Société

Publié dans Société

Quand Maba Diakhou prend le dessus sur Pinet Laprade- Proposé par Majhmoute BA sur FB

Nov 30, 2018
Quand Maba Diakhou prend le dessus sur Pinet Laprade- Proposé par Majhmoute BA sur FB

Quand Maba Diakhou prend le dessus sur Pinet Laprade- Proposé par Majhmoute BA sur FB
152 ans après (30 Novembre 1865 – 30 Novembre 2018)

Pathé Badiane (Paoskoto) est un champ de bataille où les troupes coloniales françaises, conduites par le gouverneur du Sénégal, Pinet Laprade, sont défaites, le 30 novembre 1865, par les forces musulmanes de Maba Diakhou Bâ.

Paoskoto et Pathé Badiane. Ces deux lieux restent indissolublement liés dans la mémoire collective des Saloum-Saloum. Associés à des images de bataille sanglante, ils traduisent toute la fierté des populations du département de Nioro. Sur ces deux sites, il y eut, respectivement, la préparation militaire des troupes islamiques de Maba Diakhou Bâ et la bataille livrée contre les troupes coloniales. Des visages, ceux de Lat-Dior, de Maba Diakhou Bâ, des guerriers Goumba Guèye, Ndary Kany, Aly Khodia, Amath Khodia, Cheikh Kany, de Pinet Laprade...nous y apparaissent. Il y a surtout tous ces visages anonymes du Saloum, ces combattants intrépides qui refusent de voir leur province devenir, pour le colon français à l'appétit expansionniste, un pion stratégique et économique sur l'échiquier sénégalais. Cette bataille de Pathé Badiane, le 30 novembre 1865, est donc survenue il y a 145 ans. Mais, elle n'a pas fini de perpétuer une fierté. D'abord, à Paoskoto où la stratégie militaire a été pensée. Ensuite, à Pathé Badiane, un ravin où les troupes de Pinet Laprade ont été mises en déroute, l'énumération de ce combat d'une matinée arme les consciences et mobilise les populations dans l'union pour la défense de l'honneur.

C'est grâce à une ruse, élaborée à Paoskoto et consistant à placer des épouvantails à Pathé Badiane, que les forces musulmanes ont pris le dessus sur les troupes coloniales françaises.
C'est dans ce ravin que la marche des troupes coloniales vers Nioro a été stoppée.


Possédant des pièces d'artillerie, les troupes de Pinet Laprade croyaient facilement prendre Paoskoto, puis Nioro.
Les forces musulmanes ne les ont pas attendues à Paoskoto, préférant venir à leur rencontre, leur tendant un guet-apens à Pathé Badiane. L'armée coloniale comptait plus de 1.000 hommes de troupes régulières et 6.000 « volontaires » dont 2.000 cavaliers.


Maba Diakhou Bâ attira ses ennemis vers le Rip, à travers un pays encore aujourd'hui assez boisé et qui l'était beaucoup plus à l'époque. Ce terrain couvert obligeait la longue colonne à s'étirer, gênait le déploiement de la cavalerie et masquait les objectifs éventuels de l'artillerie.


A dix kilomètres au nord de Nioro, Maba Diakhou Bâ, conseillé par Lat-Dior, tendit une embuscade de part et d'autre du petit ravin de Paoskoto, appelé aussi Pathé Badiane. Tandis que la surprise désorganiserait le gros des forces françaises, Lat-Dior et ses cavaliers devaient amorcer un mouvement tournant, avec comme principal objectif le train d'artillerie, obusiers et munitions portés par des mulets. L'expédition commandée par le gouverneur Pinet Laprade en personne subit de lourdes pertes : 25 tués, 80 blessés, 06 disparus sans doute prisonniers. Pinet Laprade et plusieurs officiers avaient été blessés ; une partie des mulets d'artillerie capturés avec leurs charges.


Le Saloum est non seulement cette terre pleine de symboles et d'histoire, mais il donne plein de références et de repères et renseigne sur des Sénégalais de vertu et de foi morts à Pathé Badiane. Et sur place, un monument est érigé à la mémoire de tous les résistants morts pour la défense de la foi et de la liberté dans le Rip dont les Almamys ont joué un important rôle dans l'expansion de l'Islam et de la Tidjaniya, de leur enseignement au Sénégal et dans la sous-région ouest-africaine.

La famille de l'Almamy
Lire

https://www.ucad.sn/files/Talla/Programme%20symposium%20Maba.pdf
lire ceci
Le Gouverneur et sa gouvernante
D'après une correspondance franco-sénégalaise dans la seconde moitié du XIXe siècle
François Salvaing Jacques Carol

Émile Pinet-Laprade (1822-1869) est né à Mirepoix (Ariège), Marie Assar on ne sait où, au Sénégal. Lorsqu'ils se rencontrent à Gorée, en 1849, Émile, 27 ans, est capitaine du Génie dans l'armée française ; Marie, près de dix de moins, est une esclave fraîchement libérée par la loi Schœlcher. Leur liaison durera vingt ans, jusqu'à la mort, par le choléra, d'Émile devenu gouverneur de la colonie par la grâce de l'empereur Napoléon III.


Le Gouverneur et sa gouvernante, s'appuyant sur un demi-siècle de correspondance (plus de mille lettres échangées entre la France et le Sénégal), reconstitue l'évolution des pensées et de la carrière d'un officier dans ces premiers temps de la conquête coloniale, l'histoire du long amour entre un Blanc et une Noire, scandaleux pour l'époque. L'histoire aussi, encore plus improbable, d'une Africaine venue, après la mort de son compagnon, protester de ses droits devant un tribunal français au tout début de la IIIe République...
Né à Casablanca d'une mère antillo-calaisienne et d'un père ariégeois, François Salvaing a écrit une vingtaine de romans, dont Misayre ! Misayre !, prix du Livre Inter en 1988, et Parti, grand prix de la Société des Gens de lettres en 2000.


Jacques Carol, ancien consultant international, a longtemps vécu au Sénégal. Il s'est plongé avec passion dans la riche correspondance que lui ont confiée les héritiers d'Émile Pinet-Laprade, ce bâtisseur et visionnaire à l'origine de Dakar et de son port.

AUDIO

Les enfants ne sont pas
Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...

Calendrier

« Décembre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

BANNIERE 03 UNE IKRONO

Banniere UAA 260x600

Video galleries

logotwitterFacebook