Culture Africaine
ANTHROPOLOGIE, ETHNOLOGIE, CIVILISATION LITTÉRATURE AFRIQUE SUBSAHARIENNE Guinée Conakry Guinée-Bissau Sénégal

Les 170 proverbes présentés ici en version bilingue font partie d'un corpus plus large recueilli auprès de divers peuples de l'Afrique de l'Ouest : Malinkés, Toucouleurs et Badiarankés. Ils ne constituent qu'une infime partie de l'immense patrimoine culturel de ces peuples. Les proverbes sont polysémiques : ils n'ont de sens que dans le contexte où ils ont été employés et dans les situations concrètes où ils sont énoncés. C'est toute leur richesse que l'ouvrage révèle par des éclairages linguistiques et culturels.

Gérard Meyer est membre de la Congrégation du Saint-Esprit. Durant de longs séjours en Afrique de l'Ouest (Sénégal, Guinée-Conakry et Guinée- Bissau) il a recueilli de nombreux récits issus de la tradition orale des peuples toucouleurs, malinkés et badiarankés. On lui doit un certain nombre d'ouvrages de devinettes, de contes, de proverbes et de récits épiques.

 

|Engagement, Mission de Vie, Reprendre le pouvoir sur soi, Si. C'est possible.


Il était une fois une jeune femme, qui venait de rencontrer en voyage chamanique sa douleur et son impuissance face la misère du monde. Elle se l'est prise en pleine face, sans prévenir, brute et terrifiante. Elle en tremblait encore après le voyage.


Et comme c'était le dernier voyage de l'atelier, elle était désemparée.

Et voilà la réponse qui m'a été chuchotée à l'oreille par la grande bienveillance de l'univers, et qu'elle m'a donnée l'occasion de vous retranscrire ici :
» A chaque fois que cette douleur/impuissance rentre dans ta vie,envoie tout ton amour à ceux qui souffrent. Le premier effet c'est que les victimes reçoivent réellement ton amour, et le deuxième c'est que ton amour te protège.


Rencontre des personnes qui oeuvrent pour une société où la nature et l'être humain sont placés au centre de toutes les décisions.

Ces personnes sont aujourd'hui légions, il y en a forcément pas loin de chez toi. Par exemple les Colibris de Pierre Rabhi, les Faizeux de Bleu, Blanc Zèbre et tant d'autres.


Et enfin, trouve ta mission de vie, celle qui est le point de rencontre exact entre l'endroit où tu es le-la plus utile au monde et celui où tu exerceras tes talents avec le plus de joie.
Et plus rien ne t'arrêtera dans ton bonheur d'apporter au monde ce que tu as de plus beau en toi. «
La jeune femme est repartie tout sourire, elle était sauvée.
Merci la Vie :-))))
https://www.danselavie.fr/comment-transformer-sa-peurimpuissance-devant-la-misere-du-monde/

Je suis une chercheuse visionnaire et
une artiste humaniste et vivante.
La vie est ma passion, et transmettre cette passion
à ceux que j'accompagne est mon métier.
Mes liens privilégiés avec
l'intelligence subtile de la Nature
et la société de demain
me permettent de tirer un trait d'union entre elles,
porteur de sens et d'espoir.
Je suis une femme engagée au service de la Nature
et de la société que nous laisserons à nos enfants.
La vision de mon enseignement est guidée par ma vision de la vie :
belle et simple.

Mes outils

Ils sont par choix simples et millénaires.

la bienveillance,
l'art de l'écoute, du questionnement et de la reformulation,
la maîtrise de l'attention et de l'intention,
l'accueil des émotions dans la pudeur,
la respiration consciente,
le pouvoir des mots,
la vision systémique,
le voyage chamanique,
la danse tribale,

et ceux que j'ai mis au point au fil des années

Anne Sauvage
Fondatrice de Danse la Vie

Sourcière de Missions de Vie
Praticienne en chamanisme
Mentor en transitions professionnelles et entrepreunariat
Positive Branding Strategist

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Ousseynou Sy, âgé de 47 ans, Italien depuis 2004, chauffeur scolaire sans histoire

• « Rien, ne justifie la violence et de prendre pour cible des enfants ou des personnes qui ne sont pas responsables de ce qui se passe au niveau des Etats. Il ne faut pas confondre les ordres. Tous les italiens ne sont pas de mauvaises personnes, il y a des organisations qui se battent auprès des migrants, des familles qui sont à leurs côtés. Il faut dire et demander à nos Etats africains de mieux gérer les pays et évitant ainsi à nos jeunes de tenter la mort à bord de canaux de fortune » P B CISSOKO


Un Italien d'origine sénégalaise a pris en otage 51 collégiens dans le bus qu'il conduisait près de Milan mercredi. Les enfants et leurs accompagnateurs ont été sauvés in extremis du véhicule auquel l'homme avait mis feu pour attirer l'attention sur le sort des migrants en Méditerranée.


