Sport

Basket-ball: le 3x3 à la conquête du monde et de l’olympe

La Coupe du monde de 3x3 se déroule du 17 au 21 juin 2017 à Nantes, en France. Cette discipline, dérivée du basket-ball de rue, qui se joue à trois contre trois sur un demi-terrain, connaît un succès grandissant. Elle fera ainsi partie du programme des Jeux olympiques pour la première fois, aux JO 2020.

C’est la nouvelle arme de séduction massive du basket-ball pour conquérir la planète : le trois contre trois, appelé 3x3. Une discipline dérivée du basket à cinq contre cinq, pratiqué en salle. On s’affronte ici sur un demi-terrain en extérieur, avec un seul panier. Une manière de jouer qui rappelle furieusement le « street basket », les matches de rue sur les terrains (play-grounds) de New York, qui ont aussi fait la légende de ce sport.

« C’est une autre version du basket, explique Patrick Beesley, le directeur technique de la Fédération française (FFBB). C’est un peu un basket qui se joue en liberté, dans la rue, même si les organisations mondiales vont faire en sorte que ce soit beaucoup plus organisé (sic). Il n’empêche que l’origine de ce sport est liée à une forme de liberté ».

« C’est une pratique très spectaculaire, ajoute-t-il. On est à l’orée de son explosion. Les tournois et les événements qu’on met en place depuis quelques années connaissent d’ailleurs un succès grandissant ».

C’est pour capitaliser sur cette image urbaine et continuer sur cette lancée que la FFBB participe à l’organisation de la quatrième édition des Coupes du monde féminine et masculine de 3x3, prévues du 17 au 21 juin à Nantes. « Cette Coupe du monde à Nantes va concrétiser cette popularisation du 3x3 », espère Patrick Beesley.

Fin publicité dans 98 s

Un enjeu sportif accru avec les JO

Au-delà des enjeux commerciaux, il y a un intérêt sportif accru. Le Comité international olympique a en effet décidé que le 3x3 intégrerait le programme des JO en 2020, à Tokyo. Une sacrée victoire pour la Fédération internationale de basket-ball (FIBA). Car, de fait, les nouvelles disciplines sont rares aux Jeux.

Il faut donc rapidement constituer une élite pour décrocher des médailles, dans trois ans, au Japon. « La Fédération française va devoir mettre en place une filière 3x3, avec des formations particulières, et que celle-ci grandisse comme une spécialité, souligne Patrick Beesley. On va aller de plus en plus vers une séparation des pratiquants. Aujourd’hui, les acteurs du 3x3 viennent du cinq contre cinq. Demain, il y aura peut-être davantage de spécialistes du 3x3 ».

En attendant, il n’est pas interdit d’imaginer certains joueurs NBA disputer le tournoi olympique de 3x3. Interrogé sur le sujet, LeBron James, superstar du basket-ball, a indiqué qu’il aurait adoré former une équipe avec Michael Jordan et Magic Johnson, tout en assurant qu’il n’était pas très bon en trois contre trois. Et donc qu’on ne le verrait pas forcément défendre les couleurs américaines aux JO. En voilà au moins un que le 3x3 n’aura pas…

RFI

Lu 69 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Foot : Tolisso, un transfert record pour Lyon et le Bayern

C’est un transfert record pour l'Olympique lyonnais et pour le Bayern Munich. Le milieu de terrain Corentin Tolisso s'est en effet engagé pour 5 ans avec le club allemand pour un montant de 41,5 millions d'euros. Un joli coup pour Lyon et un sacré défi pour le joueur dont le père est originaire du Togo.

A 22 ans c'est ce que l'on appelle une trajectoire météorique. Corentin Tolisso, pur produit de la formation lyonnaise, voulait absolument rejouer la Ligue des champions dès la saison prochaine après une saison 2016/2017 particulièrement réussie avec 14 buts et 7 passes décisives, toutes compétitions confondues.

Carlo Ancelotti, l’entraîneur italien du club allemand, en avait fait sa priorité depuis l'échec des négociations avec le joueur italien du PSG, Marco Verratti. C'est finalement son adjoint et ancien joueur du club, le Français Willy Sagnol, qui a achevé de convaincre Tolisso de rejoindre le Bayern.

Contrat de 5 ans donc pour 41,5 millions d’euros assortis de bonus pouvant aller jusqu'à 6 millions d’euros supplémentaires. C’est à la fois un record de vente pour l'OL et un record d'achat pour le quintuple champion d'Allemagne en titre, et même pour la Bundesliga, le championnat local.

