Erreur
  • Échec du chargement du fichier XML
  • http://ichrono.info/templates/sj_tech/templateDetails.xml
  • XML: failed to load external entity "http://ichrono.info/templates/sj_tech/templateDetails.xml"

Ex-libris

Le mythe de la « théorie du ruissellement »-Arnaud PARIENTY  (de l'argent en question et de la réussite)

 

Le mythe de la « théorie du ruissellement »-Arnaud PARIENTY  (de l'argent en question et de la réussite)

Emmanuel Macron, 15 octobre 2017 : « Pour que notre société aille mieux, il faut des gens qui réussissent ! [...] Je ne crois pas au ruissellement, mais je crois à la cordée. [...] Si l'on commence à jeter des cailloux sur les premiers de cordée, c'est toute la cordée qui dégringole. » Le 6 janvier 2018, le porte-parole du gouvernement enfonce le clou : « Ce n'est pas un gouvernement qui fait des cadeaux aux riches !

C'est un gouvernement qui permet à l'argent d'être investi dans les entreprises pour nos emplois en France. » Un résumé saisissant de la notion de trickle-down effect (effet de ruissellement) avancée en 1981 par le directeur du budget de Ronald Reagan : « Donner les réductions d'impôts aux tranches supérieures, aux individus les plus riches et aux plus grandes entreprises, et laisser les bons effets "ruisseler" à travers l'économie pour atteindre tout le monde. »


Telle semble bien la logique des mesures adoptées depuis 2017 par le gouvernement Macron/Philippe, même s'il affirme le contraire. Et même si aucun économiste n'a jamais produit une « théorie du ruissellement ». Alors comment expliquer que cette idée si décriée soit encore mise en oeuvre ? En analysant son fonctionnement comme celui d'un mythe, c'est-à-dire une construction imaginaire largement partagée.

C'est ce que propose Arnaud Parienty dans cet essai enlevé et pédagogique. Il y décortique avec méthode les clichés répétés sur les plateaux de télévision : « trop d'impôts tue l'impôt », ils favorisent l'évasion fiscale, etc. Et il remet en perspective la façon dont les politiques néolibérales ont conduit, partout dans le monde, à une explosion des inégalités, sans pour autant favoriser la croissance et l'emploi, contrairement à ce que prônent les adeptes du ruissellement.

COHERENCE KID PAR David O'Hare

COHERENCE KID PAR David O'Hare

La cohérence cardiaque pour les enfants. 47 respiroutines pour doter vos enfants de superpouvoirs.

Cohérence Kid s'adresse à vous, parents, enseignants ou soignants. Ce guide pratique va vous aider à installer et renforcer des ressources psychologiques qui serviront aux enfants (de 2 à 11 ans) toute leur vie. Il vous aidera aussi à résoudre les petits tracas du quotidien : peur du noir, anxiété, mal au ventre, insomnie, hypersensibilité...

Vous allez apprendre aux enfants à pratiquer la cohérence cardiaque, une respiration guidée qui a de multiples bienfaits. La cohérence cardiaque aide l'enfant à s'apaiser, se recentrer, augmente l'attention, la confiance en soi, améliore l'apprentissage et la mémorisation, favorise la résilience : l'enfant qui est régulièrement en cohérence cardiaque est plus enclin à être autonome et rebondir en toutes situations.

Pour doter vos enfants de tous ces superpouvoirs, le Dr David O'Hare propose 47 « respiroutines » comme Le calme papillon, Le coeur à deux bras, L'orchestre imaginaire, Le cercle de l'amitié, Le moulin à vent... Autant de jeux respiratoires qui permettent à l'adulte de guider la respiration de l'enfant et le placer en cohérence.

Ces exercices ludiques et simples ont fonctionné pour des milliers d'enfants. Ils sont testés à grande échelle dans des écoles en France et au Québec.

DR DAVID O'HARE

David O'Hare est médecin de famille. Diplômé en diététique, il s'intéresse au surpoids depuis 25 ans. Il s'est spécialisé en psychothérapie cognitive et comportementale et a mis en place un accompagnement psychologique des régimes jusqu'à ce qu'il découvre la cohérence cardiaque et l'utilise comme thérapie à part entière. Aujourd'hui, il enseigne la cohérence cardiaque au Québec et en France.

