthy.fr/bienfaits-du-vinaigre/'><img src='https://vivrehealthy.fr/wp-content/uploads/2017/04/infographie-bienfaits-vinaigre-cidre.png' alt='Les bienfaits du vinaigre de cidre par VivreHealthy.fr' width='' border='0' /></a>

Merci à Charlotte

Kaolack - élections de représentativité syndicale : La cnts se dit confiante au Saloum

A l’issue de la dernière assemblée générale d’informations, de sensibilisation, mais surtout de séduction qu’il a présidée samedi à Kaolack, le secrétaire général de la confédération nationale des travailleurs du Sénégal (Cnts), Mody Guiro, s’est dit «confiant pour l’avenir de la Cnts dans la région de Kaolack, et attend des résultats plausibles pour le compte de cette confédération».

Ce sentiment découle en effet d’un large travail de maillage poursuivi sans relâche sur le territoire national qui  d’ailleurs abouti par l’adhésion massive des militants et syndicats, aussi de la performance dont l’équipe de Kaolack a fait montre durant tout le temps des opérations.

Mody Guiro qui a pour autant félicité le syndicat des enseignants libres du Sénégal (Sels) et son secrétaire général Souleymane Diallo pour les résultats obtenus lors des dernières joutes syndicales, a aussi fait part de son intention et celui de ses camarades de ne point baisser les bras. Il a plutôt exprimé sa décision de profiter le plus large possible du capital des 240.000 personnes légitimement reconnues pour participer aux prochaines élections générales de représentativité des centrales syndicales prévues le 30 juillet prochain.   

Le député, le citoyen : tous pour le bien du pays, que font nos élus au Sénégal ? Applaudir ? En France ça bouge

Le député, le citoyen : tous pour le bien du pays, que font nos élus au Sénégal ? Applaudir ? En France ça bouge

Que font nos députés, pourquoi sont-ils élus ? Est-ce qu'ils savent pourquoi ils sont dans l'hémicycle ? Quand on voit le pays et son fonctionnement on peut se demander ce qu'ils font . On ne voit pas un député défendre une cause, on ne voit pas une député s'occuper de l'insécurité, des contenus de la télévision, des dérives des NTIC, de la pauvreté, des comportements pervers des chinois, des enfants de la rue, des moeurs, de la corruption, de l'école, des accidents de la route, du xessal, des grossesses précoces, des MST, de l'immigration, des noyades, etc. Il me semble que ces élus ne font pas bouger les lignes et c'est bien dommage. En France les citoyens se bougent, les victimes créent des associations pour porter une cause et les élus les supportent et cela donnent des résultats. Citoyens du Sénégal, Société civile tous ensemble pour faire évoluer ce pays.


En France certains députés sont spécialisés sur des sujets et portent les projets devant l'hémicycle jusqu'au vote d'une loi


Sécurité routière : le combat d'une victime


Témoignage d'une femme qui a perdu ses deux jambes dans un accident. Depuis, elle milite pour faire changer les comportements.
C'était un après-midi d'octobre 2014, Caroline Broc marche sur un trottoir du centre-ville quand elle est percutée par une voiture lancée à 110 km/h. Le chauffeur était ivre, sous l'emprise de stupéfiants, sans permis et sans assurance et s'est enfui après l'accident. Caroline a les jambes broyées.


3 ans de prison ferme
En janvier dernier, le chauffard a été condamné à trois ans de prison ferme. Actuellement, pour le Code pénal, un accident de la route est systématiquement considéré comme involontaire. La peine maximale encourue par l'auteur de l'accident est de 7 ans de prison. Caroline Broc réclame que la loi soit réécrite et qu'on y ajoute plus de nuance. Une fois par semaine, elle intervient dans une auto-école. Elle y raconte son histoire et toutes les questions sont abordées.
Le JT


PRIO 2 ECO - Indépendance des médias : la proposition de loi qui veut des garde-fous
Par Alexandre Piquard


Le député PS Patrick Bloche a travaillé avec le gouvernement sur un texte répondant à la concentration du secteur.

Renforcer la « liberté, le pluralisme et l'indépendance des médias ». Tel est le but de la proposition de loi rédigée par le député PS de Paris Patrick Bloche, en collaboration avec la ministre de la culture, Fleur Pellerin, et l'exécutif, et que Le Monde s'est procuré. Les auteurs réagissent notamment aux polémiques survenues après la prise de contrôle de Canal+ et i-Télé par Vincent Bolloré, mais ne ciblent pas frontalement l'entrepreneur breton : les industriels qui possèdent des médias sont nombreux, de Patrick Drahi (BFM-TV, RMC...) à Martin Bouygues (TF1) en passant par Xavier Niel (actionnaire à titre individuel du Monde).


