Pape CISSOKO en Conférence Débats « Les relations parentales sont-elles différentes selon les cultures ? » à Ivry sur Seine  94200 france 

Maison municipale de quartier Monmousseau
Conférence sur la diversité culturelle et parentalité animée par Pape Cissoko, formateur en philosophie et interculturalité, à la maison de quartier Gaston Monmousseau


DIVERSITE CULTURELLE ET PARENTALITE
Samedi 19 janvier > 10h à 12h
Accueil à partir de 9h30


Conférence animée par Pape Cissoko, formateur en philosophie et interculturalité
« Les relations parentales sont-elles différentes selon les cultures ? »
Maison municipale de quartier Monmousseau-Vérollot
17 rue Gaston Monmousseau 94200 Ivry-sur-Seine

Téléchargez le programme complet au format PDF

«Diversité culturelle et parentalité ».


samedi 19 janvier 2019 sur la « diversité culturelle et parentalité ».

Nous prévoirons un accueil à partir de 9h30 autour d'un café, pour pouvoir démarrer la rencontre de 10h à 12h.
Un parent informé est un parent efficace pour soi-même, sa famille et ses enfants.


Etre ailleurs c'est accepter de vivre autrement sans se renier, ie être en phase, s'adapter pour respecter les codes, les lois et règles du pays d'accueil.
Les problèmes de parentalité seraient à la source de nombreuses difficultés sanitaires et sociales. Ils auraient d'importantes conséquences en termes de santé publique et seraient largement associés aux troubles de comportements, aux conduites à risque, aux troubles psychiques, à l'abus de substances psychoactives, à l'absentéisme, à l'échec scolaire, à la délinquance et à la criminalité.
La parentalité c'est aussi bien accompagner sa famille et comprendre la société d'accueil.


Apprendre le « Vivre en France »


Vivre dans pays demande de comprendre la vie pratique au quotidien comme les démarches à effectuer pour un logement. Vivre en France indique que l'intégration passe des « règles » obligatoires : savoir se déplacer et communiquer, avoir un logement, connaître les lois du pays, connaître également ses droits et scolariser ses enfants (carnet de correspondance, pronote en ligne, rythme scolaire et rythme de vie, les NTICS, etc) entre autres.


La différence n'est pas un obstacle pour vivre ensemble, au contraire chaque culture, chaque personne, chaque citoyen peut contribuer à améliorer le vivre ensemble s'il veut s'y atteler.
Pour vivre avec l'autre le comprendre et faire avec il faut connaître un tant soit peu sa culture, ainsi se faire une idée de la place de la mère, du père, de l'enfant, de l'oncle, etc.
On pourra comparer les différents types de familles et voir dans quelles mesures il y a compatibilité. On précisera ici que vouloir, c'est se donner les moyens pour pouvoir.
Etre ailleurs c'est s'adapter au rythme de la vie, le rythme scolaire.


Pour mieux accompagner les enfants dans leurs scolarités il est bon de comprendre le fonctionnement du système éducatif français et pour cela les associations, l'école, la mairie, etc, sont des partenaires pour y arriver.


Certains mettent tout sur le dos des cultures et pourtant il est dit que quand on va quelque part et pour mieux s'intégrer il faut d'adapter ce qui ne veut pas dire se renier : quand vous allez dans un village vous trouver les gens danser sur une jambe faites pareils. Avec le temps vous pourrez les inviter à danser sur deux jambes en expliquent pourquoi et ainsi expliqué la communication sera plus facile et il y aura moins de conflits et de méprises.


Avoir une autre culture est une richesse qu'on peut et doit partager. Il est important que les enfants connaissent les valeurs du pays d'origine sans manquer de maitriser celles du pays d'accueil pour être en phase.


Accompagner sa famille vers la réussite demande qu'on sache un peu lire, écrire et parler la langue du pays d'accueil d'autant qu'il y a des dispositifs dans ce sens. Savoir lire, écrire parler, comprendre les codes, les institutions facilitent l'intégration qui va favoriser la réussite.


Il faut ajouter que l'Etat mise beaucoup sur l'intégration des étrangers dans la société française, c'est un accueil efficace


Doublement des heures de français, réforme de la formation civique et meilleur accès à l'emploi : Edouard Philippe a annoncé ce mardi des mesures attendues pour favoriser l'insertion des étrangers en France.


L'apprentissage du français. Insertion dans la société. Le gouvernement veut réformer la « formation civique » du Contrat d'intégration républicaine (CIR), un programme pour les primo-arrivants obtenant un titre de séjour. Emploi et insertion économique.
Pour les jeunes, « Cette politique d'intégration, c'est un sujet essentiel, d'intérêt, de dignité pour l'ensemble de la nation française », a ainsi affirmé Edouard Philippe à l'issue d'un comité interministériel à Matignon.


