Billet d’humeur

Publié dans Billet d’humeur

Le vrai courage politique

Sep 29, 2018
Le vrai courage politique

Au moment où le président Macky Sall se glorifie de ses réalisations depuis son élection à la magistrature suprême le rapport « La course à la nouvelle frontière des revenus » rédigé par vingt-cinq spécialistes venus de tous les horizons académiques et politiques afflige un cinglant démenti à ce bel enthousiasme.

Ces experts ont passé à la loupe, ou plutôt au scanner, les chiffres présentés par le « Plan Sénégal émergent » afin de vérifier si ladite émergence était atteignable en 2035, dans dix-sept ans.

Or si le Sénégal jouit d’une bonne image à l’international et si comme le reconnaît Christine Lagarde directrice générale du FMI le pays « a fait des progrès pour consolider ses équilibres macroéconomiques au cours des dernières décennies » et que la croissance au cours des trois dernières années à dépassé chaque année les 6% il faudrait progresser autour de 7 à 8% par an pour créer les emplois nécessaires à l’afflux des jeunes sur le marché du travail.

Rappelons en effet que 45 % de la population à moins de quatorze ans et il y a là un risque majeur d’explosion sociale si le taux de chômage n’est pas réduit de façon drastique au cours des années à venir. Les gouvernants actuels et futurs ont entre les mains un véritable bâton de dynamite.

L’endettement est également source d’inquiétude car si le Sénégal continue à emprunter au rythme actuel, son taux d’endettement, aujourd’hui de près de 60 % du PIB (produit intérieur brut) dépassera les 107 % d’ici deux ans. C’est-à-dire demain.

Voilà une belle grenade dégoupillée que laissera à son successeur l’actuel chef de l’Etat s’il n’est pas reconduit dans ses fonctions en février prochain, ou qu’il lui faudra gérer dans le cas contraire.

Quant au pari lancé par le « Plan Sénégal émergent » de parvenir à un revenu par tête de 4 000 dollars en 2035 et de voir ainsi l’émergence d’une vraie classe moyenne dans le pays, on a de quoi en douter quand on sait qu’il est aujourd’hui de seulement 2, 31 dollars … Et ce n’est pas en considérant que la croissance démographique (3% annuelle), qui entrave l’amélioration du niveau de vie, est un sujet politiquement incorrect, voir tabou, que la situation peut s’améliorer. 

Oui, il y a loin de la coupe aux lèvres mais le vrai courage d’un homme politique n’est pas, afin d’être populaire, de faire des promesses fallacieuses, auxquelles seuls les gens qui les écoutent veulent bien croire, mais de prendre des engagements sérieux, crédibles. Au risque de ne pas brosser les électeurs dans le sens du poil.

Le directeur de la publication d’Ichrono    

Dernière modification le samedi, 29 septembre 2018 15:16

logotwitterFacebook