International

Publié dans International

Lettre ouverte à Martine et à tous les enfants du Monde. François MICHEL, grand père de 78 ans,-Citoyen du Monde

Mai 24, 2019
Lettre ouverte à Martine et à tous les enfants du Monde. François MICHEL, grand père de 78 ans,-Citoyen du Monde

 

(ou : Saurons-nous un jour élever nos enfants ?)

Ma chère Martine, mes chers enfants, on vous le dit quelquefois mais vous n'y croyez pas trop : « La vie n'est pas un long fleuve tranquille ». Comment en effet croire à la violence et à la dureté de la vie, nous, les enfants, toujours prêts à rire, à s'amuser, nous les enfants innocents, nous les enfants encore bercés, protégés par l'amour d'une mère et par un tout petit peu de tolérance qu'accorde encore le monde des adultes à l'enfance.

Oui, mais voilà, c'est une réalité bien triste mais une réalité dont il faut que je vous parle.

Malheureusement, la violence à laquelle vous assistez sur vos consoles, n'est pas un jeu.

Dans la vraie vie, cette violence paroxysmique est encore rare, Dieu merci mais elle existe.

Ce que vous devez savoir aussi, c'est qu'il existe une autre violence à laquelle vous allez bientôt être confronté : la violence du monde du travail, la jalousie, l'ambition démesurée de certains qui peut empoisonner l'existence de tous ceux qui les fréquentent. Oui, le monde des adultes est un monde dur qui fait plus de brimades que de cadeaux. Oui, le monde des adultes est triste. Pour s'en convaincre, arrête-toi un instant et observe la foule. Les enfants bougent, s'agitent et rient. Les adultes avancent à pas lent, sont ternes et tristes à côté de ces enfants toujours joueurs. Il y a un Monde, un fossé, que dis-je, un précipice entre le monde de l'enfance et celui des adultes.

Et les tensions croissantes du Monde ne semblent pas arranger les choses. Alors, mon enfant, remercie le ciel d'avoir des parents un peu moins « bisounours » que ce que tu pourrais souhaiter. Il n'est pas question ici de violence. La violence et la cruauté envers un enfant est un crime.

Mais des parents trop protecteurs qui ne te prépareraient pas à la vie, seraient presque aussi coupables. Remercie le ciel si ta maman te demande de faire la vaisselle, tu n'auras peut-être pas, plus tard les moyens de te payer une machine à laver ou une femme de ménage. Remercie le ciel si elle t'apprend à faire la cuisine et te demande de l'aider à préparer le repas. Remercie le ciel si ton papa t'emmène avec lui travailler aux champs, à l'usine ou ailleurs et t'initie à la vraie vie.

Remercie tes parents de bien vouloir te faire entrevoir le monde dur des adultes. Ce n'est pas toujours rose mais, tel un sportif qui s'entraîne, tu te prépareras ainsi, mieux à la vraie vie et tes chances de nager correctement dans le monde dur des adultes, seront augmentées. Crois-moi, c'est une chance pour toi. Alors, remercie Papa et Maman d'avoir été quelquefois un peu dur avec toi. Ce n'est pas toujours drôle mais cela te protègera le jour où tu seras lâché seul dans le Monde.

François MICHEL, grand père de 78 ans,
Citoyen du Monde

logotwitterFacebook