Encore une fois, l'Afrique ne sait pas prendre soin de ses fils, de ses savants et inventeurs.
Quand je dis haut et fort que l'Afrique n'est pas pauvre, que l'Afrique est riche de ses enfants, on me dit c'est la parole du philosophe, mais moins que Thalès qui avait sa lampe torche en plein jour et qui n'avait pas été suivi par ses congénères alors qu'il prédisait une bonne récolte, je dis simplement que nous devons accueillir au sens noble, écouter, protéger et accompagner nos vaillants frères et sœurs qui par leurs inventions, travail, honorent la race noire, le continent noir critiqué et raillé de tous parce que notre contribution à l'avancée du monde ne vaut pas plus que 1 sur une échelle de 1000.
Ce que je dis n'est pas difficile et c'est la vérité qui est difficile à voir et à accepter. Cheikh Anta DIOP a vécu avec ses inventions et il a été reconnu trop tard. Mon ami le Pr feu Etienne BEBBE-NJOH, éminent philosophe, mathématicien et cogniticien, a mis en place des programmes éducatifs pour introduire l'enseignement scientifique dans la tête de nos enfants (Lire Mentalités africaines et problématiques du développement/l'harmattan, Centre éducatif de EKOUDOU au Cameroun, etc.) en vain.
Que doit faire l'Afrique pour pallier ce genre de travers ?
Les Etats africains doivent créer des ministères de l'innovation pour accompagner les chercheurs, les inventeurs, nos compatriotes excellents dans leur domaines peuvent adapter les fruits de leurs savoirs aux questions endogènes des africains. Le développement n'est pas forcément à l'image de ce qui se passe à travers le monde, on doit localement commencer à produire pour satisfaire nos besoins animaux avant de nous lancer dans la «gueule du lion» plus mordante et sans pitié..Organisons-nous et sauvons la recherche et les inventeurs. On voit ici ou là des sites ; negronews, kemi, noiretfier, seba,metronews, Tidiane NDIAYE l'IFAN, menaibuc, dignité noire, et des sites démocrates, qui essayent justement de retrouver les inventeurs noirs, pour les montrer à la face du monde et dire aux plus jeunes que la vérité est celle-là, nous sommes capables mais que nous avons laissé la bataille médiatique ce qui fait qu'on nous oublie ou on ne nous reconnait pas, la nature ayant horreur du vide. Danser et faire la fête rythment une vie, mais travailler sur l'Essentiel doit être pris au sérieux par les africains. Pape CISSOKO


Ncho Yapi Didier est mort hier après une très longue période de maladie. Il souffrait d'une infection pulmonaire et plusieurs SOS lancé auprès de bonnes volonté avait permis une intervention chirurgicale. Malgré tous les efforts de ses géniteurs et de ses amis et connaissances, l'inventeur de la « Souris Mystère 7 », du « DVD Dead Crytor » et du « DCE (Dead Crytor Email) » et de bien d'autres choses, n'a pu survivre.
Le génie ivoirien de l'informatique surnommé par ses pairs «le Bill Gate» ivoirien pour ses inventions de portée mondiale qui lui ont valu des prix en 2010, repose désormais en paix et consternée par cette lourde perte.
En effet, ce génie était le détenteur du brevet de plusieurs inventions phénoménales. Il a conçu les inventions suivantes :
La Souris Mystère 7 qui est une souris multifonction qui, entre autre, détermine l'âge des utilisateurs et qui empêche par exemple l'accès aux sites pornographiques aux mineurs.
Le Dead Cryptor qui est un système analogique pour empêcher la copie de support DVD, CD-ROM et donc le piratage à grande échelle.
Le 'Dead Cryptor Email', qui est un système puissant et unique au monde dont l'installation empêche les voleurs d'informations (hackers) et autres pirates informatiques d'avoir accès aux informations personnelles et autres informations ultra confidentielles d'individus, d'entreprises et de services.
Le Système 'CN.lov', qui est un système qui recrée des sensations réelles de plaisir sexuel pouvant détruire le champ d'éjaculation précoce estimé à 5 minutes maximum et stimuler la perfectibilité sexuelle en augmentant le temps à 30 mn. Le patient n'aura qu'à poser la main sur la souris pendant au moins cinq minutes pour atteindre ce résultat.
Le Système 'Scanner LU' un système associé à l'informatique qui permet de voir et de détecter toutes les imperfections du corps humain en couleurs mode 256 temps réel. La liste est encore longue.
Que dire de plus. Il est clair que ce jeune ivoirien, de par son génie, aurait été un acteur privilégié de cette Côte d'Ivoire émergente à l'horizon 2020, pronée par le président Alassane Ouattara.
Malheureusement, depuis un bon moment, N'cho Yapi Didier était gravement malade. Selon le diagnostic, il souffrait d'un problème aux poumons.
Malgré la mobilisation des ivoiriens et le radio-thon organisé par une radio privée de la place dans le but de recueillir des fonds pour lui venir en aide, ces efforts n'ont pas été suffisants.
imatin.net et monsaphir.com N cho Yapi Didier

