International

Victime de Racisme dans son travail : Une boulangère noire envahie par le racisme ambiant et personne ne dit mot. A Levallois Perret

 

https://www.youtube.com/watch?v=DY-mpEOTdWs

«Que ce soit dans le sport, dans certaines entreprises, dans la rue, dans les quartiers, la morale fou le camp et laisse la place à la violence raciste qui traduit un manque d'éducation. Que ce soit aux USA où les suprématistes avec la venue de Donald TRUMP ne se cachent plus, en Europe aussi avec les crises successives et la montée des populismes on entend et on voit des faits qui étaient jusqu'alors cachés. Aujourd'hui c'est au grand jour qu'on affiche son racisme, son sexisme, son anti sémitisme, etc. dans une République qui veut éradiquer ces fléaux, on se rend compte que ça ne fonctionne pas et on se demande ce qui a pêché. On oublie que les tirailleurs sénégalais ont payé de leur sang à la Bataille du Chemin des dames-une boucherie.


Il est temps de se dire, il est temps de rééduquer ces gens pour qu'ils comprennent que les gens sont d'abord des personnes et que ni la couleur de peau, l'origine, la religion, ne doivent être des critères pour juger les gens au point de les opprimer ou manquer de respect. La citoyenneté dans une République exige le respect comme chiffre absolu.


Ce qui se passe dans cette boulangerie est indigne. La boulangerie, c'est un travail de proximité et c'est un boulot difficile et contraignant et malgré cela les agents parce qu'ils sont autres doivent subir les « ignominies » d'un autre temps. Que tous les complices se montrent et dénoncent ces travers que tous les citoyens épris d'égalité refusent de banaliser et se lèvent pour dire stop ». Nous pouvons et devons vivre ensemble malgré nos différences.«L'autre", individu ou société, nous est précieux dans la mesure où il nous est dissemblable. (Extrait de L'éloge de la différence). Albert. Pape B CISSOKO


L'objet de cet article –


Dans le parisien ---- Pauline dénonce des insultes racistes répétées à son égard. Son témoignage, relayé par la Ligue de défense noire africaine, soulève sur les réseaux une avalanche de commentaires indignés, jusqu'à la secrétaire d'Etat Marlène Schiappa.


Des étals vidés par des clients qui se succèdent à un rythme soutenu et un groupe d'une dizaine de personnes en permanence devant son commerce. Une énorme solidarité s'est nouée autour de Pauline, la gérante de la boulangerie du 88 avenue du président Wilson, à Levallois, depuis qu'elle a raconté être la cible d'insultes racistes à la Ligue de défense noire africaine (LDNA). Filmé et diffusé sur Facebook cette semaine, son témoignage a généré une avalanche de commentaires.


L'affaire a même fait réagir Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat à l'Egalité femmes-hommes et à la lutte contre les discriminations. Il est totalement intolérable qu'une personne soit insultée menacée ou harcelée en raison de sa couleur de peau ! », tweete la ministre, invitant la boulangère à « déposer une plainte auprès du commissariat de Levallois afin qu'une enquête soit menée ».

Le racisme a de nouveau frappé. Vendredi 4 janvier, le député La République en Marche Jean-François Mbaye a reçu, via une lettre, des menaces de mort et des insultes racistes.


Insulté alors qu'il était sur scène, Donel Jack'sman a reçu des centaines de messages de soutien de célébrités et anonymes.


Traité de "sale noir" en plein spectacle à Nice, l'humoriste Donel Jack'sman a salué samedi "la grosse prise de conscience du peuple français" après avoir reçu en trois jours des centaines de messages de soutien.
Cet humoriste de 37 ans, d'origine camerounaise et qui a grandi à Villiers-le-Bel (Val d'Oise), a posté mercredi sur les réseaux sociaux un extrait de cette représentation, dimanche 23 décembre au Théâtre de la Cité à Nice. On entend une voix le traiter à trois reprises de "sale noir", après une réplique sur le fait qu'un spectateur assume son vote pour le Front national (ancien nom du Rassemblement national).


https://www.lexpress.fr/actualite/societe/traite-de-sale-noir-un-humoriste-recoit-un-soutien-massif_2055199.html


L'humoriste Dany Mauro a cru bon d'imiter le politique avec un accent "asiatique" non identifié, et des clichés racistes à la pelle.


