Sport

Eliminatoires Mondial 2018: Sénégal et Burkina Faso se neutralisent

Les équipes du Sénégal et du Burkina Faso ont fait match nul 0-0, ce 2 septembre 2017 à Dakar. Les Burkinabè restent en tête du groupe D des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, juste devant les Sénégalais.

A trois journées de la fin des éliminatoires africaines pour la Coupe du monde 2018, aucune équipe ne se détache nettement au classement du groupe D. Le Burkina Faso reste certes en tête grâce à son match nul 0-0 au Sénégal. Mais ce score permet aux Sénégalais, désormais deuxièmes, ainsi qu’aux Sud-Africains et aux Cap-Verdiens, d’être toujours en course pour la qualification au Mondial en Russie.

Les Burkinabè auraient pu faire mieux, ce 2 septembre 2017 à Dakar, si le gardien de but adverse Khadim Ndiaye ne s’était pas interposé sur un coup franc puissant du milieu de terrain Alain Traoré (27e), sur un tir de l’ailier Préjuce Nakoulma (36e) et sur une frappe de l'attaquant Bertrand Traoré (72e).

Le Sénégalais Kalidou Koulibaly exclu

Les « Lions de la Téranga » ont également eu quelques occasions franches de marquer, à l’image de ce duel perdu par leur attaquant Moussa Sow face au gardien Hervé Koffi. Mais la sélection sénégalaise pouvait difficilement espérer mieux, surtout après l’expulsion de son défenseur Kalidou Koulibaly, pour un deuxième carton jaune (84e).

Les équipes du Burkina Faso et du Sénégal vont maintenant se retrouver ce 5 septembre à Ouagadougou, à l’occasion de la 4e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018.

CLASSEMENT DU GROUPE D

1. Burkina Faso (5 points +2)

2. Sénégal (4 points +1)

3. Afrique du Sud (4 points 0)

4. Cap-Vert (3 points -3)

Foot: faux-pas interdits aux Français en éliminatoires du Mondial 2018

Il reste quatre matches à l’équipe de France de football pour reprendre la première place du groupe A en éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Les Français vont devoir battre notamment les Pays-Bas (31 août) et le Luxembourg (3 septembre) s’ils veulent avoir une chance de finir devant la Suède et se qualifier ainsi pour la phase finale du Mondial en Russie.

L’équipe de France de football n’a plus manqué la phase finale d’un grand tournoi depuis la Coupe du monde 1994. Sept des vingt-quatre joueurs convoqués par Didier Deschamps pour France-Pays-Bas et France-Luxembourg n’étaient d’ailleurs pas nés lorsque leur sélectionneur et ses coéquipiers avaient été privés du Mondial 94 par l’équipe de Bulgarie. C’est dire si une non-qualification pour l’édition 2018 en Russie ferait désordre.

Les « Bleus » peuvent en grande partie réduire le risque d’être éliminés, en battant l’équipe des Pays-Bas, ce 31 août à Saint-Denis. Les Néerlandais, troisièmes du groupe A derrière les Français, seraient en effet relégués à six points, au classement. Les « Tricolores » auraient alors quasiment la garantie de finir deuxième au classement et, sans doute, de disputer ainsi les barrages d’accès au Mondial 2018.

« On rentre dans la dernière ligne droite »

« On rentre dans la dernière ligne droite, même si c'est un match de rentrée. C'est un match important, face à une grande nation », a résumé le gardien de but et capitaine Hugo Lloris, auteur d’une bévue qui avait entraîné la défaite de son équipe 2-1 en Suède.

Il resterait alors trois rencontres aux Français pour reprendre la première place aux Scandinaves : face au Luxembourg (3 septembre), en Bulgarie (7 octobre) et face à la Biélorussie (10 octobre). Les Suédois s’apprêtent, eux, à disputer trois de leurs quatre derniers matches à l’extérieur. Mais ils ont leur destin en mains, contrairement aux « Bleus »…

La tête aux éliminatoires de la Coupe du monde 2018 ?

