Société

Publié dans Société

8eme khalife général des mourides : l’ascension de Sérigne Mountakha Bassirou Mbacke

Jan 11, 2018
8eme khalife général des mourides : l’ascension de Sérigne Mountakha Bassirou Mbacke

Le rappel à Dieu de Cheikh Sidy El Mokhar a ouvert depuis ce mardi 9 janvier, la  voie à Serigne Mountakha Mbacké. En respect à un dogme bien établi, la communauté mouride a lié un nouveau pacte d’allégéance à l’actuel Khalif de Darou Minam et fils de Serigne Bassirou Ibn Khadimou Rassoul (1895-1966). Mais aussi à  un octagénaire qui a occupé à la fois le rôle de bras droit, d’homme de confiance et d’émissaire sous le magistére des derniers khalifs de Cheikh Ahmadou Bamba.

La grande confrérie mouride a ouvert depuis mardi 9 janvier, un nouveau chapitre dans sa marche avec le rappel à Dieu de Cheikh Sidy El Mokhtar et le nouveau pacte d’allégeance qui le liera désormais à Serigne Mountakha Mbacké ibn Serigne Bassirou Mbacké. Facilement reconnaissable dans les entourages des derniers khalifes, par sa barbe blanche en collier, sa mine souvent joviale et souvent ferme,  la couleur blanche de ses habits, le 8ème Khalif de Cheikh Ahmadou Bamba était un élement incontournable dans la marche de la cité réligieuse. Il se distingua par son humilité et par cette humilité au point de revendiquer, dans ses discours, plus le titre de disciple que celui de guide.

A côté de ses rôles successifs de bras droits, d’homme de  confiance,  qu’il a remplis pendant plusieurs années, l’actuel Khalif des mourides avait assuré en même temps, et pendant  plus de dix ans, les charges de khalif de Darou Miname qui n’est autre que le fief de son père Serigne Mouhamadou  Bachir Mbacké ibn Khadim Rassoul (1895-1966). Serigne Bassirou, comme on l’appelle, ce fils du fondateur du mouridisme Cheikh Ahmadou Bamba aurait également occupé une place semblable que celui de son fils auprès de Serigne Falilou Mbacké, le deuxième khalif des Mourides. Le père de Serigne Mountakha aurait même pu  prendre la succession en devenant le 3e khalife de Cheikh Ahmadou Bamba s’il n’était pas disparu deux ans avant le rappel de son aîné en 1968.

Il faut souligner que le père de l’actuel Khalife des mouride a été considéré comme le fils qui est resté le plus longtemps aux cotés de Serigne Touba. Mais aussi le biographe  attitré de Serigne Touba pour avoir été l’auteur d’un ouvrage complet  qui porte le nom de «Minanoul-Bakhil-Khadim » (Les Bienfaits de l’Éternel). Un ouvrage qui retrace le plus fidélement la vie du Cheikh depuis sa naissance jusqu’à son exil en 1895.  A l’image de son père,  Serigne Mountakha Mbacké baignera dans cette ambiance empreinte de spiritualité à côté de ses frères dont  feu Hakim Mbaché et Moustapha Bassirou qui a été en son temps le porte-parole de Serigne Abdoul Ahad Mbacké, troisième Khalif.

Serigne Moutakha  ne sortira véritablement de sa retraite qu’après le rappel à  Dieu de son frère ainé Serigne Moustapha Bassirou Mbacké le 30 août 2007. Serigne Saliou lui met au devant de la scène en lui enjoignant d’établir ses quartiers à Diourbel et d’occuper la place qui lui était dévolue. En d’autres termes, de continuer l’oeuvre de son frère Serigne Moustapha Bassirou et revivié  la concession de Cheikh Ahmadou Bamba à Diourbel  et notamment à Keur Gou Mag appelé aussi «Bouqatoul Moubaraka», (résidence de Cheikh Ahmadou Bamba).

