Sport

CAN 2015 : le Congo surprend, le Burkina Faso rentre à la maison

Avec un but de Thievy Bifouma et un autre de Fabrice Ondama N'Guessi lors de leur troisième match face au Burkina Faso à Ebibeyin ce dimanche 25 janvier, les Diables Rouges de Claude Le Roy sont qualifiés pour les quarts de finale (2-1). Le but burkinabè d’Aristide Bancé pour les Etalons n’a pas suffi.

De notre envoyé spécial à Ebibeyin,

Le Congo Brazzaville avait déjà inscrit une nouvelle page d’histoire grâce à une première victoire en phase finale de la Coupe d’Afrique des nations contre le Gabon (1-0). De quoi mettre fin à quarante-et-une années de disette. Ce soir, dans le stade d’Ebibeyin, les Diables Rouges dirigés par le Français Claude Le Roy viennent de se qualifier pour les quarts de finale. Avec leur inattendue première place de groupe (4 points), ils pouvaient se contenter d'un nul face au Burkina Faso.

Mais pourquoi ne pas continuer à remplir les livres d’histoire ? C’est ce qu’on fait les Diables Rouges en ouvrant le score en deuxième période grâce à Thievy Bifouma, qui profite d’un centre de Doré Ferebory et qui tacle le ballon (57e). Son deuxième but lors de cette phase finale - le premier joueur à faire un doublé en Guinée équatoriale – restera certainement dans les têtes. Dès le début de la rencontre, Bifouma s’était montré très actif en décochant par exemple un tir à ras de terre qui frôlait le poteau de Germain Sanou (25e). Le Congo qui a remporté l’édition 1972, peut désormais se prendre à rêver. Une deuxième réalisation signée Fabrice Ondama N'Guessi en fin de rencontre a conforté les Diables Rouges (88e) alors que le Burkina s'était repris à y croire après l'égalisation d'Aristide Bancé, deux minutes auparavant.

Aristide Bancé pour l’honneur

Dernier du groupe A, les Etalons devaient l’emporter par au moins deux buts d’écart. Les finalistes de la CAN 2013 en Afrique du Sud n’ont jamais trouvé les ressources nécessaires pour inverser la tendance. Si les attaquants burkinabè ont multiplié les occasions lors des deux premiers matches sans parvenir à marquer le moindre but, ils n’ont pas eu beaucoup plus de chance pour cette troisième rencontre décisive. Jonathan Pitroipa a multiplié les hors-jeu pendant toute la première période.

Si à la 42e minute Préjuce Nakpulma s’est montré réellement dangereux sur une ouverture de Pitroipa en prenant de vitesse la défense centrale congolaise, le Burkina Faso n’a pas eu beaucoup d’occasions pour espérer rester dans la course aux quarts de finale. Aucun tir cadré pendant toute la rencontre. A la 85e minute Bertrand Traoré profite d’un moment de cafouillage pour pousser le ballon au fond des buts. Mais l’arbitre siffle une faute. A la 86e minute, Aristide Bancé devance la défense et égalise du plat du pied. Insuffisant pour continuer l’aventure, d'autant que le Congo reprend presqu'aussitôt ses distances. Les Etalons, qui avaient régalé leur public il y a deux ans en Afrique du Sud, repartent sans avoir pesé une seule fois dans ce groupe A qu'ils finissent à la dernière place (1 point).

Retrouvez le calendrier des matches, tous les joueurs et les villes où ont lieu les rencontresde la CAN 2015 sur afriquefoot.rfi.fr.
 

Groupe A

PosEquipeJPts
1 Congo 3 7
2 Guinée Equatoriale 3 5
3 Gabon 3 3
4 Burkina Faso 3 1
CAN 2015: la Guinée équatoriale en quarts, le Gabon éliminé

L’équipe de Guinée équatoriale, hôte de la CAN 2015, s’est qualifiée pour les quarts de finale du tournoi, ce 25 janvier à Bata. Les Equato-Guinéens ont battu 2-0 des Gabonais longtemps supérieurs et qui peuvent nourrir des regrets après leur élimination.

