High-Tech

Publié dans High-Tech

L'astrophysicien britannique Stephen Hawking est mort : la science est le danger du monde à venir : prenons garde

Mar 14, 2018
L'astrophysicien britannique Stephen Hawking est mort : la science est le danger du monde à venir : prenons garde

 

L'astrophysicien britannique Stephen Hawking est mort : la science est le danger du monde à venir : prenons garde


L'astrophysicien britannique Stephen Hawking est mort à 76 ans, a annoncé mercredi le porte-parole de sa famille.


L'astrophysicien britannique Stephen Hawking est mort mercredi à l'âge de 76 ans, ont annoncé ses enfants dans un communiqué.
"Un homme extraordinaire". "Nous sommes profondément attristés par la mort aujourd'hui de notre père adoré". "C'était un grand scientifique et un homme extraordinaire dont le travail vivra encore de nombreux années", ont écrit ses enfants Lucy, Robert et Tim dans ce texte publié par l'agence britannique Press Association.

"Son courage et son obstination, son humour et son intelligence ont inspiré des gens partout dans le monde. Il a dit un jour : 'Cet univers ne serait pas grand chose s'il n'était pas le foyer de ceux que l'on aime'. Il nous manquera à jamais."


Un spécialiste des trous noirs qui n'a pas hésité à vulgariser ses recherches. L'astrophysicien s'est imposé comme une figure incontournable de la communauté scientifique ces 30 dernières années. Son travail s'est concentré sur le rapprochement de la théorie de la relativité et de la théorie des quantas pour tenter d'expliquer la création de l'Univers et son fonctionnement. Il a aussi participé à la vulgarisation de ses théories, notamment à travers son ouvrage Une brève histoire du temps (publié en 1988) qui fut un immense succès de librairie. Il a également donné son nom à un astéroïde, le 7672.

Un scientifique gravement malade. La médiatisation de Stephen Hawking, en plus de ses découvertes scientifiques importantes, vient du fait qu'il ait réalisé tous ces travaux alors qu'il était atteint d'une dystrophie neuromusculaire attribuée à une sclérose latérale amyotrophique, autrement appelée maladie de Charcot, qui s'est déclarée chez lui à 20 ans. Cette maladie paralyse progressivement les membres et conduit en général à la mort après quelques années. Une infirmité qui n'a pas empêché le scientifique de mener des conférences et de continuer ses recherches. Ces dernières années, il se déplaçait en fauteuil roulant et parlait à l'aide d'un ordinateur et d'une synthèse vocale.
Un personnage devenu populaire. Stephen Hawking s'est également rendu célèbre auprès du grand public en faisant des apparitions dans des séries très populaires comme la série de sciences-fiction Star Trek dans les années 90 (dans l'épisode 26 de la saison 6).


Il avait également son propre personnage dans Les Simpsons. En fauteuil roulant et incapable de parler lui-même, il y était souvent moqué.


Stephen Hawking est également apparu dans la série The Big Bang Theory en 2012 dans l'épisode intitulé "The Hawking Excitation" (épisode 21, saison 5), l'occasion pour le professeur Sheldon Cooper de rencontrer son idole.


Plus récemment, sa vie a fait l'objet d'un biopic intitulé Une merveilleuse histoire du temps. Eddie Redmayne, l'acteur britannique qui interprétait son rôle, a même reçu un Oscar en 2015. "Bien joué Eddie, je suis très fier de toi", l'avait alors félicité le scientifique sur Facebook.


La communauté scientifique émue. Les hommages de la communauté scientifique se sont multipliés à l'annonce de son décès. "Le professeur Hawking était un être unique, dont on se souviendra avec affection non seulement à Cambridge, mais dans le monde entier", a affirmé Stephen Toope, le vice-président de l'Université de Cambridge, où Stephen Hawking avait étudié et travaillait. "Son exceptionnelle contribution au savoir scientifique, aux mathématiques et à la vulgarisation laisse une contribution indélébile".
Sur Twitter, la Nasa a salué "un physicien de renom et un ambassadeur de la science". "Ses découvertes ont ouvert un univers de possibilités que nous et le monde continuons à explorer", a déclaré l'agence spatiale américaine.


L'astrophysicien américain Neil deGrasse Tyson a également salué sa mémoire. "Sa mort laisse un vide intellectuel. Mais ce n'est pas du vide, voyez-le plutôt comme une sorte d'énergie imprégnant l'espace-temps, qui défie la mesure", a-t-il écrit.


Remembering Stephen Hawking, a renowned physicist and ambassador of science. His theories unlocked a universe of possibilities that we & the world are exploring. May you keep flying like superman in microgravity, as you said to astronauts on @Space_Station in 2014 pic.twitter.com/FeR4fd2zZ5
— NASA (@NASA) 14 mars 2018 europe 1


Les principales menaces pour l'homme proviennent de la science, estime Stephen Hawking
@ ADRIAN DENNIS / AFP

 

Pour le physicien britannique, les 100 prochaines années vont être très dangereuses pour l'humanité à cause des progrès de la science et de la technologie.
Stephen Hawking est un des plus grands scientifiques vivant actuellement. Ce qui ne l'empêche pas de prêcher contre sa paroisse. Le physicien et cosmologue britannique a estimé lundi que le XXIe siècle allait être un des siècles les plus dangereux pour l'humanité, rapporte la BBC. En cause selon lui, la science et la technologie qui représentent des menaces pour son existence.


Coloniser l'Univers ? Stephan Hawking a estimé que, durant les 100 prochaines années, les risques de désastre qu'encourt la planète Terre vont atteindre un maximum. Or, il faudra bien plus d'un siècle pour établir des colonies humaines ailleurs dans l'Univers, rappelle-t-il. "Nous n'allons pas établir des colonies autonomes dans l'espace pour au moins les 100 prochaines années, donc, nous devons être vraiment sur nos gardes durant cette période".


"Contrôler" les progrès de la science. Alors qu'il intervenait sur la BBC pour y parler des trous noirs, le scientifique de 74 ans, connu pour ses ouvrages de vulgarisation, a pointé du doigt les progrès de la science et de la technologie, comme les bombes nucléaires et les virus génétiquement modifiés. Il reconnait cependant que le progrès est inéducable : "nous n'allons pas arrêter de faire des progrès, ni reculer, donc nous devons en reconnaître les dangers et les contrôler".

 

Diminué par la maladie. Le physicien originaire d'Oxford est connu du grand public pour son best-seller Une brève histoire du temps paru en 1988. Aujourd'hui célébré comme étant le plus grand spécialiste des trous noirs, il est aussi connu pour avoir mené sa brillante carrière malgré une sclérose latérale amyotrophique qui le diminue depuis qu'il a 21 ans. Cette maladie entraîne une paralysie et la mort normalement en quelques années. Depuis les années 1970, il est incapable de se lever ou de se nourrir seul et depuis la fin des années 1980, incapable de parler, il s'exprime par ordinateur.

AUDIO

Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...
A nos sœurs et frères-Ne
  https://youtu.be/hrqEGnjyNMk Pensez aux images sui tournent sur les réseaux sociaux ; ...

Video galleries

logotwitterFacebook