Filtrer les éléments par date : jeudi, 13 juin 2019
jeudi, 13 juin 2019 11:33

MARGINAL. ROMAN Mour Seye

 

Ce roman est un véritable plaidoyer pour la réinsertion sociale et professionnelle des anciens détenus.

Harmattan Sénégal
LITTÉRATURE ROMANS, NOUVELLES AFRIQUE SUBSAHARIENNE Sénégal

Accusé de trafic de drogue, Djibril, jeune étudiant, est arrêté puis emprisonné pendant trois ans avant d'être relaxé.

À sa sortie de prison, il est rejeté par la société. Il fréquente quelque temps un gang avant de devenir assistant d'un maître coranique.

Son existence bascule et Djibril découvre d'autres réalités de la vie en marge de la société.

Une nuit, contre toute attente, Djibril disparait malgré lui et se retrouve dans la situation la plus extravagante et la plus sombre de sa vie. Fera-t-il le bon choix ?

Ce roman est un véritable plaidoyer pour la réinsertion sociale et professionnelle des anciens détenus.

Né en 1989 à Khombole (Thiès), Mour Sèye est professeur de Lettres. Slameur-parolier et chroniqueur politique à la radio Campusactu, il est membre du Cénacle des jeunes auteurs du Sénégal (CJAS). Poète-écrivain, Mour Sèye est aussi membre du Collectif Parlons poésie et a participé à l'anthologie poétique De Cris et d'encre parue en 2018.

Publié dans Ex-libris

 

Ouverture Philosophique
PHILOSOPHIE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

Cet ouvrage introduit l'épistémologie de la complexité d'Edgar Morin (1921-), qui épouse l'esprit de la métaphysique de la connaissance consacrée aux relations complexes entre la simplicité, la simplexité et la complexité. Deux raisons à cette dialogique pensante : d'abord, Morin contribue de manière significative à la critique du scientisme et de l'apriorisme.

Ensuite, son corpus transversal ouvre un espace des possibles de méditation de l'être pris dans son indétermination totale et dans une tension essentielle entre ce qui est et ce qui pourrait être.

C'est donc une contribution à l'avènement d'une pensée interstitielle qui ne dévalorise pas les conditions de possibilité d'une science de la complexité.

Auguste Nsonsissa, Docteur en Philosophie, Maître de Conférences à l'Université Marien Ngouabi), Habilité à Diriger des Recherches (HDR) de l'Université Paul Valéry, Montpellier 3, France. Chercheur Associé au Centre Edgar Morin (IIAC/EHESS/CNRS), Paris, et Membre Associé à la Société de Philosophie des Sciences (SPS), Paris. Il enseigne la philosophie de la logique, l'épistémologie et l'histoire des sciences à la Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines de Brazzaville-Congo. Il est auteur de 9 ouvrages dont Refaire les mondes (l'Harmattan, 2018), et La dynamique de la nature, (L'Harmattan, 2017).
Gévi Ankomo Ampini prépare une thèse de Doctorat Unique en Philosophie de l'Université Marien Ngouabi de Brazzaville, Congo, sous la direction du Professeur Marcel Nguimbi. Il mène des recherches sur « la cosmologie scientifique dans l'axe de la pensée complexe d'Edgar Morin ».

Publié dans Ex-libris

 

14 juin 2019 @ 11 h 00 min Fin : 30 juin 2019 @ 19 h 00 min 49 avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris 19


Venez voir, il y a du beau, du chopix, les mécènes et autres sont conviés, Mme Bertrand saura vous conseiller
Sous la houlette de D Bertrand commissaire et galeriste. Elle met à l'honneur un artiste talentueux en présentant des tableaux grands formats.


L'artiste est un visionnaire....


Je remercie la doyenne et femme de culture et des arts Mme Marie Laure De Lacvivier qui m'a donné l'information. Elle suit ce jeune artiste depuis 5 ans et ne boude jamais son plaisir.

JE VOIS UN OISEAU


Cette année marque les cinquante ans de l'artiste Sénégalais Soly Cisse. La D Galerie lui rend hommage du 14 au 30 juin 2019 dans son espace parisien au 49, av. Jean-Jaurès, dans le 19e arrondissement. L'exposition est accessible à tous, de 11h à 19h du mardi au dimanche, et accessible chaque mercredi en nocturne jusque 22h.


