International

Publié dans International

Tuer pour vivre-Enfants et box thaï par François-Michel MAUGIS – La Réunion

Nov 16, 2018
Tuer pour vivre-Enfants et box thaï par François-Michel MAUGIS – La Réunion

 

Tuer pour vivre par François-Michel MAUGIS – La Réunion

Le Thaïlandais Anucha est mort à 13 ans, tout simplement car son adversaire pauvre n'avait d'autre moyen pour gagner sa vie, que de gagner, contre son ami, ce combat de boxe Thaï.
Et ce drame lamentable n'est que la partie émergée du drame mondial d'une pauvreté et d'une misère que, ni nos économistes, ni nos politiques, ni les institutions internationales dont c'est la charge, ni même nos remarquables ONG, sont capables d'enrayer.

Certains analystes prétendent même que, malgré le fantastique progrès des sciences, des techniques économiques, sociales, financières, le nombre de pauvres augmente. Alors, oui, continuons de construire des sous-marins et des porte-avions nucléaires, continuons à construire des fusées pour aller dans la Lune ou ailleurs et glorifions nous de notre génie, de notre puissance. Mais cela ne me satisfait pas.

Et vous ?

Rappelons-nous, si nous avons un peu de cœur, d'Anucha TASAKO dont l'ultime discrétion et pudeur fût de mourir sous un pseudonyme : Sore WILAITHONG. Quant à son ami meurtrier Nitirkon SONDE, ne nous contentons pas de le sortir de la misère mais faisons tout pour construire un monde plus équitable, plus juste et plus humain. Et nous, Français, faisons rayonner bien davantage notre belle devise : «Liberté, égalité, fraternité ».

Ayons honte de préparer la guerre et encore plus honte de la faire. N'oublions pas non plus que le nerf de la guerre est précisément cette misère que l'organisation actuelle du Monde continue d'entretenir. Il faut arrêter et ne pas se contenter de penser qu'il faudrait peut-être changer de paradigme.

François-Michel MAUGIS – La Réunion
Économiste, écrivain et philosophe.
http://www.assee.fr

logotwitterFacebook