Kev Adams et Gad Elmaleh s'y sont déjà essayés, provoquant un tollé. Dans un sketch intitulé "Les Chinois" et issus de leur spectacle Tout est possible, les deux humoristes empilaient les clichés sur les Asiatiques, sans aucune retenue. A l'antenne de Sud Radio, ce jeudi 22 novembre, Dany Mauro est allé encore plus loin, en se lançant dans une imitation toute personnelle de l'homme politique français Jean-Vincent Placé. .....
Une vidéo, qui fait le buzz sur les réseaux sociaux, montre un homme blanc ordonnant à une dame noire de changer de place.


Bad buzz pour Ryanair. Avant le décollage d'un avion de la compagnie vendredi dernier, une altercation désignée comme raciste a eu lieu entre deux passagers. Prise en vidéo par un autre passager de ce vol Londres-Barcelone, elle a été diffusée sur Facebook et vue plus de 4,6 millions de fois.


Sur ces images, on voit un homme blanc, assis près d'un hublot, réclamer violemment à une dame noire assise à côté de lui de changer de place, le tout en l'insultant copieusement. ---------
Sept employés ou ex-employés d'une société de ménage travaillant dans la prestigieuse école parisienne dénoncent des injures racistes et le harcèlement de leur supérieure.


"Beaux Arts. L'école abrite le racisme". "Aux Beaux-Arts de Paris, la diversité s'exprime en nuances de blanc". "Les racistes s'affichent aux Beaux-Arts. Les Beaux-Arts affichent les racistes." Scotchées sur une statue grecque antique représentant un satyre endormi, placardées sur des portes battantes vitrées ou affichées sur les murs de l'institution bicentenaire, ces flyers réalisés par des étudiants donnent le ton. "Révoltés" par une affaire de racisme et de harcèlement qui agite depuis plusieurs mois la rue Bonaparte, ils ont choisi de réagir avec leurs armes: l'imagination et la créativité.


Huit plaintes sont en effet venues écorner l'image de la prestigieuse école d'art parisienne. Depuis septembre dernier, sept employés ou ex-employés de l'entreprise de ménage Organet, en poste sur le site des Beaux-Arts, ont décidé de se tourner vers la justice, indique à L'Express une source judiciaire, confirmant une information de Street Press. Ils accusent leur cheffe d'équipe -employée d'Organet -, madame M., d'"injures publiques en raison de l'origine, l'ethnie, la nation, la race ou la religion-*le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP) a également déposé une plainte distincte pour "harcèlement moral avec la circonstance aggravante de racisme".


"La sale race"


Les plaintes, que l'Express a pu consulter, regorgent d'exemples accablants d'insultes, de brimades et d'humiliations répétées. S. souffre d'un problème à la jambe qui lui impose de se déplacer en béquille. Ce 30 septembre 2017, il est midi passé, lorsqu'il commence à relater au brigadier de police qui lui fait face une scène impliquant sa supérieure hiérarchique. Cette dernière, assure-t-il, l'a menacé quelques mois plus tôt de l'"emmerder" jusqu'à ce qu'il "quitte à quatre pattes l'école".


Une autre fois, alors qu'il ose lui répondre, l'homme raconte: "Elle m'a suivi en m'insultant de connard, de salaud, en me demandant si elle me parlait en Chinois ou en Français. Et que je ne devais pas la regarder dans les yeux quand elle parle car je ne suis pas son mari. (...) Elle m'a répondu que si j'étais son mari, elle m'égorge (sic)."
Les injures que ce salarié dénonce sont quotidiennes: "Connard", "La sale race", "Les Sri Lankais, c'est des malins, des connards, des fainéants! De toute façon, les Noirs, c'est tout pareil".
"Elle ne me lâchait pas"


Une seconde employée abonde dans le même sens, ajoutant à ce premier récit son lot d'injures racistes qu'elle attribue à Madame M.: "Sale arabe", "Vous êtes sales", "Vous les noirs, quand vous allez mourir, vous irez en enfer", "Vous êtes des illettrés", "Vous travaillez tellement que vos femmes vous trompent". Cette quadragénaire reproche à sa supérieure de lui avoir demandé de nettoyer "comme au bled" une benne "avec un balai-brosse et un seau".


Dans son témoignage, cette femme aussi évoque le racisme: "Elle me disait que j'étais sale devant les gens, que j'étais une 'sale noire', que je puais. Elle prenait le désodorisant et en mettait là où je passais. C'était très humiliant et les gens rigolaient".


https://www.lexpress.fr/actualite/medias/nem-jaune-un-sketch-de-sud-radio-indigne-jv-place_2049881.html


La députée LREM Laetitia Avia a annoncé mercredi à l'AFP le dépôt d'une plainte dans un commissariat de police de Paris après avoir reçu une lettre contenant des insultes racistes et des menaces de mort.
Ce courrier, que l'élue de la capitale a publié sur son compte Twitter, se termine par "Compte tes jours, on va s'occuper de toi" (voir ci-dessous).