De notre envoyé spécial à Bata,

Que de regrets pour le Gabon ! La sélection gabonaise a été victime de son manque d’efficacité et d’une certaine naïveté face à la sélection équato-guinéenne, ce 25 janvier à Bata, au premier tour de la CAN 2015.

Les Panthères semblaient pourtant hermétiques à la pression durant ce derby décisif pour la qualification en quarts de finale du tournoi. Elles ont même nettement dominé ce choc du groupe A, que ce soit dans la possession du ballon, dans celui des passes effectuées et réussies ou dans celui des occasions de but créées.

Après un round d’observation, l’attaquant Frédéric Bulot déborde ainsi sur la gauche, centre vers l’avant-centre Pierre-Emerick Aubameyang dont le puissant coup de tête est dévié par Felipe Ovono, le gardien adverse (20e). Juste avant, le défenseur gabonais Bruno Ecuele Manga avait dégagé un ballon devant l’attaquant Raul Fabiani (18e).

A la 29e minute, c’est Bulot qui se présente devant Felipe Ovono grâce à un une-deux avec l’attaquant Malick Evouna, mais il perd son duel.

En deuxième période, les « Panthères » repartent à l’assaut avec la même agressivité, mais avec le coup de patte fatal. Des coups francs d’Aubameyang (47e) et de Bulot (50e) forcent Ovono à s’employer.

Un penalty qui va faire parler

Le « Nzalang Nacional » n’a quasiment pas été dangereux de la soirée. C’est donc un véritable coup de tonnerre lorsque Javier Balboa obtient un penalty à la 53e minute. Sur un une-deux, l’attaquant équato-guinéen s’enfonce dans la défense gabonaise. Lloyd Palun jaillit et tend la jambe. Le geste antisportif est là mais il n’y a pas de réel contact entre Palun et Balboa. Il n’empêche, ce dernier s’écroule, avant de se faire justice : 1-0.

Le public de l’Estadio de Bata s’embrase. A la 70e minute, le milieu de terrain Ellong Doualla force Didier Ovono, le gardien adverse, à plonger. Le portier des « Panthères » réalise ensuite une parade exceptionnelle avec son pied droit (77e). Les Gabonais sont groggy par le scénario de la rencontre. A la 86e minute, Ovono repousse une frappe d’Emilio Nsue Lopez, le capitaine de l’équipe de Guinée équatoriale. Ivan Edu, qui était entré en jeu, a suivi et pousse la balle au fond des filets : 2-0.

Les supporters du Nzalang chavirent de bonheur. Comme en 2012, ils verront leur équipe en quarts. Leur futur adversaire sera le premier du groupe B (Tunisie, Cap-Vert, RDC ou Zambie), le 31 janvier à Ebibeyin.

Retrouvez le calendrier des matches, tous les joueurs et les villes où ont lieu les rencontres de la CAN 2015 sur afriquefoot.rfi.fr.

CAN 2015 : Cap-Vert et RD Congo se neutralisent

Match nul 0-0 entre les équipes du Cap-Vert et de RD Congo, ce 22 janvier à Ebibeyin, au premier tour de la Coupe d’Afrique des nations. Cap-Verdiens et Congolais restent en position de se qualifier dans le groupe B de cette CAN 2015.

Les équipes du Cap-Vert et de RD Congo se sont neutralisées, ce 22 janvier à Ebibeyin, au premier tour de la Coupe d’Afrique des nations 2015. Cap-Verdiens et Congolais n’ont pas offert un spectacle à la hauteur des attentes, ce jeudi.

La première période est à l’avantage de Cap-Verdiens largement maîtres du ballon. Mais leur domination est stérile, avec des tirs au-dessus des milieux de terrain Jailton Miranda (5e) et Elvis (8e), puis une frappe écrasée d’Elvis (12e).

