Politique

Publié dans Politique

Dialogue politique et organisation de la présidentielle de 2019, sans anicroche : Aly Ngouille Ndiaye marque son terrain

Sep 20, 2017 Poster par 
Dialogue politique et organisation de la présidentielle de 2019, sans anicroche : Aly Ngouille Ndiaye marque son terrain

Le nouveau ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye, a pris la succession de l’ancien titulaire au poste Abdoulaye Daouda Diallo, lors d’une cérémonie de passation de service qui s’est déroulée hier, lundi 19 septembre. Prenant la mesure de la tâche qui l’attend en sa qualité de premier des policiers et surtout en raison de son statut de « Monsieur Elections », une prérogative contestée par une grande partie de l’opposition, Aly Ngouille Ndiaye a promis d'inviter dans les « plus brefs délais », les acteurs impliqués dans les questions électorales à des discussions pour « l'établissement des termes de référence du dialogue politique» qu'il souhaite inscrire dans le quotidien de tous les acteurs et non plus « dans une séquence cyclique ». Non s’en s’engager à l’organisation d’une présidentielle 2019 sans anicroche.

Abdoulaye Daouda Diallo ayant fait ses valises, Aly Ngouille Ndiaye a officiellement déposé ses baluchons au ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique. A la tête de ce département ministériel depuis septembre 2013, Abdoulaye Daouda Diallo a passé la main à son successeur Aly Ngouille Ndiaye (audit ministère) hier, lundi 18 septembre. A cette occasion le nouveau ministre de l’Intérieur, désormais en charge des élections, a décliné ses priorités: le dialogue politique et l’organisation d’élections sans anicroche en 2019.

Pour lui, le dialogue politique doit être une démarche à laquelle tout acteur doit s’investir pour que le pouvoir et l’opposition puissent trouver des solutions pour un système électorale viable. «Je peux vous affirmer que le dialogue politique ne doit pas s’inscrire dans une séquence cyclique, à l’approche d’une élection, d’échéances électorales. Cela doit être le quotidien de tous les acteurs pour que, très rapidement,  nous fermions la  phase des suspicions et des malentendus afin d’avancer sereinement dans l’organisation des échéances électorales», a déclaré le ministre Aly Ngouille Ndiaye.

A l’en croire, dans les brefs délais, il invitera tous les acteurs  impliqués dans les questions électorales à des discussions qui «aboutiront à l’établissement des termes du dialogue à référence politique indispensable dans une démocratie, surtout celle qui a été approuvé avec plusieurs alternances démocratiques, surtout celle qui a déjà produit plusieurs alternances démocratiques aussi bien au niveau local qu’au niveau nationale».

C’est la raison pour laquelle il réaffirme son engagement pour une bonne organisation de l’élection présidentielle de 2019. «Concernant cette matière électorale, j’annonce que tout sera mis en œuvre afin que le processus devant aboutir à la prochaine élection présidentielle se déroule conformément aux textes la régissant. Monsieur le président de la République qui a engagé, et en respect de sa directive, je vais m’y atteler avec sérénité et en parfaite intelligence avec l’ensemble des partenaires», a-t-il garanti.

Aly Ngouille Ndiaye a réitéré son engagement auprès du président de la République, Macky Sall, pour lui avoir fait à nouveau confiance en le reconduisant encore une fois dans les fonctions ministérielles. «Aussi voudrais-je, après avoir rendu grâce à Allah, exprimer au chef de l’Etat mes sincères remerciements et ma profonde gratitude pour avoir bien voulu accepter la proposition du Premier ministre Boun  Dionne»,  a déclaré le nouveau ministre de l’Intérieur.

Son prédécesseur, Abdoulaye Daouda Diallo, actuel ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, qui n’a pas encore pris les rênes de ce nouveau département a informé que «la sécurité de proximité a été renforcée avec l’Agence d’assistance à la sécurité de proximité (Asp), dont la période d’engagement du premier contingent d’assistance à la sécurité de proximité touche à sa fin et qu’il importe, au regard des avancées notables dans ce domaine», de revoir, a-t-il dit.

Apres avoir fait le bilan des 4 ans de service à la tête du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo a renouvelé son engagement et sa gratitude au président de la République qui lui a donné un nouveau poste dans le gouvernement. Malgré de nombreux acquis, des chantiers demeurent. Ainsi quelques projets de textes méritent d’être finalisés notamment «la loi d’orientation sur la sécurité intérieur (Losi) qui dégage une vision de la sécurité intérieur, dans un  horizon temporel à court, moyen et long terme», a souligné le ministre de l’Intérieur sortant.

SudOnline

AUDIO

Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...
A nos sœurs et frères-Ne
  https://youtu.be/hrqEGnjyNMk Pensez aux images sui tournent sur les réseaux sociaux ; ...

Calendrier

« Décembre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Video galleries

logotwitterFacebook