Pour les Français de métropole, c'est aujourd'hui samedi, la date limite pour faire une demande de procuration. A la veille du second tour de l'élection présidentielle, leur nombre est en hausse dans les grandes villes par rapport aux précédentes élections à la magistrature suprême.

Un exemple : dans la ville de Nantes, dans l'ouest de la France, les demandes de procuration ont augmentée de 25 % par rapport à la précédente élection présidentielle.

Près de 17 000 demandes ont été enregistrées cette année contre 13 000 lors du précédent scrutin. Et Nantes n'est pas un cas isolé, la tendance est générale. Dans la plupart des grandes métropoles, comme Paris ou Toulouse, où les chiffres sont connus, il y a eu plus de démarches que lors des deux scrutins présidentiels précédents.

A Bordeaux, les demandes ont doublé

Autre indicateur intéressant : le nombre de demandes de procurations entre le premier et le second tour de cette élection est en très forte hausse. A Bordeaux, elles ont doublé, passant de 2 500 à 5 000, à la veille du second tour du scrutin.

Face à cet afflux, les mairies qui centralisent les demandes de procuration n'avancent qu'une seule explication : les vacances. Le premier tour de l'élection se trouvait au beau milieu des vacances de Pâques et, le lundi 8 mai étant férié en France, le second tour tombe en plein week-end prolongé.

RFI

Outre la nomination d’un coordinateur de Bokk Gis Gis en Europe (Ibrahima Thiam), les représentants du parti de Pape Diop ont, à l’occasion d’un forum qu’ils ont tenu les 29 et 30 avril, à Brescia, en Italie ; accordé leurs violons sur quatre résolutions : « Structures et organisation », « Projets et Programme du parti », « Désignation des candidats députés » et « Stratégies et communication ».

Déclaration. Les représentants du parti de la CD. BGG en Europe se sont réunis les 29 et 30 avril 2017 à Brescia (Italie) pour échanger autour de l'ordre du jour suivant :
1. Structures et organisation du parti en Europe
2. Projets et programme du parti en vue des élections législatives et présidentielles
3. Désignation des candidats députés
4. Communication et stratégie du parti en Europe

1. Première résolution – Structures et organisation :
Le forum, après en avoir discuté, décide d'élire un bureau de la fédération Europe pour une durée de deux (2) ans renouvelable une fois.. La liste et composition du bureau en annexe au document final. Un projet de statut et d'organisation du parti a été adopté à l'unanimité des responsables présents

2. Deuxième résolution – Projets et Programme du parti :
Suite à l'exposé fait par le président de cette commission, les responsables présents n'ont émis aucun amendement et ainsi le texte a été adopté en optant pour une possibilité de toujours l'améliorer.

3. Troisième résolution – Désignation des candidats députés :
Par consensus, les responsables de BGG Europe ont désignés leurs candidats députés sur les listes diaspora Europe, sur les listes départementale et nationale au Sénégal.

4. Quatrième résolution – Stratégies et communication
Le président de la commission a fait plusieurs propositions notamment, renforcer la visibilité du parti au niveau des réseaux sociaux. Il a été suggéré aussi de renforcer la communication du président Pape Diop en constituant une équipe de communicants plus présents dans le débat national.

Le forum donne tous pouvoirs au coordonnateur de la fédération Europe (Ibrahima Thiam, Ndlr) pour accomplir tout le suivi nécessaire aux décisions prises, notamment la restitution du document au président Pape Diop, la déclaration à la presse nationale et internationale, la défense du positionnement de nos candidats députés et de remercier solennellement le président pour sa confiance, son soutien et ses encouragement durant tout les déroulement de ce forum.