La police italienne a sauvé mercredi de justesse 51 collégiens pris en otage et menacés dans un bus près de Milan par leur chauffeur, un Italien d'origine sénégalaise, qui a invoqué le sort des migrants africains morts en mer Méditerranée avant d'incendier le véhicule.


"C'est un miracle, cela aurait pu être un carnage. Les carabiniers ont été exceptionnels pour bloquer le bus et faire sortir tous les enfants", a déclaré à la presse le procureur de Milan, Francesco Greco. Le chauffeur a été interpellé sous les chefs de "prise d'otage, massacre et incendie" avec la circonstance aggravante de "terrorisme".


Un geste "éclatant" pour attirer l'attention sur le sort des migrants


Selon son avocat, l'homme a expliqué durant son interrogatoire qu'il "voulait faire un geste éclatant pour attirer l'attention sur les conséquences des politiques migratoires". "J'ai perdu trois enfants en mer", a affirmé le chauffeur lors de la prise d'otage, selon le témoignage d'un adolescent diffusé sur les sites Internet des médias italiens.


Ousseynou Sy, âgé de 47 ans, Italien depuis 2004, chauffeur scolaire sans histoire "a agi comme un loup solitaire" sans liens avec l'islamisme radical, a toutefois estimé au cours d'une conférence de presse le chef de la cellule anti-terrorisme de Milan, Alberto Nobili.


Ses actes étaient "prémédités" depuis plusieurs jours, "il voulait que le monde entier puisse parler de son histoire", a-t-il expliqué. L'homme a posté sur YouTube une vidéo pour expliquer son action et "dire Afrique soulève-toi", à l'intention de proches à Crema (près de Milan) mais aussi au Sénégal. Divorcé de son épouse italienne, il a deux enfants adolescents.


Le ministère de l'Intérieur a évoqué dans un communiqué des antécédents de conduite en état d'ivresse et d'agression sexuelle sur mineur. "Le ministère est à l'oeuvre pour vérifier la possibilité de retirer la citoyenneté italienne au Sénégalais", ont ajouté des sources ministérielles, en brandissant le décret-loi du ministre de l'Intérieur Matteo Salvini sur la sécurité et l'immigration adopté à l'automne.
Des collégiens pris en otage et menacés avec de l'essence, un pistolet et un couteau


Les 51 élèves d'un collège de Crema voyageaient dans le cadre d'une sortie sportive avec trois accompagnateurs, quand le chauffeur a subitement changé de chemin prenant la direction de l'aéroport de Linate. La prise d'otage a duré une quarantaine de minutes. "Personne ne sortira d'ici vivant", a-t-il lancé, selon les témoignages de plusieurs enfants. Armé de bidons d'essence et d'un briquet, il leur a pris leur téléphone portable et a demandé aux accompagnateurs de les ligoter avec du fil électrique.


"Il nous menaçait, disait que si nous bougions il verserait l'essence et allumerait le feu. Il n'arrêtait pas de dire qu'il y avait tant de personnes en Afrique qui continuaient à mourir et que c'était la faute de [Luigi] Di Maio et [Matteo] Salvini" (les deux vice-Premiers ministres italiens et hommes forts du pays), a raconté une jeune fille.

 


Elle précise que le chauffeur "se retournait et versait de l'essence par terre" et qu'il a aussi brandi "un pistolet et un couteau". "Puis les carabiniers sont arrivés et nous ont sauvés". Selon le procureur Francesco Greco, le chauffeur a en outre percuté une voiture où se trouvait un père de famille et son enfant, qui se sont enfuis avant que leur véhicule ne prenne feu. Le bus et la voiture ont été entièrement calcinés.


Une évacuation in extremis du bus en feu


Le héros du jour est aussi un adolescent de 13 ans qui a pu récupérer le téléphone tombé à terre d'un camarade et donner l'alerte à 11h50. "Je me suis un peu fait mal aux mains pour le récupérer et j'ai pu prévenir les carabiniers et la police. Nous étions tous effrayés", a-t-il raconté, très calmement, devant une caméra. "Les enfants frappaient sur les vitres, appelaient à l'aide", a décrit Roberto Manucci, l'un des six carabiniers qui sont intervenus.


Le chauffeur a forcé un premier barrage de deux véhicules de police, avant d'être bloqué contre un parapet par trois autres voitures. Faisant face à deux carabiniers, l'homme a ensuite mis le feu au bus, tandis que d'autres carabiniers brisaient des vitres à l'arrière du bus pour faire descendre les enfants, hurlant et pleurant. Une douzaine d'enfants et deux des adultes ont été conduits à l'hôpital après avoir été légèrement intoxiqués par la fumée.