"Je n'ai jamais subi une attaque d'un tel racisme. Et on me menace de mort. On ne peut pas laisser passer ça", a déclaré à l'AFP Mme Avia, née au sein d'une famille originaire du Togo.
https://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/3378198/2018/03/01/Grosse-truie-noire-une-deputee-francaise-victime-d-une-violente-attaque-raciste.dhtml
28 février 2018. Aujourd'hui j'ai reçu une lettre d'un racisme inouï, ponctué d'une menace de mort.


Je déposerai plainte. #NeRienLaisserPasser pic.twitter.com/c0yuRNxLPu
— Laetitia Avia (@LaetitiaAvia) 28 février 2018

Italie --- Italie : une élue appelle à violer une ministre noire


En Italie, un scandale secoue la classe politique, suite à des insultes racistes contre Cécile Kyenge, première femme noire ministre. Une élue locale de la Ligue du Nord a appelé sur Facebook à violer la ministre de l'Intégration, pour qu'elle comprenne les crimes commis par les immigrés.http://fr.euronews.net/


https://actu.orange.fr/politique/videos/italie-une-elue-appelle-a-violer-une-ministre-noire-VID00000012P1R.html#plmAnchor


Le défenseur sénégalais de Naples Kalidou Koulibaly, visé mercredi par des cris racistes lors d'un match, est le dernier d'une longue liste de joueurs victimes de racisme de la part du public sur le terrain.

Le racisme, problème récurrent du football européen

Mercredi soir au stade San Siro, l'Inter Milan a battu Naples. Une soirée cauchemardesque pour le défenseur franco-sénégalais Kalidou Koulibaly, pas uniquement en raison du score final. Exclu à la 85e minute, le joueur a été la cible de cris des singes et d'insultes racistespar des supporteurs de l'équipe adverse. Sorti après avoir applaudi ironiquement l'arbitre pour son inaction, le joueur s'est dit «fier de la couleur de sa peau» sur les réseaux sociaux après la rencontre. Retour sur quelques cas emblématiques.


Dani Alves mange une banane lancée par un supporteur raciste


L'incident récent le plus mémorable remonte à avril 2014. Le défenseur brésilien du FC Barcelone, Dani Alves, en est la victime, lors d'un match du championnat d'Espagne contre Villarreal. S'apprêtant à relancer le jeu, le latéral droit reçoit une banane lancée des gradins, accompagnée de cris. Cette provocation raciste aurait pu suspendre le match, mais le joueur en a décidé autrement. Dani Alves a profité de l'occasion pour retourner la situation en mangeant le fruit, au nez et à la barbe des spectateurs intolérants. Un «geste audacieux» salué par la présidente de l'époque Dilma Rousseff. Le hashtag «Nous sommes tous des singes», en réaction au geste du défenseur blaugrana, a regroupé une multitude de stars affichant leur soutien, banane à la main. Le principal intéressé avouera subir ce type d'actes depuis plus de dix ans. Au-delà de l'emballement médiatique, cette affaire a montré que les fédérations, nationales et internationales, n'ont que très peu d'outils pour freiner le phénomène. La plupart du temps, les clubs sont sanctionnés financièrement pour mauvaise gestion de leurs supporteurs.


Blaise Matuidi ciblé par Cagliari


La vague de racisme n'épargne pas les joueurs les plus prestigieux. Lors d'un match de championnat contre Cagliari en janvier 2018, le milieu de terrain de la Juventus Turin Blaise Matuidi, déjà coutumier du fait, essuie des insultes racistes de la part du public adverse. Des actes que le joueur français a déploré sur les réseaux sociaux. «Je ne suis pas un homme de haine et je ne peux qu'être désolé pour ceux qui donnent le mauvais exemple», écrit-il. Le club sarde a rapidement réagi en adressant ses excuses sur Twitter. Durant le match, Matuidi s'était dirigé vers l'arbitre, lui demandant d'intervenir, sans succès. L'ancien joueur du PSG avait déjà été victime de faits similaires, quelques jours avant, toujours en Italie, face au club de Vérone, qui avait écopé d'une amende de 20 000 euros.


Tu es un joueur énorme. Exemple pour les jeunes. Nous désirons nous excuser avec toi si tu as été insulté à la Sardegna Arena pour la couleur de ta peau. Le racisme n'a rien à voir avec le peuple sarde. Seulement l'ignorance peut expliqué certains comportements. Respect.