Le septième français de l’histoire du Bayern

En Bavière, Tolisso aura à faire à une forte concurrence et à un entraineur qui aime faire tourner son milieu de terrain. Un Carlo Ancelotti qui ne donne pas forcément de seconde chance quand on se rate.

Le pari est donc risqué a un an d'une Coupe du monde 2018 que le jeune homme, dont le père est togolais, rêve de jouer avec l’équipe de France avec laquelle il a honoré sa première sélection en mars, face à l'Espagne

Tolisso est le septième joueur Français a rejoindre le Bayern Munich où Franck Ribery évolue toujours et pourra lui servir de guide.

RFI

Lu 96 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Face à l’Angleterre, la jeunesse des Bleus se rebelle

La France s’est imposée au Stade de France contre l’Angleterre pour sa dernière sortie de la saison mardi 13 juin (3-2). Les trois buts tricolores ont été inscrits par Samuel Umtiti, Djibril Sidibé et Ousmane Dembelé. Après la défaite en Suède, le sélectionneur Didier Deschamps avait fait le pari de la jeunesse en titularisant Dembelé, Lemar et Mbappé.

Avant de ranger les crampons et de partir en vacances, les Bleus avaient un dernier rendez-vous pour tenter de faire oublier cette défaite face à la Suède (1-2). Un revers qui leur a coûté la première place du groupe de qualification pour le Mondial 2018. La boulette du gardien Hugo Lloris, qui a offert le but de la victoire à ses adversaires, est encore dans toutes les têtes.

Premier but pour avec les Bleus pour Umtiti

Et il aura fallu moins de dix minutes aux Anglais pour faire douter, en cette fin de saison, les hommes de Didier Deschamps, après un but du capitaine Harry Kane, magnifiquement servi par Ryan Bertrand sur une talonnade dans la surface de Raheem Sterling. Encore malheureux, Lloris a pourtant été soutenu par le Stade de France dès le début de la rencontre, même si sa bourde restera dans les discussions estivales.

Avant de reprendre la phase de qualification en recevant les Pays-Bas le 31 août toujours au Stade de France, l'équipe de France se devait de retrouver une certaine sérénité. Il fallait convaincre. C’est ce qu'ils ont fait ! D'abord avec Olivier Giroud, qui se voit refuser un but pour hors-jeu (14e), puis Ousmane Dembelé, qui rate le cadre (16e). Un ouf de soulagement envahit les tribunes quand Samuel Umtiti trouve le cadre et égalise (22e).

Didier Deschamps, critiqué après ses choix à Stockholm, a sûrement été aussi soulagé par ce premier but en Bleu du Barcelonais. Un autre défenseur, Djibril Sidibé, permet à ses hommes de prendre les commandes à la 43e minute, signant son premier but avec les Tricolores.

Carton rouge pour Varane

Une nouvelle déconvenue aurait pu décourager les Bleus quand Raphaël Varane commet une faute sur Dele Alli dans la surface et est expulsé. Sanction immédiate, Harry Kane transforme le penalty (48e). Mais rien ne semblait arrêter la jeunesse tricolore ce soir, emmené par un Kylian Mbappé intenable pour sa quatrième sélection.

L’attaquant de Monaco a régalé le public et bien failli inscrire le deuxième but français et son premier en Bleu avec une frappe du gauche que Tom Heaton repoussait du pied. Kylian Mbappé, doublure d’Antoine Griezmann, touche la transversale à la 70e minute, avant de faire la passe décisive pour le troisième but.

La France tient finalement sa victoire grâce à Ousmane Dembelé qui inscrit aussi son premier but en Bleu (78e). Face à la Suède, Didier Deschamps avait privilégié l’expérience. Face à l’Angleterre, il a choisi la jeunesse et la fougue. De quoi cogiter tout un été avant de recevoir les Pays-Bas.

RFI

Lu 64 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Wayde van Niekerk, future star mondiale de l'athlétisme?

Le Sud-Africain Wayde van Niekerk a signé le samedi 10 juin à Kingston la meilleure performance mondiale de l'année sur 200 m avec un chrono de 19 sec 84/100e. Il s'agit d'un nouveau record personnel sur 200 m pour le champion olympique 2016 et détenteur du record du monde du 400 m. Van Niekerk s'est fixé pour objectif en 2017 de réussir le doublé 200/400 m aux Mondiaux de Londres en août prochain.

