Choisy-le-roi depuis 2017 revient en Force dans les compétitions AEROBIC AGCR
ASSOCIATION GYMNIQUE DE CHOISYLE ROI AGCR

Championnat Interrégional NORD AGCR
GYMNASTIQUE AEROBIC
GYMNASE MAURICE BAQUET 7-8 rue d'Estienne d'Orves 93 500 PANTIN
7 et 8 avril 2018


Une nouvelle équipe héritée d'une crise de personnes et structurelles reprend les reines, s'auto critique et tente de redorer le blason : c'est chose faite et les résultats sont à la hauteur du travail d'équipe : entraineurs, association, élèves et parents.

 


La main dans la main tous derrière les compétitrices confiantes et motivées.


D'un cours par semaine, il a été question de revoir le planning des entrainements pour ajouter un second créneau. Depuis les résultats sont là.


Choisy le roi a une chance, c'est la qualité insoupçonnée de son encadrement qui ne ménage aucun effort.


Pendant les inondations Florian bravait les difficultés pour entrainer les compétitrices au gymnase de Thiais, idem pour Sihem, johanna et les autres.


Les compétitrices,Selena, abi, lola, ilona ,josephine,Lysa, Sa,arah, Florie, Aissatou, marie ange, line, typhanie,pauline,eva,moreen, Elyne, souna, amani ; romane, etc, ont brillé et ont fait plaisir aux spectateurs mais à notre commune.


Les parents faussement calmes étaient tendus lors des premiers passages et on les entendait juger :
Là ce n'est pas bon, on est meilleur, ouh attention à cette équipe elle fait mal ; au final c'est kif kif même pas peur ;la maman de lola et ilona ont souffert mais elles ont pu se soulager pour reprendre confiance en voyant les prestations des autres.

Puis voici l'heure de choisy la maman de ilona était sur les gradins pour filmer. La maman de Lola grignotait ses ongles, le papa de abi est resté serein et tranquille confiant.

La prestation était sans faute la confiance était revenue et dès l'annonce des résultats la maman de Lola a lâché un cri de soulagement et voilà Clermont Ferrand qui s'annonce. Comment faire y aller en avion ou en bus, on commençait déjà à planifier.


Bref la joie et la fierté pour les parents et le bonheur sur les visages des compétitrices travailleuses, les photos souvenirs, les accolades, les félicitations, etc.


Un stage est prévu en avril pour renforcer les acquis et régler quelques erreurs.
Merci à tous et il faut toujours se battre pour réussir, écouter les profs pour améliorer les techniques sans oublier que pour réussir il faut une certaine assiduité et régularité.


On se prépare pour Clermont.
Pape B CISSOKO Papa de Abi

PANTIN

C'est avec enthousiasme que notre club de gymnastique Aérobic du CMS Pantin accueille cette année la dernière sélective pour les prochains Championnats de France de Gymnastique Aérobic qui aura lieu le 7 et 8 avril 2018 à Pantin. Notre club, depuis plusieurs années, est engagé dans le projet de développement de la Gymnastique Aérobic. Cette compétition s'inscrit donc parfaitement dans ce contexte et permettra assurément la découverte de cette discipline alliant émotion et virtuosité à un large public. Cette manifestation est soutenue par la municipalité et le Comité régional Ile de France. Dans l'attente de vous accueillir, nous vous souhaitons une bonne préparation pour être au mieux de vos performances sportives et gagner votre place pour les prochains Championnats de France à Clermont Ferrand. Nous souhaitons à l'ensemble des athlètes un week-end de compétition et de réussite. A très bientôt et bonne préparation à toutes et tous. Bien sportivement, Angéline MARIE-REINE Présidente de la section Gymnastique Aérobic du CMS Pantin.

 

Adama GUENE atteint d'albinisme interpelle les citoyens du monde pour arrêter la tragédie

Je ne connais pas ce jeune homme atteint d'albinisme ,mais cela n'a aucune importance , ce qui est important pour moi c'est d'entendre sa souffrance ses peines et son appel ou son cri de cœur.
Pourquoi devons-nous nous laisser envahir ou aliéner par l'obscurantisme et les violences de toutes sortes ?


