Sport

CAN 2015 : Le Ghana obtient son ticket pour les quarts de finale

Le Ghana, qui s’est imposé face à l’Afrique du Sud, sera en quarts de finale (2-1). Si les Bafana Bafana ont inscrit le premier but en première période, ils n’ont pas pu résister au retour des vestiaires. Le Ghana arrache sa qualification et prend la première place du groupe C.

De notre envoyé spécial à Mongomo,

Pour la troisième fois depuis le début de la CAN, le Ghana et l’Afrique du Sud ont foulé la pelouse du stade de Mongomo. Sans certitude, les deux équipes se sont lancées dans la bataille. Une des deux formations devait dire adieu à la compétition. Mal partis avec une défaite contre le Sénégal (2-1), les Ghanéens se sont rattrapés en battant l’Algérie (1-0) avant de s’imposer ce soir face aux Bafana Bafana.

L’Afrique du Sud s’est battue quarante-cinq minutes

Les Sud-Africains ont souffert en début de rencontre face aux assauts répétés des Black Stars, comme sur cette frappe du gauche de Jordan Ayew (7e) qui profite d’un ballon relâché par le portier sud-africain. Ou sur cette tête de Jonathan Mensah (7e). Ou encore sur ce boulet de canon d’Abdul Rahman Baba depuis les vingt mètres (34e). Le gardien sud-africain est dans un grand jour, du moins en première période. Ensuite, les Bafana Bafana ne tiennent pas la cadence.

Très actifs en défense et sur le front de l’attaque pendant les premières quarante-cinq minutes, les Bafana Bafana cèdent à la 73e minute après l’égalisation de John Boye. Deux minutes plus tard, ils sont au bord de la rupture après une frappe de Kwesi Appiah sur le poteau gauche. André Ayew donne la victoire aux Black Stars en fin de rencontre avec une tête (83e).

Ce sont pourtant les Sud-Africains qui avaient le score grâce à un but de Mandla Masango (17e). Il fallait absolument doubler la mise pour les hommes d’Ephraim Mashaba sans prendre de but pour espérer se qualifier. Juste avant la pause, sur une reprise de la tête de Bongani Ndudula, servi par Anele Ngcongca, l’Afrique du Sud avait l’occasion de faire le break (40e).

Le Ghana affrontera le deuxième de la poule D, dimanche 1er février, pour tenter d'atteindre une cinquième fois consécutive le dernier carré de la CAN.

Le Ghana savoure, mais reste vigilant

Après un début de tournoi décevant, le Ghana a retrouvé le sourire avec deux victoires d’affilées. « On a très bien commencé le match, avec deux ou trois bonnes occasions, on avait le match en mains. Je suis très heureux, les joueurs ont montré comme lors du dernier match un bon esprit et une bonne attitude. L’Afrique du Sud n’était pas une équipe facile à jouer. Ils ont marqué un très beau but même si on dominait », commente Avram Grant, le sélectionneur du Ghana. « Après avoir perdu le premier match, on a montré une grande attitude au deuxième et on a poursuivi sur cette lancée aujourd'hui (mardi 27 janvier) », poursuit l’ancien coach de Chelsea.

Souriant et soulagé, le capitaine Asamoah Gyan a remercié ses coéquipiers. « J'ai joué cinq CAN, mais ce groupe était le plus dur. On a été mentalement très fort. Même en encaissant le premier but, on y a toujours cru, on s'est battu jusqu'à la fin en sachant qu'on pourrait gagner. On a gagné sur l'expérience », commente l’attaquant.

Buteur en deuxième période, André Ayew est comme à son habitude resté posé après cette victoire. « On a fait une très bonne deuxième mi-temps, une bonne première aussi, mais on a concédé ce but. On doit rester sereins et ne pas s'enflammer parce que ce n'est que le début de la compétition. On sort d’une poule très compliquée alors on peut être fiers de nous », analyse le Marseillais. « Aujourd’hui c’est moi qui ai marqué. La dernière fois c’était Gyan, mais on est une équipe avant tout. On gagne ce match avec les tripes et beaucoup de détermination. Et rien n’était acquis », ajoute-t-il. Le Ghana qui jouera son quart de finale à Malabo connaîtra son futur adversaire le mercredi 28 janvier. Il pourrait s’agir de la Côte d’Ivoire, du Cameroun, de la Guinée ou du Mali.
 