« Je n’ai jamais rien vu de pareil. C’est fou. Il les a massacrés. Il peut descendre sous les 43 secondes. J’avais essayé, mais sans succès. Au couloir 8, il a fait une course contre le temps, loin de James et Merritt. » Le légendaire Michael Johnson qui tenait depuis près de 17 ans le record du monde du 400 m en est resté bouche bée. Son record est tombé devant son nez de commentateur pour la BBC.

Premier athlète à battre le record du monde du 400 m en finale des JO

A Rio lors de l’été 2016, Wayde van Niekerk, 24 ans, claque un 43’’03, et efface le record du monde de l’Américain obtenu lors des Mondiaux de Séville. Ce tour de piste au Brésil restera dans la légende pour sa première médaille d’or olympique. Il est le premier athlète depuis Lee Evans en 1968 à Mexico à battre le record du monde du 400 m en finale des JO. Un authentique exploit pour un champion qui a explosé au plus haut niveau en 2015 avec un titre de champion du monde sur 400m à Pékin.

Quelques mois auparavant, le Sud-Africain était déjà entré dans l'histoire en signant un temps de 9'98 sur 100m au meeting de Bloemfontein. Il devenait ainsi le seul sprinter à courir le 100m en moins de 10 secondes, le 200m en moins de 20 secondes, et le 400m en moins de 44 secondes.

L’année 2016 restera comme une référence pour Wayde van Niekerk qui signe premier titre de champion d'Afrique en carrière sur le relais 4x100m devant son public à Durban. Toujours à Durban, Van Niekerk remporte son premier titre de champion d'Afrique en individuel sur 200m en dominant la finale. Van Niekerk est désigné porte-drapeau de la délégation sud-africaine pour les Jeux olympiques de Rio.

Coaché par une femme de 74 ans

Le week-end dernier, Wayde van Niekerk n’a évidemment pas pu voler la vedette à Usain Bolt lors du Racers Grand Prix de Kingston, pour la dernière sortie du sprinter jamaïcain devant son public. Mais Wayde van Niekerk a encore fait fort sur le 200m avec un nouveau record personnel en 19"84. Il obtient par la même occasion la meilleure performance mondiale de l’année sur la distance. Au Mondiaux de Londres en août prochain, il visera le doublé 200m-400m.

Le natif du Cap, né de deux parents qui pratiquaient le saut en hauteur, a été orienté sur le 400m par Anna-Sophia Botha, son entraîneur. Cette dernière souhaitait le protéger des pépins physiques, lui qui en a souvent connu. En octobre 2012, il intègre son groupe d’entraînement à l’université de Bloemfontein, où il étudie le marketing.

Depuis, la coach de 74 ans joue un rôle important dans sa carrière. « C’est une personne en qui j’ai la confiance la plus totale, racontait Wayde van Niekerk au Figaro. Au niveau de l’entraînement, elle sait parfaitement ce qu’elle fait. Je n’ai pas le moindre doute sur les plans qu’elle établit. Elle a des années et des années d’expérience. J’ai juste à écouter ce qu’elle me prodigue. » Anna-Sophia Botha, ancienne sprinteuse namibienne, a commencé sa carrière de coach en 1968 et s’est occupée notamment de Frankie Fredericks, champion du monde du 200 mètres 1993 et quadruple médaillé d'argent aux Jeux olympiques.

Usain Bolt comme modèle

Fan de football, Wayde van Niekerk, né prématuré et à qui les médecins prévoyaient le pire, a montré très tôt des dispositions pour le sprint. En 2010, il se classe 4e du 200m aux championnats du monde junior. Aujourd’hui, il avoue qu’il a encore du travail pour devenir la future grande star de l’athlétisme. Son modèle : Usain Bolt, le roi du sprint.

« Mon rêve est de parvenir à réaliser ce qu’il a réussi sur 100 m et 200 m, avoue-t-il. Il est une énorme source d’inspiration et de motivation pour m’améliorer, parce que je sais que c’est possible. Mon amour du sport fait que j’aime le 200m. Mon grand rêve, c’est de briller sur le 100 m et sur le 200m ».

Wayde van Niekerk qui avance avoir une relation d’amour-haine avec le 400m va désormais s’attacher à tenter d’abattre le mur des 43 secondes. « Avec tous ces dons, je suis béni et j’ai le ­désir d’aller au maximum de mes possibilités », lâche-t-il. Un nouveau record qui serait accueilli par certains avec enthousiasme et plein de suspicions par d’autres.

Rfi

Lu 63 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)

AUDIO

La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...
A nos sœurs et frères-Ne
  https://youtu.be/hrqEGnjyNMk Pensez aux images sui tournent sur les réseaux sociaux ; ...

Calendrier

« Août 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Video galleries