Filtrer les éléments par date : vendredi, 02 mars 2018
vendredi, 02 mars 2018 21:41

L'ONU est-elle encore utile?

« Je serais très content qu’elle existe, mais ce serait un mensonge, fake news de parler de communauté internationale. »

L'ancien ministre français des Affaires étrangères Hubert Védrine qui ne croit plus depuis longtemps au concept de «communauté internationale». «Fake news», dit-il, reprenant l'expression popularisée par Donald Trump. Le président américain lui-même très critique vis-à-vis de l'Organisation des Nations unies qu'il juge obsolète, inefficace, et surtout très coûteuse. Sur les grands drames du siècle, la guerre en Syrie, la crise humanitaire au Yémen, le sort des réfugiés Rohingyas en Birmanie ou des migrants en Méditerranée, à chaque fois l'ONU s'indigne, condamne, appelle au reste du droit international, ou au moins à celui de la dignité humaine. A la tribune, les diplomates s'invectivent, mais les grandes envolées semblent trop rarement suivies d'effets. Alors, l'ONU unit-elle encore les nations ? L'ONU est-elle encore utile ?

Pour en débattre :

- Bernard Miyet, ancien secrétaire adjoint des Nations unies, chargé du Département des opérations de la paix (entre 1997 et 2000), et président de l’Association française pour les Nations unies

- Serge Sur, juriste, professeur émérite de droit public à l’Université Panthéon-Assas, rédacteur en chef de la revue Questions Internationales.

RFI

Publié dans Afrique

Opéré du pied droit samedi, Neymar devrait être rétabli au mieux un mois avant le Mondial-2018, mais Cristiano Nunes, préparateur physique de l'Internacional, club de première division brésilienne basé à Porto Alegre, se dit "optimiste" quand à sa capacité à "revenir au top" pour la Coupe du monde.

Q: Neymar peut-il être au top de sa forme au Mondial en revenant de blessure si peu de temps avant la compétition?

R: Je suis très optimiste. Il aura suffisamment de temps pour revenir au top. Il pourrait même arriver plus frais que d'autres, quand on sait à quel point la fin de saison européenne est éprouvante, non seulement sur le plan physique, mais aussi sur le plan émotionnel. Cette interruption lui donnera un peu de répit. Non seulement Neymar aura le temps de revenir en forme, mais il reviendra avec un vrai désir de rejouer au foot, de montrer à nouveau tout son potentiel.

Q: Quelle est la marche à suivre pour une bonne rééducation après ce genre d'opération?

Play Video

R: "Quand il y a fracture, comme c'est le cas pour Neymar, il faut prendre des précautions pour que la calcification puisse se faire dans les meilleures conditions. Au début, il faut absolument éviter tout impact. Mais c'est bien de commencer les exercices assez vite, avec de la musculation ou d'autres activités pour laquelle il n'y a pas de contact avec le sol, pour éviter que sa condition physique ne se dégrade trop avant qu'il ne puisse se remettre à courir".

Q: Ne risque-t-il pas de manquer de rythme?

R: "Une fois que la blessure sera totalement guérie, l'idéal serait qu'il puisse jouer des matches ou au moins participer à des entraînements à forte intensité. C'est important de retrouver le rythme compétitif avant de participer à un tournoi extrêmement difficile comme la Coupe du monde. Mais je suis optimiste parce que je sais qu'il est entre les mains d'un chirurgien de référence, Rodrigo Lasmar, médecin de la Seleçao, et qu'il sera suivi par des kinés extrêmement compétents.

Propos recueillis par Louis GENOT

RFI

Publié dans Sport

La ministre du Travail Muriel Pénicaud valide globalement l'accord intervenu le 22 février entre les partenaires sociaux sur l'indemnisation du chômage dans une interview au Parisien. Elle apporte cependant quelques modifications qui seront intégrées au projet de loi présenté en avril prochain en conseil des ministres et qui ne sera pas adopté, celui-là, par ordonnance.

Muriel Pénicaud est globalement « en phase », dit-elle, avec l'accord conclu le 22 février entre les employeurs et les syndicats. Elle augmente cependant la pression sur les branches professionnelles qui auront jusqu'à fin décembre, et pas plus, pour prendre des mesures concrètes contre le recours abusif aux contrats courts et précaires. Faute de quoi le gouvernement brandit à nouveau la menace d'imposer un système de bonus-malus aux entreprises.

Sur la question de l'indemnisation des salariés qui démissionnent pour créer leur entreprise, ils ne devront pas être présents depuis 7 ans dans leur emploi, délai prévu par l'accord, mais 5 ans seulement pour en bénéficier, et ce au même montant que tous les autres chômeurs. Soit un coût supplémentaire de quelques dizaines de millions d'euros pour l'assurance-chômage.

Quant à l'indemnisation des indépendants, une nouveauté qui n'enthousiasme guère les partenaires sociaux, le gouvernement prévoit une allocation de 800 euros par mois pendant 6 mois, financée par la CSG, soit un impôt, et non pas une cotisation sociale à la charge des employeurs et les salariés.

RFI

Publié dans International

Suite et pas fin de la levée de boucliers de l’opposition contre le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye. Le Parti démocratique sénégalais répond favorablement à l’invite de l’Initiative pour des élections démocratiques (Ied) au Sénégal pour exiger, lors d’un rassemblement pacifique à tenir le 09 mars prochain, le départ du ministre de l’intérieur.

La formation libérale l’a fait savoir hier, jeudi 1er mars 2018, à l’issue de son comité directeur tenue à la permanence Mamadou Lamine Badji.

Pour autant, Oumar Sarr et cie affirmeront : « Le Comité directeur constate que la déclaration scandaleuse du ministre chargé des élections, Aly Ngouille Ndiaye, crée une situation politique nouvelle. Lorsque ce ministre déclare que sa tâche principale est de faire élire Macky Sall dès le premier tour, il fait un aveu de taille. Son départ est devenu une exigence fondamentale dans la lutte pour des élections sincères. Le Comité Directeur, le Front patriotique pour la défense de la République (Fpdr) et l’Initiative pour des élections démocratiques (Ied), ainsi que beaucoup de patriotes et des membres de la société civile ont exprimé leur indignation. Au demeurant, notre parti s’associe à l’appel lancé par l’Ied pour un rassemblement pacifique, le vendredi 9 mars, devant le ministère de l’Intérieur pour exiger son départ ».

Dans la foulée, le Pds appelle ses militants et sympathisants à participer massivement à cette manifestation et à « se tenir prêts et mobilisés pour des manifestations permanentes jusqu’à son départ et l’installation d’une Haute Autorité Indépendante chargée d’organiser et de superviser les élections ».

Sud Quotidien    

Publié dans Politique
Page 1 sur 2

AUDIO

Les enfants ne sont pas
Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...

Video galleries

logotwitterFacebook