La proposition de loi précise notamment les pouvoirs du Conseil supérieur de l'audiovisuel : ce dernier « s'assure que les intérêts économiques des actionnaires des éditeurs de services de communication audiovisuelle et de leurs annonceurs ne portent aucune atteinte » au pluralisme et à l'indépendance. Une allusion indirecte aux accusations de censure dirigées contre Canal+ après la non-diffusion d'un documentaire sur le Crédit mutuel ou sur l'Olympique de Marseille (et sur lesquelles Vincent Bolloré a nié être intervenu).


L'article 7 propose, lui, de généraliser dans les télévisions et radios les « comités relatifs à l'honnêteté, l'indépendance, au pluralisme de l'information et des programmes ». Leurs membres, « indépendants », ne doivent pas, « pendant leurs fonctions et dans un délai de trois ans avant leur nomination, [avoir] pris, reçu ou conservé, directement ou indirectement, un intérêt quelconque dans la société éditrice » ou « l'un de ses actionnaires ». Cette disposition fait écho à la polémique autour de la nomination du comité d'éthique de Canal+. Deux des six personnalités choisies ont des liens avec des sociétés de M. Bolloré.


Pour la majorité socialiste, ce texte vise à montrer qu'elle ne reste pas inactive alors que le secteur se concentre. La reprise en main du groupe Canal+ par Vincent Bolloré a suscité des protestations publiques à i-Télé. Le 28 septembre, sur France Inter, Fleur Pellerin s'était posée en « garante du pluralisme des médias », tout en précisant au sujet de M. Bolloré : « Aucune enquête n'a pour l'instant révélé s'il y avait eu une intervention directe. » Avant d'être votée, la proposition de loi de Patrick Bloche, président de la commission des affaires culturelles de l'Assemblée nationale, devra être discutée avec les professionnels du secteur.
Par Alexandre Piquard http://mobile.lemonde.fr/

Cabines de bronzage: les députés interdisent leur publicité
A la Une

Une cabine de bronzage à UV en août 2007 à Paris Thomas Coex / AFP/Archives

L'Assemblée nationale a voté vendredi l'interdiction de la publicité pour les cabines et les appareils de bronzage, ainsi que l'interdiction de leur mise à disposition pour les mineurs.
La vente ou la cession, y compris gratuitement, d'un appareil de bronzage artificiel pour un usage autre que professionnel seront aussi prohibées, ont décidé les députés dans le cadre de l'examen du projet de loi sur la Santé.


Ils ont aussi inscrit dans ce texte l'obligation de formation des professionnels aux risques pour la santé de l'exposition aux rayonnements UV, et prévu la possibilité de soumettre à un régime d'autorisation, et non de simple déclaration, les cabines de bronzage pour le public.
Ces dispositions, contenues dans un amendement du rapporteur Olivier Véran et de la présidente de la commission des Affaires sociales Catherine Lemorton, tous deux socialistes, ont reçu le soutien de la ministre de la Santé Marisol Touraine, qui veut mieux "encadrer" et "informer" sur les cabines de bronzage.


"Nos concitoyens n'ont pas conscience des risques qu'ils prennent" et "nous sommes préoccupés par l'utilisation à domicile de ces appareils", a-t-elle déclaré.
La députée socialiste Michèle Delaunay, elle-même ancienne cancérologue cutanée, a relevé que le mélanome, un cancer de la peau, était "le cancer qui augmente le plus aujourd'hui" après le cancer du poumon de la femme, en raison "des habitudes de bronzage".


L'exposé des motifs de l'amendement précise que "le nombre de cancers de la peau double tous les dix ans" et que la dangerosité de l'exposition aux ultraviolets artificiels utilisés dans les cabines de bronzage a été prouvée.


Environ 10.700 établissements pratiquent cette activité en France, et 40.000 appareils sont en fonctionnement, ceux des particuliers inclus.
l'Institut national de veille sanitaire a estimé que les modalités actuelles d'utilisation de ces cabines occasionnerait dans les trente prochaines années entre 500 à 2.000 décès en France, "ce qui est comparable aux décès imputables au Mediator", relèvent les auteurs de la mesure.


La ministre de la Santé a déjà pris des mesures réglementaires en 2013 et 2014 pour encadrer l'activité des cabines de bronzage, avec notamment une obligation de qualification des opérateurs et d'information des utilisateurs, mais elles sont insuffisamment mises en oeuvre. La diminution de l'exposition aux rayonnements ultraviolets artificiels et naturels est en outre un des objectifs du 3e plan cancer (2014-2019).


1. Bien que favorable aux mesures adoptées, le député UMP Bernard Accoyer, lui aussi médecin de profession, a critiqué "le caractère parcellaire de la prévention et de la lutte contre les expositions aux UV" de la part du gouvernement.


