Sport

Football - Coupe de France : Monaco, le roi du suspense !

Alors que l'OM était revenu trois fois au score, les Monégasques arrachent la qualification en quart de finale pendant les prolongations (3-4).

Ces Monégasques sont inusables. Ce mercredi soir, au bout de la nuit au Vélodrome, ils sont parvenus à arracher leur victoire après prolongation (2-3) pour leur 44e match de la saison ! Certes, l'ASM aurait pu tuer le suspense bien plus tôt, mais les Phocéens ont offert une résistance qui les a réconciliés avec leurs supporteurs. Il n'empêche, les joueurs du Rocher, malgré une belle débauche d'énergie, ont fait preuve de résistance et d'assurance à l'image du talent de Mbappé, auteur de son 13e but de la saison et d'une passe décisive. Retour sur un match plein de suspense où l'OM est revenu trois fois au score et montré une combativité qui avait cruellement manqué dans le clasico (1-5), quatre jours plus tôt.

Quand Moutinho trompe Pelé

Dès le coup d'envoi, comme pour effacer le mauvais souvenir face au PSG, les Phocéens sont à l'initiative. Grâce à leur pressing haut, ils se projettent vite autour des cages de De Sanctic. Doria (9e) et Thauvin (10e, 11e, 16e) mettent la pression, sans succès. En face, les Monégasques patientent avant de faire preuve d'un réalisme qui fige le Vélodrome. Après une faute de Vainqueur sur le jeune Jorge – qui fête sa 1re titularisation – le coup-franc de Moutinho est repoussé maladroitement par Pelé dans son propre but (0-1, 18e).

L'OM est proche du K.-O., Bakayoko manque de peu de creuser l'écart (27e) avant que les Phocéens ne réagissent. Un regain de forme récompensé par une reprise acrobatique de Payet qui égalise (1-1, 43e) et inscrit son 2e but depuis son retour dans la citée phocéenne.

Mbappé, insaisissable

À la reprise du jeu, Monaco accélère et les occasions pleuvent sur les cages de Pelé. Mbappé (54e), Germain (55e) et Jorge (56e) manquent de peu le cadre alors que Sakai doit s'employer pour empêcher Mendy (62e) de se déployer. Mendy – encore lui – offre ensuite un centre parfait à Mbappé qui parvient à trouver la faille au premier poteau (1-2, 66e). C'est déjà le 13e but cette saison de l'attaquant de 18 ans !

Deux mains dans la surface de Sertic (68e) et Sakai (74e) auraient pu permettre aux Monégasques de creuser l'écart, mais l'arbitre n'a pas bronché. Pourtant, ce sont les Marseillais qui vont à nouveau revenir au score. Totalement absents du jeu, ils réagissent grâce à un centre de Sakai repris par Cabella (2-2, 83e). L'ex-Héraultais envoie donc les deux équipes en prolongation !

Lemar, le but de la victoire

Sauf qu'à nouveau, Marseille souffre et la fatigue est visible. Les Monégasques, eux, continuent de se projeter : au cours d'une contre-attaque, Mbappé fixe Pelé avant de servir Mendy qui pousse le ballon dans un but vide (2-3, 104e). Là encore, les Olympiens sont au bord de la rupture, mais égalisent grâce à Cabella, encore lui (3-3, 111e). Deux minutes plus tard, Lemar remet les pendules à l'heure pour Monaco (4-3, 113e). Malgré l'effusion du Vélodrome, l'ASM tient sa qualification.

Les deux équipes retrouveront, dès dimanche, le feuilleton de la Ligue 1. Les Marseillais espèrent se rassurer sur la pelouse de la lanterne rouge du championnat, Lorient (à 15 heures) alors que les Monégasques accueilleront Nantes (à 21 heures, en direct sur Le Point.fr), avec l'espoir de conserver le fauteuil de leader de Ligue 1.

Le Point.fr

Coupe de France: le Paris SG contre Avranches en quarts de finale

Le Paris Saint-Germain jouera en quart de finale de la Coupe de France contre l'équipe normande d'Avranches (Nat), qui a sorti Strasbourg en huitième aux tirs au but, selon le tirage au sort effectué mercredi soir sur France 3.