 

Le duo de la culture et du tourisme est un moteur économique extrêmement puissant. Selon l'Organisation Mondiale du Tourisme, le patrimoine culturel représente près de 40 % de l'activité touristique international. Pour le redécollage de ce secteur au Sénégal, tant souhaité par le gouvernement, la richesse culturelle sénégalaise devra être une composante importante dans la mise en œuvre du plan de relance.
« La culture est de plus en plus utilisée comme l'un des aspects du produit touristique et des stratégies visant à mettre en valeur l'image des destinations. Le tourisme a été intégré dans les stratégies de développement culturel afin de valoriser le patrimoine culturel et de soutenir la production culturelle. Cette synergie entre tourisme et culture est considérée comme l'une des principales raisons incitant à favoriser le renforcement des liens directs entre ces deux composantes » explique Xavier Starkloff, directeur Afrique de l'Ouest du site de réservation d'hôtels en ligne Jovago.com. Un constat qui place la culture aujourd'hui au centre des politiques de développement touristique. Une expérience touristique est avant tout un partage de culture aussi bien pour le visiteur que pour l'hôte, on cherche à connaître l'autre dans ses us et coutumes, dans ce qu'il a de plus beau. En Afrique, des pays comme le Nigéria, le Kenya, le Maroc ou encore l'Afrique du Sud, ont su profiter de leur richesse culturelle pour donner un coup de pouce au tourisme. D'autres pays comme le Cameroun et le Burkina Faso sont en voie de réussir ce pari.
Selon une étude de l'OCDE consacrée à l'importance économique de la culture dans plusieurs grandes économies, la valeur des secteurs culturels représente entre 3 % à 6 % de l'économie totale.
Les atouts culturels du Sénégal
La riche histoire et la grande diversité du peuple sénégalais rendent sa culture richissime et variée. Le Sénégal est reconnu comme l'un des rares pays en Afrique de l'ouest où la culture occupe une place importante dans le plan de développement du pays. Un héritage légué par ses illustres pères dont Léopold Sédar Senghor. Le «patrimoine culturel sénégalais», est d'une valeur inestimable prenant en compte les rites et traditions de plus de 22 ethnies, les œuvres architecturales, sculptures, peintures, la gastronomie, le cinéma et plusieurs monuments. A cela s'ajoute son répertoire musical qui a fini par faire le tour du monde grâce à des artistes comme Youssou Ndour ou Baba Mâal. La culture sénégalaise repose sur son hospitalité légendaire : la « teranga », une composante importante de la société sénégalaise qui assure aux visiteurs une intégration rapide. Bref, voilà autant d'atouts culturels que l'on retrouve dans les 12 régions du pays, chacune avec ses spécificités et qui n'attendent que d'être mises en valeur et permettre aux populations d'en vivre.
En effet, le tourisme culturel est particulièrement attractif car il peut avoir toutes sortes d'avantages pour les populations locales. Il peut notamment avoir des retombées importantes en terme de création d'emplois et d'entreprises, augmenter les recettes fiscales, diversifier l'économie locale, attirer des visiteurs s'intéressant à l'histoire et à la préservation du patrimoine, assurer la préservation des traditions et de la culture locale mais surtout faire naître la fierté de la collectivité vis-à-vis de son patrimoine.
Ismael Cabral Kambell

 

Respecter la femme c'est respecter l'humanité qui est en nous, donner aux femmes ses droits c'est faire avancer le monde. Pape CISSOKO

