Politique

Sénégal: Karim Wade candidat du PDS pour la prochaine présidentielle

Au Sénégal, Karim Wade a été désigné ce samedi après-midi candidat à la prochaine présidentielle par les militants du Parti démocratique sénégalais. Le fils de l'ancien président a été élu à une écrasante majorité : 257 voix sur 268 votants. Une investiture qui s'est faite en son absence. Karim Wade est toujours incarcéré à la prison de Reubeuss. La cour de répression de l'enrichissement illicite donnera d'ailleurs son verdict ce lundi 23 mars.

Pour Abdoulaye Wade, ancien président et secrétaire général du PDS, cette élection est avant tout symbolique.
Le parti a choisi Karim Wade comme candidat à la prochaine présidentielle […] Cette candidature est un symbole pour le Parti démocratique sénégalais, un symbole de sa longue traversée difficile, semée d’embûches, mais au terme de laquelle il est apparu aujourd’hui comme un parti debout, le parti le plus représentatif du Sénégal.

Rfi

Bureau politique et primaires du pds, ce samedi : Karim Wade en roue libre !

La réunion du bureau politique du Pds de ce jour, samedi 23 mars, semble bien partie pour consacrer le choix de Karim Wade contre candidat du Pds à la présidentielle de 2017.  Contre vents et marées, en guerre ouverte avec la Crei et le régime de Macky Sall, Me Abdoulaye Wade se risque à forcer la main à tout l’establishment libéral pour imposer son fils déjà plébiscité comme porte-étendard des libéraux pour 2017, par tous les courants et mouvements affiliés au Pds, Voire même par les candidatures de façade ou les faire valoir qui se sont mis en lice pour accréditer la « légalité » et le caractère réglementaire de son choix, au cours de ces primaires.
 
Sauf tsunami de dernière minute, la candidature de Karim Wade à la présidentielle de 2017 sera bien validée par le bureau politique du Pds qui se réunit ce jour, samedi 23 mars, à la permanence Mamadou Lamine Badji. Pour cause, tous les ingrédients sont en place pour valider le « putsch » que Me Wade a décidé d’imposer à son parti. Contre vents et marées ! L’appel à candidatures pour la présidentielle de 2017 ayant été bouclé en un temps record, les différents segments du parti comme certains de ses ténors (Oumar sarr, Babacar Gaye et cie) ayant voté publiquement Karim Wade, la réunion du bureau politique du Pds peut entériner le passage en force sans aucune arrière-pensée de coup fourré venant de quelque bord que ce soit du parti.
 
Pour cause, les candidats les plus sérieux pour contester le choix de Karim ont été neutralisés par le leadership exercé par Me Wade sur son parti. Souleymane Ndéné Ndiaye, Aïda Mbodji et cie devront ce jour, constater la réalité du « syndrome du père fondateur» et le fait que le principal actionnaire u Pds est …Me Wade lui-même. Un leader qui a décidé, sur la base de sa croisade contre la Crei et le régime de Macky Sall qui ont emprisonné son fils,  de se risquer à saborder le parti qu’il a créé en 1974 pour mettre davantage de bâtons dans les roues du régime en place. Voire forcer la libération du fils prodige, quitte à laisser le Pds en lambeaux, du fait des nécessaires retours de bâtons qui le guettent face à ce coup de force et à l’embastillement politique de certains de ses grands responsables qui escomptaient prendre le relais du Pape du Sopi pour porter les couleurs libérales, en 2017.
 
Que nenni ! Les primaires qui vont se dérouler ce jour laissent libre champ à…Karim Wade. Par la grâce de son père ! Face à l’ancien tout puissant-ministre du ciel et de la terre, on retrouve  en effet des candidats presque tous de seconde zone  Sauf pour le cas de l’ancien ministre Habib Sy par ailleurs homme fort des libéraux à Linguère, et dans une moindre mesure Serigne Mabacké Ndiaye ou même Amadou Kane Diallo, responsable Pds de Ndioum (Podor ) et ancien Directeur général du Conseil sénégalais des chargeurs (Cosec). Le reste de la troupe, selon certaines indiscrétions, est constitué de responsables libéraux peu connus au bataillon… bleu.
 