— Cagliari Calcio (@CagliariCalcio) 7 janvier 2018
SOS Racisme s'empare du cas Balotelli, insulté par le public


En février dernier, lors d'un match comptant pour la 25e journée de ligue 1, l'attaquant italien Mario Balotelli (OGC Nice) dénonce des insultes racistes, proférées par des supporteurs dijonnais. Une polémique rapidement éteinte par l'entraîneur adverse qui déplore, en conférence de presse, le comportement de «quelques cas isolés». Une minimisation des faits dénoncée par l'association SOS Racisme, qui s'empare de l'affaire. Hermann Ebongué, secrétaire général de l'association, reproche à l'entraîneur dijonnais Olivier Dall'Oglio de mettre «en avant le "stock" de joueurs de couleur évoluant à Dijon. Comme s'il s'agissait de simples marchandises» pour défendre ses supporteurs. La Ligue de football professionnel (LFP) est également accusée d'immobilisme sur ce sujet par l'association.
https://www.liberation.fr/sports/2018/12/27/le-racisme-probleme-recurrent-du-football-europeen_1699939

Et dire que ça se passe en France en 2019 ! 

Une femme noire, se fait insulter, intimider, harceler dans son lieu de travail, dans sa propre boulangerie située à Levallois Perret dans le 92, son seul tort serait d'être NOIRE... Quand les sportifs NOIRS rapportent des coupes et des médailles, pour leur pays la France c'est un dans un registre NORMAL...

Entreprendre et acquérir une boulangerie dans certains quartiers chics pour un NOIR serait ANORMAL ? Peut-être que dans le 93, ça serait NORMAL ! En début de semaine, après une journée de controverse et de pressions en France, Décathlon a du renoncé, mardi 26 février, à commercialiser son « hidjab de running » qui est déjà commercialisé au Maroc ! Pourquoi France peine tant à trouver sa voie ou à se faire à sa « nouvelle identité » ? Tout simplement car nous autres français, avons beaucoup de paradoxes ! - Liberté, égalité, fraternité est notre devise, mais ça dépend pour qui et pourquoi ... - On dit que nous sommes le pays des droits de l'homme, mais ça aussi, ça dépend pour quoi ou pourquoi. - Nous parlons souvent du vivre ensemble, de diversité mais cela nous fait PEUR ! Nous sommes tous FRANÇAIS, la diversité est une chance pour ce pays !


Dans un autre post Cécile nous disait ceci- J'ai connu cette France post Mondial 98. Cette France Blanc Black Beur. Pendant quelques années qui suivirent, nous avons vécu dans une certaine harmonie « raciale », baignés dans l'illusion d'une Nation 3B ! Ah le foot, ce sport, a cette force de nous offrir des moments où les personnes deviennent Patriotes sans excès de nationalisme comme me disait mon ami Laurent Morgante ! Cette période avait fait émerger une nouvelle France ! Celle qui accepte de voir la réalité en face !

Cécile Thiakane CMO at Humanbet for Africa LINKEDIN

Jean Francois Mbaye-Député-venu écouter et discuter avec le pôle interassociatif de Choisy le roi France.

 

"Les discussions centrées autour du vivre ensemble, du racisme et de la citoyenneté, de la place des français et des français issus de l'immigration. Aussi il a été question du devoir de mémoire ( une exposition bientôt du 22/02 au 28/02/2019 à Vitry sur Seine au centre culturel –la caravane de la mémoire-, l'initiation aux numériques avec des cours pratiques sur comment se connecter à la CAF, Améli, etc la discrimination au travail, dans l'accès au logement, etc.
Le logement au cœur des réflexions est une difficulté réelle pour les divorcés-éés, et personnes précaires, etc.
Les citoyens ont abordé aussi des questions politiques sur la gestion « macronienne ». Le député a écouté et apporté des réponses.il se bat pour que les regards sur les différences changent notamment sur les personnes atteintes du sida. mr MBAYE a été critiqué par certains compatriotes sénégalais qui n'ont pas compris qu'il puisse faire de la politique en France.

Aujourd'hui nous demandons aux jeunes issus de l'immigration de s'impliquer dans la politique du pays d'accueil et tant pis pour ceux qui ont du mal à accepter celà.


