Poésie

Exister : par A Samba Ndiaye

 

Exister par A Samba Ndiaye 


Les jours s'égrènent péniblement,
Sans but, sans joie,
Trop lentement,
Un trop lourd fardeau,


Quel beau cadeau


Que je traîne depuis l'enfance,
Avec constance,
Prisonnière d'une phrase jetée au hasard d'une discussion,
Qui a transformé ma vie en négation,
Qui l'a éteinte
Comme on éteint une bougie
Dans un souffle interdit.
Mais je n'ai pas fini de crier que je suis,


Qui je suis,


Je ferai un ultime pied-de-nez
A cette vie si mesurée,
Trop bien réglée,
Je ne serai plus ce que vous attendez,
Je me battrai pour défendre des idées,
Que vous trouvez peut-être empreintes de trop de naïve humanité,


Poings levés,


Mais avec cette sérénité retrouvée,
J'en ferai ma destinée
Avec au bout,
Peut-être quelque chose de plus fou,
De plus doux aussi,
Finis les compromis,
Oubliée l'image que l'on veut laisser derrière soi,
Je serai enfin Moi,
Sans foi ni loi,
Avec cette joie de m'être enfin reconnue,

Abdoulaye Samba Ndiaye
Professeur d'économie en Ile de France
Directeur Général de la société c2r-conseil.com
Consultant sénior en Création , Redressement, Reprise
Il a été diplômé de le l'IAE de Clermont Ferrand, Lyon 2 ( évaluations et politiques publiques)
Souvent il nous fait une chronique en direct sur FB sur la géo politique l'économie et l'actualité sénégalaise ( une mine d'informations précises et savantes-La lecture de ses articles très pointus mais accessibles à tous est un plus).
Ancien du Lycée A Sadji 1983

" Es-tu même" de Pape Samba Kane in Pape Samba Kane, À tire d'Elles, Éditions Lettres de Renaissances, 2018

 

" Es-tu même" de Pape Samba Kane in Pape Samba Kane, À tire d'Elles, Éditions Lettres de Renaissances, 2018


Mais vous, il me semble que vous aimez les jets d'eau d'une certaine ampleur. Une chose est sûre, vous êtes un poète. On s'en était déjà douté en lisant votre roman, Sabaru Jinne ou Les Tam- tams du diable ! Mais quand j'ai ouvert À Tire d'Elles, je n'ai pas dû lire plus de trois pages, pour en être sûre. Extrait de la préface par Lilyan Kesteloot Fongang

Ce recueil de poésie nous entraine sur les rives poétiques de la passion amoureuse. Avec une écriture soignée, délicate, sensible et impétueuse, les odes fulgurantes du poète sont un hommage appuyé à la sensualité féminine et à l'alchimie de l'amour et du verbe. Cette longue complainte de l'amour, à la fois douce et fougueuse, est une plongée lyrique dans l'énergie poétique que provoque l'absence de la femme aimée. Pape Samba Kane est journaliste, essayiste et roman- cier. Il a publié plusieurs écrits journalistiques et des portraits politiques satiriques avant de se consacrer à la ction avec un premier roman intitulé Sabaru Jinne : Les Tam-tams du diable, publié en 2015 aux éditions Feu de brousse. À tire d'Elles est son premier recueil de poésie.

Texte cent-quatre-vingt-dix-septième


Texte choisi : Es-tu même ? De Pape Samba Kane


I- Présentation de l'auteur : En 2018, Pape Samba Kane publia son premier recueil poétique À tire d'Elles ; après avoir publié en 2015 son roman Sabaru Jinne : Les Tam-tams du diable.


II- Texte : Es-tu même ?


Es-tu ... un ange qui passe
Succube qui prend place
Es-tu ...
Sorcière ou magicienne
Rêve sûrement ...
J'ai rêvé de toi
Comme si tu étais vraie
Nous ne nous sommes pas aimés
Mais tant flirté
J'ai rêvé de toi en vrai
Sur tes longues jambes
Ta poitrine modèle Modigliani
Penchée sur mon visage riant
J'ai rêvé
De ta bouche au parfum d'airelle
J'ai rêvé de toi en vrai
Vraie femme de ma vraie vie
Sans engagement autre
Que de s'aimer
Puis ... J'ai rêvé de toi
Une autre fois
Mais de toi imaginée
En femme dans ma vie
Se réveillant
Dans mes bras lovée
Souriante tantôt
Boudeuse parfois
Gaie le soir
Joyeuse ou grave
Gracieuse désirable
Désirant
- Ou pas ce soir
Ce sera
Un autre soir-
La vie dans tous ses états
De grâce et de disgrâce alternées
Ces jours que seul un cœur aimé
Offrirait
Sans jamais se briser
Sans jamais blesser ...
Jamais se lasser
Tous les jours
Tous les soirs
Pape Samba Kane, À tire d'Elles, Éditions Lettres de Renaissances, 2018.
On nous propose ici un axe de lecture très intéressant mais soyez votre propre juge

