Billet d’humeur

Publié dans Billet d’humeur

Quand Macky Sall s’offre un paquebot à roulettes

Aoû 17, 2018
Quand Macky Sall s’offre un paquebot à roulettes

Depuis quatre ans le président Macky Sall roulait en Cadillac « royale », une voiture qui avait été commandée par son prédécesseur Me Abdoulaye Wade, qui avait en même temps acheté une dizaine d’autres voitures de luxe, notamment des 8X8 haut de gamme pour sa sécurité. « Au diable l’avarice ! »

Les voitures et Macky Sall, c’est une longue histoire d’amour si l’on songe que peu avant la coupe du monde de football il avait offert à Aliou Cissé, le sélectionneur des « Lions » une superbe BMW dernier cri de couleur blanche, histoire d’aider à sa préparation à la veille de la compétition[jD1]. « Quand on aime, on ne compte pas ! », surtout s’il s’agit de l’argent du contribuable.

Il est vrai que quelques années plus tôt il avait fait cadeau de Mercedes classe S350 à certains ministres et de dizaines de 4x4 Toyota à des députés. Alors que quelques temps auparavant il « appelait à adopter de nouveaux comportements contre la mauvaise utilisation des ressources de l’Etat » A croire que le départ d’Abdoulaye Wade, « le vieux », n’avait rien changé et l’Etat restait toujours une vache à lait, quel que soit l’occupant du palais présidentiel.

C’est dans ce contexte qu’on apprend aujourd’hui que le chef d’Etat, vient de s’offrir une Mercedes « Maybach S600 Pullman Guard ». Avec un nom pareil nul doute qu’il ne peut s’agir que d’un joyau exceptionnel. De fait le prix : 1 milliard de francs CFA (1,4 millions d’euros) laisse rêveur dans un pays qui souffre de pénuries d’eau, de famine, d’une mauvaise prise en charge médicale et de l’enseignement.

En clair, Macky n’hésite pas à s’appliquer à lui-même l’adage bien connu : « Charité bien ordonnée commence par soi-même ».

Précisons, histoire de faire saliver le bon peuple, que cette limousine de plus de 5 tonnes, longue de 6,5 mètres dispose d’un empattement de 4,4 mètres. Blindée, celle-ci est capable de résister à des tirs d’armes automatiques et est équipée d’un moteur V12 de 530 chevaux pour une vitesse maximale de 160 km/h. On imagine d’ici la consommation ! Mais ne soyons pas mesquin, avec une voiture pareille on peut faire le plein à la pompe sans barguigner.

Bien évidemment l’intérieur est à la hauteur de la facture, avec un carré VIP à l’arrière, insonorisé, pouvant accueillir sur des sièges en cuir quatre passagers se faisant face, des vitres en verre stratifié, du bois en voici en voilà, des rideaux pour protéger l’intimité des occupants sans oublier un large écran LCD Bang Olufsen de 18,5 pouces escamotable électriquement. Histoire de se détendre sur le chemin en visionnant une vidéo.

A noter, que Macky Sall est le seul chef d’Etat parmi les 25 pays les plus pauvres au monde et les 16 pays « pauvres très endettés » à s’offrir une telle fantaisie. Et ce n’est pas à l’avantage du Sénégal. Ce palmarès est encore plus désastreux si l’on songe qu’il est la deuxième personnalité africaine à s’offrir un tel bolide, après … le dictateur Denis Sassou Nguesso. Une comparaison qui est loin d’être flatteuse.

Que Macky Sall profite bien de son nouveau joujou, de sa nouvelle danseuse, car dans quelques mois, en février 2019, lors des élections présidentielles, il se pourrait que les électeurs sénégalais lui présentent une autre note, et celle-ci pourrait être encore plus salée que pour cette Mercedes.

Le Directeur de la publication

Ichrono

logotwitterFacebook