Selon Rachida membre active de ce pôle a souhaité qu'a travers cette rencontre que des propositions soient faites pour faire avancer la France de la mixité de des droits humains.
On ne peut pas payer des impôts, vivre sur un territoire pour être simplement perçu comme cet étranger qui n'apporte rien. L'étranger, ou celui devenu français doit être reconnu comme acteur de la cité , on ne doit pas l'ostraciser au contraire c'est en unissant les diversités que la France est forte. Ce travail doit passer par l'éducation, la formation. Qui reçoit une éducation, une instruction doit pouvoir accéder au travail puis au logement et à ses droits. Refusons la précarisation des citoyens tous ensemble pour que Vive la République française.

Le pole est un lieu de vie, un espace ressource. Véritable creuset où l'homme prend sa place, soutenu, écouté et orienté, ce genre de pole doit se multiplier et Rachida et ses collègues tissent des relations avec d'autres associations pour créer un réseau dense et efficace puisque personne ne sera à la marge. Il y aura toujours une association qui pourra vous prendre en main.
Le député du Val de Marne Mr Mbaye a pris acte de tout ce qui a été dit et un rendez-vous sera bientôt pris pour une rencontre (à Choisy-le-Roi) à grande échelle pour parler de la citoyenneté". P B CISSOKO


Voici une belle présentation du Pôle.


Le pôle des Navigateurs est un lieu ouvert et innovant qui regroupe un collectif d'associations qui œuvrent ensemble dans le domaine social. Madame Rachida Kabouri, présidente de l'association Lumière et liberté (Les 2L) répond à nos questions.


Qu'est-ce que c'est ?


Ces associations ont construit un réseau et mutualisent les projets et les ressources, notamment les locaux – mis à disposition par l'opérateur de logement social Valophis - qu'elles occupent chacune sur un créneau réservé.


Le pôle des Navigateurs est ouvert 7 jours sur 7, de 9 heures à 22 heures selon la programmation hebdomadaire. Toute personne, de tout âge et de toute provenance géographique et surtout les habitants du quartier des Navigateurs peuvent faire appel à ses services. Le projet est soutenu par Valophis Habitat, le Conseil départemental du Val-de-Marne, l'Établissement Public Territorial Grand-Orly Val-de-Bièvre Seine-Amont et la Mairie de Choisy-le-Roi.


Qui sont les associations du Pôle inter-associatifs des Navigateurs?


Pas moins d'une quinzaine d'associations collaborent au sein du pôle inter-associatif, dont dix qui sont fondatrices : parmi elles l'association Petite Main Tendue, l'association Les Uns et Les Autres (LULA), l'association Thérapie Art et Méditation (TAM), l'association Bukavu-Yetu, l'association Instruction et Partage, le Collectif Ne Touche Pas à Ma République et l'association Lumière et Liberté, Les 2 L, créée en 2016, porteuse et gestionnaire de ce projet fédérateur. L'ensemble des associations cofondatrices se sont constituées en Fédération du Pôle des Navigateurs.


Comment travaillent-elles ensemble ?


Avec une approche holistique de la précarité, elles proposent un parcours balisé par six thématiques :
 Un pôle « accès à la santé » avec la possibilité de rencontrer des professionnels de santé à travers des ateliers « bien-être » ou " Parentalité » (ethno-psychologue, art-thérapeute, nutritionniste, orthophoniste) ou de suivre des conférences (sur les dangers des écrans, par exemple). Le pôle est relais pour le dispositif de "Permanence d'Accès aux Soins de Santé" (PASS) qui permet une prise en charge médicale à l'Hôpital Intercommunal de Créteil, à Henri Mondor ou la Pitié Salpêtrière.


 Un pôle « accès aux droits » une juriste de l'association LULA et Les 2 L permettent un accompagnement dans les démarches administratives, de bénéficier de conseils juridiques, des services d'un écrivain public ou d'être accompagné dans l'accès aux services publics numériques.


 Un pôle « accès à l'éducation » : l'association Instruction et Partage propose des cours d'alphabétisation, d'anglais, d'arabe ou d'informatique. Dans le cadre d'une convention, des jeunes adultes des Apprentis d'Auteuil vont dispenser des heures de soutien scolaire dès janvier 2019. Un partenariat avec Uni-cités permet également d'accueillir des jeunes en service civique. Un accord avec certains collèges du quartier et des lycées, permet enfin l'accueil de stagiaires au sein du Pôle des Navigateurs. Ils habitent le quartier et sont très impliqués. Chaque samedi, la banque alimentaire, l'association Petite Main Tendue organise un repas convivial « linguistique » qui permet de sortir de chez soi et de mettre en pratique ses connaissances.