La cohérence cardiaque


Introduite en France par le Dr David Servan-Schreiber dans son best-seller Guérir, la cohérence cardiaque est un état d'harmonie des fonctions vitales induit par une fréquence respiratoire particulière : 6 inspirations/expirations par minute environ.

TOUT PART DU CŒUR

En mesurant le pouls, on se rend compte que l'intervalle entre deux battements de cœur n'est pas constant : le cœur accélère et ralentit en permanence, ajustant son activité en temps réel aux besoins de l'organisme.

La variabilité cardiaque est la capacité qu'a le cœur à accélérer et à ralentir sous l'effet des changements de l'environnement, l'amplitude de la variabilité cardiaque est le témoin de notre capacité d'adaptation (plus cette amplitude est élevée, meilleure est la santé).

INDIGNEZ-VOUS ! édition revue et augmentée Stéphane Hessel (Auteur) Paru en décembre 2011 Essai (broché)

 

INDIGNEZ-VOUS ! édition revue et augmentée Stéphane Hessel (Auteur) Paru en décembre 2011 Essai (broché)


Le petit livre de Stéphane Hessel Indignez-vous !, paru en 2010, s'est vendu à des millions d'exemplaires, a inspiré les jeunes indignés occidentaux, accompagné le Printemps arabe et son auteur, acquis une renommée mondiale.

Pour Stéphane Hessel, le « motif de base de la Résistance, c'était l'indignation. » Certes, les raisons de s'indigner dans le monde complexe d'aujourd'hui peuvent paraître moins nettes qu'au temps du nazisme. Mais « cherchez et vous trouverez » : l'écart grandissant entre les très riches et les très pauvres, l'état de la planète, le traitement fait aux sans-papiers, aux immigrés, aux Roms, la course au « toujours plus », à la compétition, la dictature des marchés financiers, jusqu'aux acquis bradés de la Résistance - retraites, Sécurité sociale. Pour être efficace, il faut, comme hier, agir en réseau : Attac, Amnesty, la Fédération internationale des Droits de l'homme. en sont la démonstration. Alors, on peut croire Stéphane Hessel, et lui emboîter le pas, lorsqu'il appelle à une « insurrection pacifique ». Avec une postface des éditeurs : la fabuleuse histoire d'Indignez-vous !

Les 5 préceptes d'Indignez-vous de Stéphane Hessel
LEXPRESS.fr


Le manifeste de l'ancien résistant s'est déjà vendu à plus de 300 000 exemplaires. Cinq citations pour comprendre cet appel à l'indignation.
C'est le best-seller de la fin de l'année 2010. Indignez-vous, de l'ancien résistant Stéphane Hessel, s'est vendu à plus de 300 000 exemplaires (Source Edistat). Quelles sont les raisons d'un tel succès? Son prix attractif - trois euros? La longueur de l'ouvrage - une vingtaine de page? Un concours de circonstances - sortie du livre avant Noël? L'engouement, même inexpliqué, est réel et vire au phénomène de société. On se l'arrache et les libraires peinent à alimenter leurs stocks... LEXPRESS.fr a sélectionné cinq phrases choc de cet appel à l'indignation qui provoque espoir chez certains, et déchaîne les passions chez d'autres.

1 - Trouver un motif d'indignation


Selon Stéphane Hessel, ancien résistant qui prône les valeurs véhiculées pendant cette période de l'Histoire de France, les raisons de s'indigner existent. Il suffit de les chercher. "Les raisons de s'indigner peuvent paraître aujourd'hui moins nettes ou le monde trop complexe. (...) Mais dans ce monde, il y a des choses insupportables. Pour le voir, il faut bien regarder, chercher. Je dis aux jeunes: cherchez un peu, vous allez trouver. La pire des attitudes est l'indifférence, dire 'Je n'y peux rien, je me débrouille'."
Le traitement fait aux immigrés, aux sans-papiers, aux Roms sont autant de raisons pour l'auteur de s'indigner. "Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous, d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux. Quand quelque chose vous indigne comme j'ai été indigné par le nazisme, alors on devient militant, fort et engagé."


