Filtrer les éléments par date : vendredi, 22 mars 2019

 

Le monde a appris stupéfait et horrifié l’attentat terroriste survenu en Nouvelle-Zélande. Aux dernières nouvelles celui-ci a fait quarante neuf victimes et plusieurs dizaines de blessés, y compris des enfants, tous des musulmans réunis dans deux mosquées de Christchurch pour la prière du vendredi. 

 

Cette tragédie minspire deux réflexions. La première est que la violence et la lâcheté n’ont pas de frontière politique ou religieuse. Dans lhistoire du 20e siècle le fascisme, le nazisme, le communisme ont laissé derrière eux des sillages sanglants, des millions de vie détruites. Un grand écrivain André Malraux a écrit « Le 21e siècle sera religieux ou ne sera pas ». Peut-être ! Mais à quel prix le sera-t-il si on ne cesse de perpétuer des meurtres et des attentats au nom de lislamisme ou du catholicisme après ceux revendiqués le siècle précédent au nom du matérialisme. 

 

Depuis des siècles les guerres de religion ont ensanglanté le monde, en Europe comme au Moyen-Orient et on pouvait espérer que la tolérance tant prônée en France par « Le siècle des Lumières » au XVIIIème et revendiquée par le philosopheVoltaire finirait par lemporter sur les haines aveugles et les passions destructrices. 

 

Il faut croire hélas qu’il n’en est rien et que laveuglement absurde de certains continue son œuvre de mort. A quand la sagesse finira-t-elle par conduire lhumanité ? Est-ce être à ce point crédule, naïf que de vouloir y croire? Les religions du livre, quelques quelles soient, (musulmane, hébraïque, catholique) ont un socle commun qui est de prôner l’amour de son prochain dans le respect des croyances de chacun. Qua-t-on fait pour les dévoyer à ce point et les détourner de leur message de paix originel? Comment des assassinats de masse ont-ils pu se revendiquer delles? Il y a là un constat épouvantable et une situation qui attriste profondément le croyant que je suis. Et pourtant toutes ces religions, au nom desquelles on commet quotidiennement tant de meurtre, nont-elles pas la même origine, celle de Moïse de Jésus et de Mouhamed(swt) ?

 

Le drame qui a endeuillé la communauté musulmane en Nouvelle-Zélande est l’œuvre semble-t-il dun militant d’extrême-droite, « suprématiste » et raciste adepte de la théorie du « grand remplacement ». Prenons garde quun jour cette islamophobie, cette xénophobie ne débouche pas sur une confrontation entre communautés, ce qui est le but recherché par ces individus, autrement dit une guerre civile. Chacun doit être conscient dun tel danger et doit appeler aux responsabilités des uns et des autres et à la paix, aussi bien dans les mosquées, les églises et les synagogues. 

 

La deuxième réflexion que minspire ce fait-divers tragique est labsence de réaction des plus autres autorités dans le monde pour le condamner. Qui ne souvient qu’à la suite des attentats de Charlie-Hebdo à Paris une multitude de dirigeants de la planète s’étaient retrouvés dans la capitale française au cours dun immense défilé condamnant ce lâche attentat et appelant à la paix. 

 

J’aurais aimé quune initiative comparable soit prise en Nouvelle-Zélande, comme jaurais aimé une réaction plus vive de Macky Sall, de Ibrahima Keita et de Alassane Ouattara à l’égard de toutes ces morts innocentes de Christchurch. Des démarches symboliques de ce genre sont en effet indispensables pour enrayer la folie meurtrière des hommes.

 

Ibrahima Thiam, Président du mouvement AA

Publié dans Opinions et Débats

 


Culture Africaine
ANTHROPOLOGIE, ETHNOLOGIE, CIVILISATION LITTÉRATURE AFRIQUE SUBSAHARIENNE Guinée Conakry Guinée-Bissau Sénégal

Les 170 proverbes présentés ici en version bilingue font partie d'un corpus plus large recueilli auprès de divers peuples de l'Afrique de l'Ouest : Malinkés, Toucouleurs et Badiarankés. Ils ne constituent qu'une infime partie de l'immense patrimoine culturel de ces peuples. Les proverbes sont polysémiques : ils n'ont de sens que dans le contexte où ils ont été employés et dans les situations concrètes où ils sont énoncés. C'est toute leur richesse que l'ouvrage révèle par des éclairages linguistiques et culturels.