Nous avons les clefs de notre destins sur terre, nous avons les lois, nous avons du cœur qui nous interdit de faire à autrui ce que nous n'aimerions pas qu'on nous fasse : alors pourquoi ? L'appât du gain facile, la superstition, posséder dans ce monde de consommation, comment regarder ses propres enfants alors qu'on vient de

Mettre fin à la vie d'une autre personne au nom de ce désir de s''enrichir est immoral et anormal . Réfléchissons et intimons l'arrêt de ces barbaries d'un autre monde.


Le cri de cœur de Adama GUENE doit être entendu et le peuple doit être le bouclier pour protéger tous ceux qui sont visés par ces actes barbares.

"HO AFRIQUE encore mort d'homme !


Encore mort d'albinos!


Nous sommes Albinos mais nous avons une vie comme vous
On est fatigué de jouer à cache cache !

Oui Dieu à mis son oxygène au profit de tous alors pourquoi vouloir nous empêcher d'en jouir?


Ces pour moi un choc de voir mes semblables réduits en pièce détachée pour une cause monétaire !


Ces triste d'aller chaque fois au cimetière enterrer des gens assassinés juste à cause de la couleur de leur peau.


Laissez nous jouir de notre vie,laissez nous jouir de nos droit....
Oh vraiment...! pour quoi? "

Ecole Supérieure des Sciences de la Santé
Célibataire • Homme • 23 ans

 

ALBERT MEMMI -La Dépendance- Esquisse pour un portrait du dépendant -Suivi d'une Lettre de Vercors


Hors série Connaissance, Gallimard


Qui est dépendant ?


Tout le monde, répond l'auteur, après un étonnant inventaire : l'amoureux et le joueur, le malade, le fumeur, le buveur et l'automobiliste, le croyant et le militant, nous sommes tous, chacun à sa manière, dépendants.


De qui ou de quoi peut-on être dépendant ?


À peu près de n'importe qui ou de n'importe quoi : on peut s'attacher aussi bien à une femme, à un homme ou à un chien, à une collection de papillons, à son travail, à la montagne, à un parti ou à Dieu.
Il n'y a là aucun goût du paradoxe. Interrogeant sa propre expérience comme les expériences d'autrui, Albert Memmi montre que la dépendance est une fascinante évidence.
Elle éclaire d'une manière inattendue la décolonisation, les relations actuelles entre les sexes et les œuvres de culture.

Les avis
fanfanouche24

Je poursuis activement la fin de mes tris et déballages de livres... et je me retrouve avec, dans les mains, un ouvrage lu et adoré dans les années 80, qui aborde tous les grands aspects de nos rapports à la vie et aux autres à travers un état et sentiment, plus qu'omniscient :

« La dépendance »...Nos motivations, les raisons profondes de nos engagements...Albert Memmi décortique tous nos comportements à l'aune de ce fameux sentiment de « dépendance »...
Je me prépare à partir quelques jours chez des amis, me met de côté les lectures à emporter pour moi et pour offrir... En plus de nouvelles parutions qui m'intéressent beaucoup, me voilà en plus, à ajouter des anciennes lectures qui ont été des moments intenses, dont ce livre d'Albert Memmi, qui a été plein d'enseignements, à travers un style limpide , chaleureux, illustré de multiples exemples à travers la littérature, le cinéma, la vie quotidienne, les mondes de l'art, des religions, le monde animal, etc.
Un livre très fort , multidisciplinaire... qui nous enrichit de la vaste réflexion de son auteur...
« ... Nous existons en fonction des autres. Sans cesse, nous sollicitons leur alliance, ou leur cherchons querelle, souvent pour obtenir le même résultat: un échange et une reconnaissance. Et comme nécessairement ils nous déçoivent, nous tâchons d'en corriger l'image, nous les ré-inventons selon nos besoins. D'où l'extraordinaire mélange d'intuitions exactes et de fantasques rêveries que nous avons les uns de autres. » (p.23)


Je reformulerai sûrement différemment ma chronique de ce livre après sa relecture, car lorsque je parcours l'abondance des passages que j'avais soulignés à la première lecture, je pense que je vais appréhender cet essai, avec un regard, dit « plus mature »... où d'autres éléments accapareront mon attention selon aussi mes sujets de réflexion du moment.