Reste la question qui fâche : tous les joueurs auront-ils les éliminatoires de la Coupe du monde 2018 pleinement en tête, au moment d’entrer sur la pelouse du Stade de France ? Le marché estival des transferts s’achèvera le soir même à 23h59, dans la plupart des grands championnats européens, si l’on excepte l’Espagne (1er septembre à 23h59), l’Ukraine (1er septembre) et la Turquie (8 septembre).

Certains joueurs ne savent pas encore dans quel club ils évolueront au cours des prochains mois. Le milieu de terrain Thomas Lemar, par exemple, jouera-t-il encore à Monaco cette saison ou ira-t-il à Liverpool, en Angleterre ? « On parle davantage de l'enjeu du match de jeudi, a assuré l’ailier Kingsley Coman. Le mercato passe largement après ça ». Version confirmée par Didier Deschamps : « Les joueurs sont en forme. Ils donneront le meilleur d’eux-mêmes. On va tout faire pour aller chercher le résultat qu’on espère. »

RFI

Afrobasket femmes: le Nigeria s’offre le Sénégal et remporte son 3e titre

En s’imposant devant le tenant du titre et recordman des victoires en Coupe d’Afrique, le Nigeria a brillamment remporté dimanche son troisième Afrobasket. Les D'Tigers ont surclassé les Lionnes méconnaissables après un début de match pourtant réussi.

La statistique résume tout : en un peu plus de 14 minutes, entre le deuxième et le troisième quart temps, le Sénégal n’a inscrit qu’un seul point. Encaissant au passage un incroyable 18-0 face au Nigeria. Cet inexplicable temps faible a été fatal aux filles de Moustapha Gaye qui n’ont plus jamais su reprendre le fil d’une partie pourtant idéalement entamée. Les Sénégalaises étaient bien entrées dans leur rencontre en étant plus vives, plus adroites que des Nigérianes qui ressentaient sans doute le poids de leur première finale depuis 12 ans. Après un plus de cinq minutes de jeu, le Sénégal s’offrait même une petite échappée en menant 18-4 dans le premier quart temps et bouclant celui-ci sur le score de 18-12.

Astou Traoré MVP

Mais sous la houlette de leur pivot-ailière Evelyn Akhator des Dallas Wings, le Nigeria allait subitement se réveiller dans les deuxième et troisième quart temps. Les D’Tigers retrouvent leur jeu, s’appuient sur leur présence physique sous le cerceau et remontent petit à petit au score au moment où les Sénégalaises se montrent incroyablement maladroites et quasi-inexistantes sur les rebonds défensifs comme offensifs.

Malgré une Astou traoré, meilleure joueuse et meilleure marqueuse de la compétition, et auteure de 17 points dans cette rencontre, les Lionnes ont cédé face aux Nigérianes, comme lors de leur première confrontation (58-54) dans le groupe B au début de la compétition.

Le Nigeria retrouve le sommet du basket Africain et remporte ainsi son troisième titre après 2003 et 2005. Avec le Sénégal, les D’Tigers représenteront l'Afrique à la Coupe du monde 2018 en Espagne.

Le Mali, pays organisateur, a pris la troisième place face au Mozambique, battu 75 à 52.

RFI

Ligue 1: Monaco étrille encore Marseille

L'inflation ne frappe pas que les transferts, le tarif des Monaco-Marseille est passé de quatre à six buts par match: l'ASM a corrigé l'OM 6 à 1, dimanche, pour rester en tête de la Ligue 1 avec le Paris SG.

Il y avait plus de suspense autour du transfert de Kylian Mbappé vers le PSG que sur la pelouse... Ce choc de la 4e journée, le premier de la saison, a fait "pschiit".

Monaco a ouvert le score dès la 2e minute par Kamil Glik et menait 4-0 à la pause grâce à un doublé de Radamel Falcao (20 s.p., 34), déjà à 7 buts en quatre journées, et un but d'Adama Diakhaby (45), le successeur de Mbappé. Djibril Sidibé (68) et Fabinho (79 s.p.) ont aussi marqué, Rémy Cabella a à peine adouci la casse (74).