Venez avec vos enfants (il y aura un coin jeux surveillé par un adulte animateur) pour échanger autour de vos préoccupations et ensemble trouvons les bonnes solutions. Ce sera aussi l'occasion de rencontrer d'autres parents et faire connaissance de façon simple et conviviale.
A l'occasion de cette rencontre la parole est libre vous êtes attendus.
Ensemble pour mieux vivre ensemble et aider nos enfants dans leur développement et éducation.


Pape Bakary CISSOKO
Philosophe Conférencier
Formateur interculturel
Animateur de café Philo

 

 

Un nigérian lance une ligne de poupées noires qui détrône barbie-Taofick Okoya
By AFRIKHEPRI

Taofick Okoya


Il ne trouvait pas de poupée noire pour sa fille, alors il l'a créée. Sept ans plus tard, les deux lignes de poupées créées par un père de famille Nigérian occupent 15% du marché du jouet dans le pays, dépassant Barbie.


Tout a commencé quand Taofick Okoya, 43 ans, voulait que sa fille soit «fière et heureuse d'être une petite fille africaine». «Il y a une forte influence occidentale au Nigeria, explique-t-il à Elle.com, ce qui explique peut-être qu'elle voulait être blanche.»


«Un symbole de fierté»


L'homme a alors créé deux lignes de poupées, modelées sur les trois ethnies les plus représentées au Nigeria. Il en existe deux lignes, Queens of Africa et Naija Princesses, moins chères. Toutes portent des vêtements de couleurs vives, avec des motifs populaires en Afrique de l'Ouest, ce qui a grandement contribué à leur succès selon Taofick Okoya.
Sept ans plus tard, il s'en vend entre 6.000 et 9.000 par mois, principalement dans le pays de 170 millions d'habitants, mais aussi à l'étranger via internet. La demande vient essentiellement des Etats-Unis, du Brésil, d'Europe, de Côte d'Ivoire et d'Afrique du Sud, selon l'entrepreneur.

Qui ne s'estime pas satisfait pour autant, «tant qu'elles n'auront pas atteint chaque enfant d'origine africaine à travers le monde», devenant «un symbole de fierté en leur faisant apprécier ce qu'ils sont, en tant qu'Africains».


Taofick Okoya a un regret: ses poupées sont minces, pas si éloignées du diktat des magazines de mode. Selon lui, les enfants n'aimaient pas ses premiers modèles, plus charnus, alors il a dû faire des concessions. Mais il ne s'avoue pas vaincu. «Pour l'instant, on doit se cacher derrière la poupée «normale». Mais une fois que la marque sera installée, on pourra faire des poupées plus grosses.»


SOURCE: http://www.20minutes.fr/monde/1530751-20150202-nigeria-lance-ligne-poupees-noires-detrone-barbie
https://afrikhepri.org/un-nigerian-lance-une-ligne-de-poupees-noires-qui-detrone-barbie?feed_id=336&_unique_id=5c376b7f86429

 

Comment se comporter dans une civilisation qui menace de s'effondrer ?

En lisant les Romains dont la philosophie s'appuie sur des exemples à suivre et non sur des théories fumeuses.


Sagesse est un genre de péplum philosophique dans lequel on assiste à la mort de Pline l'Ancien et à des combats de gladiatrices, à des suicides grandioses et à des banquets de philosophes ridicules, à des amitiés sublimes et à des assassinats qui changent le cours de l'histoire. On y croise des personnages hauts en couleur : Mucius Scaevola et son charbon ardent, Regulus et ses paupières cousues, Cincinnatus et sa charrue, Lucrèce et son poignard. Mais aussi Sénèque et Cicéron, Épictète et Marc Aurèle.


Ce livre répond à des questions très concrètes : quel usage faire de son temps ?

Comment être ferme dans la douleur ?

Est-il possible de bien vieillir ?

De quelle façon apprivoiser la mort ?

Doit-on faire des enfants ?

Qu'est-ce que tenir parole ?

Qu'est-ce qu'aimer d'amour ou d'amitié ?

Peut-on posséder sans être possédé ?

Faut-il s'occuper de politique ?

Que nous apprend la nature ?

À quoi ressemble une morale de l'honneur ?


Dans l'attente de la catastrophe, on peut toujours vivre en Romain : c'est-à-dire droit et debout.