2 - Changer de système économique


"L'actuelle dictature internationale des marchés financiers (...) menace la paix et la démocratie." Dans Indignez-vous, l'auteur met en cause notre système économique, dénonçant les écarts de richesses grandissants. Nous n'avons pas su, constate-t-il, tirer les leçons des erreurs de la crise économique, pourtant dévastatrice. "L'écart entre les plus pauvres et les plus riches n'a jamais été aussi important: et la course à l'argent, la compétition, autant encouragée." Et de proposer comme alternative que "l'intérêt général" prime sur "l'intérêt particulier", et le "juste partage des richesses créées par le monde du travail" sur le "pouvoir de l'argent".


3 - Mettre fin au conflit israélo-palestinien


Farouche défenseur de "la Palestine, la bande de Gaza, la Cisjordanie", l'ancien résistant s'est attiré les foudres de plusieurs associations en appelant au boycott des produits israéliens. Revenant sur l'opération "Plomb durci", Stéphane Hessel écrit: "Que des Juifs puissent perpétrer eux-mêmes des crimes de guerre, c'est insupportable. Hélas, l'Histoire donne peu d'exemples de peuples qui tirent les leçons de leur propre histoire." Après la publication de son ouvrage d'une vingtaine de pages, l'ancien résistant a été visé par trente plaintes pour antisémitisme.
Lire aussi


Qui est Stéphane Hessel?


4 - Choisir la non-violence


Convaincu que l'avenir "appartient à la non-violence", Stéphane Hessel refuse d'excuser les "terroristes qui jettent des bombes". Mais il affirme qu'on "peut les comprendre". "On peut se dire que le terrorisme est une forme d'exaspération. Et que cette exaspération est un terme négatif. Il ne faudrait pas ex-aspérer, il faudrait es-pérer. L'exaspération est un déni de l'espoir. Elle est compréhensible, je dirais presque qu'elle est naturelle, mais pour autant elle n'est pas acceptable." Et d'ajouter, en se désolidarisant de Jean-Paul Sartre: "Se dire 'la violence n'est pas efficace', c'est bien plus important que de savoir si on doit condamner ou pas ceux qui s'y livrent."


5 - Endiguer le déclin de notre société


D'importants progrès ont été faits depuis 1948, concède Stéphane Hessel. La décolonisation, la fin de l'apartheid, la chute du mur de Berlin... Mais cette tendance tend, selon lui, à s'inverser depuis les années 2000. "Les premières années du XXIe siècle ont été une période de recul. Ce recul, je l'explique en partie par la présidence américaine de Georges Bush, le 11 septembre, et les conséquences désastreuses qu'en ont tirées les Etats-Unis, comme cette intervention militaire en Irak." "Nous sommes à un seuil, entre les horreurs de la première décennie et les possibilités des décennies suivantes. Mais il faut espérer, il faut toujours espérer."
Et vous, qu'avez-vous retenu du manifeste de Stéphane Hessel?Comment expliquez-vous son succès?

« Serigne Abdoul Aziz Sy Dabbâkh : itinéraire et enseignements » , Mémoires d'un soufi et régulateur social - ABDOUL AZIZ KéBé

 

« Serigne Abdoul Aziz Sy Dabbâkh : itinéraire et enseignements » , Mémoires d'un soufi et régulateur social - ABDOUL AZIZ KéBé

SERIGNE ABDOUL AZIZ SY DABBÂKH Itinéraire et enseignements
Abdoul Aziz Kebe Préface de Cheikh Hamidou Kane - Postface d'Iba Der Thiam


Harmattan Sénégal RELIGIONS TÉMOIGNAGE, AUTOBIOGRAPHIE, RÉCIT AFRIQUE SUBSAHARIENNE Sénégal
Ce livre qui retrace l'histoire sénégalaise de la confrérie de la tijâniya, à travers les portraits croisés de Maodo Malick, d'El Hadj Mansour et des femmes de la zawiya de Tivaouane, est un traité de soufisme tiré de la vie et de l'œuvre d'Abdou Aziz Sy Dabbâkh.