III- Quelques axes de lecture


- Un travail sur le langage
- Disposition particulière des mots
- Un texte pauvre en signes de ponctuation
- Liens étroits entre la poésie et le rêve
- L'art de libérer tous les possibles
- Relevez les différentes parties du corps évoquées dans le texte
- L'art de susciter des émotions
- Repérage et interprétation de figures de style : anaphore, parallélisme, ellipse, antithèse, dérivation, synecdoque, métonymie, périphrase, etc.
- Le répétition. L'emploi répété de l'expression " j'ai rêvé"


- Repérez des exemples d'allitérations et d'assonances


IV- Insistons sur :
1- L'assonance
C'est la répétition d'une même voyelle dans des mots qui se suivent .Ces mots sont mis en valeur par la répétition insistante du son.
Assonance en " an"
Exemple : " Mais de toi imaginée
En femme dans ma vie
Se réveillant
Dans mes bras lovée
Souriante tantôt
Boudeuse parfois "
2- L'allitération
C'est la répétition d'une même consonne dans des mots qui se suivent. Ces mots sont mis en valeur par la répétition insistante du son.
Exemple :
- Allitération en " v" : " J'ai rêvé de toi en vrai
Vraie femme de ma vraie vie "
- Allitération en " g" : " Gaie le soir
Joyeuse ou grave
Gracieuse désirable
Désirant"
- Allitération en " s"
" La vie dans tous ses états
De grâce et de disgrâce alternées
Ces jours que seul un cœur aimé
Offrirait
Sans jamais se briser
Sans jamais blesser ...
Jamais se lasser"
3- La métonymie
On remplace un mot par un autre mot, qui entretient avec le premier un rapport logique.
Exemple : " Ta poitrine modèle Modigliani
Penchée sur mon visage riant"
4- La synecdoque
Proche de la métonymie, la synecdoque consiste à remplacer un mot par un autre mot lié au premier par une relation d'inclusion.
Exemple : "
5- La dérivation Ces jours que seul un cœur aimé
Offrirait"
C'est l'emploi de mots de la même famille.
Exemple : " Gracieuse désirable
Désirant"
5- L'ellipse
On omet des termes qui peuvent se deviner.
Exemple : " J'ai rêvé de toi
Comme si tu étais vraie
Nous ne nous sommes pas aimés
Mais tant flirté"


Lexique :
Succube : Un succube est un personnage de légende. Ce sont des démons qui prennent la forme d'une femme pour séduire un homme durant son sommeil et ses rêves.


http://www.sunumbir.com/pages/un-dimanche-un-texte/es-tu-meme-de-pape-samba-kane.html

Pape Samba Kane s'essaie à la poésie

Les éditions Lettres de Renaissance annoncent dans un communiqué reçu à EnQuête la sortie d'un recueil de poèmes signé Pape Samba Kane. Il paraît au Sénégal et en France en même temps. Il est préfacé par feu Lilyan Kesteloot.

''Mais vous, il me semble que vous aimez les jets d'eau d'une certaine ampleur. Une chose est sûre, vous êtes un poète. On s'en était déjà douté en lisant votre roman, Sabaru Jinne ou Les Tam-tams du diable ! Mais quand j'ai ouvert À tire d'Elles, je n'ai pas dû lire plus de trois pages pour en être sûre''. La défunte Lilyan Fongang Kesteloot interpellait ainsi l'écrivain et journaliste Pape Samba Kane, après lecture de son manuscrit, recueil de poèmes.


L'ouvrage intitulé ''A tire d'Elles'', paru aux éditions Lettres de Renaissance du talentueux auteur Amadou Elimane Kane, sort en même temps au Sénégal et en France. ''Dans le cadre de sa collection Paroles Arc-en-ciel et sous la direction de l'écrivain poète Ndongo Mbaye, les éditions Lettres de Renaissance publient le premier recueil de poèmes de Pape Samba Kane intitulé A tire d'Elles, préfacé par notre amie et regrettée Lilyan Kesteloot qui, jusqu'au dernier bout de souffle, a porté la littérature africaine. Nous pensons à elle et félicitons notre ami Pape Samba Kane pour cette belle publication'', lit-on dans un communiqué de presse signé Amadou Elimane Kane.