Propos recueillis par Farid Achacheà Mongomo

 
Groupe C
Pos    Equipe    J    Pts
1    Ghana    3    6
2    Algérie    3    6
3    Senegal    3    4
4    Afrique du Sud    3    1

Rfi

Lu 513 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)
[CAN 2015] Idrissa Gueye : « Le Sénégal a baissé de régime »

Les Sénégalais ont tenté d’expliquer leur défaite 2-0 face à l’Algérie, ce 27 janvier à Malabo, et les raisons de leur élimination dès le premier tour de cette 30e Coupe d’Afrique des nations. Le milieu de terrain Idrissa Gueye estime notamment que les Lions de la Teranga ont mal géré leurs parcours durant cette CAN 2015.

Cheikhou Kouyaté, défenseur sénégalais :

« Ce soir, on rentre avec une grosse tristesse. Ça fait mal au cœur parce qu’on ne s’attendait pas à ça. […] On a mal commencé cette rencontre. On a trop pensé à un match nul. On n’était pas venu aujourd’hui pour gagner ce match. […] On a hésité entre attaquer et défendre. On a encaissé un but très tôt dans ce match. C’est ça qui nous a déstabilisés. Après, il a fallu courir derrière le score. La déception est énorme. »

Idrissa Gueye, milieu de terrain sénégalais

« On est très très déçu. Il y avait vraiment quelque chose à faire durant cette compétition. On avait bien commencé avec une victoire. On a baissé de régime au fur et à mesure de la compétition. Ce soir, on a été ambitieux en voulant aller chercher la victoire au lieu de conserver ce match nul qui nous aurait permis de passer au second tour. On le paie cash avec deux buts encaissés sur des coups de pieds arrêtés. Il y a eu un manque d’expérience et de concentration. On est encore jeune. »

Habib Beye, ancien défenseur sénégalais et consultant pour Radio Foot Internationale :

« Cette équipe d’Algérie était supérieure sur le papier, en termes d’expérience et de certitudes. Ils disputent cette CAN après avoir joué un huitième de finale de Coupe du monde. Certains Algériens évoluent dans de très bons clubs. Les Sénégalais n’ont rien à leur envier à ce niveau-là. Mais, en termes d’expérience, ils sont inférieurs. […] Sur ce match, la supériorité de l’Algérie a été évidente. »

Tous propos recueillis par notre envoyé spécial à Malabo,

Rfi

Lu 593 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)
CAN 2015 : le Congo surprend, le Burkina Faso rentre à la maison

Avec un but de Thievy Bifouma et un autre de Fabrice Ondama N'Guessi lors de leur troisième match face au Burkina Faso à Ebibeyin ce dimanche 25 janvier, les Diables Rouges de Claude Le Roy sont qualifiés pour les quarts de finale (2-1). Le but burkinabè d’Aristide Bancé pour les Etalons n’a pas suffi.

De notre envoyé spécial à Ebibeyin,

Le Congo Brazzaville avait déjà inscrit une nouvelle page d’histoire grâce à une première victoire en phase finale de la Coupe d’Afrique des nations contre le Gabon (1-0). De quoi mettre fin à quarante-et-une années de disette. Ce soir, dans le stade d’Ebibeyin, les Diables Rouges dirigés par le Français Claude Le Roy viennent de se qualifier pour les quarts de finale. Avec leur inattendue première place de groupe (4 points), ils pouvaient se contenter d'un nul face au Burkina Faso.

Mais pourquoi ne pas continuer à remplir les livres d’histoire ? C’est ce qu’on fait les Diables Rouges en ouvrant le score en deuxième période grâce à Thievy Bifouma, qui profite d’un centre de Doré Ferebory et qui tacle le ballon (57e). Son deuxième but lors de cette phase finale - le premier joueur à faire un doublé en Guinée équatoriale – restera certainement dans les têtes. Dès le début de la rencontre, Bifouma s’était montré très actif en décochant par exemple un tir à ras de terre qui frôlait le poteau de Germain Sanou (25e). Le Congo qui a remporté l’édition 1972, peut désormais se prendre à rêver. Une deuxième réalisation signée Fabrice Ondama N'Guessi en fin de rencontre a conforté les Diables Rouges (88e) alors que le Burkina s'était repris à y croire après l'égalisation d'Aristide Bancé, deux minutes auparavant.

Aristide Bancé pour l’honneur

Dernier du groupe A, les Etalons devaient l’emporter par au moins deux buts d’écart. Les finalistes de la CAN 2013 en Afrique du Sud n’ont jamais trouvé les ressources nécessaires pour inverser la tendance. Si les attaquants burkinabè ont multiplié les occasions lors des deux premiers matches sans parvenir à marquer le moindre but, ils n’ont pas eu beaucoup plus de chance pour cette troisième rencontre décisive. Jonathan Pitroipa a multiplié les hors-jeu pendant toute la première période.