ABDOUL AZIZ KéBé Serigne Abdoul Aziz Sy Dabbâkh / lharmattan

Ce portrait d'El Hadj Abdoul Aziz Sy essaie de suivre les traces de son itinéraire spirituel pour comprendre l'arrière-plan culturel qui l'a forgé. L'auteur met en relief les ressources importantes du soufisme et l'application qu'en font la confrérie de la tijâniya et la zawiya de Tivaouane dans les domaines spirituel et social. Mame Abdou, comme il est appelé affectueusement au
Sénégal, représente le modèle accompli du disciple de la tijâniya, consumé par l'amour du Prophète et tendu vers la proximité avec Dieu par le biais de l'élégance morale au sein des hommes et de son engagement aux côtés de sa société sénégalaise. La recherche des mécanismes par lesquels Mame Abdou est parvenu à si bien articuler le particulier au général, l'identité à l'universel est une sorte d'initiation sans mystère ni ésotérisme que l'auteur étudie dans une langue et un style accessibles à tous.
Ce livre qui retrace l'histoire sénégalaise de la confrérie de la tijâniya, à travers les portraits croisés de Maodo Malick, d'El Hadj Mansour (homonyme de l'actuel khalife) et des femmes de la zawiya de Tivaouane, est un traité de soufisme tiré de la vie et de l'oeuvre d'Abdoul Aziz Sy Dabbâkh.

Enseignant-chercheur au département d'arabe de l'université de Dakar, Abdoul Aziz Kébé est responsable du laboratoire Islam,
Sociétés et Mutations de l'école doctorale « Études sur l'Homme et la Société (ETHOS) ». Auteur de plusieurs articles sur des questions
relatives à l'islam dans les sociétés africaines, il est un membre actif de la société civile sénégalaise et du dialogue interreligieux. Très
proche de la tijâniyya de Tivaouane, Abdoul Aziz Kébé participe à la vie de cette confrérie qui est l'une des plus importantes d'Afrique.

Le Pr Abdoul Aziz Kébé a présenté au public, hier au Warc, son livre intitulé : « Serigne Abdoul Aziz Sy Dabbâkh : Itinéraire et enseignements ». L'ouvrage est édité par l'Harmattan Sénégal. Il s'agit d'une œuvre de 227 pages consacrées à la vie, l'œuvre et au parcours exceptionnel d'un érudit de Dieu, avec des illustrations photos.

Les grands hommes ne meurent jamais. Ils survivent toujours à travers leurs bienfaits légués à la postérité. Le Pr Abdoul Aziz Kébé vient d'immortaliser un pan non négligeable du vaste et riche héritage du deuxième Khalif général de Maodo Malick Sy.

Les paroles s'envolent, dit-on, mais les écrits demeurent. Affectueusement appelé Mame Abdou, il a été un modèle accompli du disciple de la tijânia, consumé par l'amour du Prophète et tendu vers la proximité avec Dieu par le biais de l'élégance morale au sein des hommes. Enseignant-chercheur au département d'arabe de l'Université de Dakar et responsable du laboratoire Islam, sociétés et mutations de l'école doctorale « Etudes sur l'homme et la société (Ethos) », le Pr Abdoul Aziz Kébé a porté son regard d'expert sur l'œuvre d'un personnage qui n'a jamais rien fait d'ordinaire, même s'il ne s'est jamais aventuré dans l'extraordinaire.

En effet, précise l'auteur : « La motivation essentielle pour cette œuvre a été l'amour. L'amour des sénégalais et sénégalaises, dont moi-même, à l'endroit de ce parangon de la paix et de l'harmonie des cœurs. L'amour et rien d'autre ».

L'amour lui a permis de présenter à travers cet ouvrage le « régulateur social hors pair » dans toute sa dimension spirituelle qui constitue, plus que jamais, un bréviaire pour les générations montantes. Le message du Saint de Diacksao (lieu de naissance de Mame Abdou) est intemporel. N'est-ce pas lui qui disait que la « diversité des minarets n'altère pas l'unicité du message d'Allah » ? En présentant son ouvrage, le Pr Kébé a soutenu que Mame Abdou fut un grand homme qui a marqué le Sénégal par son enseignement sur le plan religieux, spirituel et politique. Il a assaini les mœurs politiques avec la mise en place des institutions de régulation, des facteurs de dialogue entre les différents partis politiques du pays. « C'est pourquoi, a-t-il poursuivi, je dis qu'il a été la diagonale qui relie deux points qui semblent être opposés, alors que justement, il a une possibilité de rencontre entre ces deux points par une ligne diagonale ».