Sur sa page Facebook, Pape Samba Kane rend hommage à son tour à sa préfacière. '' Ce recueil que j'ai progressivement conçu parce qu'il m'était nécessaire de l'écrire, est tombé, il y a six mois, sans que je l'aie cherché, entre les mains de cette grande dame, "mère" de la littérature africaine d'expression française, qui vient malheureusement de nous quitter, Lilyan Kesteloot'', écrit-il. (...) Un hommage s'impose alors. ''Je voudrais pouvoir faire bénéficier au livre d'une Promotion, une grande et belle cérémonie de lancement, surtout, en hommage à elle, pour cet honneur quelle me fait, pour cette consécration qu'elle m'offre. Quelques-uns parmi ses amis universitaires à qui j'en ai parlé soutiennent l'idée.


Mon éditeur également, Lettres de Renaissance, dont je remercie vivement le fondateur, mon frère et ami, "coreligionnaire" en poésie Amadou Elimane Kane pour son engagement dans la publication du recueil dans des délais impossibles au départ, mais qu'il a réussi à faire tenir à son équipe. Remerciements auxquels j'associe Mme Michèle Sellier qui fut mon interlocutrice directe durant un processus de fabrication au pas de charge mais absolument méthodique et rigoureux'', souhaite-t-il. Ce serait la plus belle manière de lui dire merci.


En outre, renseigne la quatrième de couverture, ''ce recueil de poésie nous entraîne sur les rives poétiques de la passion amoureuse. Avec une écriture soignée, délicate, sensible et impétueuse, les odes fulgurantes du poète sont un hommage appuyé à la sensualité féminine et à l'alchimie de l'amour et du verbe. Cette longue complainte de l'amour, à la fois douce et fougueuse, est une plongée lyrique dans l'énergie poétique que provoque l'absence de la femme aimée''.


BIGUE BO

http://www.enqueteplus.com/content/litterature-parution-pape-samba-kane-s%E2%80%99essaie-%C3%A0-la-po%C3%A9sie

ANTONIN ARTAUD : essayiste, écrivain, poète, acteur et dessinateur

 

 ANTONIN ARTAUD : essayiste, écrivain, poète, acteur et dessinateur


"LES VACANCES NOUS DONNENT L'OCCASION DE DECOUVRIR DES AUTEURS SINGULIERS.

UNE JEUNE CAGNEUSE FILLE DE LA COMEDIENNE LAROQUE MICHELLE ETC ;;;)INSCRITE EN LICENCE D'HUMANITE (LATIN-GREC-PHILO).
LORS D'UNE INTERVIEW LE JOURNAISTE LUI DEMANDE QUE LISEZ-VOUS ? ELLE REPOND MONPERE M'A OFFERT LES OEUVRES COMPLETES DE ANTONIN ARTAUD 700PAGES. ELLE EN AVAIT TELLEMENT BIEN PARLE QUE JE ME SUIS MIS A LE DECOUVRIR ET VOUS OFFRIR CES MORCEAUX CHOISIS". P B C

Antonin ARTAUD

Né à Marseille (France) le 04/09/1896 ; Mort à Ivry-sur-Seine (France) le 04/03/1948 (internaute)

Issu d'une famille bourgeoise, Antonin Artaud a une enfance perturbée pour des raisons sanitaires. Atteint de méningite, il souffre de troubles nerveux et de maux de tête chroniques qui le suivent pendant toute son adolescence et qu'il a du mal à soulager malgré des traitements à base d'arsenic et de mercure. Cette enfance difficile aura une influence sur ses relations sociales et sur l'ensemble de son œuvre.

À la fois essayiste, écrivain, poète, acteur et dessinateur, il arrive à Paris en 1920 et publie ses premiers écrits, des poèmes et des scénarios de films. Inspiré du surréalisme, il expose sa vision du théâtre, mais ne parvient pas à percer, faute de relations et de moyens financiers. Il se révèle en tant qu'acteur, collabore avec le théâtre de l'oeuvre et la Compagnie des Champs-Élysées avant de fonder son propre théâtre en 1927, le théâtre d'Alfred Jarry.

Il invente le "théâtre de la cruauté", un concept basé sur le rêve et le grotesque que l'on retrouve surtout dans "Le Théâtre et son double" (1938). Le public étant habitué aux mélodrames et aux vaudevilles, ce concept ne connaît pas le succès espéré.