Les autres quarts de finale, qui se dérouleront les 4 et 5 avril, verront Angers (L1) affronter les Girondins de Bordeaux (L1), Monaco (L1) jouer contre Bergerac (CFA) ou Lille (L1), et Fréjus-Saint Raphaël (Nat) rencontrer Guingamp (L1).

Programme des quarts de finale de la Coupe de France de football, qui seront disputés les 4 et 5 avril:

Avranches (Nat) - Paris SG (L1)

Angers (L1) - Bordeaux (L1)

Monaco (L1) - Bergerac (CFA) ou Lille (L1)

Fréjus-Saint Raphaël (Nat)- Guingamp (L1)

RFI

Marseille-Paris SG: un "classique" revisité ?

Le Paris SG a changé de dimension depuis son rachat par le Qatar en 2011, tandis que Marseille a décliné: mais l'OM s'est réinventé à l'américaine et les Rudi Garcia, Patrice Evra, Dimitri Payet ravivent les couleurs de cette affiche entre rivaux historiques, dimanche au Vélodrome (21h00) pour la 27e journée de L1.

. Le PSG écrase le duel

L'entraîneur du Paris SG Unai Emery a eu l'élégance de rappeler samedi que "dans l'histoire, Marseille a gagné 9 championnats de France alors que le PSG, 6". Mais les chiffres récents sont cruels pour les Marseillais. Sur les dix dernières confrontations, le bilan face au PSG est sans appel, avec 8 défaites et 2 nuls, dont le dernier "classique" en date, le 23 octobre au Parc des Princes (0-0), pour la grande première sur le banc de Rudi Garcia.

De même, lors des six saisons ayant suivi le rachat par le Qatar du Paris SG en 2011, coup d'envoi d'un changement de dimension total du club de la capitale, ce dernier a pratiquement toujours regardé de haut le seul club français à avoir remporté la Ligue des champions, en 1993.

ACTUALITÉ DES MARQUES

Chez Samsung, la sécurité est notre priorité!

Découvrez le nouveau Contrôle Sécurité Batterie en 8 points.

L'OM n'a plus été mieux classé que le PSG depuis la saison 2010-11, quand Didier Deschamps présidait à sa destinée et que les hommes forts du club parisien s'appelaient Ludovic Giuly, Mevlut Erding ou Claude Makelélé. Depuis, l'OM s'est classé 10e, 2e, 6e, 4e, et enfin 13e la saison dernière, pendant que le PSG remportait quatre couronnes nationales pour une 2e place, en 2012.

Dans le même temps, l'armoire à trophée parisienne s'est aussi remplie de trois Coupes de la Ligue et de deux Coupes de France, dont la dernière en battant en finale... l'OM, 4-2.

. D'autres rivalités sont nées

Du coup, la rivalité entre les deux clubs, symbolisant l'opposition entre Paris et "la province" et qui avait connu son apogée lors des années Tapie à l'OM, Canal au PSG, s'est un peu essoufflée.

Cette saison, c'est Monaco, meilleure attaque d'Europe, qui se présente comme le plus sérieux rival du PSG des Edinson Cavani, Marco Verratti ou Thiago Silva. Ce sont d'ailleurs les hommes de Leonardo Jardim qui sont leaders du championnat, avec trois longueurs d'avance sur le PSG, et qui défieront ce dernier en finale de la Coupe de la Ligue le 1er avril.

Et à Marseille, l'antagonisme avec Lyon, l'autre Olympique du championnat, a été exacerbé par plusieurs matches houleux.

. Crucial pour les supporters

Alors, galvaudé, l'OM-PSG de dimanche? Trop déséquilibrée, cette opposition entre, d'un côté, le quadruple champion en titre, 3e au coup d'envoi et qui pourra compter, à l'exception de sa sentinelle Thiago Motta, sur l'intégralité de son effectif pléthorique et en pleine forme, et de l'autre une formation qui, privée de son meilleur buteur Bafétimbi Gomis, accuse un retard de 17 points sur son hôte? Non.

