Filtrer les éléments par date : mardi, 14 mai 2019

 

Si la nuit du 4 aout n'a permis qu'une réduction très partielle des privilèges, si l'abolition de l'esclavage n'a permis qu'un progrès très relatif de la liberté, alors, il ne faut pas compter sur les rodomontades d'un jeune président pour changer quoi que ce soit. L'inégalité excessive est installée depuis trop longtemps dans notre société pour, d'un coup de baguette magique, lui tordre le cou.

La seule chose que l'on peut espérer c'est que nous comprenions tous que l'accroissement des inégalités auquel on assiste depuis bien longtemps, est près d'atteindre une limite insupportable, aussi bien en France que dans le Monde.

Saurons-nous tous, y compris les dirigeants et les privilégiés, comprendre que cela menace tout le monde. Saurons-nous comprendre qu'en cas d'explosion, personne ne sera à l'abri. Seule cette prise de conscience, espérons-le ardemment, est en mesure d'apporter une solution humaine à cette humanité au bord du gouffre.

F.M. MAUGIS de la Réunion
energie.environnement" <Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. >

Publié dans Ex-libris

 

Harmattan Côte-d'Ivoire
LITTÉRATURE ROMANS, NOUVELLES AFRIQUE SUBSAHARIENNE Côte d'Ivoire

Justin Yeboua, instituteur à Abidjan, décide de se rendre de façon clandestine en France où il espère avoir une situation bien meilleure. Dans le cadre des préparatifs de son voyage, il écrit à Koffi Ban, son cousin résidant à Paris qui lui déconseille de s'engager dans une telle aventure. À travers ce récit épistolaire, Fodjo Kadjo Abo en appelle à une prise de conscience de la gravité de ce fléau qu'est l'immigration clandestine et de la nécessité d'en faire une préoccupation.

Magistrat hors hiérarchie du groupe A, Fodjo Kadjo Abo est né le 1er janvier 1959 à Adoumkrom, dans le Nord-Est de la Côte d'Ivoire. Il a occupé diverses fonctions dans son pays, notamment dans la magistrature ainsi qu'aux ministères de la Justice et de la Sécurité. C'est aussi un écrivain résolument engagé, sacré lauréat du Prix haut de gamme pour la littérature 2008, lauréat du 2ème Prix d'Excellence 2017 pour la littérature, commandeur de l'Ordre du mérite de la Fonction Publique, officier de l'Ordre national et chevalier de l'Ordre du mérite culturel.

Publié dans Ex-libris

 

Harmattan Guinée
TÉMOIGNAGE, AUTOBIOGRAPHIE, RÉCIT AFRIQUE SUBSAHARIENNE Guinée Conakry

Chefferie, pouvoir et traditions 

N'Töman est une oeuvre dans laquelle est retracé le cheminement suivi par les Oularé de Sankaran depuis l'origine jusqu'au soir d'une chefferie coutumière exercée à Faranah par un des leurs, Djamanaty Kalagban Oularé, dernier chef de canton de cette contrée dénommée ''Sankaran-Oularédougou''.

Kalagban OULARE, petit-fils et homonyme de Elhadj Djamanaty Kalagban, dernier Chef du Canton de Sankaran, est ancien étudiant de l'Institut polytechnique Julius Nyéréré de Kankan, où il a fait ses humanités en faculté des sciences sociales, avant de bénéficier d'une bourse d'études pour une formation d'ingénieur à Moscou (Ex-URSS). Rentré en Guinée après ses études en 1983, il travaille depuis dans l'aéronautique civile où il s'occupe actuellement des questions de navigation aérienne.

Publié dans Ex-libris

AUDIO

Les enfants ne sont pas
Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...

Calendrier

« Mai 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Video galleries

logotwitterFacebook