Bref, une dizaine de candidatures pour donner une coloration réglementaire  à une élection jouée d’avance. A moins que le maître du jeu au Pds, en l’occurrence Me Wade, ne change les règles du jeu en dribblant son monde, à la dernière minute !

Le Quotidien.sn

« L’opposition de Paris se soude et s’entoure de professionnels de la communication  et de marketing politique»

Les principaux  mouvements d’opposition de la diaspora sénégalaise se sont réunis au mois de mars  à Paris. Les  partis représentés étaient  l’AJ/PADS (Mamadou Diop Decroix), BOKK GIS GIS (Pape Diop),  le PDS (Abdoulaye Wade),  REWMI (Idrissa Seck), l’UCS (Abdoulaye Baldé) ainsi que plusieurs mouvements de soutien  politique ASS-KAW, FIS-2017 et de la société civile…
Ce conclave politique a eu pour objectif de  jeter les bases de l’élaboration d’une stratégie et de plans d’action en commun  afin de préparer dans l’union les prochaines joutes électorales dans la Diaspora.
L'idée qui anime les initiateurs de ce cercle synergique d’échanges et d’expériences  est de fédérer les énergies et d’agir dans la pluralité pour une rupture politique  saine, viable et crédible.
Les partis concernés ont fait appel à un cabinet spécialisé en communication et en marketing politique «2SWRS Ltd & Co »  dirigé par  Mr. Pap Alcaly DIOUF et  Mme Catherine ZINK-GOUPIL qui accompagneront l’opposition de la Diaspora pour une meilleure visibilité et une lisibilité de leurs actions.
Cette initiative de la diaspora politique qui s’oppose au pouvoir en place est aussi un signal fort adressé aux leaders politiques de l’opposition sénégalaise  pour les inviter à dépasser les clivages habituels et  à travailler ensemble  afin de  proposer une véritable alternance politique au Sénégal.
Les représentants de ces partis et mouvements politiques se rencontreront à  échéances régulières pour définir les plans d’actions à mener et affiner ensemble  les contours de cette initiative citoyenne. Les échos positifs de cette réunion ont largement convaincus d’autres partis politiques et  mouvements qui ont  manifesté leur volonté de  rejoindre cette dynamique.

L’APR rappelle au PDS le cas de la validation de la candidature de Wade

Pour le procès de Karim, le Collège exécutif national de l’Apr invite le Pds à respecter le verdict de la Crei le 23 mars prochain. Les Apéristes les renvoient à leur attitude après la validation de la candidature de Wade par le Conseil constitutionnel en 2012.    

Le Collège exécutif national (Cen) de l’Alliance pour la Répu­blique (Apr) exhorte le Parti démocratique sénégalais à respecter le verdict de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) le 23 mars prochain dans la cadre du procès de Karim Wade. Dans un communiqué, cette structure coordonnée par Thierno Alassane Sall, appelle les Libéraux à adopter la même position que l’Apr avait eue lors de la validation de la candidature controversée du Président Abdoulaye Wade à la Prési­den­tielle de 2012 par le Conseil constitutionnel. «L’Apr s’était pliée à cette décision et s’est lancée dans une campagne électorale pacifique», rappelle le Cen, qui dit s’abstenir de faire un pronostic sur le verdict qui sera rendu par la Crei, car faisant «confiance» à la justice et au peuple sénégalais qui «a toujours accueilli avec maturité les décisions de justice» comme lors de la validation de la candidature de Wade.

De plus, les Apéristes «regrettent» les velléités «partisanes» et «insurrectionnelles» d’une certaine frange de la classe politique et marque sa «solidarité» à Macky Sall dans sa volonté de garantir l’Etat de droit qui, selon eux, est un «gage de paix, de stabilité et d’émergence». Par conséquent, Thier­no Alassane Sall et Cie invitent les Sénégalais au «calme» et au «refus» de toute pression visant à entraver la justice ou à déstabiliser le pays.

lequotidien.sn

AUDIO

Les enfants ne sont pas
Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...

Calendrier

« Janvier 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

BANNIERE 03 UNE IKRONO

Banniere UAA 260x600

Video galleries

logotwitterFacebook