High-Tech

Bouclage du processus de l’analogie au numérique en juin : Le Sénégal s’engage à respecter les délais

En marge de la visite de l’Union africaine de radiodiffusion (Uar) hier,  Ousseynou Dieng, expert au Comité national de pilotage de la transition de l’analogie vers le numérique a assuré que le processus bouclera bel et bien le 17 juin 2015. Selon lui, le passage au numérique va bouleverser les programmes des chaînes de télévision.

Actuellement, Dakar accueille les pays africains membres de l’Union africaine de radiodiffusion (Uar), qui regroupe 48 pays du Continent dont le Sénégal. Ce, pour s’enquérir de l’état d’avancement de la transition de l’analogie vers le numérique qui devrait être bouclé au plus tard le 17 juin prochain. Ce jeudi, la délégation de l’Uar a visité le centre principal de multiplexage et de supervision du réseau de la Télévision numérique terrestre (Tnt). Un projet que l’E­tat a confié au groupe Excaf Té­lécom. «Ce centre présente toutes les aptitudes pour pouvoir servir de cœur de réseau à la Tnt. En dehors de Dakar qui est aujourd’hui actuellement arrosé en matière de Tnt, les tests se poursuivent. A Thiès, Excaf Télécom vient d’installer le premier réseau secondaire qui doit couvrir la Cité du rail et environs. Cela va se poursuivre et s’accélérer au fur et à mesure, parce que nous n’avons plus le temps», renseigne Ousseynou Dieng, expert au Comité national de pilotage de la transition de l’analogie vers le numérique (Contan).

En dehors de l’Afrique du Nord, le Rwanda est le seul pays à avoir achevé son processus de mise en place du numérique et six autres pays sont en phase de parachèvement. Une donnée qui met à nu le retard du Continent africain sur cette question. Afin d’échapper à cela, les autorités sénégalaises se sont engagées à respecter le délai de juin 2015. «On y travaille jour et nuit et notre partenaire technique et financier, Excaf, n’a ménagé aucun effort pour arriver à mettre en place ces infrastructures», rassure M. Dieng. «Aujour­d’hui Excaf, en rapport avec le Contan, a redéfini le plan de redéploiement pour aller dans toutes les villes du Sénégal. Et plus que jamais, Excaf est engagé a respecter les délais du 17 juin», ajoute l’expert.

Faire de la télé un outil de développement
Il faut rappeler que le passage de l’analogique au numérique offre une autre configuration de la chaîne des acteurs du secteur audiovisuelle. «Le Sénégal envisage d’avoir non seulement une télévision numérique mais aussi une autre interactive qui permet aux cito-yens d’avoir une panoplie de services. La Tnt offrira aux Séné­galais où ils se trouvent particulièrement à ceux qui ont de l’énergie électrique, d’avoir accès à toutes les chaînes de télévision. Ce qui n’était assuré que par la Rts», indique Ousseynou Dieng qui signale que les programmes des té­lé­visions ne seront plus dominés par la musique, la lutte et la danse. A l’en croire, les contenus audiovisuels seront orientés vers l’éducation, la santé et d’autres thématiques, «parce que nous estimons qu’aujourd’hui, la télé est un outil de développement».

lequotiden.sn

Lu 807 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)
L'avion Solar Impulse 2 a décollé pour un tour du monde historique : le soleil une énergie sûre- clin d’œil à l’Afrique

 

