Le maire de Dakar, Khalifa Sall, sera finalement fixé sur son sort le 16 mai prochain. Pour cause, c’est à cette date que la Chambre d’accusation de la Cour d’Appel de Dakar tranchera la requête en annulation des procédures engagées contre l’édile de la capitale sénégalaise, dans le cadre de l’affaire dite de la caisse d’avance de la mairie de Dakar. Une affaire qui lui vaut une incarcération depuis le 07 mars dernier.

Mis en effet en détention depuis mars dernier pour détournement présumé de deniers publics dans le cadre de la caisse d’avance de la mairie de Dakar, Khalifa Sall doit encore prendre son mal en patience avant de sortir de Rebeuss. 

Selon des informations concordantes de la presse, la requête en annulation introduite par ses avocats devant la Cour d’appel de Dakar ne donnera pas son verdict avant le 16 mai prochain. Ainsi en aurait décidé la chambre d’accusation de la Cour d’appel de Dakar après que ses conseils ainsi que ceux de ses coïnculpés ont jugé nécessaire de se battre pour obtenir l’annulation de la procédure.

Après un premier renvoi observé le jeudi 04 mai passé, les avocats de Khalifa Sall et cie devaient ainsi retourner devant la Chambre d’accusation hier, jeudi 11 mai. Alors que l’affaire aurait dû être plaidée voilà presque deux semaines, la défense avait sollicité de fait un renvoi au motif qu’elle voulait répondre aux écritures des conseils de l’Etat. En effet, les avocats du maire de Dakar et de ses coïnculpés avaient introduit devant la Cour d’appel une requête en annulation de la procédure pour cause de nullités relatives au réquisitoire du parquet. Ils avaient également soulevé une exception d’inconstitutionnalité liée au statut des Inspecteurs généraux d’Etat (IGE), plus particulièrement au rapport de l’lGE ayant conduit leurs clients en prison depuis le 7 mars dernier.

Épinglés par un rapport de l’Ige, Khalifa Sall et certains de ses collaborateurs à la municipalité de Dakar ont été inculpés pour les chefs d’association de détournement de deniers publics portant sur 1,8 milliards F CFA, d’escroquerie portant sur des deniers publics et placés sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt de Rebeuss. Depuis lors, ses conseils dont Me Ciré Clédor Ly bataillent ferme pour obtenir la liberté provisoire de leurs clients et les blanchir de toutes les accusations qui les ont menés en taule. 

Outre Khalifa Sall, il s’agit de Mbaye Touré, Directeur administratif et financier, de sa secrétaire Fatou Traoré, d’Amadou Mactar Diop qui siégeait à la commission de réception, de Yaya Bodian, chef du bureau budget et d’Ibrahima Yatma Diaw, chef de division finance et comptable. Quant aux deux anciens percepteurs municipaux Mamadou Oumar Bocoum et Ibrahima Touré, ils ont été eux placés sous contrôle judiciaire.

Sudonline

L’opposition sénégalaise regroupée à travers la nouvelle coalition Mankoo Taxawu Senegaal ne compte décidément pas lâcher prise, dans sa dynamique de contestation  du régime en place. Aussi a-t-elle décidé hier, jeudi 11 mai, en réunion de la conférence des leaders de Taxawu Senegaal, d’organiser un grand rassemblement sur le Boulevard Général De Gaulle, vendredi 19 mai 2017.

Malick Gakou, le patron du Grand Parti et les leaders de la nouvelle coalition de l’opposition Mankoo Taxawu Senegaal qui cherchent à imposer vaille que vaille une cohabitation parlementaire dans la législature qui sortira des joutes du 30 juillet prochain, sonnent la charge contre le régime de Macky Sall.

Pour cause, après avoir porté sur les fonts baptismaux sa nouvelle plateforme qui entend parvenir à ses objectifs par le biais d’une liste unitaire de candidatures aux législatives, l’opposition a décidé de mettre davantage de pression sur le camp d’en face, en l’occurrence l’Apr et les partis alliés dans le cadre de la coalition présidentielle Bennoo Bokk Yaakaar.

Au sortir de sa conférence des leaders d’hier, jeudi 11 mai, Mankoo Taxawu Senegaal a opté ainsi pour l’organisation d’un grand rassemblement, le vendredi 19 mai 2017 , à 16 heures sur le Boulevard Général De Gaulle X Rue 25 à Dakar. Objectifs de la manifestation à laquelle sont conviées toutes les forces de l’opposition et de la société : « la libération des otages politiques; la défense des libertés ; la sauvegarde des ressources naturelles notamment pétrolières et contre la vie chère comme la rétention des cartes d’électeurs ».

La conférence des leaders de Mànkoo Taxawu Senegaal a également profité de sa réunion d’hier, à l’effet de poursuivre son travail de préparation des élections législatives du 30 juillet 2017, pour recadrer ses contempteurs. Pour le coordonnateur Malick Gakou et cie, «  le seul et unique objectif de cette coalition Mànkoo Taxawu Senegaal,  dans cette étape-ci,  est de faire barrage à la dictature debout du Président  Macky Sall  afin de libérer les énormes forces de changement que recèle le Sénégal, de réhabiliter notre Assemblée nationale et d’équilibrer les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire ».