Le potentiel offensif de l'ASM n'a pas l'air immédiatement en danger d'assèchement malgré le probable départ de sa jeune star pour quelques 180 millions d'euros. Monaco tourne déjà à plus de trois buts par matches, comme l'an dernier.

Monaco améliore aussi son record avec une 16e victoire consécutive en championnat, et reste sur 36 matches consécutifs en marquant au moins un but.

L'OM connaît son bourreau. L'ASM, qui lui a déjà passé trois fois quatre buts la saison dernière, a mis fin à une invincibilité qui remontait au 1er mars et à une défaite contre... Monaco (4-3 a.p.), en Coupe de France.

- De la tisane au bouillon -

Ce nouveau camouflet princier va tendre l'ambiance à Marseille. L'état-major marseillais ne pourra plus se targuer de résultats corrects et d'une qualification en Europa League contre les modestes Ostende et Domzale pour demander de la patience aux supporters.

Le président Jacques-Henri Eyraud conseillait la tisane aux fans impatients, mais l'OM a bu le bouillon à Louis-II. Certains d'entre eux ont fondu un plomb et tenté d'envahir la pelouse après le quatrième but, avant d'être péniblement contenus par les stadiers et les forces de l'ordre.

Le match a cruellement illustré qu'outre l'indispensable attaquant promis et qui n'arrive toujours pas, à trois jours de la fin du mercato, il faudrait peut-être recruter aussi en défense.

Pour pallier la blessure d'Adil Rami, Rudi Garcia avait choisi le verrou, avec trois centraux, Grégory Sertic, Rolando et Doria, et deux demi-défensifs, Luiz Gustavo et Jordan Amavi. Mais il a sauté dès la deuxième minute sur un coup franc de Thomas Lemar repris du pied par Kamil Glik devant une arrière-garde apathique (2).

Comme l'an dernier, le plan de Garcia tombait vite à l'eau. A peine 120 secondes après l'ouverture du score Steve Mandanda déviait une frappe d'Adama Diakhaby sur le poteau (3).

- Mbappé sifflé -

Puis Amavi commettait une faute dans la surface sur Fabinho. Radamel Falcao convertissait la sanction et mettait fin à tout suspense dans ce premier choc de la saison au bout de 20 petites minutes...

Le "Tigre" récidivait sur un coup franc de Joao Moutinho prolongé par Diakhaby, qui marquait lui-même sur un centre de Rony Lopes.

Au supplice, Marseille s'ébrouait un peu en seconde période, avec les entrées de Rémy Cabella et Maxime Lopez. Le premier a marqué le seul but olympien, donnant peut-être des regrets à Garcia de ne pas l'utiliser plus, en reprenant une volée de Florian Thauvin.

Mais l'OM n'y était vraiment pas, à l'image de la passivité de toute la défense laissant Sidibé reprendre d'une tête plongeante un ballon renvoyé par le poteau. Puis Hiroki Sakai fauchait Jorge et coûtait un ultime penalty.

La visite à Monaco a encore tourné au désastre, seule bonne nouvelle, Valère Germain a été applaudi par son ex-public. Louis-II a en revanche sifflé Mbappé, lors de la composition des équipes et à chacune de ses apparitions sur les écrans géants du stade. Mais même sans lui les Monégasques peuvent espérer voir des buts...

Résultats de la 4e journée de la Ligue 1 de football:

vendredi

Paris SG - Saint-Etienne 3 - 0

samedi

Nantes - Lyon 0 - 0

Amiens - Nice 3 - 0

Bordeaux - Troyes 2 - 1

Dijon - Montpellier 2 - 1

Toulouse - Rennes 3 - 2

Caen - Metz 1 - 0

dimanche

Guingamp - Strasbourg 2 - 0

Angers - Lille 1 - 1

Monaco - Marseille 6 - 1

RFI

AUDIO

Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...
A nos sœurs et frères-Ne
  https://youtu.be/hrqEGnjyNMk Pensez aux images sui tournent sur les réseaux sociaux ; ...

Calendrier

« Octobre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Video galleries

logotwitterFacebook