Fait à Brescia le 30 avril 2017

Le coordinateur de Bokk Gis Gis en France, Ibrahima Thiam, a été porté à la tête de la coordination des fédérations Bokk Gis Gis d’Europe lors d’un Forum qui a eu lieu les 29 et 30 avril, à Brescia, en Italie. Cette consécration sonne vraisemblablement comme une reconnaissance de son investissement personnel dans le rayonnement du parti de Pape Diop en France et dans toute l’Europe. On a encore en mémoire le travail titanesque qu’il a abattu dans l’organisation puis dans la réussite du meeting de Mantes-la-Ville en octobre 2015, en dépit de la tentative de sabotage des responsables de l’APR/France.
Lors du Forum de Brescia, les responsables de Bokk Gis Gis d’Europe ont aussi réaffirmé leur engagement aux côtés de leur leader, Pape Diop, et l’ancrage de leur parti dans l’opposition.

BUREAU DES FEDERATIONS BOKK GIS GIS D’EUROPE

Coordinateur : Ibrahima THIAM
Adjoint – coordonnateur : Lamine DIEYE
Secrétaire générale : Bogoul MBAYE
Adjoint – Adjoint : Massaer DIAGNE
Trésorier : Cheikh Moustapha DIOP
Adjoint – trésorier : Abdoulaye DIOP
Commissaire aux comptes : Mariama THIANGO
Porte - parole : Assane GUEYE
Chargé des Élections : Nango SECK
Adjoint chargé des élections : Boubacar THIOR
Responsable des femmes : Madeleine BARR
Responsable des jeunes : Sekouna KAO
Adjoint responsable des jeunes : Souleye NIANE
Commission des conflits : Ibrahima Wade, Pape Camara, Amadou BARRY
Chargée des Relations extérieures : Faty DIA
Adjoint chargé des relations extérieures : Alassane KA
Chargée des affaires sociales de la Diaspora européenne : Coura Bassine THIAM
Responsable de l'organisation : Yoro GUEYE (James)
Adjoint responsable de l’organisation : Mandiaye DIONGUE

CSS

Dakar a abrité hier, jeudi 04 mars, la cérémonie de lancement d’un nouveau parti politique dénommé Far Ak Senegal et dirigé par le Dr Ousmane Kane. Un responsable politique qui a démissionné de son poste de l’ONU pour présenter le nouveau-né au sein de la famille politique sénégalaise et expliquer aux militantes et militants de la nouvelle formation politique les raisons fondamentales et les objectifs du nouveau parti.

Dans une allocution plus ou moins longue et consistante en français puis en langue nationale (wolof), Dr Ousmane Kane est ainsi revenu sur les raisons qui l’ont poussé à créer son parti politique. « Nous constatons amèrement que les Sénégalais ont faim, et ils ont soif. L’éducation et la santé sont en crise. Le régime actuel ne parvient pas, au terme de 5 ans d’exercice du pouvoir à apporter les ruptures promises et continue de confiner notre pays au déclassement et à la misère. Partout, c’est la rogne et la grogne ». Et le président Kane de marteler dans la foulée : «il y a historiquement deux partis politiques qui se succèdent au pouvoir depuis l’indépendance et qui font semblant de réussir des alternances. Mais concrètement, il s’agit de deux revers de la même médaille de l’incompétence. Ça suffit ! Dafa doy ».

Par rapport aux élections législatives qui approchent à grands pas, le coordonnateur du mouvement Far ak Sénégal laissera entendre : « ces élections législatives présentent un enjeu capital. Il nous faut insuffler un nouvel élan à la représentation nationale, en étant les premiers à designer des candidats issus des entrailles du pays réel et non les candidats parachutés par les états-majors des partis politiques ».

Et l’ancien mandataire des Nations Unies de promettre : « notre liste sera celle de l’espoir, du vrai changement. Elle sera celle de la prise en compte exclusive des intérêts de toutes les couches de la société, qu’il s’agisse des jeunes précarisées, des femmes vulnérabilisées, du monde rural martyrisé et de la diaspora déconsidérée».   

Sudonline

Page 9 sur 297

AUDIO

A nos sœurs et frères-Ne
  https://youtu.be/hrqEGnjyNMk Pensez aux images sui tournent sur les réseaux sociaux ; ...

Video galleries