Et d’indiquer dans la foulée : « Il suit de ce qui précède qu’il ne s’agit pas d’une alliance de partage de sièges de députés pour satisfaire des préoccupations personnelles,  mais de mutualiser les sacrifices nécessaires à la victoire sur les forces de régression en vue de la mise en œuvre de la plateforme du 4 mai 2017 au bénéfice exclusif du Peuple Sénégalais ». Pour rappel, Mànkoo Taxawu Senegaal regroupe des partis de l’opposition comme le Pds, Rewmi, Bokk Gis Gis, Aj, Fsd Bj, Ldr Yessal, Bess Du Niak etc.

Sudonline

L’épilogue approche dans tous les championnats d’Europe. En France, Monaco a fait un grand pas vers le titre national en battant Nancy. En Angleterre, la défaite de Tottenham laisse un boulevard à Chelsea. La Juve y est presque en Italie. Rien n'est joué en Espagne, et en Allemagne, le promu Leipzig a assuré sa qualification directe pour la prochaine Ligue des champions.

Allemagne : Leipzig en Ligue des champions

Depuis le week-end dernier, le Bayern Munich est assuré d’être champion pour la 5e fois consécutive. Les Bavarois ont quand même tenu à fêter ce titre à domicile en battant la lanterne rouge Darmstadt (1-0). Un succès qui entérine la rétrogradation du vaincu du jour.

Promu en début de saison, Leipzig, révélation de l’année en Bundesliga, est assuré de finir sur le podium grâce à sa victoire contre le Hertha Berlin (4-1). Le RB devrait même terminer dauphin du Bayern grâce à ses six points d’avance sur le Borussia Dortmund, à deux journées de la fin. Le BVB est aussi proche d’une nouvelle qualification en C1 grâce à son court succès contre Hoffenheim (2-1). Dortmund est 3e avec deux points d’avance sur… Hoffenheim, qui peut encore accrocher le podium et terminera dans le pire des cas à la 4e place (qualificative pour le tour préliminaire de la Ligue des champions).

Angleterre : Chelsea y est presque, Manchester United décroche

ACTUALITÉ DES MARQUES

Les 15 minutes les plus rentables de ma vie.

En assurant mon prêt immo chez Allianz, j’ai économisé la somme de 5 500€ en seulement 15 min !

Sans jouer, Chelsea a fait un pas vers le titre. Les Blues ont assisté vendredi soir à la défaite de Tottenham contre West Ham (1-0). Les Spurs, irrésistibles depuis des semaines, mettaient la pression à Chelsea ces dernières journées. En s’inclinant, les hommes de Mauricio Pochettino laissent à ceux d’Antonio Conte une occasion en or de faire un pas de géant vers le titre. Si Chelsea s’impose lundi soir contre Middlesbrough, il sera quasi impossible d’empêcher Eden Hazard et les siens de succéder à Leicester au palmarès. Il ne reste que deux journées à jouer (hors matches en retard).

Leicester, justement, a officiellement sauvé sa peau. Mal en point il y a peu, les Foxes ont mathématiquement assuré leur maintien en battant Watford (3-0). Bien plus haut au classement, Manchester City a fait fort en écrasant Crystal Palace (5-0). Liverpool, tenu en échec par Southampton (0-0), reste 3e mais n’a plus qu’un point d’avance sur les Citizens. Arsenal a dompté Manchester United dans le choc de la journée (2-0). C’est la première fois qu’A    rsène Wenger bat José Mourinho en Premier League (après 13 tentatives !). Ce revers compromet grandement les chances des Red Devils d’accrocher la Ligue des champions. MU voit même sa 5e place menacée par les Gunners, qui n’ont que deux points de retard.

France : Monaco à une victoire du titre

On connaît presque le podium de la Ligue 1. Le PSG a été sans pitié face à Bastia (5-0), mais la défaite lors de la dernière journée à Nice a largement hypothéqué les chances des Parisiens de garder leur titre. Et la nouvelle victoire du leader Monaco à Nancy (0-3) a presque enterré les derniers espoirs de Paris. L’ASM conserve trois points d’avance avec un match en retard à disputer et une différence de buts bien supérieure. Il ne manque qu’une victoire aux hommes de Leonardo Jardim pour s’assurer la couronne.

L’OGC Nice terminera à la 3e place. Battus au Vélodrome par Marseille (2-1), les Aiglons ne peuvent plus rattraper le PSG, qui a six points d’avances mais une différence de buts nettement meilleure. L’OM s’empare de la 5e place avec un point d’avance sur Bordeaux. Mais il sera difficile de déloger Lyon de la 4e place. Les Gones, en battant Nantes (3-2), ont pris une grosse option. Dans le bas du classement, la lanterne rouge Bastia est dans une situation critique avec quatre longueurs de retard sur Lorient, 17e. Il y a aussi urgence pour Nancy (19e) et Dijon (18e). Caen (16e) et Montpellier (15e) ne sont pas encore sauvés, contrairement à Metz et Angers.