 

Conférence : ASPECTS PSYCHOANTHROPOLOGIQUES DES MUTILATIONS GÉNITALES FEMININES ET ACCOMPAGNEMENT SOCIOTHÉRAPEUTIQUE DES FEMMES EXCISÉES Jeudi 18 avril 2019 de 9h30 à 12h30 PAR MARIE JO BOURDIN

Pour toute information complémentaire, vous pouvez prendre contact avec le Pôle Formation/LFSM au 01 42 66 20 70 ou par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Cette session de formation s'inscrit dans le cadre de la formation continue, une attestation de suivi (3 heures) sera délivrée à l'issue de la session.


Une convention de formation avec l'employeur est adressée sur demande.


ASPECTS PSYCHOANTHROPOLOGIQUES DES MUTILATIONS GÉNITALES FEMININES ET ACCOMPAGNEMENT SOCIOTHÉRAPEUTIQUE DES FEMMES EXCISÉES Jeudi 18 avril 2019 de 9h30 à 12h30 PRE-REQUIS


Aucun pré requis nécessaire. Intérêt pour la thématique abordée.


OBJECTIFS DE LA CONFERENCE


Permettre aux professionnels de mieux appréhender cette pratique traditionnelle dont la prévalence dépasse encore les 90% dans certains pays.


Optimiser les stratégies d'accompagnement, de médiation et de prévention.


CONTENUS DE LA CONFERENCE 

Situer les mutilations génitales féminines (MGF) dans leur contexte géographique, historique et religieux.
Aborder les mythes et les justifications de l'excision. u Donner un aperçu de l'évolution des législations en Europe et dans les pays africains concernés par cette pratique.
Proposer des stratégies de prévention.


Définir les différents types de MGF selon la dernière classification de l'OMS avec les complications médicales et obstétricales et les conséquences psycho traumatiques.
Proposer un accompagnement socio thérapeutique des femmes excisées avec l'éclairage de l'anthropologie médicale clinique (un cadre théorique de travail dans les pratiques cliniques et sociales).
Aborder avec la plus grande des prudences la « réparation » chirurgicale.
Des cas cliniques viendront illustrer les propos.


INTERVENANT Marie-Jo Bourdin est écrivaine, directrice-adjointe Responsable du Pôle Formation et du MEDIACOR (dispositif de Médiation d'Accueil et d'Orientation) au Centre médico-psychologique Françoise Minkowska (Paris).


De formation initiale assistante sociale et formée à la compétence culturelle dans les pratiques cliniques et sociales, elle suit des femmes victimes de mutilations génitales féminines. Marie-Jo Bourdin est aussi présidente du mouvement Européen des Travailleurs sociaux (METS) et vice présidente de l'Association de Psychiatrie Française (AFPS).

Depuis 2006, elle occupe des fonctions à l'Université : membre du Conseil pédagogique de l'Université Paris Descartes pour un D.U. que le centre F. Minkowska co-organise, dont l'intitulé est « Santé-Maladie-Soins-Médiations et Cultures » ; enseignante avec un cours sur « Les aspects psycho anthropologiques des mutilations génitales féminines » et participation aux suivis des mémoires et travaux dirigés ; membre du jury pour le D.U. « Sante-Maladie-Soins-Médiations et Cultures ».


Depuis 1992, Marie-Jo Bourdin participe, intervient et anime des tables-rondes dans des congrès et colloques nationaux et internationaux ;


En 2007, 2009 et 2013, elle a animé des séminaires de formations en santé mentale au Bénin (Université de Parakou). Auteur de plusieurs articles sur le thème des mutilations génitales féminines et de deux ouvrage :
« L'excision, une coutume à l'épreuve de la loi » - Editions A3, 2005 et « Les blanches ne sont pas frigides » (paroles d'une patiente) avec pour sous-titre : « traumatisme, excision et normes de la sexualité » préfacé par Boris Cyrulnik - Éditions Panafrika / Nouvelles du Sud, 2013.
METHODES PEDAGOGIQUES


Apports théoriques.  Echanges sur les expériences et interactivité.

PUBLIC DESTINATAIRE


Tout public du champ médico psychosocial.
DUREE ET DATES Une conférence de 3 heures de 9h30 à 12h30, le jeudi 18 avril 2019.
LIEU LFSM - 11, rue Tronchet - 75008 Paris.
Métro : Madeleine ou Saint-Lazare. RER : Auber.


COUT 40 euros pour la conférence seule – possibilité d'acheter des ouvrages sur place
une attestation de suivi (3 heures) sera délivrée à l'issue de la session. Une convention de formation avec l'employeur est adressée sur demande.


Pour toute information complémentaire, vous pouvez prendre contact avec le Pôle Formation/LFSM
Ligue française pour la santé mentale
Centre Médico Psycho Social F MINKOWSKA
12, rue Jacquemont
75017 PARIS Tél : 01 42 66 20 70 www.minkowska.com

Page 1 sur 587

logotwitterFacebook