Les « Léopards », eux, ne sont dangereux que dans les arrêts de jeu, avec un tir cadré de Yannick Bolasie (45e+1). Les Congolais paient sans doute la sortie sur blessure de leur métronome, Youssouf Mulumbu (20e).

Le double réflexe génial de Robert Kidiaba

La seconde période est du même acabit, avec très peu d’occasions franches et beaucoup de frustration à Ebibeyin. Les deux sélections semblent se résigner à ce 0-0 qui ne condamne personne à l’élimination.

Seules les dix dernières minutes de la rencontre apportent un peu d'animation. Robert Kidiaba, le portier congolais, réalise une double parade exceptionnelle (83e), avant de sauver encore son camp dans la foulée (89e).

Ce résultat arrange surtout la Tunisie qui reste donc seule en tête du groupe B avec 4 points, avant leur contre la RDC, le 26 janvier à Bata.

Groupe B

PosEquipeJPts
1 Tunisie 2 4
2 Cap-Vert 2 2
3 RD Congo 2 2
4 Zambie 2 1

 

CAN 2015: le Sénégal attend l’Afrique du Sud

Le Sénégal qui a battu le Ghana (2-0), lors de la première journée est désormais en bonne position pour se hisser en quart de finale face à l'Afrique du Sud vendredi 23 janvier. Un challenge à leur portée, selon le capitaine Bouna Coundoul. L'Afrique du Sud n’a jamais battu les Lions de laTerranga.

De notre envoyé spécial à Mongomo,

« Ce ne sera pas facile, mais si nous jouons comme en seconde période contre le Ghana, on aura un bon résultat ». Le milieu de terrain sénégalais Idrissa Guèye est optimiste. Avec une première victoire en Guinée équatoriale, les Lions de la Teranga partent avec un capital confiance face à l'Afrique du Sud.

Bouna Coundoul : « On est plus tranquille »

La plupart des joueurs sénégalais n’avaient jamais disputé de CAN auparavant. Un peu timides et anxieux, les Lions de la Teranga ont eu du mal à se lancer dans la partie face au Ghana. Aujourd’hui, la motivation est énorme. « On va gagner tous les matches », martèle Bouna Coundoul, le gardien et capitaine des Lions. Comme pour se rassurer. « La première rencontre est passée et on est plus tranquille. C’est vrai que de nombreux joueurs étaient stressés lors de notre première journée », concède le portier sénégalais.

Désormais, avec l’Algérie, le Sénégal est cité comme favori. « La victoire ne change rien dans notre manière d’aborder cette CAN. On ne tient pas compte de ce nouveau statut », tient à préciser Alain Giresse. D’autant plus que l’équipe d’Afrique du Sud était annoncée comme la moins dangereuse du groupe C. Elle a pourtant donné du fil à retordre à l’Algérie malgré sa défaite (3-1). « Beaucoup de personnes ne connaissent pas notre équipe. On a passé les qualifications alors que tout le monde nous voyait perdants. Ne nous enterrez pas tout de suite ! », prévient Ephraim Mashaba, le coach sud-africain.

« J’ai vu le match et l’Afrique du Sud a des arguments sur le terrain, notamment dans le secteur offensif », explique Giresse. Supposés plus athlétiques, les Sénégalais peuvent-ils en profiter ? « Peu importe que l’on soit grand ou pas, on veut gagner. Peu importe la manière. plus tard, on ne se souviendra que du résultat », lance Bouna Coundoul.

A un journaliste qui demandait en anglais si tous les joueurs étaient aptes, Alain Giresse a lancé un « yes of course » (« oui, bien sûr ») qui a provoqué l’hilarité dans la salle de conférence de presse. A voir.

AUDIO

Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...
A nos sœurs et frères-Ne
  https://youtu.be/hrqEGnjyNMk Pensez aux images sui tournent sur les réseaux sociaux ; ...

Calendrier

« Février 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28        

Video galleries

logotwitterFacebook