Gérard Meyer est membre de la Congrégation du Saint-Esprit. Durant de longs séjours en Afrique de l'Ouest (Sénégal, Guinée-Conakry et Guinée- Bissau) il a recueilli de nombreux récits issus de la tradition orale des peuples toucouleurs, malinkés et badiarankés. On lui doit un certain nombre d'ouvrages de devinettes, de contes, de proverbes et de récits épiques.

Publié dans Ex-libris

 

|Engagement, Mission de Vie, Reprendre le pouvoir sur soi, Si. C'est possible.


Il était une fois une jeune femme, qui venait de rencontrer en voyage chamanique sa douleur et son impuissance face la misère du monde. Elle se l'est prise en pleine face, sans prévenir, brute et terrifiante. Elle en tremblait encore après le voyage.


Et comme c'était le dernier voyage de l'atelier, elle était désemparée.

Et voilà la réponse qui m'a été chuchotée à l'oreille par la grande bienveillance de l'univers, et qu'elle m'a donnée l'occasion de vous retranscrire ici :
» A chaque fois que cette douleur/impuissance rentre dans ta vie,envoie tout ton amour à ceux qui souffrent. Le premier effet c'est que les victimes reçoivent réellement ton amour, et le deuxième c'est que ton amour te protège.


Rencontre des personnes qui oeuvrent pour une société où la nature et l'être humain sont placés au centre de toutes les décisions.

Ces personnes sont aujourd'hui légions, il y en a forcément pas loin de chez toi. Par exemple les Colibris de Pierre Rabhi, les Faizeux de Bleu, Blanc Zèbre et tant d'autres.


Et enfin, trouve ta mission de vie, celle qui est le point de rencontre exact entre l'endroit où tu es le-la plus utile au monde et celui où tu exerceras tes talents avec le plus de joie.
Et plus rien ne t'arrêtera dans ton bonheur d'apporter au monde ce que tu as de plus beau en toi. «
La jeune femme est repartie tout sourire, elle était sauvée.
Merci la Vie :-))))
https://www.danselavie.fr/comment-transformer-sa-peurimpuissance-devant-la-misere-du-monde/

Je suis une chercheuse visionnaire et
une artiste humaniste et vivante.
La vie est ma passion, et transmettre cette passion
à ceux que j'accompagne est mon métier.
Mes liens privilégiés avec
l'intelligence subtile de la Nature
et la société de demain
me permettent de tirer un trait d'union entre elles,
porteur de sens et d'espoir.
Je suis une femme engagée au service de la Nature
et de la société que nous laisserons à nos enfants.
La vision de mon enseignement est guidée par ma vision de la vie :
belle et simple.

Mes outils

Ils sont par choix simples et millénaires.

la bienveillance,
l'art de l'écoute, du questionnement et de la reformulation,
la maîtrise de l'attention et de l'intention,
l'accueil des émotions dans la pudeur,
la respiration consciente,
le pouvoir des mots,
la vision systémique,
le voyage chamanique,
la danse tribale,

et ceux que j'ai mis au point au fil des années

Anne Sauvage
Fondatrice de Danse la Vie

Sourcière de Missions de Vie
Praticienne en chamanisme
Mentor en transitions professionnelles et entrepreunariat
Positive Branding Strategist

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Publié dans Société

 

Ousseynou Sy, âgé de 47 ans, Italien depuis 2004, chauffeur scolaire sans histoire

• « Rien, ne justifie la violence et de prendre pour cible des enfants ou des personnes qui ne sont pas responsables de ce qui se passe au niveau des Etats. Il ne faut pas confondre les ordres. Tous les italiens ne sont pas de mauvaises personnes, il y a des organisations qui se battent auprès des migrants, des familles qui sont à leurs côtés. Il faut dire et demander à nos Etats africains de mieux gérer les pays et évitant ainsi à nos jeunes de tenter la mort à bord de canaux de fortune » P B CISSOKO


Un Italien d'origine sénégalaise a pris en otage 51 collégiens dans le bus qu'il conduisait près de Milan mercredi. Les enfants et leurs accompagnateurs ont été sauvés in extremis du véhicule auquel l'homme avait mis feu pour attirer l'attention sur le sort des migrants en Méditerranée.


La police italienne a sauvé mercredi de justesse 51 collégiens pris en otage et menacés dans un bus près de Milan par leur chauffeur, un Italien d'origine sénégalaise, qui a invoqué le sort des migrants africains morts en mer Méditerranée avant d'incendier le véhicule.