Le débat autour des dangers des cabines de bronzage a été relancé en janvier par la revue 60 millions de consommateurs qui avait déjà réclamé leur interdiction.
L'Académie de médecine s'est prononcée en février pour l'interdiction des cabines de bronzage, à l'instar de ce qui a été fait par le Brésil et l'Australie.
© 2015 AFP
http://www.ladepeche.fr/article/

5 ème Récital de Coran avec les enfants franco-sénégalais de Daara khaleyi de Mame Maodo Sy de France ( tidjania).

 

5 ème Récital de Coran avec les enfants franco-sénégalais de Daara khaleyi de Mame Maodo Sy de France ( tidjania).

Après la 7 ème journée Culturelle Seydi Hadj Malick SY (rta)à Paris c'est au tour des enfants de la Daara khaleyi de Mame Maodo de France de se mettre en scène le samedi 6 mai 2017 dans le 13 eme arrondissement.

52 enfants de 3 à 17 ans et une exceptionnelle élève de plus de 55 ans. Plus de 30 familles vivant en IIe de France et de nombreux invités venus assister, accompagner les enfants dans cet effort d'appropriation culturelle.


Etre loin de chez soi ne doit pas ne empêcher d'instruire d'éduquer, de transmettre certaines valeurs à nos rejetons.


C'est ainsi que SERIGNE Mansour SY Djamil a initié cette école d'apprentissage du coran.


Il revient à Mme CISSOKO née Ndeye Sow et Cheikh Akhmed SARR de gérer cette école. Pour ce faire il a fallu trouver des ouztaz des maîtres de coran et malgré les activités professionnelles prenantes l'école en a trois ; Mamadou Moustapha MBODJ et Djamil Kane originaires de Louga, sans oublier Mr NDAW.
Le principe est simple, chaque professeur a en charge en fonction du lieu d'habitation un groupe d'enfants. Le professeur se déplace et retrouve les enfants chez eux pour les initier au coran et aux valeurs islamiques, les vraies. Rien de trop, tout est mesuré pour éviter les radicalismes fruit de mauvaises interprétations du livre Saint qui enseigne le respect, la paix et le vivre ensemble.


Il faut préciser que le choix des professeurs est rigoureusement fait sous le contrôle de Mr MBODJI qui doit discuter et valider sur les compétences et la moralité du ouztaz. On ne peut pas confier des enfants à n'importe qui c'est pourquoi le responsable moral et le directoire informent le professeur sur les codes de bonnes manières à avoir pour que la mission ne soit entachée d'aucune irrégularité.

Nous voici tous dans cette belle salle du 13 ème.


Ce genre d'organisation exige la participation de tous pour espérer une réussite. Les parents ont apporté des beignets, de l'eau, etc, pour agrémenter l'après midi.
Les adultes Lamine Gueye et autres s'affairent, donnent un coup de main ici et là, Moussa Diop fait des allers-retours en voiture pour aider Ndeye Sow et ses bagages. La présidente des femmes Fanta DOUKOURE n'était pas en reste, elle a donné de son temps et de son énergie comme d'habitude.


Le repas servi, nous nous retrouvons dans la salle et chacun s'affaire. Après la prière on nous invite à prendre place, les enfants devant, les parents derrière et les femmes dans une aile.
Sur l'estrade le micro attend les enfants, les professeurs, le président de l'association des tidjanes et Ndiassé sont prêts.
Une innovation notoire, la présence de Pap Amar MBODJI pour accueillir et épauler chaque enfant.

Les enfants connaissent parfaitement leur verset du coran mais réciter devant tout le monde n'est pas facile, le stress peut les bloquer et c'est là qu'intervient Pap Amar pour souffler le mot, tapoter le dos pour rassurer et mettre en confiance. Un détail important pour tout pédagogue qui veut le succès des apprenants.
Akhmed SARR le codirigeant de la daara des enfants ouvre le récital en fixant le cadre, les orientations et l'esprit pour lequel Mansour Sy Djamil a voulu cette école en Ile de France.
La directrice Ndeye Sow avait remis à chaque enfant un voile réglementaire pour les filles et un bonnet pour les garçons.
Un à un les enfants montent sur l'estrade avec l'aide de Mr DAFF et chacun récite son verset du coran. C'est dire à quel point il faut être vigilant pour éviter toute chute.

Ce fut un beau spectacle, et chaque enfant avec sa personnalité fougueuse, timide, etc, se lance ce qui prête à des sourires. Mr NDAW un autre ouztaz prend la parole pour demander aux enfants de ne pas avoir peur en précisant que ce n'est pas un examen, c'est juste une occasion de présenter aux parents ce qu'ils ont appris dans un esprit spirituel et convivial.
Il demande aux parents et aux autres enfants d'encourager et d'applaudir les copains et copines ce qui tranche avec cette idée saugrenue qui dit qu'un musulman n'applaudit pas ce sont les femmes qui peuvent applaudir. Cette école est ouverte, avec des maîtres et un directoire moderne bien que fidele à l'esprit du Coran sans le trafiquer. Un directoire qui s'adapte au contexte dans lequel il vit pour ne pas créer de difficulté supplémentaire ou compliquer l'étude du coran.


