Santé

Publié dans Santé

La fertilisation in vitro au secours des rhinocéros blancs du Nord ?

Juil 09, 2018
La fertilisation in vitro au secours des rhinocéros blancs du Nord ?

Reverra-t-on des rhinocéros blancs du Nord courir en liberté dans la nature ? Après la mort de son dernier mâle en mars 2018, l'espèce ne compte plus que deux femelles en vie. La science progresse cependant et l'espoir existe de parvenir à de nouvelles naissances grâce à la fécondation in vitro. Une équipe de chercheurs a publié ce mercredi 4 juillet dans la revue Nature Communications les résultats d’une étude durant laquelle ils sont parvenus à obtenir des embryons.

Leur nom vous est peut-être inconnu : Najin et Fatu sont les deux dernières représentantes vivantes de rhinocéros blanc du Nord, une sous-espèce décimée par le braconnage. Le dernier mâle, Sudan, est mort en mars dernier à l’âge de 45 ans.

Se dirige-t-on vers l’extinction totale de ces pachydermes ? C’est malheureusement très probable, mais des chercheurs gardent espoir. Ils ont réussi à obtenir les premiers embryons in vitro de rhinocéros blanc du Nord.

Pour le moment, les fertilisations n’ont pu produire que des hybrides

La méthode utilisée est simple sur le papier : les chercheurs ont utilisé du sperme congelé de mâles du Nord pour féconder des ovules de femelles du Sud, une espèce cousine, dont il reste 20 000 individus vivant à l’état sauvage dans le sud de l’Afrique. Pour la première fois, ces chercheurs ont obtenu des embryons à la suite de ces fécondations.

Il y en a eu sept au total, dont trois ont été congelés. Il y a cependant un bémol, ces embryons sont donc des hybrides entre les espèces du Nord et du Sud. Pour obtenir un petit rhinocéros 100% du Nord, il faut en effet du sperme congelé de mâle du Nord, ce dont on dispose, mais également des ovocytes d’une femelle du Nord également. Il n’en existe pas de congelés, il n’y a donc qu’une seule solution : les prélever sur Najin et Fatu. Pour ce faire, il faut l’autorisation des autorités du Kenya, où elles vivent actuellement, et celle-ci se fait encore attendre.

Les femelles du Nord trop vieilles pour mener les 16 mois de gestation

Si cet obstacle est levé, il faudra ensuite que la manipulation fonctionne pour donner un embryon qui devra ensuite être implanté dans une femelle porteuse. Cette dernière sera forcément du Sud : Najin et Fatu sont en effet trop vieilles pour mener à leur terme les 16 mois de gestation de ces mammifères.

Les résultats présentés sont donc pour l’instant prometteurs : ils établissent que la fécondation in vitro fonctionne chez les rhinocéros. Il faudra en revanche encore du temps pour assister à la naissance d’un premier bébé rhinocéros blanc du Nord. Les chercheurs sont assez optimistes pour y parvenir dans trois ans, mais il faudra attendre bien des années supplémentaires pour espérer voir des hordes courir et vivre à l’état sauvage, si cela arrive un jour.

Par Simon Rozé

AUDIO

Les enfants ne sont pas
Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...

Video galleries

logotwitterFacebook