Santé

Publié dans Santé

Qu'est-ce que la coqueluche? Une maladie sournoise : certaines toux méritent une quarantaine

Mar 19, 2017 Hit: 423 Poster par 
Qu'est-ce que la coqueluche? Une maladie sournoise : certaines toux méritent une quarantaine

 

Qu'est-ce que la coqueluche? Une maladie sournoise : certaines toux méritent une quarantaine


Dans les entreprises quand quelqu'un a une maladie contagieuse, quand il y a un doute sur sa santé qui peut compromettre l'ensemble il ne faut pas faire du présentisme il faut s'arrêter jusqu'à être certain de son mal.  Une fois le collègue diagnostiqué suite à une prise de sang, il faut voir la médecine du travail ou son médecin traitant pour une presc ription d'antibiotiques et si nécessaire au bout de 14 jours une vaccination. Pape CISSOKO


Quels sont les symptômes? Qu'est-ce qui provoque la coqueluche?
La coqueluche, également nommée la toux des 100 jours, est une affection contagieuse grave des voies respiratoires. Les adultes, les adolescents ainsi que les bébés peuvent attraper la coqueluche.


Symptômes de la coqueluche chez les enfants


Chez les enfants et les bébés, les symptômes précoces s'apparentent fortement à ceux d'un rhume banal accompagné de fièvre. Puis la toux s'intensifie peu à peu. Ensuite surviennent d'intenses quintes de toux suffocantes, suivies d'une respiration sifflante. Souvent, un accès de toux provoque également des vomissements chez votre enfant. La coqueluche peut durer des semaines. Il arrive qu'un arrêt respiratoire survienne. La coqueluche peut donc être très grave et entraîner une hospitalisation, voire même s'avérer fatale chez les nouveau-nés ou les bébés non vaccinés.
Symptômes de la coqueluche chez les adultes
Chez les adultes, la maladie s'accompagne de beaucoup moins de symptômes que chez les enfants. Souvent, on constate uniquement une toux persistante, raison pour laquelle on ignore qu'il s'agit de la coqueluche. Par conséquent, les adultes risquent de contaminer d'autres personnes.
Cause de la coqueluche
La maladie est causée par la bactérie Bordetella pertussis. Cette bactérie vit dans la bouche, le nez et la gorge d'une personne contaminée et se répand à travers l'air via de petites gouttes d'humidité ou se transmet par un contact manuel. Les adultes peuvent transmettre la maladie à un bébé vulnérable sans s'en rendre compte. Dans la moitié des cas de coqueluche chez les bébés, les parents sont responsables de l'infectio

Quels risques votre bébé court-il en cas de coqueluche ?


La coqueluche est à nouveau de plus en plus fréquente. Les principales victimes sont les nouveau-nés.


Dans l'ensemble du monde occidental, et donc également en Belgique, où la vaccination anticoquelucheuse a été instaurée depuis des dizaines d'années déjà, le nombre de cas de coqueluche augmente à nouveau. En 2012, 101 cas de coqueluche ont été déclarés en Région wallonne et 50 cas en Région bruxelloise. Ce nombre est en augmentation de près de 30 % par rapport aux années précédentes.


Les principales victimes sont les nouveau-nés non ou les nourrissons insuffisamment vaccinés. Depuis 2010, on dénombre chaque année en Belgique 1 à 5 décès de jeunes enfants des suites de la coqueluche. La coqueluche est également l'une des causes les plus fréquentes de décès dû à une infection bactérienne chez les bébés. Les bébés non vaccinés et partiellement vaccinés courent le plus grand risque de complications liées à la coqueluche, d'hospitalisation et même de décès. En Europe, plus de 94 % des décès associés à la coqueluche surviennent chez les enfants âgés de moins de 12 mois.
Dans notre pays, la vaccination des bébés commence à l'âge de 8 semaines, mais la protection ne survient qu'après 2 à 3 doses, soit seulement après 12 à 16 semaines. Avant l'âge de 12 à 16 semaines, les nourrissons peuvent donc être atteints de la coqueluche.

Vous voulez en savoir plus sur la vaccination anticoquelucheuse?
Vous êtes jeune parent? Vous êtes tout récemment devenu grand-mère/père ? Qui devrait se faire vacciner contre la coqueluche?
La vaccination contre la coqueluche chez les bébés?
Votre bébé bénéficie de 4 vaccinations contre la coqueluche, à l'âge de 8, 12 et 16 semaines, puis à l'âge de 15 mois. Elle s'effectue grâce à un vaccin combiné spécifiquement destiné aux enfants et qui offre également une protection contre d'autres maladies infectieuses comme la diphtérie et le tétanos. Il est recommandé d'appliquer rigoureusement le schéma de vaccination et de le débuter précisément à 8 semaines, même chez les prématurés.
La vaccination contre la coqueluche chez les enfants et les adolescents?
L'effet d'un vaccin anticoquelucheux diminue après 5 à 10 ans. C'est la raison pour laquelle un rappel est généralement administré à l'âge de 5 ou 6 ans, puis à nouveau vers 15-16 ans.


La vaccination contre la coqueluche chez les adultes?


