Politique

Khalifa Sall sur la Présidentielle de 2017 : « Le Ps aura un candidat, mais qui le sera n’est pas à l’ordre du jour »

Le maire de Dakar, Khalifa Sall, s'est, lors d’une tournée à Yenne, s'exprimé sur la position du Parti socialiste pour les élections de 2017. Il annonce que le parti aura un candidat mais qui le sera n’est pas encore à l’ordre du jour Les langues continuent à se délier au niveau du Parti socialiste (Ps) en ce qui concerne la Présidentielle. Après la sortie des jeunes du parti, c’est Khalifa Sall qui s'exprime sur la question. « Le parti va avoir un candidat, mais qui le sera n’est pas à l’ordre du jour. Le plus important est d’aller à la rencontre des populations pour les convaincre à travers notre programme », a indiqué le maire de Dakar dans les colonnes du Populaire. Poursuivant, il déclare : « On n’est pas à un stade de désigner qui est candidat ou qui ne l’est pas. Aujourd’hui, au Parti socialiste, il n’y a pas de candidat. Un processus de désignation de candidat n’est même pas en cours. Ce n’est même pas à l’ordre du jour. Mais, nous aurons bel et bien notre candidat », a-t-il promis avant de laisser entendre que leur vocation naturelle est d’exercer le pouvoir ou de le conquérir. « Le parti est en train de dérouler son programme. Il est retourné vers sa tradition, la population, ses militants, ses camarades, pour redynamiser les instances de base. On est un parti. L’heure est à la remobilisation, l’animation des bases, l’ouverture, la cohésion et l’unité », a-t-il fait savoir.

Saint-Louis : Rewmi fait le procès du Pse

Le Plan Sénégal émergent (Pse) ne convainc pas les Rewmistes de Saint-Louis. Lors d’un panel organisé par la coordination départementale du parti dirigé par Idrissa Seck, Déthié Fall a indiqué que Rewmi «travaille aujourd’hui à proposer le meilleur programme possible».

Selon lui, le parti a décidé de ne pas commettre les mêmes erreurs en convoquant des assises citoyennes. «Nous avons lancé les consultations citoyennes parce que nous comprenons que chaque Sénégalais est porteur d’une expertise qu’il faut dénicher. Nous avons décidé de les trouver dans les villes, dans les villages, dans les hameaux les plus reculés pour recueillir leurs points de vue sur la situation nationale et les traduire en idées pertinentes devant alimenter le programme alternatif que nous devons présenter aux Sénégalais plus tard», a dit le vice-président de Rewmi.
Les intervenants à ce panel ont déploré le «manque de préparation» dans l’élaboration et la conception du Pse qui, selon eux, «n’a pas suivi la démarche inclusive».
Pour Déthié Fall, «le Pse a, en quel­que sorte, brûlé les étapes ; ce qui lui vaut d’être encore dans une phase de promotion alors qu’en vérité le temps devait être au bilan d’étape».

lequotidien

Réduction du mandat présidentiel : Le Ps prend le contrepied de Macky Sall et exige le référendum cette année

Le Parti socialiste prend le contre-pied du président de la République, Macky Sall, sur la réduction du mandat présidentiel de 7 à 5 ans. Réunis en assemblée général ce samedi, les secrétaires généraux du Ps ont exigé la tenue du référendum cette année et non à l’année prochaine comme l’a annoncé le chef de l’Etat, rapporte le quotidien L’Observateur."Nous demandons la tenue du référendum au plus tard dans le dernier trimestre de l’année 2015 pour asseoir une meilleure équité entre les partis. Nous demandons solennellement au gouvernement de tout mettre en ouvre pour que ce référendum se tienne au courant de l’année 2015 et non en mai 2016, comme annoncé par le Président Macky Sall", lance le porte-parole adjoint du Ps, Me Moussa Bocar Thiam. Pour l’avocat, "si le référendum devrait se tenir en mai 2016, puis la Présidentielle en 2017, cela peut créer un déséquilibre entre les candidats". Même son de cloche chez Abdoulaye Wilane pour qui "organiser le référendum en 2015 permettra à tout le monde d’avoir des coudées franches ». Poursuivant son argumentaire, le porte-parole du Ps rappelle que "tous les partis préparent chaque jour les élections ».

Les camarades d’Ousmane Tanor Dieng estiment également que la question du référendum met le pays dans une campagne électorale permanent. "C’est pour que cette question qui pollue l’atmosphère puisse être définitivement tranchée afin que les Sénégalais soient édifiés s’il y aura élection ou non », argue Me Moussa Bocar Thiam. Plus précis, Abdoulaye Wilane avance que "presque 90% des cartes d’identité nationales arrivent à expiration en 2016. Ou bien, on produit de nouvelles cartes (pour le référendum), ou bien, il y aura une loi qui proroge la durée de validité de ces cartes".

Léral.

Macky Sall : ''Je sais rectifier quand mes politiques ne marchent pas''

Le gouvernement s'est inscrit dans une logique de toujours rectifier quand les politiques qu'il initie ne trouvent pas un écho favorable chez les populations, a déclaré, mardi à Dakar, le président Macky Sall.

''Nous venons de prendre une décision majeure concernant la suppression du visa d'entrée au Sénégal. Quand j'initie une politique et que je constate qu'elle ne trouve pas un écho favorable, je sais m'arrêter et rectifier'', a notamment dit le président Sall.

Il présidait l’ouverture d’un forum sur le financement des projets de type partenariats public-privé à Dakar, sous le thème : ’’Les partenariats public-privé : colonne porteuse du Plan Sénégal émergent’’.

Cette rencontre, qui cible ‘’le potentiel des secteurs socioéconomiques du Sénégal’’, va proposer pendant trois jours, des sessions plénières, des ateliers techniques et des expositions autour des projets PPP et ses outils les plus actuels de financement de projets.

Il est prévu ‘’des expositions ainsi que des excursions sur le site de projets PPP déjà réalisés’’.

''Lorsque j'initie une politique et que je me rends compte qu'elle ne rencontre pas d'échos favorables, je m'arrête pour la remettre en cause'', a insisté Macky Sall.

Après la suppression du visa d'entrée au Sénégal, il a invité les compagnies aériennes à faciliter les prix aux usagers, avant de de préciser que la surtaxe sur le carburant et le kérosène ne dépend pas des Etats mais des compagnies aériennes''.

Ont pris part à cet évènement des investisseurs internationaux, le secteur privé sénégalais, les spécialistes des PPP, des hauts responsables d’institutions financières, des donneurs d’ordre, des partenaires au développement et des donateurs ainsi que des sociétés de services.

APS

AUDIO

Les enfants ne sont pas
Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...

Calendrier

« Octobre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

BANNIERE 03 UNE IKRONO

Banniere UAA 260x600

Video galleries

logotwitterFacebook