JE VOIS UN OISEAU, c'est l'évocation de celui qui regarde, celui qui voit et donne l'existence d'une oeuvre par sa lecture. Ce que décrit l'artiste quand il parle de cet infini que chaque tableau semble susurrer. "Pour moi, le tableau n'est jamais le même. Le tableau change, je cherche, je vois un oiseau.." Soly Cissé évoque ainsi les formes qui jaillissent de ses tableaux, sans cesse renouvelées.
L'exposition de la D Galerie met l'accent sur la nouvelle abstraction qui naît des dernières peintures de l'artiste. Une recherche de synthèse des motifs autant que des éléments empruntés à la nature d'une part et à la civilisation d'autre part. En un manifeste plus engagé peut-être, Soly Cissé crée ce qui vient avant que l'hypocentre ne provoque la rupture. Il réunit l'homme et le règne animal dans un espace commun, moins figuratif qu'auparavant, fait de mélanges et de fondus colorés.


La composition de ses nouvelles toiles s'en ressent d'autant plus vivante, frétillante parfois, aérienne, flottante.


JE VOIS UN OISEAU est donc une exposition dont le titre rappelle aux thèmes de l'artiste autant qu'à ses positions, celles d'un artiste qui passe par l'intensité des bleus, roses, ocres, et la douceur des verts, violets, jaunes pour construire un espace, celui du vivant.


14/06/2019 75019 Paris http://dgalerie.com/


https://www.alouette.fr/agenda/je-vois-un-oiseau-exposition-soly-cisse-la-d-galerie

L'exposition "JE VOIS UN OISEAU" réunit un ensemble d'œuvres réalisées par Soly Cissé entre 2017 et 2019. Connu à travers le monde pour des expositions iconiques au Sénégal, en France, Italie, Allemagne, Espagne, il est avant tout un maître de la couleur. Peintre et plus récemment sculpteur, Soly Cissé s'amuse à éloigner du réel pour mieux le révéler. Sa peinture expressive et énergique, directe voire brutale, évoque des formes anthropomorphes réunies en un théâtre aux dimensions monumentales. Souvent à l'échelle du visiteur, à taille humaine, les figures totémiques de ses peintures dansent en procession dans un espace où la couleur est perspective. Le regard de l'observateur est sans cesse renouvelé. Les formes semblent s'arrêter au halo qui les entoure. Les vibrations de couleurs et la touche franche produisent pourtant un glissement permanent de celles-ci, confondant le spectateur dans plusieurs réalités scénaristiques.
http://dgalerie.com/je-vois-un-oiseau-soly-cisse/

Né à Dakar en 1969, Soly Cissé est peintre, sculpteur, vidéaste et scénographe. Après être sorti major de sa promotion de l'école des Beaux-Arts de Dakar en 1996, Soly Cissé est sélectionné en 1998 aux biennales de S ã o Paulo et de Dakar, puis en 2000 à celle de La Havane.

Depuis deux décennies, cet artiste érudit aborde une variété de médias : peinture, collage, dessin, sculpture et se réfère à de multiples sources : art brut, graffitis, pop art, expressionnisme, figuration libre, art populaire, auxquelles il mêle des évocations de ses sources ancestrales. Son travail expérimental de collages assemble des éléments ready-made, sur papier ou sur toile qui assument un double sens pour dire le monde présent. A une figuration au fort pouvoir d'expression se mêle, écriture, codes-barres, chiffres. Une lecture nouvelle et stimulante où jubilation de la couleur et force du trait nous entraînent loin des styles passé, dans un désordre, morcellement et fantasme à l'image d'un monde en plein bouleversement.

Détails
Début :
14 juin 2019 @ 11 h 00 min
Fin :
30 juin 2019 @ 19 h 00 min
Catégorie d'Évènement:
Expositions Galeries
Lieu
D Galerie

49 avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris 19

Publié dans Art & Culture

Une nouvelle journée mondiale en 2015, celle consacrée aux albinos, la journée internationale de sensibilisation à l'albinisme. Pour soutenir ... la cause des albinos dans le monde


Résolutions et mandats


En 2013 et 2014, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies et la Commission africaine des droits de l'homme et des peuples ont adopté des résolutions qui réclamaient la prévention des agressions et de la discrimination à l'encontre des personnes atteintes d'albinisme. Le 18 décembre 2014, l'Assemblée générale adoptait la résolution 69/170, proclamant, à compter de 2015, le 13 juin Journée mondiale de sensibilisation à l'albinisme.