L'affiche, cochée dans l'agenda des joueurs, l'est aussi dans celui des supporters. En témoignent la présence d'un public fourni à la Commanderie pour encourager l'OM à l'entraînement vendredi, et d'une poignée de membres du Collectif ultras Paris (CUP) au Camp des Loges pour soutenir, le même jour, les joueurs du PSG.

"Nos supporters, qui ne peuvent faire le voyage (en raison d'un arrêté préfectoral, ndlr), sont venus à l'entraînement pour nous aider, pour souligner l'importance de ce match, où il faut bien jouer et gagner", a expliqué Unai Emery samedi. "C'est bien qu'ils soient venus à l'entraînement pour dire cela."

Le match reste aussi l'un des plus suivis du championnat, en France et ailleurs, et sera ainsi repris par 46 diffuseurs dans le monde, selon la Ligue de football professionnel (LFP). A Marseille, au moins 65.000 spectateurs sont attendus dans un Vélodrome qui promet d'être bouillant. Son record de fréquentation, 65.148 spectateurs lors d'un... Marseille-PSG, celui de l'époque Bielsa, le 5 avril 2015, pourrait même être battu.

. Un effet McCourt?

Enfin, l'OM a changé de propriétaire en octobre dernier, et son état-major nourrit de nouvelles ambitions. Dans un entretien à l'émission Stade 2, dont un court extrait a été diffusé vendredi soir, le nouveau propriétaire Frank McCourt assure ainsi rêver... de la Ligue des champions!

C'est aussi le rêve du PSG, et ce dernier continue d'attirer dans cette optique des grands noms du football européen, comme le triple tenant de l'Europa League (en tant qu'entraîneur du FC Séville) Unai Emery, ou le champion du monde allemand Julian Draxler.

Ce serait en tout cas un magnifique coup de tonnerre si, pour le premier 'classique' de l'ère McCourt au Vélodrome, l'OM renforcé par l'aile gauche de l'équipe de France cet hiver (Patrice Evra et Dimitri Payet) parvenait enfin à vaincre le PSG. Cela ne lui est plus arrivé depuis le 27 novembre 2011, alors que les Parisiens venaient tout juste de changer d'époque.

RFI

Ligue 1: Nice peut mettre la pression sur Monaco et le PSG

Nice, en recevant Montpellier vendredi en match avancé de la 27e journée de Ligue 1, a l'occasion de revenir à hauteur de Monaco et de dépasser le PSG avant leurs déplacements respectifs à Guingamp et Marseille.

L'autre match avancé du vendredi soir mettra aux prises deux mal classés, Nantes (13e) et Dijon (17e).

Nice sera privé de ses deux principaux attaquants, Plea (blessé) et Balotelli (suspendu), et l'entraîneur Lucien Favre pourrait alors titulariser pour la première fois en L1 le jeune attaquant international Espoirs grec Donis, 20 ans.

Une victoire face à Montpellier permettrait au Gym de revenir à hauteur de Monaco au nombre de points, et d'avoir trois longueurs d'avance sur le PSG.

Le leader monégasque, après son match épique à Manchester mardi en Ligue des champions (défaite 5-3 contre City), affronte Guingamp, en pleine glissade avec une seule victoire sur ses huit derniers matches de L1.

Le PSG, lui, aborde le clasico à Marseille après avoir trébuché en L1 (0-0 contre Toulouse) à la suite de son époustouflante démonstration face au Barça en C1 (4-0). L'OM, 3e meilleure équipe à domicile, pourra s'appuyer sur le 0-0 réussi fin octobre au Parc des Princes pour la première de Rudi Garcia sur le banc olympien.

Vendredi:

(19h00) Nantes - Dijon

(20h45) Nice - Montpellier

Samedi:

(17h00) Guingamp - Monaco

(20h00) Angers - Bastia

Nancy - Toulouse

Lille - Bordeaux

Rennes - Lorient

Dimanche:

(15h00) Saint-Etienne - Caen

(17h00) Lyon - Metz

(21h00) Marseille - Paris SG

AUDIO

Les enfants ne sont pas
Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...

Calendrier

« Juillet 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Video galleries

logotwitterFacebook