Filtrer les éléments par date : jeudi, 10 mai 2018

 

Céline Kula Kim : valoriser la recherche sur le genre en Afrique

"En dépit du progrès de la scolarisation dans l'enseignement primaire en Afrique, le décrochage scolaire des filles en secondaire continue à creuser les inégalités femmes-hommes. Dans le secteur de la recherche universitaire, les femmes africaines diplômées demeurent encore moins représentées et occupent peu de postes de responsabilité. Leur insertion professionnelle dans les équipes de recherche et la valorisation de leurs travaux s'avèrent essentielles tant pour la recherche que pour le développement... L'approche Genre et développement demeure, de nos jours, un concept essentiel de lutte contre les inéglités."

« Partie du constat qu'il y a des choses sur le genre mais difficilement accessible parce que éparpillée. Il est question des sources, de la conservation des données et de la vulgarisation donc de l'accessibilité du savoir. A quoi bon posséder et ne pas organiser le savoir ?
On a posé cette question à l'Afrique dans plusieurs domaines mais il est vrai que sur le genre le travail est préoccupant, quand un étudiant cherche des informations des sources il doit déployer ses tentacules ou faire appel aux bigs data pour avoir une chance de collecter un maximum d'informations.

S'il est vrai que le chercheur doit piocher dans divers domaines et champs s'il savait exactement où trouver la bonne information il aurait gagné du temps.
. Voici entre autre ce qui manque allant partout il serait plus simple pour lui de savoir où piocher pour gagner du temps.
La situation de la femme instruite et formée en Afrique est problématique , pour accéder à l'école c'est un problème, quand elle réussit elle doit encore se battre pour se faire accepter. En RDC on demande ceci : elle est jolie, belle et instruite pourquoi travailler ?
Cecile fait beaucoup pour la promotion du genre et il faut saluer ce travail associatif, universitaire et humain.
Lors d'un forum le sujet était le suivant : L'avenir a-t-il un Sexe ? » Pape B CISSOKO

Céline KULA KIM

Céline Kula-Kim est originaire du Congo. Elle vit actuellement (2004) dans la région de Lyon, en France. Elle est sociologue et membre de nombreuses associations. Elle a collaboré à divers projets avec la "Société d'Etudes Féminines Africaines" (SEFA). Elle a aussi animé l'émission « Femmes et Sociétés » sur Radio Trait d'Union 89.8 à Lyon. Céline Kula Kim est titulaire d'un DEA en Migrations et Relations Inter-ethniques de l'Université Paris VII. Cela lui vaut d'être souvent sollicitée pour des conférences et des séminaires sur la femme africaine et sur l'immigration africaine en France. "Les Larmes de Maguette" propose l'histoire de Maguette, une femme d'origine guinéenne élevée au Sénégal et ayant immigé en France dans la région de Lyon. (Quatrième de couverture des ouvrages de Kula-Kim).

-En 2010, elle soutient sa thèse de Doctorat en Etudes Féminines et Etudes de Genre (Sociologie) à l'Université Paris VIII sous la direction du Professeur Jean François Laé et la coordination de Professeur Cathérine Coquéry Vidrovitch.

En savoir plus : https://cigefe.webnode.fr/portraits-femmes-etudes/celine-kula-kim/

Publié dans Ex-libris

AUDIO

Les enfants ne sont pas
Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...

BANNIERE 03 UNE IKRONO

Banniere UAA 260x600

Video galleries

logotwitterFacebook