Politique

Publié dans Politique

Débat autour du pétrole et développement du pays : Macky raille l’opposition et vante son bilan

Mai 15, 2017 Hit: 131 Écrit par 
Débat autour du pétrole et développement du pays : Macky raille l’opposition et vante son bilan

Le Président de la République s’est prononcé sur le pétrole qui occupe depuis quelques temps les devants de l’actualité au Sénégal. Selon Macky Sall qui présidait hier, dimanche 14 mai, le lancement de la Plateforme républicaine pour la citoyenneté et l’émergence au Sénégal de jeunes cadres, c’est «faux» de dire que le Sénégal a perdu des milliards dans les contrats pétroliers. Il a par ailleurs parlé de ses réalisations depuis 2012.

Présidant hier, dimanche 14 mai, la rentrée politique de plusieurs jeunes cadres dans son parti, l’Alliance pour la République (Apr), le Président de la République, a appelé l’opposition à cesser les «contrevérités» surtout en ce qui concerne la découverte du pétrole.

Pour Macky Sall, le «pétrole est un domaine assez spécial et assez spécialisé. Ceux qui en parlent le plus, n’en savent rien du tout. Ceux qui connaissent ne parlent pas, grâce à leur éthique et leur responsabilité car, il existe une responsabilité dans ce secteur où on ne peut pas se permettre à tout instant et à tout moment de parler dans tous les sens».

500 milliards investis à perte

Le Président de la République a également fait savoir que «plus de 500 milliards ont été investis à perte à causes des longues procédures sans qu’il y ait la moindre découverte en dehors de petits puits quelque part». C’est pourquoi, a-t-il tenu à préciser, le «Sénégal ne peut pas encore attirer de grandes compagnies et je dis que la recherche pétrolière est une activité sérieuse qui est régie par un code pétrolier, une loi qui définit tout le cadre».

En effet, c’est dans cette optique que le Chef de l’Etat dira que «rien n’est fait au hasard et personne ne peut s’amuser en cette matière sur les conventions de pétrole. Comment on peut penser qu’on peut se réveiller et donner le pétrole n’importe comment ?».

Et de poursuivre, «quand on dit que le Sénégal a perdu des milliards dans le pétrole, on ignore ce que dit la loi. Dans tous les pays du monde, l’exploration pétrolière comme c’est une activité très risquée et à la fois potentielle de capitaux, c’est une activité défiscalisée partout dans le monde. Tant qu’on est dans l’exploration, il n’y a pas la moindre taxe à payer à l’Etat. Ce n’est que lorsqu’on commence à produire qu’on commencera à payer. On paie tout ce que dit le code pétrolier. Si on dit qu’on a perdu des centaines de milliards, c’est franchement manquer de respect».

Réalisations

Selon Macky Sall, depuis son accession à la magistrature suprême, il n’a cessé de porter le pays à l’émergence. Et ceci, dit-il, à travers les Industries chimiques du Sénégal (Ics), la Sonacos, la Sénélec, la Cmu, l’éducation, l’enseignement supérieur...

«Personne ne peut venir remettre en cause les chiffres de la croissance où le Sénégal est deuxième en Afrique avec l’année 2016 même s’il y a des nihilistes malheureusement dans ce pays. J’ai prouvé qu’on peut radicalement transformer les pays africains», a déclaré le président de la République.

Ce qui lui fera dire que le «peuple comprendra que le pays est dans une dynamique de progrès. C’est incontestable et donc l’opposition est perdante en tout point de vue». Il a enfin appelé ses détracteurs à «se concentrer autour de l’essentiel».