Par LEXPRESS.fr avec AFP
L'avion Solar Impulse 2 a décollé lundi matin d'Abou Dhabi pour son premier tour du monde à la seule énergie solaire. Objectif de son inventeur, le Suisse Bertrand Piccard: promouvoir les énergies propres.
Solar Impulse 2 lors de ses derniers essais avant son 1er tour du monde avec de l'énergie solaire.
L'appareil révolutionnaire Solar Impulse 2, qui n'utilise aucun carburant, a pris son envol vers à 04h12 (heure française) de la capitale des Emirats arabes unis, Abou Dhabi, peu après le lever du jour, alors qu'une légère brise balayait le tarmac du petit aéroport d'Al-Bateen.
Le centre de contrôle est basé à Monaco
Le décollage d'Abou Dhabi, prévu initialement samedi, a été retardé en raison de vents forts qui ont soufflé sur la région pendant le week-end.
Avant tout "un défi humain"
Le tour du monde en 12 étapes est l'aboutissement de 12 années de recherches menées par les deux pilotes qui, outre l'exploit scientifique, cherchent à véhiculer un message politique.
"Nous voulons partager notre vision d'un avenir propre", a déclaré Bertrand Piccard, en soulignant que cette mission devrait contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique. "Le changement climatique offre une fantastique opportunité pour apporter sur le marché de nouvelles technologies vertes" qui aideront à "préserver les ressources naturelles de notre planète, créer des emplois et soutenir la croissance" économique, a-t-il dit.
L'idée de voler grâce à la seule énergie solaire avait initialement été la risée de l'industrie aéronautique. Bertrand Piccard, descendant d'une dynastie de scientifiques-aventuriers suisses, a accompli le premier tour du monde en ballon sans escale en 1999. L'avion, baptisé SI2 (Solar Impulse 2), est propulsé par plus de 17.000 cellules solaires tapissant des ailes de 72 mètres, soit presque aussi longues que celles d'un Airbus A380. Mais le SI2, conçu en fibre de carbone, ne pèse que 2,5 tonnes -- autant qu'un 4X4 familial, soit moins de 1% du poids de l'A380.
35 000 kilomètres dont deux océans
Au total, l'appareil parcourra 35.000 kilomètres, à une vitesse relativement modeste (entre 50 et 100 km/h), en survolant deux océans, et cette circonvolution, à 8.500 mètres d'altitude au maximum, prendra cinq mois, dont 25 jours de vol effectif, avant un retour à Abou Dhabi fin juillet/début août.
C'est Bertrand Piccard qui sera dans le cockpit quand l'avion atterrira de nouveau aux Emirats, si tout se passe bien. Après Oman, l'Inde et la Birmanie sont les destinations suivantes, avant la plus longue étape du trajet: cinq jours consécutifs de vol pour un seul pilote chargé de rallier Nankin, en Chine, à l'archipel américain d'Hawaï, dans le Pacifique.
Ensuite, SI2 survolera les Etats-Unis avec notamment une étape à New-York, puis traversera l'Atlantique avec un arrêt prévu soit en Europe du Sud, soit en Afrique du Nord, avant le retour à Abou Dhabi.
Au total, 130 personnes participent à l'aventure: 65 accompagneront les pilotes autour du monde (dans le cadre de l'appui logistique) et 65 autres seront à Monaco, au centre de contrôle de la mission (météorologues, contrôleurs aériens et ingénieurs). Solar Impulse 2 est le successeur du premier prototype Solar Impulse 1, qui a permis aux concepteurs du projet de faire plusieurs vols de longue durée en Europe, au Maroc et de traverser les Etats-Unis en 2013 avec plusieurs escales, faisant d'eux les premiers à accomplir un tel exploit.

Lu 1553 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)
France: le gouvernement lance son site «stop-djihadisme»

Le gouvernement Français vient de mettre en ligne ce mercredi une plateforme web intitulée « stop-djihadisme ». Le site est destiné aux personnes en voie de radicalisation et à leurs proches et publie des vidéos de « contre-propagande » afin de combattre sur leur propre terrain le cyber-embrigadement des groupes terroristes.

Le site internet stop-djihadisme.gouv.fr s’ouvre sur une vidéo qui reprend les codes des films de la propagande terroriste, avec des copies d’écran, des messages et des images d’exécutions, de crucifixions et d’assassinats qui circulent actuellement sur les réseaux sociaux.

La vidéo affiche les slogans utilisés par les islamistes, en alternant les propos. « Sacrifie-toi à nos côtés, tu défendras une juste cause » laisse place à « En réalité, tu trouveras l’enfer sur terre et tu mourras seul, loin de chez toi. ». Ou encore « Rejoins-nous et viens aider les enfants syriens » s’efface pour un autre message : « En réalité, tu seras complice du massacre de civils ». Le film se termine par « Les discours d'embrigadement jihadistes font chaque jour de nouvelles victimes », suivi du mot-clé « #stopdjihadisme ».

Le site propose plusieurs rubriques : comprendre, agir, décrypter, se mobiliser. Chaque partie contient des interviews d'experts, des explications, des rappels historiques, et des liens vers d'autres sites plus détaillés. La campagne Web se décline sur tous les réseaux sociaux, sur les plateformes de diffusion vidéo, ainsi que de nombreux sites sur la Toile.

