Société

Publié dans Société

Comprendre les différences pour casser les préjugés, tel était l'objectif de la conférence de Pape B Cissoko. Philosophe Conférencier

Fév 06, 2019
Comprendre les différences pour casser les préjugés, tel était l'objectif de la conférence de Pape B Cissoko. Philosophe Conférencier


Ivrymaville 19 février 2019 ÉDUCATION

Les Maisons de quartier organisent des conférences sur la parentalité. Exemple à Monmousseau, où l'on a débattu des différences culturelles en matière d'éducation.
Comprendre les différences pour casser les préjugés, tel était l'objectif de la conférence de Pape Cissoko.


« Le cadre : Une conférence débat ou les parents pouvaient venir avec leurs enfants.

Invités, parents et conférencier autour d'un grand cercle et une table au milieu pour poser l'objet apporté –( oui on a demandé à chaque parent qui le pouvait d'apporter un objet de son pays et de nous en parler- l'idée c'est de distribuer la parole et de découvrir un pan de l'autre culture)
Deux tables pour exposer des livres sur l'éducation et les cultures, et une autre des objets de l'Afrique-calebasse-tableaux sablés- bogolan, etc
Une table avec des feuilles coloriages et feutres pour que les enfants puissent s'occuper » P B Cissoko


Voici le compte rendu du journaliste de ivrymaville....


En Afrique, tout le monde éduque et surveille les enfants des autres. En Occident, chacun est responsable de son enfant ».

Voilà plus d'une heure que Pape Cissoko, formateur en philosophie et interculturalité, évoque les différences culturelles en matière d'éducation des enfants.
Une vingtaine de personnes, femmes et hommes de toutes origines, sont venues ce samedi 19 janvier
à la Maison de quartier Plateau-Monmousseau pour assister à cette conférence « diversité culturelle
et parentalité ». Les exemples se veulent concrets.


« En Europe, l'autorité vient du père, alors qu'en Afrique le référent éducatif, c'est l'oncle. Parfois les directeurs d'école voient arriver l'oncle dans leur bureau en se demandant pourquoi ce ne sont pas les parents qui viennent », raconte le conférencier.

Démonter les clichés

Pape Cissoko insiste sur le besoin de « comprendre les différences pour casser les préjugés. Il faut prendre en compte les traditions, savoir d'où viennent les familles.
Il ne faut pas juger avant de comprendre ». Les clichés, aussi sont démontés : « On dit que les parents africains ont la main lourde, c'est faux », dénonce-t-il par exemple.

S'engage alors un débat sur la fessée entre l'intervenant et les parents présents. Plusieurs fois, la conférence s'autorise quelques digressions, comme cette fois où la discussion s'engage sur l'excès d'écrans chez les enfants. Un papa obtiendra également des autres parents de précieux conseils alors qu'il s'inquiète de la timidité à l'école de sa fille de 6 ans.
On est là au cœur des missions des Maisons de quartier : permettre la rencontre, favoriser l'échange et la solidarité entre habitants.

L'idée de cette conférence, organisée en partenariat avec le service de l'enseignement de la Ville dans
le cadre des Rendez-vous de l'éducation, est d'ailleurs venue des discussions entre les femmes qui fréquentent celle de Monmousseau, d'origines diverses. Celles sur l'éducation des enfants entraînant parfois étonnements et incompréhensions. « Ces débats sur la parentalité sont importants, car ils permettent de mieux comprendre l'autre », juge une maman. « Faisons plutôt de nos différences une richesse », exhorte une autre, à la fin de la conférence. ❚

26 • IVRY MA VILLE • FEVRIER 2019

Parent-C'EST TRÈS CONVIVIAL

Chen, papa de deux enfants, dont Lucie, 6 ans.


On a découvert la Maison de quartier Monmousseau avec l'éveil corporel parents-enfants, quand ma fille avait 3 ans. On fait souvent les ateliers
familles avec les enfants, le samedi : ping-pong, jardinage... On vient également quand il y a des fêtes, comme la galette des rois, par exemple.
Ce qui me plaît ? C'est très convivial, le personnel est très accueillant et les activités sont variées, bien adaptées aux enfants. On peut rencontrer d'autres habitants, discuter avec eux.
On échange sur l'éducation des enfants, la vie quotidienne... On est vraiment très contents.
Chen nous a présenté une plume en poils de loup et la tige en bambou. Le bambou implique la rigueur, la droiture en plus de sa capacité à se plier sans se casser, ainsi est pensée l'éducation asiatique...

Parent-UN TEMPS AVEC MES ENFANTS

Sandra, maman de deux enfants, dont Eder, 4 mois


Je cherchais des cours d'anglais pour mon fils aîné, âgé de cinq ans, et j'ai alors découvert tout ce qui était proposé pour les enfants dans les Maisons de quartier. Maintenant, je viens régulièrement pour l'éveil corporel, les ateliers parents/enfants...


Il y a le plaisir de la découverte. C'est un temps précieux avec mes enfants, avec qui je partage les activités. Je m'amuse avec eux.
J'assiste aussi aux débats et conférences sur la parentalité. Je trouve ces réflexions très intéressantes. Je viens avec mon bébé, que je peux poser à côté de moi sur un tapis. C'est chaleureux.

https://fr.calameo.com/read/000008101197768405bca

AUDIO

Les enfants ne sont pas
Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...

Calendrier

« Février 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28      

Video galleries

logotwitterFacebook