Sport

Football - Ligue 1 : Gignac délivre (encore) l'OM
La décision a été longue à se faire au regard de ce match animé, et c'est encore une fois Gignac le sauveur. L'attaquant marseillais a ouvert la marque à la 83e minute seulement et permet à son équipe de revenir à deux points de Lille grâce à ce succès 1-0. Le LOSC sera donc un peu plus sous pression demain soir pour affronter l'Olympique lyonnais à domicile.
 
La partie a été assez agréable à regarder dans son ensemble. Les deux formations n'étaient pas là pour cadenasser leur jeu, et Marseille (revenu à une défense à quatre) comme Lorient ont multiplié les belles actions pour porter le danger sur les buts adverses. Le ballon s'est baladé d'un camp à l'autre, mais aucune des équipes ne s'est montrée suffisamment réaliste en première période. Aboubakar, Jouffre, Monnet-Pacquet et Aliadière ont plusieurs fois alerté Mandanda avec notamment un joli geste acrobatique pour le dernier cité à la suite d'une très belle remontée de balle entamée du camp lorientais à la 25e minute.
Composition inédite
 
Côté marseillais, le coach José Anigo a présenté un onze inédit avec Payet, Thauvin, Cheyrou, Ayew et Gignac alignés d'entrée. Mais les actions phocéennes pèchent dans le geste final pour cette première période. Les deux équipes rentrent au vestiaire pour la pause avec ce score vierge.
 
La seconde mi-temps a débuté sur le même tempo. Un faux rythme ponctué régulièrement par des offensives de l'OM et de Lorient qui ont tous deux donné l'impression de jouer en contre-attaque. Petit changement, les gardiens commencent à s'employer car les attaquants se mettent enfin à bien cadrer. Fabien Audard repousse plusieurs tentatives de Gignac... jusqu'à la 83e minute. À cette minute, Payet centre côté gauche dans la surface bretonne. Guerreiro exploite très mal sa relance et rate le ballon qui est alors récupéré par Gignac. L'ex-canonnier de Toulouse n'a ainsi plus qu'à fixer Audard et à conclure.
 
Cette victoire, acquise au forceps, va faire du bien à l'OM qui n'a pas encaissé de but malgré le fait d'être repassé à quatre derrière.

Le Point.fr

Ligue 1 : Paris garde ses distances, Lille et Lyon n'avancent pas
Le Paris-SG a repris ses 5 points d'avance en tête du classement après sa victoire remportée à Toulouse (4-2) grâce à un triplé d'Ibrahimovic, tandis que Lille et Lyon ont offert un terne duel (0-0) de prétendants à l'Europe, dimanche 23 février lors de la 26e journée de Ligue 1. Le troisième match dominical a vu Rennes humilier Nantes à La Beaujoire pour s'adjuger le derby breton (3-0).

Grâce à ce deuxième succès de rang, le PSG compte désormais 61 points et maintient donc intacte son avance sur Monaco (56 pts) qui s'était imposé dans les arrêts de jeu (3-2) face à Reims vendredi. Ce duo distance un peu plus Lille (11 et 10 pts), qui reprend la 3e place chipée pour vingt-quatre heures par Saint-Etienne (4e), vainqueur la veille à Bastia (2-0).

ZLATAN EN BONNE FORME

Cinq jours après leur démonstration de force à Leverkusen (4-0) en 8es de finale aller de la Ligue des champions, le retour au pain quotidien de la L1 n'a pas été simple pour les Parisiens, qui ont été bousculés par une vaillante équipe toulousaine, plusieurs fois proche de les faire vaciller. Mais Paris a une nouvelle fois pu compter sur sa star, Ibrahimovic, qui a fait la décision presque à lui tout seul en inscrivant ses 20e, 21e et 22e buts en championnat.

Le Suédois, plus que jamais meilleur buteur de L1, a d'abord ouvert la marque en transformant un penalty justement sifflé pour une faute de Spajic sur Lavezzi (32e). Il a ajouté un but de la tête (68e) sur un coup franc de Cabaye, avant de clore la marque en reprenant victorieusement sa Panenka, que Boucher s'était employé à repousser sur le 2e penalty sifflé pour Paris (89e) après une main de Yago.

Entre-temps, Lavezzi, encore préféré à Pastore dans le onze type de Laurent Blanc, avait marqué le 2e but parisien, bien servi par Matuidi (56e), démontrant un sérieux regain de forme et de confiance devant les cages (5e but cette saison).