Italie : la Juve freinée, la Lazio presque en C1

La série incroyable de la Juventus s’est brisée. Après 33 victoires d’affilée à domicile en Serie A, les Bianconeri ont été tenus en échec samedi par le rival local du Torino (1-1). Pareille « mésaventure » ne s’était plus produite depuis septembre 2015… Et sans un but in extremis de Gonzalo Higuain à la 90+2e, le Torino aurait battu la Juve sur son terrain pour la première fois depuis 22 ans.

Ce match nul retarde le sacre programmé des hommes de Massimiliano Allegri. En effet, l’AS Rome est allée s’imposer nettement sur la pelouse de l’AC Milan (1-4). A trois journées du terme de la saison, le club de la Louve reprend la 2e place devant Naples (un point d’avance) mais reste à sept longueurs de la Juve. Une victoire, voir un match nul, peut suffire aux Bianconeri pour s’assurer un sixième sacre d’affilée. Palerme rejoint Pescara dans l’ascenseur vers la Serie B. Crotone est mal en point avec quatre points de retard sur Empoli, premier non relégable.

Espagne : statu quo entre le Real Madrid et le FC Barcelone

La hiérarchie ne bouge pas en tête de la Liga. Vainqueur de Villarreal (4-1), le Barça a mis la pression au Real Madrid. Mais les Madrilènes, avec une équipe B, se sont baladés à Grenade (0-4), déjà relégué à l’échelon inférieur (comme Osasuna). Du coup, les deux géants sont toujours en tête avec le même nombre de points (84). Les Catalans sont premiers grâce à leur meilleure différence de buts. Mais le Real a un match en retard à jouer sur le terrain du Celta Vigo le 17 mai.

Vainqueur d’Eibar (1-0), l’Atlético de Madrid a quasi verrouillé sa 3e place. Les Matelassiers ont cinq points d’avance sur le FC Séville avec encore deux journées à disputer. Dans le fond du classement, Gijon s’est offert un court mais précieux succès contre Las Palmas (1-0). Les Rojiblancos n’ont plus que trois points de retard sur Leganés, premier non relégable.

RFI

Les présidents sortant et élu François Hollande et Emmanuel Macron ont déposé côte à côte la traditionnelle gerbe des commémorations du 8 mai 1945 sur la tombe du Soldat inconnu, sous l'Arc de Triomphe à Paris, ce lundi. Pour l'une de ses dernières sorties officielles, François Hollande s'est montré bienveillant à l'égard de son successeur. 

L’accolade entre François Hollande, très chaleureux, et Emmanuel Macron, tout sourire, restera une image marquante de cette cérémonie du 8 mai 1945, ce lundi. Ensemble, ils ont déposé la traditionnelle gerbe de fleurs devant la tombe du Soldat inconnu, au pied de l’Arc de Triomphe.

Le président Hollande était venu chercher son successeur quelques instants auparavant dans les tribunes officielles de la place de l'Etoile. Ils ont ensuite écouté côte à côte la Marseillaise puis le Chant des partisans, entonné par le choeur de l'armée française, Emmanuel Macron laissant percevoir son émotion lors de cette première cérémonie officielle depuis son élection, les yeux parfois clos.

Puis tous deux ont signé le livre d'or et salué les anciens combattants et les « gardiens de la flamme » qui la ravivent chaque soir à 18h30 précises sur la tombe du Soldat inconnu.

« Je serai toujours à côté de lui »

Le chef de l'Etat a déclaré sur France 2 ressentir « beaucoup d'émotion » à donner « la marche à suivre » à Emmanuel Macron, son ancien ministre de l'Economie, lors de ces cérémonies : « C'est vrai qu'il m'a suivi tout au long de ces dernières années quand j'étais moi même candidat puis président. Après il s'est émancipé, il a voulu présenter un projet aux Français. Il s'est présenté devant eux, il a été élu. C'est à lui maintenant, fort de l'expérience qu'il a pu acquérir auprès de moi, fort aussi de ce que nous avons fait ensemble, de continuer sa marche. » « Je serai toujours à côté de lui », a-t-il conclu avant d'annoncer que la passation de pouvoir aura lieu dimanche 14 mai.

Auparavant, François Hollande avait déposé seul une première gerbe bleu-blanc-rouge en forme de croix de Lorraine au pied de la statue du général de Gaulle, au bas des Champs-Elysées, pour ouvrir ces commémorations du 72e anniversaire du 8 mai 1945. Il avait ensuite remonté la plus célèbre avenue du monde escorté par les motards et les cavaliers de la Garde républicaine, saluant les badauds d'un geste de la main depuis son véhicule.

Arrivé pour sa part avec quelques minutes d'avance place de l'Etoile, le leader d'En Marche! y avait été accueilli par plusieurs personnalités, dont l'ancien président Nicolas Sarkozy qui lui a glissé un « bravo » lors d'une longue poignée de mains.

RFI

Page 6 sur 297

AUDIO

A nos sœurs et frères-Ne
  https://youtu.be/hrqEGnjyNMk Pensez aux images sui tournent sur les réseaux sociaux ; ...

Video galleries