De nombreuse références littéraires, philosophiques, cinématographiques, culturelles, psychologiques, éthiques, etc nous sont proposées... Une très large réflexion sur notre condition d'humain et de notre positionnement aux autres nous est offerte à travers cet essai.


Touchée également que l'auteur ait tenu compte du monde animal...de ses perceptions, comportements, sentiments envers nous, les « pauvres humains »... souvent fort inattentifs : « On voit également, dans ces livres, que la dépendance de la bête n'est pas moins grande. le chien perdu revient toujours, et de fort loin ; il ne dort pas si ces maîtres veillent et dort si ils dorment. Il est le chien de tel maître, comme on est l'enfant de tels parents. L'attente de l'animal n'est pas moins remarquable que celle des humains. Il existe une affectivité et une pensée animales. (p.27)
Albert Memmi recense tous les domaines de croyances, d'engagements... qui possèdent souvent, à notre insu, une double face, moins consciente : « « On voit de combien de mères nous cherchons à nous pourvoir- l'armée, le parti politique, le club sportif sont de « grandes familles »....(...) le prêtre qui abandonne son ordre, le militant qui ne renouvelle pas sa carte, jugent que « la vie n'a plus de sens », à moins qu'ils en aient déjà découvert un autre. de son côté, le groupe condamne ceux qui s'éloignent comme des renégats qui méritent violence » (p.35)
J'achève cette note imparfaite vu la lointaine lecture de cet ouvrage, sur un passage essentiel, montrant parfaitement que la plus difficile chose, dans nos existences, reste « les rapports humains » !!!!

« Au reste, la reconnaissance n'est pas un sentiment d'une complète pureté: reconnaître ce que l'on doit à autrui, c'est aussi avouer sa propre insuffisance. Il faut beaucoup de force et d'orgueil, ou de placidité, pour supporter ses propres dettes sans inquiétude ni ressentiment. le commun des mortels vénère ses idoles et guette leurs défaillances. Cela semble contradictoire; ce ne l'est pas: on agresse qui vous aide, parce qu'on a aussi besoin de se défendre contre lui. J'aime cet homme pour le bien qu'il me fait, mais je dois l'aimer moins pour m'estimer moi-même. » (p.57)

fanfanouche24
... Nous existons en fonction des autres. Sans cesse, nous sollicitons leur alliance, ou leur cherchons querelle, souvent pour obtenir le même résultat: un échange et une reconnaissance. Et comme nécessairement ils nous déçoivent, nous tâchons d'en corriger l'image, nous les ré-inventons selon nos besoins. D'où l'extraordinaire mélange d'intuitions exactes et de fantasques rêveries que nous avons les uns de autres. (p.23)

Mimimelie
Cher ami,
Votre étude sur la dépendance fait largement réfléchir. Comme toutes les choses très simples et qui, rappelées à l'esprit, soudain apparaissent évidente, on n'avait jamais pensé à y penser. Et voici que vous obligez à le faire et que s'ouvrent des horizons infinis. On se découvre soumis à un nombre de dépendances quasiment illimité.
C'est très impressionnant. Pour ma part, je m'aperçois qu'elles sont chez moi aussi nombreuses que chez n'importe qui, mais (est-ce heureux ?) généralement très faibles. Je peux pour presque toutes les secouer sans grand mal. Mises à part bien entendu celles qui ont trait à mon travail, mes convictions et mon épouse.
Quant à celle-ci je suis de ceux qui, au moindre retard, imaginent promptement l'accident et ses suites. Si la dépendance alors se mesure à la nervosité, elle paraît sans remède. Mais je ne cherche pas de médecin.
Pour ce qui est des convictions, je dois bien reconnaître que ma dépendance est totale, puisqu'elle pourrait aller jusqu'à la mort. Mais peut-on appeler dépendance un esclavage où l'on est à la fois dominant et dominé ? C'est bien complexe et bien intéressant. Votre livre porte à nombre d'autres réflexions. On n'en a pas fini en refermant ces pages. C'est le type d'ouvrage à ranger au rayon des livres à consulter en cas de besoin.
Donc, grand merci, veuillez me rappeler au souvenir de Madame Memmi et croire à mon amitié.
Vercors

fanfanouche24
Au reste, la reconnaissance n'est pas un sentiment d'une complète pureté: reconnaître ce que l'on doit à autrui, c'est aussi avouer sa propre insuffisance. Il faut beaucoup de force et d'orgueil, ou de placidité, pour supporter ses propres dettes sans inquiétude ni ressentiment. Le commun des mortels vénère ses idoles et guette leurs défaillances. Cela semble contradictoire; ce ne l'est pas: on agresse qui vous aide, parce qu'on a aussi besoin de se défendre contre lui. J'aime cet homme pour le bien qu'il me fait, mais je dois l'aimer moins pour m'estimer moi-même. (p.57)

