Politique

Publié dans Politique

Affaires Petro-Tim et Arcelor Mittal : Dionne ravive la polémique

Déc 15, 2014
Affaires Petro-Tim et Arcelor Mittal : Dionne ravive la polémique

Le Premier ministre a rompu le silence. Les accusations portées sur le gouvernement concernant l’affaire Arcelor Mittal et Petro-Tim l’ont fait sortir de ses gonds. En conférence de presse samedi, Mahammad Boun Abdallah Dionne a qualifié ces accusations de Abdoulaye Wade de «graves» et «fausses». Selon le chef du gouvernement, les 200 millions avancés par Me Wade n’existent pas mais plutôt 150 millions de dollars soit 75 milliards de F Cfa. Tout comme, précise-t-il, Pétro-Tim Sénégal est actionnaire à 100% de Pétro-Tim limited, démentant ainsi le prédécesseur de Macky Sall qui affirme que Aliou Sall détient les 30% de cette société.

«Les propos de Wade ne sont pas vrais»
L’ancien Président Abdoulaye Wade avait exigé des explications à Macky Sall et son gouvernement dans les affaires Arcelor Mittal et Petro-Tim. C’est le Premier ministre qui est monté au créneau, samedi, pour, dit-il, non pas répondre à qui que ce soit, mais pour «rétablir la vérité». En conférence de presse à laquelle il a convié les membres du gouvernement et des représentants diplomatiques, Mahammad Boun Abdallah Dionne a tenu à lever toute équivoque concernant cette affaire. Dès l’entame de son propos, le chef du gouvernement s’est livré à une séance de rappel : «M. le Président Abdoulaye Wade, dans une récente déclaration, a dit que l’accord avec Arcelor Mittal porte sur 200 millions de dollars dont les 50 sont allés dans les poches des avocats de Macky Sall et 75 milliards au Trésor public, alors que l’Etat aurait dû en obtenir davantage. Il poursuit en disant que la loi de finances rectificative ne mentionne que 40 milliards, le gouvernement a donc caché une partie de la somme aux députés.» Dionne trouve que «ces propos ne sont pas vrais» et entend «le démontrer».

«Ces 200 millions de dollars n’existent que dans la tête de ceux qui veulent semer la confusion»
D’après lui, ces 200 millions de dollars n’existent que dans la tête de ceux qui veulent semer «la confusion et l’amalgame dans la tête des Sénégalais», car la somme en question s’élève à «150 millions de dollars, soit 75 milliards de FCfa». «Il s’agit de 150 millions de dollars décomposés en deux parties, une partie de 140 millions de dollars soit 70 milliards de F Cfa qui ont été comptabilisés à travers la loi de finances initiale de 2015 à hauteur de 25 milliards et dans la première loi rectificative 45 milliards. Arcelor Mittal, c’est deux montants différents 140 millions de dollars et 10 millions de dollars (…) Ces 10 millions sont inscrits dans la deuxième loi rectificative qui a été adoptée par le Conseil des ministres et qui va être soumise à l’Assemblée nationale avant la fin de l’année», a-t-il expliqué. Le Premier ministre, sûr de ses «preuves», soutient que les 75 milliards qui ont été comptabilisés sont traçables dans les comptes de l’Etat avec 45 milliards dans la première loi rectificative, 5 milliards dans la deuxième loi rectificative et 25 milliards dans la loi de finances 2015. Mieux, ajoute-t-il, ces documents sont disponibles sur le site internet de la Primature. Pour mettre à nu ces accusations de l’ancien Président qu’il juge «graves», M. Dionne a donné des détails sur les investissements auxquels cet argent est destiné. «Cet argent va servir à financer les projets structurants de la Nation en vue de placer le Sénégal sur la voie de l’émergence. Les premiers 45 milliards sont traçables ; 20 vont à la deuxième université, Sine Saloum, 9 milliards pour le projet d’infrastructures routières. L’argent de Mittal, c’est pour le développement du Sénégal, il n’y a pas un montant de 200 millions de dollars», a-t-il précisé.

«Des contre-vérités érigées en vérités»
Lors de cette rencontre avec la presse, le Premier ministre s’est également prononcé sur l’affaire Petro-Tim dans laquelle le nom du frère du chef de l’Etat, Aliou Sall, est cité. Avec des images à l’appui il est revenu sur les «17 pistes d’explorations et les permis qui ont été attribués aux différentes corporations». Dionne, très remonté contre ces accusations de Wade qui a qualifié, lors du meeting de l’opposition, Aliou Sall de «voleur» et d’être «actionnaire à 30%» de Petro-Tim, avertit qu’il n’est pas question d’accepter que des «contre-vérités soient érigées en vérités». «Cairn Energie détient 6 pistes d’exploration et le contrat date du 15 juillet 2004, c’est cette même société (en jaune dans l’image qui a été projetée) qui vient de découvrir des indices de pétrole au Sénégal. Cette société ne s’appelle pas Petro-Tim ou Petro Canada. Voilà la confusion qu’on veut installer au Sénégal (…) Le gouvernement ne l’acceptera pas et il faut arrêter la rigolade», a-t-il asséné.

«Petro-Tim Sénégal est une filiale qui appartient à 100% à Petro-Tim limited»
Dans la foulée, Mahammad Boun Abdallah Dionne a rappelé les différentes procédures qui ont conduit à ces accords qui datent de 2011 et qui ont précédé l’arrivée du nouveau régime. «(…) le contrat a été signé entre Petrosen et la société en question, les contrats de Saint Louis offshore et Kayar offshore ont été signés par le Président de l’époque (Abdoulaye Wade) et par le ministre de l’Energie Karim Wade. Les deux contrats ont fait l’objet de décrets signés et non datés», a-t-il tenu à rappeler. Poursuivant ses explications, M. Dionne soutient que le régime de Macky Sall, au nom de la continuité de l’Etat, a confirmé ces contrats qui sont attribués à Petro-Tim limited qui est une société internationale. «Les contrats, conformément aux codes pétroliers, prévoient l’ouverture, dans les 3 mois qui suivent, un bureau Sénégal et de le maintenir durant la durée du contrat. C’est comme cela que Petro-Tim Sénégal a été créé et un responsable nommé pour la conduite des opérations et auquel sera remis toutes les notifications. Petro-Tim Sénégal est une filiale qui appartient à 100% à Petro-Tim limited. Personne, à part Petro-Tim limited, n’a des actions dedans. Il faut que ça soit très clair», a-t-il assuré.

lequotidien.sn

AUDIO

Les enfants ne sont pas
Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...

Calendrier

« Juin 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Video galleries

logotwitterFacebook