Politique

Sénégal: la nomination d'Aliou Sall à la Caisse des dépôts crée des remous

La rentrée parlementaire sénégalaise, qui aura lieu demain, s’annonce tendue. Hier, le président Macky Sall appelait la classe politique au dialogue, à la responsabilité pour le bien du pays. Mais l’opposition est désormais vent debout car le chef de l’Etat a nommé son frère Aliou à la tête de la Caisse des dépôts.

C’est lors du premier conseil des ministres du tout nouveau gouvernement que cette décision a été annoncée. « Aliou Sall est nommé directeur général de la Caisse des dépôts et consignations ». Dans le même document, le président Macky Sall donne ses directives au gouvernement et exige « l’humilité, le culte de l’intérêt général ».

Cette nomination a provoqué une fronde. L’opposant Malick Gakou parle « d’un attentat contre les intérêts de la nation ». « On assiste à la mise en place d’une dynastie autour de la famille du président », ajoute Babacar Gaye, le porte-parole du Parti démocratique sénégalais d’Abdoulaye Wade.

L’opposition rappelle également que Macky Sall avait promis de ne pas mêler sa famille à la gestion de l’Etat. Cette décision à la veille de la rentrée parlementaire fait en tout cas grincer des dents au sein même de la majorité présidentielle. La présidence indique sobrement que ces nominations sont une prérogative constitutionnelle attribuée au chef de l’Etat.

RFI

 

Après la démission de Wade, Sall appelle la classe politique au dialogue

Le président sénégalais Macky Sall a réagi au micro de RFI à la démission d'Abdoulaye Wade de son poste de député.

Le président du Sénégal Macky Sall ne « regrette pas que le président Wade n'ai pas siégé ». Il estime que l'ancien président peut « continuer à donner de l’inspiration à ses partisans, et même au pays sans siéger à l’Assemblée nationale », dont la rentrée se déroulera le 14 septembre.

Au micro de Guillaume Thibault, il a appelé son ancien opposant politique au dialogue : « Nous avons besoin de nous parler puisque nous avons forcément des sujets qu'il nous faut régler avant d’aller à l’élection présidentielle ».

Deux sujets en discussion

Macky Sall évoque notamment la question du « statut du chef de l’opposition », dont il faut « définir les modalités », ainsi que la « réglementation de la participation aux élections ». « On a vu lors des législatives avec 47 listes, le désordre que cela peut poser. On ne peut pas aller à la présidentielle avec autant de candidats ou une cinquantaine, on ne pourra plus voter » , indique-t-il. Il appelle donc l'opposition à discuter de ces deux sujets, «  en toute responsabilité, et en démocrates ».

Reste à savoir si Abdoulaye Wade répondra positivement à cet appel au dialogue. Dans sa lettre de démission, l'ancien président de 91 ans avait fustigé Macky Sall en écrivant que les résultats des législatives de juillet étaient « controversés ».

Avec 20 députés, la coalition d'Abdoulaye Wade reste la première force d’opposition au Sénégal.

RFI

Sénégal: Abdoulaye Wade démissionne de son poste de député

Au Sénégal, après la présentation du gouvernement la semaine passée, cette semaine l’actualité politique va se jouer à l’Assemblée nationale. Les 165 députés élus feront leur rentrée ce jeudi 14 septembre et deux personnalités au moins seront absentes lors de cette rentrée. Abdoualye Wade et Khalifa Sall.

Le communiqué est tombé ce dimanche 10 septembre en début de soirée. Abdoulaye Wade l’avait dit et répété. S’il était tête de liste, c’était uniquement pour aider son parti. L’ex-président a donc démissionné de son poste de député.

« Je ne serai donc pas présent à la séance d’ouverture convoquée ce jeudi », indique Abdoulaye Wade qui conclut en taclant une fois de plus le président Macky Sall. « Mon parti et moi-même avons constaté la fin de ma mission qui s’est terminée avec l’arrêt du Conseil constitutionnel publiant les résultats controversés des élections ».

S’il ne siègera pas à l’Assemblée, Abdoulaye Wade n’en a pas terminé avec la politique, au contraire. Avec 20 députés, sa coalition est la première force d’opposition.

Sans doute en lien avec le dialogue politique proposé par Macky Sall, le doyen de la vie politique vient de tendre la main à Khalifa Sall qui sera, sauf coup de tonnerre, l’autre grand absent de la rentrée parlementaire qu’il suivra depuis sa cellule de la prison de Rebeuss.

RFI

Sénégal: la démission d’Abdoulaye Wade à la Une de la presse

Au Sénégal, la mission est terminée pour Abdoulaye Wade. L'ancien président, élu député aux législatives fin juillet 2017, démissionne de son poste avant même l'installation du nouvel hémicycle. A 91 ans, il l'annonce dans une courte lettre adressée au secrétaire général de son parti, le PDS. Mais cela ne marque pas du tout la fin de sa carrière politique.

La démission d’Abdoulaye Wade s’étale dans toute la presse du Sénégal. « Maître Wade ne siègera pas », titre L’Enquête. « Wade démissionne de son poste de député », écrit Walfquotidien. Tous les journaux, y compris le journal d’Etat Le Soleil, reprennent ce lundi le communiqué envoyé par l’ex-chef de l’Etat.

Conséquence directe, « M. Wade ne présidera pas ce jeudi la séance d’installation de la nouvelle législature », indique Walfquotidien. Une présidence qui lui revenait, car il est le doyen des députés.

Abdoulaye Wade se passe donc de cette tribune politique. Un choix, une stratégie, car le « gorgui », malgré ses 91 ans, n’en a pas terminé avec la politique. Dans sa lettre de démission, il fustige Macky Sall en écrivant que les résultats des législatives sont controversés.

En début de week-end, l’ex-chef de l’Etat s’est aussi rapproché du camp Khalifa Sall, en promettant de tout faire pour aider le maire de Dakar à sortir de prison.

Etape par étape, Abdoulaye Wade met en place sa stratégie, cherche la position de force en vue, peut-être, d’accepter la main tendue, le dialogue proposé par l‘autre grand stratège de la vie politique sénégalaise, Macky Sall.

RFI

AUDIO

Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...
A nos sœurs et frères-Ne
  https://youtu.be/hrqEGnjyNMk Pensez aux images sui tournent sur les réseaux sociaux ; ...

Calendrier

« Octobre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Video galleries

logotwitterFacebook