Mimimelie
Signaler ce contenuVoir la page de la citation
Ne dépendre de personne, d'aucun objet, ni d'un sol ni d'une communauté, ni d'une tradition ni d'un projet, ni d'une activité ni d'une passion, peut sembler d'une parfaite sagesse ou d'une grande force de caractère. Certains l'ont soutenu, au moins comme une visée à l'infini de l'horizon humain. Mais est-ce que cela correspond à la réalité vécue, même potentielle, de l'homme ?

fanfanouche24

La lecture est probablement venue prendre place dans ces-rites de transition- du jour et de la nuit, destinés à combattre l'angoisse du soir et du néant, peut-être du rendez-vous avec l'inconscient. (...) Certains époux ne peuvent pas s'abandonner au sommeil s'ils ne gardent pas le contact charnel avec leur conjoint. Au fond de tout cela, il s'agit de l'invincible, et très commun besoin de sécurité. (p.94)

 

Journée de la femme 2018 Paris 18ème, l'association Haleye a mis le paquet encore. Les parents responsables du numérique au domicile.  Anna Mbengue et partenaires


Voici une des rares associations en ile de France qui initie les mamans à l'informatique je dirai plus aux univers des NTICS.


Un parent ne doit pas dans ce monde moderne être en retrait par rapport à son temps, les choses vont vite et la dématérialisation est là , les informations passent par les NTICS, les bulletins scolaires, les carnets de correspondance, la Caf etc.


La coordinatrice Anna MBENGUE refuse que les mamans soient ignorantes dans le numérique, avec des partenariats , des mutualisations elle arrive à regrouper des femmes, des mères de familles qui malgré les difficultés de la vie se déplacent pour apprendre.


Pour cette journée de la femme 2018 organisée en partenariat avec la CAF de Paris 18, qui a associé une chorale composée d'une diversité des origines se pour donner une autre dimension à la rencontre.
Chorale, chants, causerie sur le numérique, quelques pas de danses pour égayer et montrer qu'après tout il faut profiter de la vie et rire, sourire et partager.


Anna Mbengue devenue conférencière et sachant utilisant un langage adapté au public, balaye beaucoup d'aspect du numérique, elle dit Non à la précarité numérique. Quel que soit le niveau on peut apprendre quand on est motivé.


Accompagner ses enfants c'est se mettre en phase avec ce qu'ils apprennent ou savent. Anna a un concept fort qui fera flores dans l'environnement virtuel Français, les institutions devront compter sur elle ;elle qui a réussi à regrouper un ensemble de mamans qui étaient plus ou moins en marge de l'Espace public, alors qu'elles peuvent jouer un rôle essentiel dans l'éducation et l'auto gestion.


Un tour d'horizon via un power point pour visualiser et mieux expliquer les contenus. Le visuel est une bonne chose quand on a un certain public.


Anna veut faire de ces parents des parents Responsables du numérique au domicile.


Les NTICS sont bonnes si on sait les gérer. Elle donne les bases à connaître notamment le contrôle parental essentiel pour préserver les yeux de nos enfants.


L'influence du numérique dans l'évolution de l'éducation ;

Exploitation de la capacité d'attention ;

Encadrer l'univers numérique de nos enfants.


L'influence du numérique dans l'évolution de l'éducation il faut être vigilant et définir un cadre pour éviter toute surprise.


Il faut éviter de laisser les Enfants seuls en ligne.

Certaines images sont violentes et envahissent les écrans de nos enfants qui sont subitement surpris par ces intrus.
Il est obligatoire de définir un contrôle parental, il y en a qui sont gratuits et nos abonnements internets nous en donnent d'ailleurs.


