International

Publié dans International

Fongad-Invest -Appel à la diaspora - Le rôle de la diaspora dans la dynamisation des terroirs"- Moussa Sy

Oct 09, 2018
Fongad-Invest -Appel à la diaspora - Le rôle de la diaspora dans la dynamisation des terroirs"- Moussa Sy

Fongad-Invest - Le rôle de la diaspora dans la dynamisation des terroirs"- Moussa Sy


Vice Président en charge de la Communication Fongad-Invest

Le Fongad organise à Paris une journée de partage le 15 Décembre 2018. Pour plus d'info voir le site du Fongad

merci à cécile Thiakane qui m'a soufflé cet article. P B Cissoko

 

Je me souviens encore, tout jeune, entendre mes aînés parler de leur éventuel départ pour la ville après les moissons. Une fois le mil récolté et engrangé, la pratique était, pour certains habitants du monde rural, de partir pour la ville pour y gagner un peu d'argent aux fins de joindre les deux bouts et revenir auprès des leurs. Pour d'autres, il était question de raccrocher définitivement la houe ou l'hilaire pour aller à l'aventure hors du pays, ou encore s'agit-il d'étudiants partis acquérir le savoir, qui ont décidé de se sédentariser en Europe ou en Amérique. Les différentes fortunes de ces derniers ayant alors fait des émules, les campagnes en vinrent à se vider de leurs bras valides. Cette hémorragie constante finira par déstabiliser les assises mêmes de ces terroirs en diminuant la somme des efforts consacrés à l'exploitation des terres, et ceci, même en temps d'hivernages pluvieux ou de crues généreuses comme en note cette année au Fouta.


Au fil des ans, le flux de la migration finit de reconstituer des villages entiers à l'étranger dont il revenait aux composantes d'assurer la survie des parents restés au pays grâce aux sommes envoyés périodiquement parce ceux qu'on appelle désormais la Diaspora.


Quelque louable que soit cette pratique, il est démontré qu'elle n'est pas soutenable dans la durée, car n'étant effective que dans la mesure où ceux qui envoient restent employés là où ils sont, soient en bonne santé tout le temps et pour toujours. C'est dire que ces actes individuels contribuent certes à alimenter la marmite, ou, dans le cas des associations de ressortissants d'une contrée, à la construction d'un dispensaire ici, d'une mosquée là, une salle de classe ailleurs, etc., mais ne représentent pas un investissement rapporteur.


Il découle de ce qui précède que la diaspora en général, et celle sénégalaise en particulier n'a pas rompu les amarres d'avec leur terroir d'origine, loin s'en faut, et continue à avoir avec ces terroirs des échanges interactionnels d'envergure.


Aussi est-il utile de voir jusqu'à quel point la Diaspora peut, et doit, à travers ces interactions, être un facteur de redynamisation des terroirs qui les ont vus naître et que leur départ a transformé en un désert économique.


Il est avéré que nos États, à eux seuls, ne peuvent pas satisfaire la demande sociale tant les défis, dans certains cas, sont si énormes que les pouvoirs publics, jusqu'à tout récemment, se contentaient juste de baisser les bras et de laisser certaines contrées à elles-mêmes. Dans le cas du Sénégal, les autorités l'ont bien compris qui ont incité la diaspora à s'engager dans l'investissement productif et participer ainsi au développement du pays.


C'est cet appel que des organisations tels que Fongad-Invest ont entendu et ont décidé de rassembler la diaspora sénégalaise dans un cadre institutionnel pour la mise en œuvre d'actions aux effets structurants. Pour ce faire, un changement doit être opéré qui rompt d'avec les pratiques de l'aventure individuelle et incite davantage de nos compatriotes à la mutualisation des efforts grâce à l'investissement dans des secteurs porteurs de l'économie nationale.

La réalité est qu'aujourd'hui, la Diaspora sénégalaise n'est pas faite de nos valeureux Modou-modou dont les envois participent au maintien d'une certaine stabilité au pays. Il y a effectivement des compatriotes à très hautes compétences techniques qui réfléchissent sur des façons innovantes d'aborder cette question de redynamisation des terroirs par la Diaspora et élaborent des plans étudiés avec finesse sur lesquels ils adossent leur appel a l'ensemble des Sénégalais de l'extérieur pour souscrire à cette nouvelle donne de participation au développement.

C'est en tout cas la réalité au sein de Fongad-Invest qui, jusque-là, n'a ménagé aucun effort pour être sur le terrain et étudier méticuleusement les possibilités qui s'offrent à nous pour des investissements rentables sans l'étendue du territoire national. Les collectivités locales se sont avérées très réceptives aux initiatives de développement qui les impliquent. C'est dans les zones rurales que se trouvent les terres arables pour l'aménagement de structures de production capables donner des rendements dépassant les besoins de consommation. Avec ces structures, c'est toute une chaîne de valeurs qui est activée, de l'agro-alimentaire à la pisciculture en passant par l'embouche animale et l'exploitation de l'artisanat.

On ne peut pas parler de redynamisation des terroirs sans la création d'emplois dans ces zones. Aussi pensons-nous qu'effectivement, la diaspora a un rôle primordial à jouer ici, en inversant la tendance migratoire grâce a l'investissement collectif qui permet aux jeunes de se fixer sur, et vivre du terroir, avec dignité.


Au vu des affres que subissent nos jeunes dans le désert de l'Afrique du Nord où l'esclavage est le moindre mal à côté de la mort qui les attend au large de la Méditerranéee, prendre à bras le corps le développement de notre pays devient un impératif auquel nous ne saurions nous dérober sans nous faire complices des maux que nous sommes toujours prompts à pointer du doigt. Aussi, Fongad-Invest en tant que structure apolitique non affiliée à aucun gouvernement ou structure étatique, doit être le creuset où doivent se fondre toutes les initiatives dispersées de la Diaspora sénégalaise afin de faire ce développement durable une réalité définitive.


C'est bien cet esprit qui nous pousse à inviter nos compatriotes résidant en Europe à se joindre à nous lors des journées de partage qui, cette année, se tiendront à Paris en France le 15 Décembre, 2018


Moussa Sy Vice Président en charge de la Communication

logotwitterFacebook