Erreur
  • Échec du chargement du fichier XML
  • http://ichrono.info/templates/sj_tech/templateDetails.xml
  • XML: failed to load external entity "http://ichrono.info/templates/sj_tech/templateDetails.xml"

Billet d’humeur

Publié dans Billet d’humeur

L’attitude révoltante d’Alan Sugar à l’égard des Lions de la Téranga

Jui 30, 2018
L’attitude révoltante d’Alan Sugar à l’égard des Lions de la Téranga

Dans cette coupe du monde de football qui se déroule actuellement en Russie il y a ce qui se passe sur la pelouse et ce qui se dit dans les coulisses. Et ces derniers jours, en marge de la compétition, une affaire à fait grand bruit, je veux parler de l’écart de langage, c’est un euphémisme, d’Alan Sugar, pardon Lord Alan Sugar, présentateur vedette de la BBC.

Celui-ci a cru bon tenir des propos racistes et humiliants à l’égard des joueurs de l’équipe nationale du Sénégal, allant jusqu’à comparer les Lions de la Téranga à des « vendeurs à la sauvette sur une plage de Marbella ». Alors qu’au même moment, ceux-ci battaient la Pologne 2-1, accomplissant un véritable exploit. 

A se demander ce qui a bien pu lui passer par la tête. La prude Albion nous avait habitué à des sketches de mauvais goût avec la série des Benny Hill, mais là, c’est le pompon !

Et comme si ce grossier personnage estimait n’en n’avoir pas assez fait, voilà qu’il accuse ses détracteurs de manquer d’humour. Vous avez dit humour ? J’y vois surtout pour ma part un dérapage lexical injustifiable. 

Comment, dès lors, s’étonner que le conseiller sportif de Macky Sall, Ndongo Ndiaye, ait demandé à la BBC de licencier son chroniqueur ? Certes il existe pour tout citoyen, fusse-t-il journaliste, la liberté de parole mais celle-ci trouve ses limites dans la diffamation qui elle, est sanctionnée par les tribunaux.

Le plus grave dans tout cela, et au-delà du juridisme, c’est qu’à travers ses joueurs, c’est tout un pays qui s’est senti offensé et qui a été blessé par des propos ignobles. La BBC, dont la réputation de sérieux n’est plus à démontrer, serait bien inspirée de se séparer de ce personnage sulfureux qui a terni son image. A moins que, dans un sursaut d’honneur, l’intéressé lui-même ne présente sa démission. J’en doute fort toutefois, car ce genre d’individu, qui ignore ce qu’est l’altruisme, méconnaît aussi l’amour propre. 

By, by, my lord !

Le Directeur de la publication

Ichrono  

logotwitterFacebook