Contribution

Publié dans Contribution

Quelle politique des NTIC au Sénégal?

Nov 16, 2017 Hit: 132 Poster par 
Quelle politique des NTIC au Sénégal?

Au Sénégal, sommes-nous au courant des transformations technologiques qui sont en train de s’opérer au niveau mondial et ne risque-t-on pas de rater encore une fois, «d’être mal parti» comme à chaque fois qu’une transformation du monde s’opère ? 

Il y a un jour, j’ai assisté à Namur en Belgique à un forum sur les NTIC. On nous parlait d’un nouveau monde qui est en train de naître sous nos yeux et que rien ni personne ne peut arrêter et, ne pas prendre le train en marche serait synonyme de sombrer dans le sous-développement.

Dans ce monde, rien ne sera plus comme avant, et la révolution technologique en cours serait le marqueur essentiel des mutations à venir.

Les intervenants nous parlaient d'intelligence artificielle, dans le monde de la santé, dans le secteur de l’automobile, dans l’automatisation de tous les systèmes, ce qui va concerner l'éducation, l'agriculture, les services, tout le monde du travail etc.

Dans un futur proche, les logiciels vont transformer la plupart des industries traditionnelles et le robot va de plus en plus prendre la place de l’homme dans tous les circuits de fabrication et de production. Avec un simple logiciel, on peut posséder tout et dominer quasi tout le monde et avoir des influences sur toutes les entreprises et dans la vie de tout être humain quel que soit l’endroit où il se situe sur cette planète. 

On a donné l’exemple de Uber qui, avec un simplement logiciel, et ne possédant aucune voiture, est devenu la plus grosse compagnie de taxi au monde. Airbnb est présentement la plus grosse chaîne hôtelière au monde alors qu'il ne possède aucun établissement hôtelier.

Aux États-Unis, les avocats ne trouvent plus de travail, parce que l'ordinateur Watson de IBM peut donner un avis légal en quelques fractions de secondes, pour des cas plus ou moins compliqués, et avec un taux de satisfaction de 90% en comparaison des 70% pour les avocats.

Le modèle économique que nous connaissons actuellement va disparaître et tous les emplois avec et une nouvelle forme de travail va prendre le relai avec de nouveaux emplois.

Mais en écoutant tous ces discours, j’ai une pensée pour mon pays le Sénégal, et je me suis posé la question de savoir si nous sommes conscients des transformations qui sont en train de s’opérer dans le monde.  Tous ces nouveaux emplois qui vont se créer nécessitent une bonne formation de notre jeunesse et en voyant la situation de l’école sénégalaise, on se demande si nous n’allons pas rater encore une fois le départ du train et rester en retard par rapport au reste du monde.

Au moment où les pays développés entrent dans l’ère de l’alphabet numérique, 70% des Sénégalais sont analphabètes et 90% ne maitrisent pas ou non pas accès aux NTIC.

Nous sentons non plus aucun engagement de nos gouvernants pour connecter notre pays à ce train en marche qui risque de passer la gare Sénégal sans prendre aucun passager. Notre ambition devrait être de créer des Google, WhatsApp et autre Facebook à la sénégalaise. De pouvoir créer des logiciels pour accompagner le développement de notre agriculture, de pouvoir penser et concevoir des systèmes informatiques made in Sénégal, qui donneraient à l’humain la place qu’il mérite dans ce big-bang technologique qui risque de nous anéantir si on n’y pas garde.

C’est aujourd’hui que nous devons élaborer les stratégies nécessaires pour éviter à nos enfants et petits-enfants d’être les analphabètes numériques comme notre génération qui a été victime de l’analphabétisme, qui nous a maintenu dans cette pauvreté car étant incapable de penser et créer des solutions par nous-mêmes et pour nous-mêmes.

Si nous voulons vivre un Autre Avenir différent de celui des damnés éternels de la terre, nous devons insuffler un nouveau souffle, dynamique et énergique à notre pays et travailler ensemble pour l’accrocher sur le train déjà en mouvement de la révolution numérique.

Ibrahima Wade

Secrétaire général Un Autre Avenir

Dernière modification le jeudi, 16 novembre 2017 21:25
Lu 132 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)

AUDIO

Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...
A nos sœurs et frères-Ne
  https://youtu.be/hrqEGnjyNMk Pensez aux images sui tournent sur les réseaux sociaux ; ...

Video galleries

logotwitterFacebook