Le Conseil Supérieur de la Santé recommande en outre de vacciner non seulement les nouveau-nés, mais également les femmes enceintes (entre la 24e et la 32e semaine de chaque grossesse), et d'administrer une dose unique de rappel à tous les adultes, et en particulier les pères, les grands-parents et les autres membres de la famille qui sont souvent en contact avec de jeunes enfants. Les recommandations sont également valables pour le personnel soignant des services de pédiatrie, de maternité et de garderie, ainsi que pour les gardiennes de jeunes enfants. Cette vaccination protège les adultes et les adolescents de la maladie et prévient simultanément la contamination de nourrissons.

http://www.evitezlacoqueluche.be/parlez-de-la-coqueluche-a-votre-medecin.html

TRAITEMENT ANTIBIOTIQUE POUR LE MALADE ET SON ENTOURAGE


Des médicaments antitussifs et des antibiotiques sont généralement prescrits. Ces derniers permettent d'éliminer la présence de la bactérie dans les sécrétions, diminuant ainsi les risques de contamination. L'antibiothérapie est également préconisée pour toutes les personnes de l'entourage proche du malade quel que soit leur âge ou leur état d'immunisation. Ce traitement est préventif pour une durée d'environ 10 jours afin de réduire le risque de contamination. Pour les mêmes raisons, les contacts avec le(s) malade(s) doivent être réduits (au moins jusqu'à 5 jours après le début du traitement).
La coqueluche fait son retour chez les adultes
Par Pauline Léna

La coqueluche est restée très longtemps une maladie de l'enfance, mais il est possible d'attraper la maladie à l'âge adulte car la vaccination ne protège que pendant six à huit ans.


«On peut faire plus d'une coqueluche dans sa vie», martèle le Pr Joël Gaudelus, chef du service de pédiatrie à l'hôpital Jean-Verdier de Bondy. La coqueluche est restée très longtemps une maladie de l'enfance uniquement, avant la mise au point d'un vaccin. Le premier vaccin, conçu en France en 1959, a permis de largement réduire la présence de la bactérie dans la population sans l'éliminer totalement et, comme la vaccination ne protège que pendant six à huit ans, il est toujours possible d'attraper la maladie à l'âge adulte si des rappels vaccinaux ne sont pas pratiqués. La maladie elle-même ne protège contre une rechute que pendant une dizaine d'années. «Tant que la bactérie était largement présente, l'immunité était maintenue par des contacts fréquents avec ce dernier», explique le Pr Gaudelus.


La coqueluche provoque une toux par quintes qui dure plusieurs mois chez l'adulte, sans autre conséquence, en général, qu'une grande fatigue. Chez l'enfant, ces quintes de toux sont épuisantes et provoquent des vomissements qui peuvent conduire à la dénutrition. Dans les cas les plus graves, les nourrissons souffrent de détresse respiratoire qui nécessite une hospitalisation et peut conduire à la mort. «Les enfants l'attrapaient à l'école, vers 5-6 ans, et la ramenaient à leur petite sœur, à la maison, car elle est aussi contagieuse que la rougeole», raconte Nicole Guiso, chef d'unité et responsable du centre de référence de la coqueluche à l'Institut Pasteur. La vaccination a ainsi permis d'éviter jusqu'à 800 décès par an, car la maladie provoque jusqu'à un décès pour 1000 cas avant l'âge de 6 mois. Avant deux mois, c'est-à-dire avant que le vaccin puisse être injecté, elle tue un enfant atteint sur 100. En 1966, le vaccin contre la coqueluche a été combiné avec les vaccins contre le tétanos, la diphtérie et la poliomyélite, et tous les enfants ont été vaccinés.


Réapparition en 1990


En 1986, plus aucun cas n'ayant été observé depuis plusieurs années, la France l'a retirée de la liste des maladies à déclaration obligatoire. La coqueluche est aujourd'hui très rare en France mais elle est réapparue, dans les années 1990, chez les adultes qui la transmettent aux tout-petits non vaccinés. Le vaccin d'origine, particulièrement efficace, était cependant à base de bactéries entières tuées et provoquait des effets secondaires temporaires suffisamment gênants pour limiter l'enthousiasme des adultes à effectuer un rappel. En 1998, un nouveau vaccin à base de protéines bactériennes purifiées a été recommandé pour la vaccination de rappel, mais il est aujourd'hui utilisé à tous les âges.
«Des études réalisées par l'Institut Pasteur ont cependant récemment montré une augmentation de l'incidence chez les adultes, qui peuvent contaminer les bébés», rappelle Nicole ¬Guiso. «Les adolescents et les jeunes adultes sont en effet fréquemment en contact avec un petit frère ou une petite sœur issus de la recomposition d'une famille», précise-t-elle. Le changement de l'écosystème du virus a donc conduit la France à recommander, outre les rappels jusqu'à 25 ans, une vaccination de l'entourage d'un futur bébé. La nounou et/ou la baby-sitter sont concernées mais également les grands-parents, trop souvent oubliés.

Lu 423 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)

AUDIO

Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...
La chronique de Pape
https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc   https://www.youtube.com/watch?v=fAvdWQuvIqc ...
A nos sœurs et frères-Ne
  https://youtu.be/hrqEGnjyNMk Pensez aux images sui tournent sur les réseaux sociaux ; ...

Video galleries

logotwitterFacebook