"C'est un miracle, cela aurait pu être un carnage. Les carabiniers ont été exceptionnels pour bloquer le bus et faire sortir tous les enfants", a déclaré à la presse le procureur de Milan, Francesco Greco. Le chauffeur a été interpellé sous les chefs de "prise d'otage, massacre et incendie" avec la circonstance aggravante de "terrorisme".


Un geste "éclatant" pour attirer l'attention sur le sort des migrants


Selon son avocat, l'homme a expliqué durant son interrogatoire qu'il "voulait faire un geste éclatant pour attirer l'attention sur les conséquences des politiques migratoires". "J'ai perdu trois enfants en mer", a affirmé le chauffeur lors de la prise d'otage, selon le témoignage d'un adolescent diffusé sur les sites Internet des médias italiens.


Ousseynou Sy, âgé de 47 ans, Italien depuis 2004, chauffeur scolaire sans histoire "a agi comme un loup solitaire" sans liens avec l'islamisme radical, a toutefois estimé au cours d'une conférence de presse le chef de la cellule anti-terrorisme de Milan, Alberto Nobili.


Ses actes étaient "prémédités" depuis plusieurs jours, "il voulait que le monde entier puisse parler de son histoire", a-t-il expliqué. L'homme a posté sur YouTube une vidéo pour expliquer son action et "dire Afrique soulève-toi", à l'intention de proches à Crema (près de Milan) mais aussi au Sénégal. Divorcé de son épouse italienne, il a deux enfants adolescents.


Le ministère de l'Intérieur a évoqué dans un communiqué des antécédents de conduite en état d'ivresse et d'agression sexuelle sur mineur. "Le ministère est à l'oeuvre pour vérifier la possibilité de retirer la citoyenneté italienne au Sénégalais", ont ajouté des sources ministérielles, en brandissant le décret-loi du ministre de l'Intérieur Matteo Salvini sur la sécurité et l'immigration adopté à l'automne.
Des collégiens pris en otage et menacés avec de l'essence, un pistolet et un couteau


Les 51 élèves d'un collège de Crema voyageaient dans le cadre d'une sortie sportive avec trois accompagnateurs, quand le chauffeur a subitement changé de chemin prenant la direction de l'aéroport de Linate. La prise d'otage a duré une quarantaine de minutes. "Personne ne sortira d'ici vivant", a-t-il lancé, selon les témoignages de plusieurs enfants. Armé de bidons d'essence et d'un briquet, il leur a pris leur téléphone portable et a demandé aux accompagnateurs de les ligoter avec du fil électrique.


"Il nous menaçait, disait que si nous bougions il verserait l'essence et allumerait le feu. Il n'arrêtait pas de dire qu'il y avait tant de personnes en Afrique qui continuaient à mourir et que c'était la faute de [Luigi] Di Maio et [Matteo] Salvini" (les deux vice-Premiers ministres italiens et hommes forts du pays), a raconté une jeune fille.

 


Elle précise que le chauffeur "se retournait et versait de l'essence par terre" et qu'il a aussi brandi "un pistolet et un couteau". "Puis les carabiniers sont arrivés et nous ont sauvés". Selon le procureur Francesco Greco, le chauffeur a en outre percuté une voiture où se trouvait un père de famille et son enfant, qui se sont enfuis avant que leur véhicule ne prenne feu. Le bus et la voiture ont été entièrement calcinés.


Une évacuation in extremis du bus en feu


Le héros du jour est aussi un adolescent de 13 ans qui a pu récupérer le téléphone tombé à terre d'un camarade et donner l'alerte à 11h50. "Je me suis un peu fait mal aux mains pour le récupérer et j'ai pu prévenir les carabiniers et la police. Nous étions tous effrayés", a-t-il raconté, très calmement, devant une caméra. "Les enfants frappaient sur les vitres, appelaient à l'aide", a décrit Roberto Manucci, l'un des six carabiniers qui sont intervenus.


Le chauffeur a forcé un premier barrage de deux véhicules de police, avant d'être bloqué contre un parapet par trois autres voitures. Faisant face à deux carabiniers, l'homme a ensuite mis le feu au bus, tandis que d'autres carabiniers brisaient des vitres à l'arrière du bus pour faire descendre les enfants, hurlant et pleurant. Une douzaine d'enfants et deux des adultes ont été conduits à l'hôpital après avoir été légèrement intoxiqués par la fumée.

Publié dans International

AUDIO

Les enfants ne sont pas
Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...

Calendrier

« Mars 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Video galleries

logotwitterFacebook