Politique

Ministère de la jeunesse - Mame Mbaye Niang à pape Gorgui Ndong : «Vous êtes un bouclier du président Macky Sall»

Pape Gorgui Ndong, est officiellement installé dans ses nouvelles fonctions de ministre de la Jeunesse, de la Construction citoyenne et de la Promotion du volontariat. La passation de service aux allures d’un meeting politique qui s’est déroulé hier, mardi 19 septembre au siège dudit ministère, a été une occasion pour Mame Mbaye Niang, son prédécesseur, de le présenter comme nouveau «bouclier du président de la République», tout en le mettant en garde contre toute confusion entre ses responsabilités politiques et ses missions républicaines au service de tous les jeunes Sénégalais. Par ailleurs, il a aussi transmis la composante Emploi à Abdoulaye Diop, ministre de l’Emploi, de l’Insertion professionnelle et de l’Intensification de la main d’œuvre.

«Ne confondez jamais les responsables politiques que nous sommes aux missions républicaines qui rassemblent l’ensemble des jeunes Sénégalais.» C’est Mame Mbaye Niang, l’ancien ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, qui «sermonne» ainsi son successeur, Pape Gorgui Ndong. C’était hier, mardi 19 septembre, à l’occasion de la cérémonie de passage de témoin entre lui et nouveau ministre de la Jeunesse, de la Construction citoyenne et de la Promotion du volontariat, d’une part, et celui en charge de l’Emploi, de l’Insertion professionnelle et de l’Intensification de la main-d’œuvre, Abdoulaye Diop, de l’autre.

Selon Mame Mbaye Niang, repris par Seneweb, le «ministre de la Jeunesse, c’est éminemment politique». Par conséquent, il lance ce message à l’endroit de Pape Gorgui Ndong: «comprenez que vous êtes le premier combattant du gouvernement du Sénégal. Comprenez qu’à partir de ce moment, vous êtes un bouclier du gouvernement et du président de la République. C’est avec abnégation, avec loyauté, sans rien attendre. Je suis convaincu que nous partageons les mêmes valeurs parce que nous sortons de la même école. Je ne doute pas que vous serez à la hauteur et je n’ai pas le droit de douter.»

Et le ministre de la Jeunesse sortant de lister des défis qui attendent son successeur notamment «apporter une contribution à travers une participation de qualité dans tous les domaines de la construction sociale; renforcer les stratégies de prévention et de protection des jeunes et des adolescents contre les insuffisances néfastes des réseaux sociaux et les dangers des comportements qui augmentent la prévalence des maladies infectieuses; renforcer la représentation des jeunes dans l’espace public et les capacités des organisations de jeunes ainsi que leur implication dans la conduite de politique de jeunesse et des emplois».

Pour sa part, Pape Gorgui Ndong a donné des gages. «Je serai le ministre des villes et des campagnes. Je serai le ministre de la Jeunesse des banlieues. Je serai le ministre de la Jeunesse silencieuse. Enfin, je serai le ministre des jeunesses», a-t-il assuré. Et d’ajouter, par rapport aux défis de l’heure: «je m’évertuerai à négocier et à mobiliser toutes ces initiatives au profit exclusif de la jeunesse de mon pays». En outre, Abdoulaye Diop et Pape Gorgui Ndong, qui disent mesurer la lourdeur de la mission qui leur a été assignée, ont rassuré qu’ils s’évertueront à mener à bien leurs feuilles de route, conformément au vœu du chef de l’Etat et de son Premier ministre.

UNE PASSATION DE SERVICE AUX ALLURES D’UN MEETING POLITIQUE

La salle de conférence du ministère de la Jeunesse, sis sur les deux voies de Liberté VI    s’est avéré très exiguë pour contenir les militants venus nombreux prendre part à la cérémonie de passation de service. La foule immense mobilisée pour la circonstance a transformée le lieu en salle de spectacle, faussant du coup la solennité de l’événement. Selon iGFM un nombre important de journalistes n’a pu accéder à l’intérieur qu’à la fin de la cérémonie. Les partisans du ministre Mbaye Niang et ceux de Gorgui Ndong comme dans un meeting, se sont rivalisés d’ardeur à travers des banderoles et autres pancartes, vantant les mérites de leurs mentors respectifs. Dans la salle archicomble se dégageait une chaleur cruelle.