Michel Onfray a publié plus d'une centaine de livres et est traduit dans 25 pays. Il est le fondateur en 2002 de l'Université populaire de Caen et a lancé en 2016 sa webtv : michelonfray.com
Sagesse est le troisième volet de la Brève encyclopédie du monde, après Cosmos et Décadence.


Docteur en philosophie, Michel Onfray enseigne en classe terminale au lycée technique de Caen. Il démissionne de l'Education Nationale en 2002 pour créer l'Université Populaire de Caen, afin d'y enseigner une "contre-histoire" de la philosophie. La première année de cette université est consacrée à "Archipel pré-chrétien". Il y montre toute la richesse de cette époque qui ne se limitait pas à la philosophie de Platon, chère aux chrétiens, avec des penseurs tels Démocrite, Antiphon, Aristippe, Diogène le cynique, Epicure, Lucrèce... chez lesquels il trouve une alternative au spiritualisme.


Michel Onfray est l'auteur de nombreux ouvrages où il développe une théorie de l'hédonisme. Il propose de réconcilier l'homme avec son corps, machine sensuelle, et de bâtir une éthique fondée sur l'esthétique. Pour lui, la philosophie est comme un art de vivre, de mieux vivre, qui permet de se débarrasser de ses illusions.Michel Onfray estime qu'il n'y a pas de philosophie sans psychanalyse et se définit comme un "freudo-marxiste". Sa philosophie est celle d'un rebelle, admirateur de Nietzsche. Il prône une révolte contre le conformisme et le dogmatisme qui génèrent le conservatisme social. Affichant un athéisme sans concession, il considère que le christianisme est indéfendable.

 

Miss Algérie : trop noire ou pas assez belle ? Le monde est divers : la beauté dépasse les couleurs accidentelles de peau.


«Il ne faut pas laisser la voie aux suprématistes, il faut résister par l'argumentation et les faits sinon ils vont imposer leurs fausses idées du Monde.  Ces miss qui dérangent le monde suprématiste ou la Bien-pensante : au Japon une métisse a été élue miss Ariana Miyamoto ; Alicia AYLIES, Corinne COMRAN et Sonia ROLLAND en France » Elles dérangent ces gens qui croient que le monde doit avoir une teinte une seule couleur Allez apprendre la géographie et l'humain pour comprendre. Arrêtez d'instaurer ou d'imposer un tribunal du gout ou de l'esthétique. Le monde est divers il faut le savoir. Je salue les medias de l'Algérie qui ont pris le sujet à bras le corps pour demander à l Etat et aux citoyens de parler de ces sujets et d'abandonner ce racisme enfoui qui fait du tort au pays. Dites à vos enfants de quelques couleurs de peau qu'ils sont ou elles sont qu'ils sont beaux et belles (roux, peau laiteuse, rose, noire foncé, noir simple, clair, métisse etc ) Ensemble nous apprendrons à nous respecter dans nos différence. Le monde est forcément divers et il est métisse qu'on le veuille/accepte ou pas.P B CISSOKO

Par Damien Glez est dessinateur-éditorialiste franco-burkinabè
Réponse de miss : Elle a renvoyé les discourtois à leur Créateur : « Que Dieu leur montre le chemin ».
© Glez


L'élection de la nouvelle Miss Algérie a déclenché, sur les réseaux sociaux, un flot de commentaires désobligeants. Racisme immémorial, « trolling » gratuit ou expression décalée de goûts légitimes ?
Les voies du goujat sont impénétrables. Depuis l'élection, ce 4 janvier, de Khadidja Benhamou au titre de Miss Algérie, Internet bruisse de commentaires venimeux qui naviguent entre relents racistes et dénonciation d'un niveau de beauté présumé insuffisant. Lorsqu'un internaute « mort de rire » présente l'élue comme un sosie de James Brown, est-ce la couleur de peau du chanteur qui constitue le problème ou ses traits masculins ? Certains posts ne recourent même pas à de tels sous-textes, comme celui de l'internaute « Crypto Negative » qui déclare « elle est noire, ça représente pas l'Algérie »
Pour autant, si le flot de goujateries est parfaitement grossier, il n'est pas exclusivement raciste. Il prend l'allure d'un « trolling », ce sport favori d'internautes qui trompent leur oisiveté en pourrissant les espaces de discussion numériques, dans le simple but d'alimenter la polémique.