Lu 633 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Piratage de Facebook : Mais qui est cette fameuse Lizard Squad

Sous un logo de lézard qui fume la pipe, ce groupe de hackers cible particulièrement les entreprises liées au jeu vidéo en ligne, et plus récemment des compagnies aériennes.

Le groupe de hackers Lizard Squad (littéralement "l'escadron lézard") a semble-t-il affirmé, mercredi 27 janvier, être responsable des perturbations de
Facebook
, Instagram et Tinder. Vers 8h, Lizard Squad a publié un message ambigu sur Twitter :

Pour certains observateurs, il s'agit d'une revendication. Toutefois, une porte-parole de Facebook a démenti le piratage : "Cela ne résultait pas d'une attaque de tiers mais s'est produit après l'introduction d'un changement qui a affecté nos systèmes de configuration."

En attendant, l'énigmatique Lizard Squad, qui avait déjà frappé de plein fouet les joueurs du monde entier le 25 décembre dernier en piratant les services en ligne des consoles Xbox et Playstation, interroge. "L'Obs" fait le point.
Que cache le lézard qui fume ?

Lizard Squad n'est pas vraiment un nouveau venu. Le groupe s'est fait surtout connaître lors des fêtes de Noël 2014 en s'attaquant aux services de jeu vidéo en ligne des consoles Playstation (PSN) et Xbox (Live). Il a lancé des attaques de déni de service (DDOS) - qui consistent à surcharger des serveurs en requêtes jusqu'à ce qu'ils plantent - sur les deux plateformes. Résultat : de nombreux joueurs n'ont pas pu profiter de jeux vidéo en réseau pendant les fêtes.

Après une plainte de
Sony
et Microsoft, le FBI a établi que l'auteur de cette attaque était bienLizard Squad, selon le site GamesBeat.

 

Le groupe s'est également illustré, dimanche 25 janvier, par une attaque contre le site de la compagnie aérienne Malaysia Airlines. La page d'accueil a été remplacé par une revendication du piratage "404 - avion non trouvé" (référence à l'erreur 404 lorsqu'une page web n'est pas trouvée par le navigateur). Ce mardi, les hackers ont annoncé sur Twitter que des copies d'e-mails de la compagnie vont être diffusés.

Précédemment, Lizard Squad avait déjà revendiqué des attaques contre le site de jeux vidéo Machinima, les réseaux de jeu en ligne de l'éditeur EA
Games
, et les jeux vidéo "Destiny" et "League of Legends".

Par ailleurs, le groupe a lancé, en août dernier, une alerte à la bombe concernant un vol American Airlines reliant Dallas à San Diego. Le compte Twitter de Lizard Squad avait affirmé que des explosifs se trouvaient à bord. Résultat : le vol a été immédiatement dérouté vers Phoenix. A bord de l'avion se trouvait John Semdley, président de Sony Online
Entertainment
, la filiale du géant japonais dédiée aux jeux vidéo en ligne.
Qui sont-ils ?

Sur son profil Twitter, Lizard Squad affirme exister depuis 2010, néanmoins leur première attaque revendiquée est celle du réseau du jeu en ligne "League of Legends", qui remonte à août 2014.

Lors du piratage du site de jeu vidéo Machinima, l'attaque a été revendiquée par Lizard Squad nommant les membres du groupe : Criminal, Jordie, Pain et Plague.

Interrogé par le "Washington Post", un membre revendiqué du groupe affirme que Lizard Squad est constitué de personnes vivant dans l'Union européenne et l'Europe de l'Est.
Des djihadistes liés à l'Etat islamique ?

Le piratage du site de la Malaysia Airlines semble afficher un lien entre Lizard Squad et un groupe de hackers djihadistes baptisé "Cyber Califat". En effet, le remplacement de la paged'accueil faisait apparaître la mention "piraté par Cyber califat", sans plus d'explication.

 

Ce groupe a fait parler de lui lors de la vague de cyber-attaques lancée contre les sites français à la suite des attentats contre "Charlie Hebdo", en se réclamant de l'Etat islamique. Outre des sites francophones, le "Cyber califat" a réussi à pirater les comptes Twitter et YouTube du commandement militaire américaine au Moyen-Orient (le CentCom). "Nous sommes dans vos PC, dans chaque base militaire américaine", ont proclamé les pirates sur le compte Twitter du CentCom.

