Erreur
  • Échec du chargement du fichier XML
  • http://ichrono.info/templates/sj_tech/templateDetails.xml
  • XML: failed to load external entity "http://ichrono.info/templates/sj_tech/templateDetails.xml"

Sport

CAN 2017: un Ghana expérimenté face à un Cameroun rajeuni

le Ghana va connaître sa sixième demi-finale d'affilée dans la compétition. Face à la RDC lors des quarts de finale, l'expérience des grands rendez-vous a fait la différence. Pourtant, rien n'a été facile pour les Ghanéens face aux Léopards (2-1) Cette fois, c’est le Cameroun qui va tenter de leur barrer la route ce jeudi 2 février à Franceville.

Le Ghana va-t-il enfin être sacré après avoir collectionné les places d'honneur ? Pour cela, il va falloir se débarrasser du Cameroun, de sa jeunesse, de son envie, et de sa « grinta ». Après avoir fait tomber le Sénégal, les Lions Indomptables compteront certainement sur le facteur chance qui leur a souri depuis le début de la compétition.

Mais cette fois, le sélectionneur Hugo Broos n’est pas franchement emballé par l’idée d’atteindre la finale après une nouvelle séance de tirs au but. « C’est tellement stressant, avoue le technicien belge. Nous devons concrétiser les chances que l’on a offensivement. Car à chaque match, nous avons eu des occasions. »

Dans le camp adverse, une séance de tirs au but rappellerait certainement celle de la finale perdue face à la Côte d’Ivoire en 2015. Autant dire que du côté des Black Stars, plus personne n’a envie de goûter à cet exercice périlleux.

Le Ghana doit oublier 2008 !

« C’est peut-être la rencontre la plus compliquée malgré notre expérience, dit Emmanuel Agyemang-Badu. Pas mal de favoris sont sortis et j’espère que nous ne serons pas emportés par cette épidémie. » Le Cameroun, grâce à son excellent gardien Fabrice Ondoa et un coup de maître tactique de son sélectionneur belge Hugo Broos face au Sénégal, pourrait désormais faire douter les Ghanéens. Sans oublier que le Ghana s’était fait éliminer par le Cameroun à domicile lors de la CAN en 2008, à ce stade de la compétition. Un fait historique qui trotte encore dans les esprits.

« Nous avons conscience de leur parcours, qu’ils reviennent de loin et qu’ils méritent notre respect. Le Cameroun a perdu de grands joueurs, mais il sera tout de même très dangereux », avance Maxwell Konadu, l’entraîneur adjoint, qui ne peut confirmer la présence de Asamoah Gyan dans le groupe. L'attaquant et capitaine, qui participe à sa 6e CAN consécutive, a été touché à l'aine la semaine dernière. Il avait dû céder sa place lors de la première période du match contre l'Egypte.

« Si le Cameroun est arrivé là, c'est que l'équipe a de la qualité. Ils ont des joueurs pas trop connus, mais ils ont un collectif fantastique et ça va être un match très compliqué », racontait Jordan Ayew à l’issue de la dernière rencontre des Black Stars.

Handball: les Français remportent leur sixième titre mondial

L’équipe de France masculine de handball a remporté le Championnat du monde pour la sixième fois de son histoire, ce 29 janvier 2017 à Paris. Les Français ont conservé leur titre, à domicile, en battant 33-26 la sélection norvégienne en finale.

Mission accomplie pour ceux qu’on surnomme les « Experts ». Les handballeurs français ont en effet remporté le Championnat du monde 2017, à domicile. La sélection tricolore, déjà sacrée en 1995, 2001, 2009, 2011 et 2015, a porté le record de titres mondiaux à six.

Les Norvégiens, malheureux finalistes ce 29 janvier à Paris, briguaient, eux, leur première couronne. Les Nordiques ont fait illusion en menant au score durant quasiment toute la première période. Mais la Norvège, qui n’avait jamais atteint le dernier carré d’un Mondial, a sans doute manqué d’expérience par la suite.

Des Français irrésistibles en deuxième période

Les Français ont en tout cas nettement haussé le ton, après la pause, conservant un écart moyen de quatre ou cinq buts d’avance. Bjarte Håkon Myrhol a maintenu l’espoir côté norvégien en portant le score à 22-25 (45e minute). Mais les « Bleus » ont déroulé durant le dernier quart d’heure, grâce notamment à leur joueur-vedette, Nikola Karabatic.

L'équipe de France, désormais entraînée par l'ex-joueur Didier Dinart, a redoré son blason après des échecs lors du dernier Championnat d'Europe (5e place) et aux Jeux olympiques 2016 (médaille d'argent).

 

Open d'Australie: Serena Williams proche du record en Grand Chelem

De nouveau numéro un mondial féminin, Serena Williams n'est plus qu'à un titre du record absolu des victoires en Grand Chelem après son 23e titre, remporté contre sa soeur Venus dans une finale de l'Open d'Australie sans suspense, samedi à Melbourne, en deux sets 6-4, 6-4.

Pour l'ère professionnelle, l'Allemande Steffi Graf (22 titres) est désormais distancée et l'Australienne Margaret Court, assise dans la tribune présidentielle de la Rod-Laver Arena, a vu l'Américaine Serena Williams se rapprocher à un trophée de son record absolu (24) après avoir remporté son 23e titre en Grand Chelem contre sa soeur Venus à l'Open d'Australie, samedi à Melbourne (6-4, 6-4).