« Trolling » VS solidarité


Bien sûr, le sacre national d'une Miss Adrar, originaire de cette région du sud-ouest de l'Algérie, ne pouvait manquer de réveiller les instincts de ceux qui projettent les bananes plus qu'ils ne les dégustent. Les ressortissants de cette région saharienne – où les peaux sont généralement plus mates – dénoncent régulièrement les discriminations dont ils disent être victimes.
La première bonne nouvelle est qu'ils ont désormais leur Miss Algérie. La seconde est que ces réactions effrontées auront eu le mérite de susciter un autre flot de contributions : une vague de compliments, de marques de solidarité et de dénonciation du racisme. Bon nombre d'éditorialistes ont emboîté le pas des internautes pour appeler à la promotion de l'africanité négligée de l'Algérie, dans la représentation politique comme dans les médias.


Miss France 2017, Miss France 2019, Miss Afrique... De nombreuses reines de beauté ont suscité des polémiques
Des Miss sous le feu des critiques


Plutôt anachroniques à l'ère du hashtag #MeToo, ces concours de beauté ne manquent jamais de susciter des polémiques aussi diverses que superflues. Miss France 2017, première Guyanaise à remporter cette écharpe, désola certains qui la considéraient d'abord comme originaire « d'un autre continent ». Les promoteurs du teint noir, eux, dénoncèrent une couverture du magazine Paris Match dont la photo de l'élue semblait retouchée pour éclaircir son épiderme.


La Tahitienne Miss France 2019, à nouveau bien éloignée de la métropole, vient, elle, de susciter la polémique en dévoilant son passé de... « ronde ». Et quand les trolls ne menacent pas les reines de beauté, ce sont les accidents : fin décembre, les cheveux de la nouvelle Miss Afrique, la Congolaise Dorcas Kasinde, prenaient littéralement feu sur scène...
Stoïque, quant à elle, la Miss Algérie injuriée a éteint le « feu » du web en employant une technique implacable. Elle a renvoyé les discourtois à leur Créateur : « Que Dieu leur montre le chemin ».


Autres faits


Si les reines de beauté peuvent l'objet de railleries, ce sont des quolibets racistes qu'a essuyé la Miss France élue le week-end dernier. Elle serait trop noire, au goût de certains...
Même si elle a inspiré des concours de beauté toujours considérés comme swag sur un continent africain qui ne rechigne pas au kitsch, l'élection de Miss France est à ce point désuète qu'elle ne pouvait que susciter des observations surannées. En particulier quand le teint de la lauréate est largement plus foncé que celui de la plus sombre des candidates du premier scrutin, en 1920.
Couronnée ce samedi à Montpellier, Alicia Aylies a déjà fait les frais de commentaires geignards. C'est la première fois que la prétendue « plus belle femme de France » est originaire de Guyane, région située en Amérique du Sud. Il n'en fallait pas plus pour qu'un internaute regrette, sur les réseaux sociaux, que Miss France 2017 vienne « d'un autre continent ».


La relève de Sonia Rolland


On pourrait croire à une querelle de clochers purement géographique qui n'aurait un lien qu'accessoire avec la couleur de peau et ne remettrait guère en cause l'élection, en 1993, de la black guadeloupéenne Véronique de la Cruz ou celle, en 2000, de la métisse Sonia Rolland, candidate bourguignonne au sang rwandais.
Pourtant, semblant déjà oublier que la Guyane est l'une des régions les plus vastes de France et qu'elle prit, dès 1604, le nom de « France équinoxiale », une twittos [utilisateur de Twitter, ndlr] estime que l'élection de ce week-end porte atteinte à une identité française dès lors « traînée dans la boue »...
Trop ou pas assez foncée ?
Le clou raciste que cette internaute peinait à enfoncer, un homme politique – pour peu que ce titre puisse lui être accordé – se chargea de le planter allègrement. Militant d'extrême droite, candidat furtif à la présidentielle de 2017 et fameux président de Radio Courtoisie, Henry de Lesquen glissa sans vergogne sur le terrain raciste.
Évoquant une « imposture cosmopolite » de nature à célébrer « le grand remplacement » – complot immigrationniste -, il affirme qu'il « convient que la demoiselle qui représente la France » soit « de race caucasoïde ».
Si les Miss ne brillent pas toujours par la finesse de leur esprit, Alicia Aylies a élégamment renvoyé dans les cordes les ségrégationnistes de la beauté. Sur la radio Europe 1, elle indiquait, lundi 19 décembre, que son élection au titre de Miss Guyane, l'année précédente, avait suscité l'indignation d'autres bougons qui avaient jugé, eux, qu'elle n'était « pas assez foncée de peau »...
6 sept. 2016 - La nouvelle Miss Japon est à moitié indienne et cela ne plait pas du tout à une partie du public qui a regardé l'élection.

Page 5 sur 567

AUDIO

Les enfants ne sont pas
Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...

BANNIERE 03 UNE IKRONO

Banniere UAA 260x600

Video galleries

logotwitterFacebook