 Un pôle « accès à l'emploi » : aide à la réinsertion professionnelle via une agence d'intérim sociale et solidaire l'association EMPLOI DIRECT IDF, et un accompagnement de l'Association Lumière et Liberté et l'Association pour le Droit à l'Initiative Economique (ADIE) aident et accompagne à la création de microentreprises. Deux projets d'économie solidaire sont en cours, l'un autour des marchés avec le soutien du Syndicat et de la Fédération des Marchés de France, l'autre autour de la couture.


 Un pôle « accès au logement » : L'association Les 2 L lance la première agence immobilière solidaire qui ouvre l'accès au parc immobilier privé dans le cadre d'une collaboration constructive et solidaire entre des bailleurs privés et les jeunes ou personnes en situation de précarité à la recherche d'un meublé ou d'une colocation. Un contrat de bon fonctionnement et d'accompagnement personnalisé est signé entre les parties.


 Un pôle « solidarité en action » L'association Petite Main Tendu propose une banque alimentaire, aux vêtements et aux jouets. Des actions de solidarité internationale sont proposées par les association USJTO à Madagascar et l'association Bukavu-Yetu qui soutien au Congo RDC l'action du Docteur MUKWEGE, l'homme qui répare les femmes, Prix Nobel 2018.
Où vous trouver ?


Au local inter-associatif situé au cœur des Navigateurs, 4 rue Marco Polo à Choisy-le-Roi.


Pour en savoir plus et/ou adhérer, contactez Mme Rachida KABBOURI par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou par téléphone : 06.64.38.96.09

La paralysie de l'âme ou Double piège par Patrick Bentahar,


Nous n'avions pas de réponse hier soir pour sortir du fénoir. Au crépuscule, quelques hommes et quelques femmes, quelques enfants aussi, se sont réunis pour refaire le Monde. Mais on a bien compris que c'était impossible. De la volonté, de l'intelligence, il y en avait à revendre de la tristesse, de la souffrance, de la colère et du désespoir, il y en avait encore plus.


Est-ce avec des larmes que l'on construit une belle maison pour ses enfants ?

À l'image du Monde, La Réunion pleure et se désespère.

Il y aurait donc d'un côté des aveugles qui luttent pour leur bonheur et qui s'enivrent, sans voir le malheur des autres, de l'illusoire satisfaction de la réussite et de l'autre côté les victimes collatérales de cet absurde combat des soldats courageux de la guerre mercantile.

Ce qui est désespérant c'est que de nombreuses victimes, qui n'osent imaginer le piège dans lequel elles sont tombées, se contentent de réclamer à boire.

Ce qui est désespérant aussi c'est que les braves soldats de l'autre bord ne voient pas ou ne veulent pas voir les périls.

Qui voudrait admettre ce retentissant échec de ceux qui réussissent ? Qui voudrait admettre qu'eux aussi sont tombés dans un terrible piège ?

Devant eux, la chute d'une civilisation autodestructrice, derrière eux, l'armée des victimes collatérales qui ne pensent qu'à leur faire la peau.


Bien malin celui qui sortira l'humanité de ce double piège.


Patrick Bentahar, touriste de passage à La Réunion

 

Selon Oxfam, les inégalités dans le monde se sont encore creusées- les 26 plus riches ont autant d'argent que la moitié de l'humanité

 


Par RFI Publié le 21-01-2019 26 milliardaires ont désormais entre leurs mains autant d'argent que la moitié la plus pauvre de l'humanité, a dénoncé lundi l'ONG Oxfam. REUTERS/Simon Dawson
C'est devenu un rendez-vous presque obligé à la veille du Forum économique mondial (WEF, World Economic Forum) de Davos, qui se tient jusqu'à vendredi. Un forum qui chaque année rassemble dans cette petite station des Alpes suisses le gotha de l'économie et de la finance et où les personnalités politiques et de la société civile se bousculent. Et donc une occasion en or pour l'ONG Oxfam de publier son rapport sur les inégalités dans le monde. Des inégalités, qui cette année encore se sont dangereusement creusées.


Avec notre envoyée spéciale à Davos, Mounia Daoudi


Les années passent et le constat d'Oxfam est décidément le même : les riches sont de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus nombreux à voir fondre leur faible pouvoir d'achat.
C'est ainsi qu'en 2018, la fortune des milliardaires à travers le monde a augmenté de 12%, cela représente 2,5 milliards de dollars de plus par jour. Au même moment, la richesse de la moitié la plus pauvre de la population mondiale, 3,8 milliards de personnes, a, elle, chuté de 11 %.
Conséquence : l'extrême pauvreté qui avait reculé ces dernières années repart à la hausse, notamment en Afrique subsaharienne. Et aujourd'hui encore près de 3,5 milliards de personnes vivent dans le monde avec moins de 5,5 dollars par jour.