Au nom de Dieu, le très bienveillant, le très miséricordieux, le Cyber Califat continue son cyberjihad", ont-ils également posté.

 

Les hackers ont également publié une liste de généraux de l'armée américaine avec leurs adresses, ainsi que des informations sur des plans militaires concernant la Chine et la Corée du Nord. Parallèlement, le compte YouTube du CentCom a publié des vidéos à la gloire du djihad et de l'Etat islamique, avant d'être suspendu.

Précédemment, lors du piratage des serveurs Playstation Network, Lizard Squad avait affirmé sur Twitter que "le drapeau de l'Etat islamique a été planté sur les serveurs de Sony".

Quelles sont leurs motivations ?

Comme souvent en matière de piratage, les motivations du groupe sont floues. Interrogé par la BBC sur les motivations de Lizard Squad, l'un des membres revendiqué - un homme de 22 ans se faisant appeler "Membre Deux" - explique que le groupe pirate "parce qu'il le peut". Il affirme également qu'il s'agit aussi de démontrer la faiblesse des systèmes informatiques de grands groupes et des gouvernements.

Microsoft est juste une énorme société... Ne pensez-vous pas qu'elle devrait être capable d'empêcher une telle attaque ?"

Avant d'ajouter, à propos du piratage de Noël : "Est-ce que Noël doit être l'occasion pour que les enfants jouent avec leurs nouvelles consoles ou passent du temps avec leurs familles ?"

Il semble toutefois y avoir une motivation pécuniaire derrière ces piratages. Peu après avoir attaqué les services Playstation et Xbox, le groupe de hackers a fait la promotion de son service permettant de lancer des attaques DDOS contre n'importe quel site moyennant rétribution. Plusieurs formules sont proposées, allant de 6 dollars par mois pour bloquer un site pendant 100 secondes à 130 dollars par mois pour bloquer un site 30.000 secondes (soit 8 heures). Une option "à vie" est également disponible pour 30 à 500 dollars permettant de bloquer une page pendant 5 ans. Le tout payable en monnaie virtuelle, notamment les Bitcoins.

 

Totalement illégal, l'outil clame sur son site dédié :

[Ce service] est célèbre pour avoir bloqué quelques-uns des plus grands réseaux de jeux vidéo en ligne comme Xbox Live, Playstation Network, BattleNet, League of Legends, et bien d'autres ! Avec [cet outil], vous avez le pouvoir de lancer les plus grandes attaques de déni de service au monde."

Mais que fait la police ?

Fin décembre, un homme de 22 ans a été arrêté en Angleterre. Il appartiendrait au groupe Lizard Squad, selon des documents publiés par le journaliste Brian Kerbs.

L'Unité de lutte contre le crime organisée a arrêté un homme de 22 ans originaire de Twickenham sur des soupçons de fraude par usurpation d'identité et d'infractions à la loi sur les abus informatiques. L'arrestation est en lien avec une enquête en cours sur des infractions qui ont eu lieu entre 2013 et août 2014 au cours de laquelle les victimes ont déclaré que des fonds leur ont été volés sur leurs comptes PayPal", ont expliqué les autorités.

nterrogé par le site Daily Dot, le jeune homme arrêté a raconté que la police "lui a tout pris : Xbox One, téléphones, ordinateurs, clefs USB, etc." Selon lui, les forces de l'ordre cherchent également un lien avec le piratage des réseaux PSN et Xbox Live. Pour l'heure, son implication dans le groupe de hackers n'a pas été démontrée.

A la mi-janvier, un second Anglais, âgé de 18 ans, a été arrêté dans le cadre de l'enquête sur les attaques contre les réseaux de Sony et Microsoft. L'unité de lutte contre le crime organisé en lien avec le FBI raconte avoir arrêté le jeune homme dans la petite ville de Southport (près de Liverpool) pour plusieurs cyber-infractions, qui semblent liéesà Lizard Squad mais dont le lien n'a pas été démontré.

Nouvelobs

Lu 1464 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)

AUDIO

-Habiter ici et vivre
Habiter ici et Vivre la-bas au Bled : immigration en questions. La chaine YOUTUBE de pape Cissoko ...

Video galleries