Le folklore a tellement pris le dessus sur l’essentiel, qu’à la fin de la cérémonie, il fallait jouer des coudes pour se frayer un passage. Jamais de mémoire de reporter, une passation de service n’a aussi pris l’allure d’un meeting politique. Pis, la cérémonie prévue à 10 heures, n’a démarré aux environs de 12 heures. Et des militants discutaient alors que le ministre sortant, Mame Mbaye Niang prononçait son discours. Idem pour son successeur Pape Gorgui Ndong, dont le message était à peine audible. Plusieurs militants n’ont pu accéder à la salle où se tenait la cérémonie. Les gendarmes, en faction, ont été contraints à fermer le portail de l’immeuble pour empêcher l’accès aux sympathisants, qui continuaient d’arriver en grand nombre.

RFi

Dialogue politique et organisation de la présidentielle de 2019, sans anicroche : Aly Ngouille Ndiaye marque son terrain

Le nouveau ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye, a pris la succession de l’ancien titulaire au poste Abdoulaye Daouda Diallo, lors d’une cérémonie de passation de service qui s’est déroulée hier, lundi 19 septembre. Prenant la mesure de la tâche qui l’attend en sa qualité de premier des policiers et surtout en raison de son statut de « Monsieur Elections », une prérogative contestée par une grande partie de l’opposition, Aly Ngouille Ndiaye a promis d'inviter dans les « plus brefs délais », les acteurs impliqués dans les questions électorales à des discussions pour « l'établissement des termes de référence du dialogue politique» qu'il souhaite inscrire dans le quotidien de tous les acteurs et non plus « dans une séquence cyclique ». Non s’en s’engager à l’organisation d’une présidentielle 2019 sans anicroche.

Abdoulaye Daouda Diallo ayant fait ses valises, Aly Ngouille Ndiaye a officiellement déposé ses baluchons au ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique. A la tête de ce département ministériel depuis septembre 2013, Abdoulaye Daouda Diallo a passé la main à son successeur Aly Ngouille Ndiaye (audit ministère) hier, lundi 18 septembre. A cette occasion le nouveau ministre de l’Intérieur, désormais en charge des élections, a décliné ses priorités: le dialogue politique et l’organisation d’élections sans anicroche en 2019.

Pour lui, le dialogue politique doit être une démarche à laquelle tout acteur doit s’investir pour que le pouvoir et l’opposition puissent trouver des solutions pour un système électorale viable. «Je peux vous affirmer que le dialogue politique ne doit pas s’inscrire dans une séquence cyclique, à l’approche d’une élection, d’échéances électorales. Cela doit être le quotidien de tous les acteurs pour que, très rapidement,  nous fermions la  phase des suspicions et des malentendus afin d’avancer sereinement dans l’organisation des échéances électorales», a déclaré le ministre Aly Ngouille Ndiaye.

A l’en croire, dans les brefs délais, il invitera tous les acteurs  impliqués dans les questions électorales à des discussions qui «aboutiront à l’établissement des termes du dialogue à référence politique indispensable dans une démocratie, surtout celle qui a été approuvé avec plusieurs alternances démocratiques, surtout celle qui a déjà produit plusieurs alternances démocratiques aussi bien au niveau local qu’au niveau nationale».

C’est la raison pour laquelle il réaffirme son engagement pour une bonne organisation de l’élection présidentielle de 2019. «Concernant cette matière électorale, j’annonce que tout sera mis en œuvre afin que le processus devant aboutir à la prochaine élection présidentielle se déroule conformément aux textes la régissant. Monsieur le président de la République qui a engagé, et en respect de sa directive, je vais m’y atteler avec sérénité et en parfaite intelligence avec l’ensemble des partenaires», a-t-il garanti.