Mr NDAW félicite les professeurs, les parents et le Président et la présidente en leur disant une chose «diriger les sénégalais est difficile parce que chacun s'improvise connaisseur et se met à juger à critiquer au lieu d'agir»


Chaque professeur donne une fois 60 mn ou 90 mn et par semaine le cours de coran. Les distances et le problème du transport compliquent les choses en ile de France.
C'est peu mais c'est déjà une bonne chose pour commencer toute étude coranique en contexte interculturel.
Le petit Ngalkou Ndiaye venu de Taverny après avoir récité son verset de coran, cet amoureux de foot, nous raconte la vie du prophète. Un moment émouvant et enclin au respect.
Quand Ngalkou nous raconte que le prophète avait 11 femmes puis le coran a limité le nombre à 4, je venais de combler encore une ignorance. Comme quoi ce récital était encore une fois l'occasion d'apprendre.

Les enfants sont plus forts que certains parents, ils connaissent des versets de coran que leurs parents ne maitrisent pas, il n'y a pas de honte c'est une chance et une fierté.

L'Oustaz Mbodji avant la remise des cadeaux aux enfants nous offre un petit laïus sur les 5 moments de la prière. Il demande aux parents d'exhorter les enfants à prier ce qui va les habituer à la pratique (en contexte interculturel avec la dernière heure de prière il sera difficile de réveiller un enfant à 23 h sachant qu'il doit se rendre à l'école le lendemain). Il dit aussi aux uns et aux autres de ne pas mentir, mentir est indigne du musulman et de la toute personne.
Voici l'heure de la remise, la salle est animée, les enfants ont bien récité, bien bu et mangé et voici qu'on les appelle pour leur remettre le cadeau sur le coran et la foi. Un cadeau bien apprécié par les enfants. Les parents aussi on reçu leur part de cadeau puisque ce sont eux qui inscrivent et font vivre l'association.


Mme Oumou DIALLO la plus âgée des élèves en réalité elle a décidé de prendre des cours pour apprendre à lire le coran. Etant allée à la Mecque elle avait vu des consœurs lire leurs livres ce qu'elle ne pouvait faire et c'est ainsi qu'elle décide de trouver un professeur en la personne de ouste Djamila. Elle a voulu donner son expérience pour inciter les mamans les grands-mères à accéder à la lecture pour mieux vivre la foi ; une foi savante.( ikra). Il est temps de rendre la salle et rentrer chez soi avec le sentiment du devoir accompli.
Les parents échangent sur l'association, sur la motivation des enfants et certains échangent même des besoins annexes. Ce fût une occasion de se rencontrer et de passer du bon temps autour du coran ce livre saint rempli de paroles saines.


L'association innove et va mettre en place une « bourse » d'excellence, chaque enfant qui aura « trop » bien réussi à l'école sera récompensé. C'est une façon aussi de dire qu'il faut chercher à être compétent partout, la quête du savoir est impérieuse et s'il le faut il faudra aller aussi loin qu'en Chine pour cela.


J'aurais souhaité aussi que les adultes à la fois talibés et informaticiens, ingénieurs, techniciens, philosophes, pédagogue, puissent prêter mains fortes aux enfants qui seront dans certaines difficultés scolaires. Quinze minutes, 30 mn peuvent débloquer une difficulté via les NTIC ( skype, téléphone, ou autres moyens de communication sans se déplacer)
Nos enfants ont quelque fois des difficultés pour trouver des stages de découvertes en 3 eme ou autres, nous en tant que parents pourront dans nos services respectifs essayer de les placer plutôt que de laisser les professeurs les orienter en fonction de leurs origines ( pizza, cuisine, restauration, coiffure, plomberie, et jamais ou rarement en informatique, médecine, ingénierie ou enseignement, etc.


C'est l'occasion ici de remercier tous ces parents, Djinda Sy, Mmes DIALLO, DAFF, Modou, Aïmirou, l'homme de la communication Daouda SECK, Mr SAMB, Demba Ndiaye, etc

On signalera ici une mention spéciale à celui qui est l'oncle de Oustaz Mamou MBODJI, j'ai nommé Ibra MBODJI un homme bon, calme et dense. Il a accueilli notre professeur en France etc ...Nous reviendrons sur cet oncle qui va quitter son commerce situé au Métro Créteil l'échat pour un autre métro.

Pape B CISSOKO ichrono.info et parents

AUDIO

A nos sœurs et frères-Ne
  https://youtu.be/hrqEGnjyNMk Pensez aux images sui tournent sur les réseaux sociaux ; ...

Calendrier

« Juin 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Video galleries