Toulouse, qui a eu plusieurs opportunités face à Sirigu (dont un poteau en sa défaveur) a tout de même marqué deux buts par le seul Ben Yedder, d'abord auteur d'une somptueuse volée du plat du pied sous la barre à la réception d'un centre de Didot (44e) avant de se montrer opportuniste sur une offrande involontaire de Thiago Motta (72e). Le TFC, qui n'a jamais rien lâché et aurait pu recoller à 2-2 si Sirigu n'avait pas été décisif devant une tête canon d'Aurier (65e), reste à la 10e place (33 pts).

Très loin d'offrir un pareil feu d'artifice, le match entre Lille et Lyon a constitué une mauvaise publicité pour la L1 tellement le spectacle fut indigent pendant une heure. La dernière demi-heure a vu les deux équipes aux ambitions européennes assumées prendre enfin des risques, mais Lopes et Enyeama ont été décisifs quand il le fallait pour ne pas prendre de but.

Avec ce point de pris, le LOSC (46 pts) reste sur le podium, mais est de plus en plus menacé par Saint-Etienne (45 pts), voire Marseille (43 pts) qui a battu Lorient samedi (1-0) grâce au 12e but de la saison de Gignac. L'OL, toujours 6e, demeure à cinq longueurs de son rival du soir.

A La Beaujoire, dans la chaude ambiance du derby breton, c'est Rennes qui a imposé sa loi face à Nantes (3-0), au terme d'un match maîtrisé et dominé, qui a également mis en lumière les grosses carences actuelles des Canaris.

C'est le jeune Ntep, transfuge d'Auxerre du mercato hivernal et grand espoir français, qui a ouvert son compteur but en L1, en trompant Riou en force dans une position compliquée (16e). Le Norvégien Konradsen, d'une frappe de 20 mètres, a doublé la marque (63e), avant que le Suédois Toivonen n'assène un troisième but en toute fin de match, permettant aux Rennais (13e) de dépasser Nantes (14e) au classement (31 pts chacun).

Le Monde.fr

Ligue des champions: le Bayern et l'Atletico sur la voie royale
Le Bayern Munich, tenant du titre, a pris une grosse option sur la qualification en allant battre Arsenal (2-0) en 8e de finale aller de la Ligue des champions, mercredi à l'Emirates, tout comme l'Atletico Madrid qui a assommé l'AC Milan en fin de match à San Siro (1-0).
 
Le choc de la soirée a tenu toutes ses promesses et ce sont encore une fois les Munichois qui sont sortis maîtres des débats sur un missile délivré par Toni Kroos (54e) et une tête de Thomas Müller (88e).
 
Arsène Wenger n'a pas pu éviter une lourde déconvenue, similaire à celle subie face aux Bavarois au même stade de la compétition lors de l'édition précédente (3-1). Les Gunners ont certes disputé près d'une heure à dix après l'exclusion du gardien Szczesny (37e) et auraient même pu ouvrir la marque rapidement sur un penalty sans la maladresse de Mesut Özil (7e). Mais le Bayern, qui a également manqué un penalty par David Alaba (39e), était trop fort et reste en course pour le doublé en C1, 24 ans après le dernier réussi par l'AC Milan.
 
La nouvelle terne prestation d'Özil, incapable de justifier les 50 millions d'euros de son transfert, a de quoi interpeller et Wenger doit également gérer le cas Olivier Giroud, remplaçant après les révélations de la presse people sur ses aventures extra-conjugales.
 
D'ici le retour prévu le 11 mars à l'Allianz Arena, le Bayern aura sans doute récupéré son arme maîtresse Franck Ribéry, absent après son opération aux fessiers, ce qui devrait encore augmenter son potentiel offensif, rendant la tâche quasi impossible pour Arsenal.
 
Le sort du duel entre l'AC Milan et l'Atletico Madrid paraît tout aussi limpide. L'attaquant Diego Costa était attendu et il a tenu son rang avec un but inscrit à la 83e minute en forme de coup de poignard pour les Rossoneri.
 
Les Milanais peuvent se mordre les doigts après avoir eu plusieurs grosses opportunités de conclure. Kaka et Poli ont notamment trouvé le poteau, gâchant quelque peu le baptême du feu du nouvel entraîneur Clarence Seedorf en Ligue des champions.
 
Face à des Madrilènes qui tiennent la dragée haute au FC Barcelone et au Real Madrid en Liga, le résultat est cependant logique pour le club de Silvio Berlusconi, qui a perdu son lustre d'antan (7 C1) et végète à la 9e place de la Serie A.

Rfi

AUDIO

Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...
A nos sœurs et frères-Ne
  https://youtu.be/hrqEGnjyNMk Pensez aux images sui tournent sur les réseaux sociaux ; ...

Calendrier

« Décembre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Video galleries

logotwitterFacebook