« C'est une merveilleuse sensation d'avoir gagné ce 23e trophée. Il y a longtemps que je poursuis cet objectif et maintenant j'y suis. Il n'y a pas de meilleur endroit pour le faire qu'ici à Melbourne », a dit la championne.

Jusqu'où pourrait-elle aller ? « Je n'ai pas de chiffre en tête, je veux simplement continuer à gagner », a-t-elle dit. Etant donné la facilité avec laquelle Serena a progressé dans le tableau, sans perdre un set, on peut penser que les 24 seront bientôt dépassés, malgré l'âge de la championne, 35 ans.

La Californienne semblait avoir trouvé une adversaire à sa mesure l'an passé avec Angelique Kerber, qui l'avait battue en finale à Melbourne avant de lui prendre la première place mondiale en gagnant l'US Open (où Serena avait perdu en demi-finale).Mais l'Allemande a eu un gros passage à vide en Australie. Eliminée dès les huitièmes de finale, elle laisse le trône à Serena, numéro un mondial féminin le plus âgé de l'histoire. « C'est un bonus, j'aime être au sommet », a avoué Serena.

Les autres outsiders, l'Espagnole Garbiñe Muguruza, la Tchèque Karolina Pliskova, la Polonaise Agnieszka Radwanska ou la Roumaine Simona Halep ont disparu avant les demi-finales, parfois bien avant.

C'est le septième titre de la cadette des Williams à l'Open d'Australie, quatorze ans après le premier, remporté en 2003 également contre sa soeur.

Venus éclipsée

Comme on s'y attendait, Serena s'est imposée facilement, en 1 heure et 22 minutes. Elle n'a eu quelques problèmes qu'au début, totalement de son fait. Un peu nerveuse, elle a commis pas moins de treize fautes dans les cinq premiers jeux avant de réagir vigoureusement : un seule erreur dans les cinq suivants pour gagner le set.

Elle a fait la différence grâce à sa capacité à faire le point en un coup de raquette (dix aces) ou deux en agressant la deuxième balle de Venus.

La présence de l'aînée, 36 ans, en finale était une surprise, favorisée par un tableau très favorable. Seulement 17e mondiale et absente des finales majeures depuis celle de 2009 à Wimbledon contre sa soeur, elle n'a rencontré que des adversaires classées au-delà de la 25e place mondiale.

Il s'agissait de la neuvième finale de Grand Chelem entre les Williams, Serena menant désormais 7 à 2.

« Je n'en serais jamais à 23 titres sans elle. Je n'en serais nulle part en fait, car c'est elle qui me motive. Elle a fait un superbe retour », a dit Serena au moment de recevoir son trophée.

Avec AFP.

CAN 2017: tristesse pour les Lions de la Téranga

Le Cameroun a obtenu sa qualification en demi-finale du tournoi en sortant le Sénégal 5 tirs au but à 4 après un temps réglementaire. La bande à Sadio Mané, malheureux de la soirée, quitte le tournoi dans la tristesse. 

Il va certainement s’en vouloir un sacré moment. Sadio Mané, qui a raté son tir au but face au Cameroun, avait la mine déconfite et n’a dit aucun mot au moment de passer devant la presse.

Enormément de frustration

Quelques-uns de ses coéquipiers ont tout de même consenti à parler après cette cruelle défaite aux tirs au but. Un exercice toujours périlleux, une sorte de loterie. « Il y a énormément de frustration, raconte Kalidou Koulibaly. On savait que cette année, on pouvait aller loin. C’est très dommage de sortir comme cela. Sur notre prestation et l’ensemble du match, nous méritions de passer. C’est le football ».

C’est vrai, les Lions de la Téranga peuvent s'en vouloir de ne pas avoir su convertir leur domination avec au minimum un but. Les Sénégalais ont eu un grand nombre d'occasions. En face, un Fabrice Ondoa, le portier camerounais, très en verve, n'a pas aidé les joueurs d'Aliou Cissé. « C’est une occasion gâchée, mais on ne peut en vouloir à personne », ajoute Koulibaly qui veut digérer vite, et qui affirme que ce groupe finira par « aller très loin ».

Des Lions de la Téranga en manque de réalisme

Pour Lamine Gassama, le Cameroun a « refusé de jouer ». « Nous avons su les mettre en danger à plusieurs occasions, mais nous n’avons pas été réalistes, affirme le joueur d’Alanyaspor en Turquie. Il y a avait matière à faire mieux. Nous n’avons pas été crispés par l’enjeu. Notre groupe à grandi et il va falloir rebondir ».

Le coach Aliou Cissé ne cachait pas sa tristesse, lui qui avait été éliminé en tant que joueur en finale de la CAN 2002 aussi face au Cameroun. « Je suis déçu pour mes joueurs qui m’ont suivi et écouté pendant deux années. Je suis fier d’eux. Les dieux du stade n’étaient avec nous. Les tirs au but, c’est une loterie que je connais. Quand le gardien camerounais a arrêté le tir de Sadio Mané, je me suis dit : "oh non, pas encore !" ».

Le Cameroun, très défensif, a fini par se jouer des Lions de la Téranga. « Sur le plan tactique, nous avons été à la hauteur. Mais nous n’avons pas su concrétiser et cela a porté préjudice à l’équipe. Je regrette le côté un peu "selfish", comme on dit en Anglais, de certains de mes joueurs », conclut Aliou Cissé avec cette pique adressée à ses attaquants.

RFI

AUDIO

Les enfants ne sont pas
Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...

Calendrier

« Septembre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

BANNIERE 03 UNE IKRONO

Video galleries

logotwitterFacebook