Oubliés la crise et les engagements de lutter contre l'évasion fiscale, les multinationales ont cette année encore privé les pays pauvres de 100 milliards de dollars et d'autant de financements pour leur développement.


Des chiffres-chocs, Oxfam en à foison. L'ONG, pour qui le mouvement des « gilets jaunes » lancé en France, et qui s'étend désormais à d'autres pays, n'est que le reflet d'un rejet de ces inégalités devenues aujourd'hui bien trop criantes.

L'augmentation des inégalités dans le monde a pour conséquence de voir l'extrême pauvreté regagner du terrain en Afrique subsaharienne. Ça montre l'urgence qu'il y a à réinvestir les services publics de base essentiels pour lutter contre la pauvreté. Et on a des exemples positifs en Afrique qui montrent ce caractère décisif des services publics.


Pauline Leclère, responsable de la campagne «Justice fiscale et inégalités» d'Oxfam France

Oxfam : les 26 plus riches ont autant d'argent que la moitié de l'humanité ! 2019
• Par Morvan56


A l'occasion de la publication de son rapport annuel, l'ONG appelle les Etats à taxer les plus riches. La fortune des milliardaires a augmenté de 900 milliards de dollars en 2018.--Nouveau rapport d'Attac : « Les grandes entreprises françaises : un impact désastreux pour la société et la planète ! »--le CAC 40 : plus de bénéfices mais moins d'impôts entre 2010 et 2017 !
• La concentration de la richesse s'est encore accentuée en 2018 : vingt-six milliardaires ont désormais entre leurs mains autant d'argent que la moitié la plus pauvre de l'humanité, a dénoncé, dimanche 20 janvier, l'ONG Oxfam.« Le fossé qui s'agrandit entre les riches et les pauvres pénalise la lutte contre la pauvreté, fait du tort à l'économie et alimente la colère dans le monde », a affirmé Winnie Byanyima, la directrice exécutive d'Oxfam International.


Lire aussi Les dividendes distribués dans le monde ont augmenté de 30 % en sept ans
Les gouvernements « doivent s'assurer que les entreprises et les plus riches paient leur part d'impôts », a-t-elle ajouté, à l'occasion de la publication du traditionnel rapport annuel de l'ONG sur les inégalités mondiales en amont du Forum économique mondial (WEF, World Economic Forum) qui se tient jusqu'à vendredi à Davos (Suisse).
Le nombre de milliardaires a doublé depuis 2008


Quant à l'homme le plus riche du monde, Jeff Bezos, le patron d'Amazon (112 milliards de dollars en 2018, soit 98,5 milliards d'euros), 1% de sa fortune correspond au « budget de santé de l'Ethiopie », insiste Oxfam.


D'une manière générale, la fortune des milliardaires dans le monde a augmenté de 900 milliards de dollars en 2018, soit au rythme de 2,5 milliards par jour, alors que celle de la moitié la plus pauvre de la population de la planète a chuté de 11 %.


Article réservé à nos abonnés Lire aussi « La montée des inégalités s'impose partout comme une préoccupation »
Le nombre de milliardaires a d'ailleurs doublé depuis la crise financière de 2008, a souligné Oxfam, constatant que « les riches bénéficient non seulement d'une fortune en pleine expansion, mais aussi des niveaux d'imposition les moins élevés depuis des décennies ».


« Si la tendance était inversée, la plupart des gouvernements auraient suffisamment de ressources pour financer les services publics », a souligné l'ONG qui estime que « la richesse est tout particulièrement sous-taxée ». Elle a ainsi précisé que sur 1 dollar d'impôt sur le revenu, seulement quatre centimes proviennent de la taxation de la richesse.


La taxation des plus riches fait débat


Selon Oxfam, qui estime que les plus riches cachent au fisc 7 600 milliards de dollars, dans certains pays comme le Brésil ou le Royaume-Uni, « les 10 % les plus pauvres paient désormais des impôts plus élevés en proportion de leurs revenus que les plus riches ».


Ce rapport est publié à un moment où la taxation des plus grandes fortunes suscite des débats dans plusieurs pays.
Article réservé à nos abonnés Lire aussi Ecarté du grand débat, l'ISF continue d'empoisonner l'exécutif


En France, le mouvement des « gilets jaunes » a relancé le débat sur la suppression de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) par le président Emmanuel Macron. Aux Etats-Unis, la députée démocrate Alexandria Ocasio-Cortez, fraîchement élue, a proposé de taxer à 70 % les plus riches, obtenant le soutien du prix Nobel d'économie (2008) Paul Krugman.
-----
Nouveau rapport d'Attac : « Les grandes entreprises françaises : un impact désastreux pour la société et la planète ! »
Attac France, en partenariat avec l'Observatoire des multinationales, publie ce rapport qui synthétise le véritable bilan des entreprises du CAC 40 en matière de justice sociale, justice écologique et justice fiscale.