(AFP) Le 21 avril 1944, il y a pile-poil 70 ans, le droit de voter et d'être élues était enfin accordé aux femmes, près d'un siècle après les hommes, par une ordonnance du Comité français de la Libération nationale signée par Charles de Gaulle depuis Alger.
Le droit de vote des femmes est confirmé par l'ordonnance du 5 octobre 1944, sous le Gouvernement provisoire de la République française. Il faudra attendre le premier scrutin après la Libération, les municipales, en cet historique mois d'avril 1945, pour que douze millions de femmes puissent l'exercer.
Mais, 70 ans plus tard, elles peinent encore à s'imposer dans la sphère politique en dépit des lois sur la parité. Les têtes de liste sont encore majoritairement masculines et les femmes souvent cantonnées aux dossiers sociaux ou relatifs à la petite enfance...
L'Assemblée nationale compte 155 députées sur un nombre total de 577 élus, soit 27% seulement de l'hémicycle qui se conjugue au féminin.
tempsreel.nouvelobs.com

 

Des chercheurs viennent de découvrir une cause fondamentale de l'asthme. Une piste prometteuse vers un traitement définitif ? Sciences et Avenir a posé 3 questions au Pr Antoine Magnan, pneumologue et allergologue.
Une équipe de l'université de Cardiff, en collaboration avec des scientifiques du King's College de Londres et de la Mayo Clinic (États-Unis), pense être sur la voie d'un traitement très efficace contre l'asthme. Elle vient en effet d'identifier une cause fondamentale de cette maladie. Une découverte qui fait l'objet d'une publication dans la revue Science Translational Medicine. "Pour la première fois, nous avons découvert un lien entre l'inflammation des voies respiratoires, qui peut être causée par des éléments environnementaux - tels que les allergènes, la fumée de cigarette et les émissions des voitures - et les voies respiratoires dans l'asthme allergique", a déclaré dans un communiqué le professeur Daniela Riccardi, co-auteur de l'étude.
La plupart du temps d'origine allergique, l'asthme touche en France environ 6 à 7 % de la population adulte et 10 % des enfants de moins de dix ans, soit 3,5 à 4 millions de personnes au total, selon des chiffres de l'Institut de veille sanitaire (InVS). Des traitements existent, tels que les corticoïdes inhalés et les broncho-dilatateurs. Cependant, pour un patient sur 12, ils sont inefficaces. C'est pourquoi les chercheurs continuent à explorer de nouvelles pistes.
Est-on enfin sur la voie d'un traitement définitif contre l'asthme ? Réponse du Pr Antoine Magnan, chef de service de Pneumologie à l'Institut du thorax de l'hôpital Laennec de Nantes et président de la Société française d'allergologie.
Sciences et Avenir : Qu'ont découvert précisément les chercheurs britanniques ?
Pr Antoine Magnan : En étudiant des souris et des tissus humains de personnes asthmatiques et en bonne santé, les chercheurs ont découvert que l'inflammation des bronches, l'irritation des muqueuses et le rétrécissement du tissu des voies aériennes lors d'une crise d'asthme étaient liés à des récepteurs sensibles au calcium (CaSR) situés à la surface des cellules musculaires des bronches. Les chercheurs ne connaissent pas encore en détail le mécanisme lié entre ces récepteurs, qui régulent la concentration du calcium dans l'organisme, et les symptômes de l'asthme. Mais ils ont constaté que ces récepteurs sont surexprimés (ndlr : produits en trop grande quantité) chez les asthmatiques.
Cette découverte est-elle prometteuse ?
Oui, car les chercheurs ont constaté que l'inhibition des récepteurs CaSR annulaient tous les symptômes de l'asthme ! Cette inhibition est possible grâce à une classe de médicaments déjà existants, appelés "calcilytiques" (voir encadré ci-dessous), administrés directement dans les poumons par nébulisation, une technique qui consiste à diffuser de fines particules d'une solution à l'aide d'un gaz.
CALCILYTIQUES. Développés il y a environ 15 ans, initialement en tant que traitement potentiel de l'ostéoporose, les calcilytiques se sont avérés comme sûrs et bien tolérés, bien qu'inefficaces pour traiter l'ostéoporose, selon les auteurs de l'étude.
Ce traitement pourra-t-il guérir l'asthme un jour ?
Je ne pense pas. Puisque ce traitement vise à inhiber un récepteur, il ne pourra pas être efficace en une seule administration et devra être pris régulièrement, peut-être même quotidiennement, tout comme les traitements actuels. Cependant, espérons qu'il puisse être efficace pour les asthmatiques sur qui les corticoïdes inhalés et les broncho-dilatateurs ne fonctionnent pas.
m.sciencesetavenir.fr

Page 502 sur 567

AUDIO

Les enfants ne sont pas
Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...

BANNIERE 03 UNE IKRONO

Banniere UAA 260x600

Video galleries

logotwitterFacebook