Aly Ngouille Ndiaye a réitéré son engagement auprès du président de la République, Macky Sall, pour lui avoir fait à nouveau confiance en le reconduisant encore une fois dans les fonctions ministérielles. «Aussi voudrais-je, après avoir rendu grâce à Allah, exprimer au chef de l’Etat mes sincères remerciements et ma profonde gratitude pour avoir bien voulu accepter la proposition du Premier ministre Boun  Dionne»,  a déclaré le nouveau ministre de l’Intérieur.

Son prédécesseur, Abdoulaye Daouda Diallo, actuel ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, qui n’a pas encore pris les rênes de ce nouveau département a informé que «la sécurité de proximité a été renforcée avec l’Agence d’assistance à la sécurité de proximité (Asp), dont la période d’engagement du premier contingent d’assistance à la sécurité de proximité touche à sa fin et qu’il importe, au regard des avancées notables dans ce domaine», de revoir, a-t-il dit.

Apres avoir fait le bilan des 4 ans de service à la tête du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo a renouvelé son engagement et sa gratitude au président de la République qui lui a donné un nouveau poste dans le gouvernement. Malgré de nombreux acquis, des chantiers demeurent. Ainsi quelques projets de textes méritent d’être finalisés notamment «la loi d’orientation sur la sécurité intérieur (Losi) qui dégage une vision de la sécurité intérieur, dans un  horizon temporel à court, moyen et long terme», a souligné le ministre de l’Intérieur sortant.

SudOnline

Rejouer Afrique du Sud-Sénégal: Le Burkina va au TAS contre ce choix

La Fédération burkinabè a saisi le Tribunal arbitral du sport contre la décision de la Fédération internationale de football (FIFA) de faire rejouer Afrique du Sud-Sénégal, en novembre, en éliminatoires de la Coupe du monde 2018. L’équipe du Burkina, qui est actuellement en tête du groupe (D) où évoluent également Sud-Africains et Sénégalais, s’estime lésée par ce choix rarissime. Le résultat de cette rencontre remportée 2-1 par les Sud-Africains en novembre 2016 avait été annulé par la FIFA en mars 2017, suite à la suspension à vie de l’arbitre Joseph Lamptey.

RFI

Sénégal: des députés bientôt sanctionnés?

Au Sénégal, les 165 députés ont donc pris leurs fonctions jeudi 14 septembre. Avant le lancement des activités parlementaires la semaine prochaine, les élus gèrent leurs inscriptions administratives car ils ont un statut à part avec de nombreux avantages.

S'ils ont des devoirs, les députés ont aussi des droits et un statut de privilégié; notamment un passeport diplomatique, une indemnité mensuelle de 1,3 million de francs CFA, un véhicule 4X4 neuf avec l'entretien payé par l'Assemblée, 300 litres de carburant. Pour les 16 membres du bureau, l'indemnité monte à 3 millions de CFA, 500 000 francs CFA pour le téléphone, 2 véhicules.

Quant au président Moustapha Niasse, son salaire est de 5 millions de CFA, près de 40 millions de fonds politiques lui sont également attribués. Ces avantages pourraient-ils être revus en cas d'absentéisme ? Le président Niasse a déclaré qu'une commission serait créée : « Nous prenons en charge le dossier de l’absentéisme des députés, elle proposera au terme de ses travaux des mesures pratiques destinées à mettre fin à ce phénomène sans violence inutile et sans faiblesse coupable, comme disait Senghor. »

Difficile de savoir si Moustapha Niasse souhaite sanctionner l'absentéisme par une retenue sur l'indemnité. Les députés interrogés ne l'imaginent pas une seule seconde. « L'argent ne change rien », explique l'un d'eux à RFI et qui estime « qu'il y a d'autres priorités à gérer à l'Assemblé que l'absentéisme ».

RFI 

 

 

AUDIO

Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...
A nos sœurs et frères-Ne
  https://youtu.be/hrqEGnjyNMk Pensez aux images sui tournent sur les réseaux sociaux ; ...

Calendrier

« Octobre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Video galleries

logotwitterFacebook