QUERELLES, INVECTIVES, INSULTES AU SEIN DE SON PARTI : Macky rappelle ses troupes à l’ordre

«Depuis quelques temps, nous avons noté, avec beaucoup de regrets, des sorties malheureuses, intempestives qui n’ont rien avoir avec ce que doit être la ligne de conduite des militants et des responsables de l’Apr. Il est vrai que les moments sont chargés. Nous allons vers des élections, il y’a les investitures mais cette situation ne doit pas nous amener à nous départir de notre comportement de tous les jours puisqu’aujourd’hui, par la grâce de Dieu, c’est nous qui gérons le pouvoir par la confiance des citoyens. Les citoyens ont choisi un leader de l’Apr pour en faire le président de la République. Tous les instants, j’essaie d’avoir dans ma conscience cette confiance des citoyens et donc c’est cette responsabilité qui m’incombe et qui incombe à tous ceux qui m’accompagnent dans ce travail. C’est le lieu d’inviter les uns et les autres à savoir raison garder et à se concentrer sur les urgences de l’heure, sur la mobilisation, sur l’unité d’actions au sein du parti et de la coalition Benno Bokk Yaakaar. Et c’est dans la quiétude et le respect que notre message pourra passer. J’invite donc les uns et les autres à taire toutes querelles pour se mettre au service du parti, de la coalition et du pays».

DES JEUNES CADRES SE RANGENT DERRIERE DE MACKY :  MASSIFICATION AU SEIN DE L’APR

L’Alliance pour la République (Apr) continue son opération de massification en vue des législatives de juillet prochain. Hier, dimanche 14 mai, c’est au tour des jeunes cadres de s’engager à travailler auprès du Président de la République, Macky Sall. Ce dernier les a, par ailleurs, invité à vulgariser ses réalisations aux côtés des populations.

A deux mois des élections législatives, l’Alliance pour la République (Apr) grossit ses rangs. Plusieurs jeunes cadres composés de promoteurs économiques et membres de la société civile ont, en effet, décidé de soutenir le Président de la République, Macky Sall. Ils ont fait leur rentrée politique hier, dimanche 14 mai en lançant la Plateforme républicaine pour la citoyenneté et l’émergence au Sénégal. Selon Cheikh Adramé Babou, cette volonté d’accompagner Macky Sall est le fruit d’une longue réflexion qui leur a permis de constater les «grandes» réalisations du Chef de l’Etat.

«Vous soutenir, c’est un acte patriotique pour l‘intérêt général», a dit M. Babou. La plateforme se veut donc un cadre de réflexions et d’actions au profit du Sénégal émergent. Conscient de la vision «patriote» de Macky Sall, le juriste va plus loin en lui promettant une «majorité écrasante» à l’Assemblée nationale au soir des élections législatives de juillet prochain.

Il faut noter que cette mobilisation des jeunes cadres porte l’empreinte de l’avocat, maître Alioune Sow. C’est ce dernier qui a piloté la coordination pour que les jeunes rejoignent les rangs de l’Apr. «La majorité d’entre eux vient d’embrasser la carrière politique», a-t-il confié.

Et d’ajouter, «nous avons décidé de venir vous soutenir en toute responsabilité et en toute indépendance».

Venu présider la rencontre, le Président de la République, Macky Sall a manifesté toute sa satisfaction aux jeunes cadres qui sont venus adhérer à sa cause. «Nous accueillons des forces nouvelles, des forces conscientes et des forces jeunes», s’est-t-il contenté de dire. Au vu de ses «réalisations» dans le domaine de la santé, de l’éducation, de l’enseignement supérieur entre autres, le président de l’Apr invite les «nouveaux» politiciens à en faire leur cheval de bataille. «Voilà le débat que je souhaiterai que vous, cadres ayant l‘expertise, portez pour servir de relais à l’endroit de l’opinion et des populations parce que c’est ce débat qui tient», a-t-il-lancé.

La Plateforme républicaine pour la citoyenneté et l’émergence au Sénégal est représenté au niveau de tous les départements et elle compte vulgariser toutes les réalisations de Macky Sall comme le souhaite ce dernier.

Lu 131 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

AUDIO

La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...
A nos sœurs et frères-Ne
  https://youtu.be/hrqEGnjyNMk Pensez aux images sui tournent sur les réseaux sociaux ; ...

Calendrier

« Août 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Video galleries