Rappelons que cette association Halaye a pour Mission de mettre en place diverses activités tout au long de l'année :


Ateliers d'initiation au numérique ; Permanences : demandes dématérialisées ; Débats, rencontres, conférences et une grande sortie dans le froid à la Tour Eiffeil ( Grand succès- sortie exploratoire)
– Les bases d'une culture numérique (loisirs) : Grossièretés de langage ; Discrimination ; Drogues, Peur ; Jeu de hasard; Sexe ; Violence
;Jeu en ligne.


Elle constate qu'il n'y Aucune protection des sites dans 62% des cas. Par exemple :


-Nos données personnelles
 Thibault joue en ligne crée un compte
 Bambi installe une application géolocalisation avec compte FB
 Farida « Like » la page de son acteur préféré , reçoit de la pub personnalisée
 Fatoumata consulte les résultats de son équipe PSG
 Anna veut vraiment responsabiliser les parents via la connaissance du numérique, on ne doit pas les critiquer si on ne leur donne pas les moyens.
 Un parent doit montrer l'exemple.
 Combien d'écrans maman et ou papa utilisent à la maison ?
 Etes-ce vous êtes capable d'éteindre votre téléphone toute une journée ?


L'influence du numérique dans l'évolution de d'éducation.


 Les parents en une décennie ont subi un dérèglement de modèle d'éducation :
 Maman est fascinée par cette technologie intuitive complémentaire.
Elle a des « j'aime » pour une photos de voyage ; une fête partagée avec ses proches
Le numérique peut nous envahir....et nous devenons des victimes, des proies faciles
VULNERABILITE HUMAINE :
 79 % d'américains utilisent leur smartphone 15 mn après le réveil...
 Le premier président de Facebook, Sean Parker, critique Facebook, l'accusant d'exploiter la "vulnérabilité" humaine.
 30 mn de méditation 20 mn de sport pour la concentration
 « nous limitons la quantité de technologie dans les mains de nos enfants »

– Encadrer l'univers numérique de nos enfants ce n'est pas interdire, c'est définir avec eux des choix, des moments pour utiliser ces outils.


A quel âge je puis-confier un smartphone potentiellement addictif à mon enfant ?

C'est délicat et chaque famille peut déterminer un âge en fonction de la personnalité de chaque enfant et de ses besoins.


Les dangers des réseaux sociaux
 Une augmentation des thèmes comme les arnaques, la pornographie, la mutilation, les rencontre entre adolescents de -14 ans,les suicides en direct, les violences, ;;;;
 Instragram Snapchat : détournés des jeunes enfants (le roi des rats)
 You tube : publicité mensongère, retouche photo
Mamans Parents garants de la ParenTIQUE
 S'appliquer les règles que l'on demande aux enfants.
 Faire avec son enfant, instaurer la communication autour du numérique dès le plus jeune âge
 Comprendre le fonctionnement de quelques applications et pouvoir orienter ses enfants.
Dans une ambiance bon enfant mais envahi par une volonté de transmettre des connaissances dans le domaine du numérique, Anna MBENGUE et ses bénévoles s'activent et c'est l'occasion de remercier les partenaires toujours à l'écoute pour l'accompagner dans ses œuvres citoyennes et éducatives.


Que la CAF de Paris 18, EPICEAS,Paris-inclusion,Haleye.com et le Centre Social Belliard soient ici remericés pour l'accompagnement partenarial soutenu et efficace.


Le programme est toujours chargé.


Ps : L'ENTRAIDE PAR L'ÉCHANGE


Les femmes se retrouvent le premier dimanche du mois afin d'échanger sur les difficultés qu'elles rencontrent mais aussi sur les solutions qu'elles ont trouvées pour faire face à ces difficultés.

Sous  la vigilance de Mama BAMBA MASSERI,  Pape Cissoko et d'autres,l'association haleye continue son chemin sous la coordination éclairée de Anna Mbengue ingénieure en sécurité informatique et autres.Une association qui pose ses marques et travaille dans l'efficacité : rompre avec la précarité numérique comme levier de réussite. 


Tel : 06 95 29 51 26 Site : halaye.com Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Le numérique à la porté de tous

Page 10 sur 503

AUDIO

Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...
A nos sœurs et frères-Ne
  https://youtu.be/hrqEGnjyNMk Pensez aux images sui tournent sur les réseaux sociaux ; ...

Video galleries

logotwitterFacebook