Si à la 42e minute Préjuce Nakpulma s’est montré réellement dangereux sur une ouverture de Pitroipa en prenant de vitesse la défense centrale congolaise, le Burkina Faso n’a pas eu beaucoup d’occasions pour espérer rester dans la course aux quarts de finale. Aucun tir cadré pendant toute la rencontre. A la 85e minute Bertrand Traoré profite d’un moment de cafouillage pour pousser le ballon au fond des buts. Mais l’arbitre siffle une faute. A la 86e minute, Aristide Bancé devance la défense et égalise du plat du pied. Insuffisant pour continuer l’aventure, d'autant que le Congo reprend presqu'aussitôt ses distances. Les Etalons, qui avaient régalé leur public il y a deux ans en Afrique du Sud, repartent sans avoir pesé une seule fois dans ce groupe A qu'ils finissent à la dernière place (1 point).

Retrouvez le calendrier des matches, tous les joueurs et les villes où ont lieu les rencontresde la CAN 2015 sur afriquefoot.rfi.fr.
 

Groupe A

PosEquipeJPts
1 Congo 3 7
2 Guinée Equatoriale 3 5
3 Gabon 3 3
4 Burkina Faso 3 1
Lu 822 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)
CAN 2015: la Guinée équatoriale en quarts, le Gabon éliminé

L’équipe de Guinée équatoriale, hôte de la CAN 2015, s’est qualifiée pour les quarts de finale du tournoi, ce 25 janvier à Bata. Les Equato-Guinéens ont battu 2-0 des Gabonais longtemps supérieurs et qui peuvent nourrir des regrets après leur élimination.

De notre envoyé spécial à Bata,

Que de regrets pour le Gabon ! La sélection gabonaise a été victime de son manque d’efficacité et d’une certaine naïveté face à la sélection équato-guinéenne, ce 25 janvier à Bata, au premier tour de la CAN 2015.

Les Panthères semblaient pourtant hermétiques à la pression durant ce derby décisif pour la qualification en quarts de finale du tournoi. Elles ont même nettement dominé ce choc du groupe A, que ce soit dans la possession du ballon, dans celui des passes effectuées et réussies ou dans celui des occasions de but créées.

Après un round d’observation, l’attaquant Frédéric Bulot déborde ainsi sur la gauche, centre vers l’avant-centre Pierre-Emerick Aubameyang dont le puissant coup de tête est dévié par Felipe Ovono, le gardien adverse (20e). Juste avant, le défenseur gabonais Bruno Ecuele Manga avait dégagé un ballon devant l’attaquant Raul Fabiani (18e).

A la 29e minute, c’est Bulot qui se présente devant Felipe Ovono grâce à un une-deux avec l’attaquant Malick Evouna, mais il perd son duel.

En deuxième période, les « Panthères » repartent à l’assaut avec la même agressivité, mais avec le coup de patte fatal. Des coups francs d’Aubameyang (47e) et de Bulot (50e) forcent Ovono à s’employer.

Un penalty qui va faire parler

Le « Nzalang Nacional » n’a quasiment pas été dangereux de la soirée. C’est donc un véritable coup de tonnerre lorsque Javier Balboa obtient un penalty à la 53e minute. Sur un une-deux, l’attaquant équato-guinéen s’enfonce dans la défense gabonaise. Lloyd Palun jaillit et tend la jambe. Le geste antisportif est là mais il n’y a pas de réel contact entre Palun et Balboa. Il n’empêche, ce dernier s’écroule, avant de se faire justice : 1-0.

Le public de l’Estadio de Bata s’embrase. A la 70e minute, le milieu de terrain Ellong Doualla force Didier Ovono, le gardien adverse, à plonger. Le portier des « Panthères » réalise ensuite une parade exceptionnelle avec son pied droit (77e). Les Gabonais sont groggy par le scénario de la rencontre. A la 86e minute, Ovono repousse une frappe d’Emilio Nsue Lopez, le capitaine de l’équipe de Guinée équatoriale. Ivan Edu, qui était entré en jeu, a suivi et pousse la balle au fond des filets : 2-0.

Les supporters du Nzalang chavirent de bonheur. Comme en 2012, ils verront leur équipe en quarts. Leur futur adversaire sera le premier du groupe B (Tunisie, Cap-Vert, RDC ou Zambie), le 31 janvier à Ebibeyin.

Retrouvez le calendrier des matches, tous les joueurs et les villes où ont lieu les rencontres de la CAN 2015 sur afriquefoot.rfi.fr.

Lu 677 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)

AUDIO

A nos sœurs et frères-Ne
  https://youtu.be/hrqEGnjyNMk Pensez aux images sui tournent sur les réseaux sociaux ; ...

Calendrier

« Juin 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Video galleries