A l'occasion du Forum économique mondial de Davos 2019 et de la deuxième édition du « Choose France summit », Attac France fait une série de propositions concrètes lesquelles, si elles étaient mises en œuvre par les pouvoirs publics, contribueraient à répondre aux exigences de justice sociale, fiscale et climatique, aujourd'hui portées par la majorité de la population.
Dans ce rapport il est révélé qu'entre 2010 et 2017 : les impôts versés par les entreprises du CAC 40 ont baissé de 6,4 % en valeur absolue, alors que leurs bénéfices cumulés ont augmenté de 9,3 % et les dividendes versés aux actionnaires de 44 % en valeur absolue également sur la même période, tandis que leurs effectifs en France ont baissé de 20 %.
• Quelle justice sociale alors que les profits des grandes entreprises françaises, les dividendes et les rémunérations des hauts dirigeants s'envolent quand les effectifs mondiaux stagnent et qu'ils diminuent fortement en France ?
• Quelle justice climatique alors que les émissions de CO2 des sites les plus polluants du pays ont augmenté de 5 % en 2017 et que ces émissions, notamment issues d'entreprises du CAC 40, échappent largement à la fiscalité carbone ?
• Quelle justice fiscale alors que les entreprises du CAC 40 ont plus de 2 500 filiales dans les paradis fiscaux et payent moins d'impôts aujourd'hui qu'en 2010 ?


Pour afficher le rapport en « plein écran », cliquez sur ce lien.
la suite sur Attac :
-----
INFO FRANCEINFO. Les entreprises du CAC 40 ont fait plus de bénéfices mais ont payé moins d'impôts entre 2010 et 2017


Selon l'association Attac, la moitié des entreprises du CAC 40 ont par ailleurs déclaré une hausse des émissions de gaz à effet de serre en 2017 par rapport à 2016.
Entre 2010 et 2017, les impôts versés par les entreprises du CAC 40 ont baissé, alors que leurs bénéfices cumulés ont augmenté, selon un rapport publié dimanche 20 janvier par Attac et que franceinfo vous dévoile.


Ce rapport, intitulé Les grandes entreprises françaises, un impact désastreux pour la société et la planète, pointe du doigt les entreprises françaises du CAC 40 alors que le Forum mondial de Davos commence mardi 22 janvier et à la veille d'un autre sommet organisé lundi 21 janvier par Emmanuel Macron à Versailles avec des patrons du monde entier.
Les dividendes versés aux actionnaires en hausse de 44%


Dans ce rapport, Attac a passé au peigne fin les rapports annuels de ces 40 entreprises françaises depuis 2010, selon trois critères : social, climatique et fiscal et le bilan est sans appel. Selon l'association, les impôts versés par les entreprises ont baissé de 6,4% en valeur absolue entre 2010 et 2017, alors que leurs bénéfices cumulés ont augmenté de près de 10%. Quant aux dividendes versés aux actionnaires, ils sont en hausse de 44% en valeur absolue également sur la même période. En revanche, leurs effectifs en France ont baissé de 20%.


En 2017, les entreprises du CAC 40 ont déclaré un peu plus de 16 000 filiales, dont 15% dans des territoires identifiés comme des "paradis fiscaux et judiciaires", soit près de 2 500. La présence de l'État français dans le capital des entreprises "n'a malheureusement pas d'effet sur leur comportement. Non seulement les entreprises dont l'État est actionnaire donnent la priorité au versement de dividendes, mais elles sont également parmi les plus actives en matière d'évitement fiscal", peut-on lire dans ce rapport. Attac se base alors sur un exemple, celui d'Engie, dont l'État est actionnaire à hauteur de 24%. Pourtant, l'entreprise possède 2 300 filiales, dont 327 basées dans des paradis fiscaux.


Toujours selon le rapport, côté environnement : sur les 40 entreprises du CAC 40, 22 déclarent des émissions de gaz à effet de serre en hausse en 2017 par rapport à 2016 : +5%.
Des entreprises qui "roulent pour leurs actionnaires"


https://blogs.mediapart.fr/morvan56/blog/200119/oxfam-les-26-plus-riches-ont-autant-d-argent-que-la-moitie-de-l-humanite

logotwitterFacebook