Serigne Moutakha s’y attelle et parvient à assurer une présence assidue. C’est lui qui présidera annuellement la traditionnelle lecture du «Fulkou», une séance de récitals du  Saint Coran effectués durant le mois de Ramadan. Mais en même temps  diriger la communuté à travers les événements religieux et autres prières des fêtes de l’Aïd à Diourbel. Sous le magistère d’El Hadji Mouhamadou Lamine Bara (2007-2012), sa place  devient également prépondérance dans la sphère des dignitaires de Touba. Il devient le bras droit  et représentant du khalif dans les inaugurations de mosquées et autres missions. Serigne Sidi Mokhtar Mbacké  ne  déroge pas à cette règle instaurée par ses prédecesseurs en manifestant au khalif de Darou Minam cette même marque de confiance.

Il  fera de Serigne Mountakha son principal relais dans la conduite des affaires de la cité réligieuse tout le long des sept ans et sept mois de son magistére. La dernière illustration est certainement la fermeture récente des cimetières de Touba situés près de la Grande Mosquée et  l’ouverture de ceux dits «Bakhiya».

Dans le cadre des travaux du complexe islamique Cheikh Ahmadou Bamba (Massalikul Jinane), Serigne Mountakha Mbacké a également été désigné comme coordonnateur général des travaux en 2012. Le défunt Serigne Sidy Mokhtar avait sans doute fini de donner un signal à la communauté pour  lui ouvrir la succession à cet octogénaire, troisième petit fils de Cheikh Ahmadou Bamba à conduire les destinées de la communauté mouride.

REACTIONS...

Idrissa Seck et le Rewmi : «Le Sénégal perd un pur artisan de la paix sociale et de la concorde nationale»

«Le Sénégal perd ainsi un homme de Dieu, un pur artisan de la paix sociale et de la concorde nationale.» C’est le président Idrissa Seck et le parti Rewmi qui commentent ainsi le rappel à Dieu du Khalife général des Mourides, Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, à travers un communiqué. Le président Idrissa Seck et le parti Rewmi qui «ont appris avec consternation et tristesse» ce décès, «présentent leurs condoléances les plus émues à toute la communauté mouride, au peuple sénégalais et à toute la Oummah islamique. Que le Tout-Puissant l’accueille dans son paradis le plus élevé.»

La LD salue sa dimension spirituelle exceptionnelle et son esprit d’ouverture

Au cours de sa séance hebdomadaire de ce mercredi 10 janvier 2018, le Secrétariat Permanent (SEP) de la Ligue Démocratique (LD) a salué la dimension spirituelle exceptionnelle et l’esprit d’ouverture envers les autres confréries de Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, le Khalife général des Mourides décédé le mardi 09 janvier 2018, indique un communiqué signé Moussa Sarr,  Secrétaire national chargé de la communication, Porte-parole du parti. Le SEP de la LD qui «a appris avec consternation et tristesse» le rappel à Dieu du guide religieux, s’incline, en cette  circonstance douloureuse, le «devant la mémoire du défunt Khalife et présente les condoléances les plus attristées des militantes et des militants de la Ligue Démocratique au nouveau Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha  Mbacké et à l’ensemble de la famille de Khadimoul Rassoul.» D’ailleurs, le Secrétaire général par intérim, Nicolas Ndiaye, a informé le SEP qu’une délégation du Bureau Politique (BP) de la LD se rendra à Touba pour exprimer la compassion du parti à l’ensemble de la communauté mouride, conclut la source.

Le SEP de Bennoo Bokk Yaakaar déplore la perte d’un régulateur social

«C’est avec une grande tristesse que la nation a appris le rappel à Dieu du Khalife général des Mourides, Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, le 09 janvier 2018. Pour tout ce qu’il a représenté, en tant que guide religieux, soufi réputé, régulateur social et bâtisseur infatigable, sa disparition constitue une perte immense pour le pays. Le SEP de BBY présente ses condoléances à la communauté Mouride, à la Oumah islamique et à toute la nation sénégalaise et prie pour que le Miséricordieux l’accueille en son paradis céleste.»                

SudOnline

AUDIO

Les enfants ne sont pas
Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...

Calendrier

« Juin 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Video galleries

logotwitterFacebook