L'auteur n'a pas voulu présenter seulement El hadji Abdoul Aziz Sy comme un homme politique même s'il est convaincu que ce dernier est un homme politique, dans le sens où il s'est toujours intéressé à ce qui pouvait assurer la sécurité, l'équilibre et l'entente dans la société sénégalaise.

Toujours est-il que tous les Sénégalais savaient cette dimension politique du sage de Diacksao.
En outre, l'intérêt de l'auteur réside ailleurs : la dimension spirituelle de Mame Abdou et surtout ce qui l'a fasciné jusqu'à ce qu'il allie admirablement sa mission prophétique (si on considère que les érudits sont les héritiers du Prophète) et la conscience citoyenne dont il incarnait durant toute sa vie.

Pour se faire, le Pr Kébé a interrogé d'abord la mort. C'est après le rappel à Dieu de Mame Abdou que l'auteur s'est posé la question suivante en même temps que tous ses concitoyens : « les Sénégalais auront-ils quelqu'un qui prendrait la place de l'illustre disparu ? Est-ce que sa mort est une fin à son œuvre » ? Dès lors, il s'est résolument engagé à revisiter les enseignements de certains soufis. Abdoul Aziz Kébé s'est rendu compte que la mort est plutôt une révélation qu'un anéantissement. En ce qui concerne Mame Abdou, il s'agit d'une révélation dans une nouvelle existence qui constitue une somme d'efforts émanant de sa famille, de ses frères, de son père et de la société sénégalaise.

« Mame Abdou a été le symbole vivant de la dignité à toutes les circonstances. Il pouvait être très familier avec les gens sans être banal. Il a suivi les enseignements de ses ancêtres en se disant que l'homme digne ne vole pas, ne ment pas, ne fait pas du trafic d'influence pour occuper un poste, entre autres ». En plus, le saint homme avait mis la loyauté au cœur de la dignité humaine.

Car, la loyauté reste un élément important dans nos amitiés, engagements et compagnonnages. Toutefois, le manque de loyauté entre les hommes délie la société parce que du jour au lendemain, les repères bougent et c'est la décadence. L'auteur a exploré l'autre grande qualité d'El hadji Abdoul Aziz Sy qui était, sans nul doute, la pureté de son cœur d'où l'appellation « dabbâkh » qui signifie « il est bien » en langue wolof. Le cœur est l'organe le plus important de perception des grandes réalités.

Il est aussi le siège des sentiments et ressentiments. Mame Abdou était parvenu, avec l'appui d'Allah, à purifier son cœur dans la spiritualité. Car, le manque de loyauté, la jalousie, la méchanceté, la médisance et l'hypocrisie sont, plus que jamais, les fruits d'un cœur impur et malade qu'aucun médecin ne peut guérir.

L'auteur a analysé dans l'ouvrage comment Mame Abdou avait porté son attention sur le cœur pour le purifier de façon à ce que cet organe vital puisse être habité par les grandes vertus notamment l'éthique. Il s'y ajoute que le salut de toute société dépend du comportement de ses gouvernants et oulémas. Ils sont les deux ventricules de ce cœur que Mame Abdou s'était toujours battu à purifier. Ainsi, à travers cet ouvrage inédit, le Pr Abdoul Aziz Kébé a le mérite de revivifier le message intemporel d'un érudit de Dieu en l'occurrence, Serigne Abdoul Aziz Sy « Dabbâkh ». Il a ouvert aussi une large fenêtre sur la valeur de la spiritualité des femmes.

Abdoul aziz Kébé

https://www.asfiyahi.org/LIVRE-Serigne-Abdoul-Aziz-Sy-Dabbakh-itineraire-et-enseignements--Memoires-d-un-soufi-et-regulateur-social_a450.html

AUDIO

Les enfants ne sont pas
Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...

BANNIERE 03 UNE IKRONO

Video galleries

logotwitterFacebook