Ex-libris

LES FORCES NOIRES AFRICAINES Avant, pendant et après la Grande Guerre Par Solidarité Internationale

 

Un ouvrage sensé qui raconte cette démarche citoyenne tout en mettant en avant cet élan de solidarité qui a favorisé la rencontre des peuples,les amenant à vivre ensemble,renforçant le sentiment d'appartenir à une même nation;;;en faisant évoluer les regards:le 21 février chez l'harmattan -21 bis rue des Ecoles 75005- de 17 à 21h un temps de dédicasse au milieu de l'exposition :caravane de la mémoire - les tirailleurs dits sénégalais

Préface d'Eric Deroo ; postface du Général Elrick Irastorza
SPM HISTOIRE PREMIÈRE GUERRE MONDIALE AFRIQUE SUBSAHARIENNE EUROPE

Rédigé par l'association Solidarité Internationale et ses collaborateurs, cet ouvrage retrace le parcours des forces noires africaines engagés sur les divers fronts pendant la Première Guerre mondiale. Tout en restituant la chronique des événements depuis les royaumes africains jusqu'à l'aube de la guerre 39-45, il permet de découvrir des aspects moins connus : le recrutement des soldats africains, leur vie quotidienne sur le front et dans les camps, leur retour au pays, la place des femmes, le rôle de la langue et de la religion, l'image de l'Africain en France et du Blanc en Afrique.

Ont collaboré à cet ouvrage : Joël Broquet, Camille Duparc, Eric Fous, Jean-Paul Gourévitch, Catherine Lahaye, Gilbert Lahaye, Laëtitia Lahaye, Philippe Roudier.

Broché - format : 18 x 25 cm
ISBN : 978-2-917232-82-8 • 23 novembre 2018 • 268 pages
EAN13 : 9782917232828
EAN PDF : 9782140106132

* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

YOMBÉ, UN OUVRIER DU MALI POSTCOLONIAL-Christiane Ray, Richard Toé


Écrire l'Afrique


TÉMOIGNAGE, AUTOBIOGRAPHIE, RÉCIT AFRIQUE SUBSAHARIENNE Mali


Ces entretiens font revivre, à travers un destin singulier, le combat des Maliens pour prendre en main l'avenir de leur pays en s'appuyant sur les connaissances techniques des ouvriers, l'utilisation de la langue nationale, la confiance dans les savoirs traditionnels. Yombé Richard Toé a mené son combat au Mali et sera le premier responsable malien d'une usine d'égrenage de coton. Actuellement, à près de 80 ans, il fait partie de plusieurs associations. Au cours de 36 entretiens avec Christiane Ray, il évoque les grandes étapes de son parcours, sa participation à la vie politique et économique du Mali, ses intérêts de toutes sortes.

Yombé Richard Toé est né « vers 1940 » au Soudan (le Mali actuel), dans l'ancien empire colonial français. Il a 16 ans lorsqu'il décide de contineur sa scolarité dans un centre technique à Bamako, passe ensuite quelques années en France avant de revenir mener son combat au Mali en mettant ses compétences au service de l'indépendance technologiuqe et de la construction démocratique de son pays.
Christiane Ray est enseignante retraitée, et ami de Yombé Richard Toé depuis plus de 50 ans.

AFRIQUE-OCCIDENT : LE NEW DEAL INDUSTRIEL-Stratégie et politique économique-Amos René Martin Tonye


Points de vue


DÉVELOPPEMENT ECONOMIE AFRIQUE SUBSAHARIENNE EUROPE


Ce livre jette les bases d'un front commun à bâtir entre l'Afrique et l'Occident pour pouvoir stopper l'immigration clandestine qui décime la jeunesse africaine en Méditerranée et qui risque de détruire les Occidentaux.

Il propose une alternative et formule des modèles économiques qui sont en adéquation avec les ressources budgétaires et naturelles des États africains pour parvenir à améliorer les facteurs de production afin de préparer une véritable industrialisation de l'Afrique et créer des emplois sur le sol africain sans provoquer ni le chômage ni l'inflation dans les économies occidentales.


Amos René Martin Tonye est économiste et mathématicien.

LE VEUVAGE EN AFRIQUE Dimensions socioculturelles, mystiques, morales et juridiques Bernard Tondé

 

Études africaines


ANTHROPOLOGIE, ETHNOLOGIE, CIVILISATION SOCIOLOGIE AFRIQUE SUBSAHARIENNE


Tout en plaidant pour une véritable humanisation des rites de veuvage, l'auteur met en garde les communautés contre les dérives actuelles constatées à ce sujet.

En effet, d'une pratique purement symbolique autrefois, ces rites sont devenus un instrument de violences et de tortures physiques, psychologiques, morales et économiques.

Il s'agit moins de s'adapter à la postmodernité que d'opérer une sérieuse prise de conscience face à la problématique du veuvage dans les sociétés.

Bernard Tondé, prêtre du diocèse de Bondoukou en Côte d'ivoire, est chargé de couts à l'Université Pontificale Urbanienne de Rome en Italie où il enseigne la Théologie morale et la Théologie spirituelle.

logotwitterFacebook