Antonin Artaud se tourne alors vers le cinéma avec l'intention d'entrer dans la tête de ses personnages. Il prône "une remalaxation des choses du coeur et de l'esprit afin de leur conférer la vertu cinématographique qui est à chercher". Il propose plusieurs scénarios, mais un seul sera tourné, "La Coquille et le Clergyman". Il meurt le 4 mars 1948 d'un cancer diagnostiqué trop tard.

Antonin Artaud


Le devoir
De l'écrivain, du poète
N'est pas d'aller s'enfermer lâchement dans un texte, un livre, une revue dont il ne sortira plus jamais
Mais au contraire de sortir
Dehors
Pour secouer,
Pour attaquer,
L'esprit public,
Sinon
A quoi sert-il ?
Et pourquoi est-il né ?

Quand je lève les yeux vers vous on dirait que le monde tremble. Nul n'a jamais écrit ou peint, sculpté, modelé, construit, inventé que pour en sortir en fait de l'enfer. Il n'y a de mort complète que pour qui prend le goût de mourir. Il n'y a de péril absolu que pour qui s'abandonne.

L'Ombilic des Limbes de Antonin Artaud


Car on ne peut accepter la Vie qu'à condition d'être grand, de se sentir à l'origine des phénomènes, tout au moins d'un certain nombre d'entre eux. Sans puissance d'expansion, sans une certaine domination sur les choses, la vie est indéfendable. Une seule chose est exaltante au monde : le contact avec les puissances de l'esprit.

L'Ombilic des Limbes de Antonin Artaud


Il ne me faudrait qu'un seul mot parfois, un simple petit mot sans importance, pour être grand, pour parler sur le ton des prophètes, un mot témoin, un mot précis, un mot subtil, un mot bien macéré dans mes moelles, sorti de moi, qui se tiendrait à l'extrême bout de mon être.

Le moine (de Lewis) de Antonin Artaud


Je ne savais pas que la parole d'un homme pût toucher à ce point le cœur, qu'il suffit d'une simple voix humaine pour éveiller en nous tant de sentiments cachés, profonds. Il me semble que cet homme m'a révélé mon cœur !

Le théâtre et son double de Antonin Artaud


L'action du théâtre comme celle de la peste est bienfaisante, car poussant les hommes à se voir tels qu'ils sont, elle fait tomber le masque, elle découvre le mensonge, la veulerie, la bassesse, la tartufferie."

Le théâtre et son double de Antonin Artaud
Je tombe.
Je tombe mais je n'ai pas peur.
Je rends ma peur dans le bruit de la rage, dans un solennel barrissement.

Le théâtre et son double de Antonin Artaud


(...) pour tout le monde un civilisé cultivé est un homme renseigné sur des systèmes, et qui pense en système, en formes, en signes, en représentations.

C'est un monstre chez qui s'est développée jusqu'à l'absurde cette faculté que nous avons de tirer des pensées de nos actes, au lieu d'identifier nos actes à nos pensées.

IL EST DES MOMENTS.... PAR LE Dr Ndongo MBAYE

 

IL EST DES MOMENTS.... PAR LE Dr Ndongo MBAYE

Il est des moments
D'opalescence
Il est des moments
D'abstinence
Il est des moments
De concupiscence
Il est des moments


De silence


Où les mots se vautrent
Pour mieux exister
Dans les échancrures des phrases
Où les mots sont autres
Parce que polysémiques
Où les couleurs dessinent les contours


Des nuances de gris enchanteurs
Où les noms et les syllabes de joie
Se grattent le ventre
Pour mieux signifier
Où les palettes d'or dans les champs
De tournesol s'ouvrent au soleil
Pour mieux le séduire
Où les poètes crient hurlent à l'envi


Leur rage


Pour libérer les peuples
Il est des moments
De turgescence
Où la sève séminale
Fertilise la terre des ancêtres
Pour donner aux épis de mil
Aux pousses d'arachides


Aux plaines de coton


Toute la ferveur des futures moissons
Il est des moments
De connivence
Où le ciel l'eau la terre
Les étoiles le soleil la lune
Communient dans l'harmonie


D'une paix retrouvée


La synergie de forces cosmiques
Dans la symphonie d'une archéologie
De savoirs pluriels
Il est des moments
De latence
Des moments
D'ultime luminescence
Où l'Esprit se révèle être
L'âme de la lettre

Ndongo MBAYE

AUDIO

Les enfants ne sont pas
Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...

BANNIERE 03 UNE IKRONO

Banniere UAA 260x600

Video galleries

logotwitterFacebook