« Les personnes atteintes d'albinisme sont victimes de nombreuses formes de discrimination dans le monde. L'albinisme continue d'être profondément mal compris, aussi bien sur le plan social que médical. L'apparence physique des personnes souffrant d'albinisme est souvent l'objet de croyances et de mythes erronés découlant de la superstition, ce qui favorise leur marginalisation et leur exclusion sociale, qui, à leur tour, donnent lieu à toutes sortes de stigmatisations et de discriminations. Dans certaines communautés, ces croyances mettent en danger constant la vie et la sécurité des personnes atteintes d'albinisme. Et ces mythes millénaires sont présents dans les pratiques et attitudes culturelles de populations à travers le monde »


Les NTICS ont contribué à parler de la situation dramatique des albinos ici et ailleurs.


La situation est toujours difficile dans certaines contrées du monde et ce n'est pas normal.


Les crimes rituels liés aux mentalités primitives continuent.


Les rapts d'albinos, continuent et les Etas ne disent pas grand-chose alors qu'ils sont tenus de le sécuriser comme tous les citoyens.
La société civile essaie de les protéger et on le voit de temps en temps quand un homme suspect se ballade avec un sac ou une valise ou à moto, etc.
Sur FB on voit de plus en plus de personnes atteintes d'albinisme se montrer, parler et mettre en avant leurs activités.
Des gens comme Annie Mokto, Mariam, Anida Ntankeu, Ursule Ursule, Bamba Diop de Anas du Sénégal, se battent pour faire avancer la cause des albinos
Des musiciens, Bernard Biarel et Pablo U-WA depuis la France mettent en musique la situation des albinos à travers le monde
La grande association genespoir milite (Bénédicte-brillante conférencière) pour la science et comprendre le gène
Il ne faut pas oublier dans cette bataille les parents d'enfants albinos qui sont persécutés et qui souffrent en silence. Il faut aussi les intégrer dans les campagnes pour les soulager et ne pas les culpabiliser. Un albinos est une personne.
La pauvreté est un facteur important qui brise les familles et les délinquants profitent pour corrompre les parents pauvres. Luttons contre la pauvreté et soyons dignes et respectueux des différences. Il faut cultiver le cœur.
Comment agir ainsi sur autrui quand tu n'agiras pas de la sorte sur toi-même.
Pensons à la théorie du regard de Levinas.
Les albinos sont partout maintenant dans la mode, le stylisme, la banque, la musique, il suffit de trouver les outils et moyens pour faciliter l'instruction : Lunettes, loupe, casquettes , chapeaux, crèmes scolaires indice 50, soigner et protéger la peau hypersensible, ......accès aux soins


Pour lutter contre les violences faites aux albinos, il faut penser aux bracelets électroniques pour géolocaliser les albinos, il faut recenser toutes naissances et former les personnels de santé à la prise en charge, il faut faire des diagnostics prénataux et informer les parents en amont, il faut lutter contre l'obscurantisme, il faut punir les donneurs d'ordre ' homme politiques puissants qui envoient les brigants tuer pour faire des gris-gris) il faut éduquer les sorciers et marabouts qui pratiquent ou commandent les crimes rituels,
PS : Nous allons écrire un livre de témoignages sur l'albinisme un jour avec divers acteurs albinos ou non.
De tout cœur avec vous. Pape Bakary Cissoko


Le 13 juin 2015, c'est la première journée internationale de l'albinisme. Son but est de sensibiliser le grand public aux difficultés rencontrées par les albinos dans leur vie quotidienne et lutter contre le rejet qu'ils peuvent parfois subir dans certaines sociétés.
La journée veut aussi être un appel aux dons en faveur de la recherche.
Mieux connaître l'albinisme
Maladie remativement méconnue, l'albinisme est suscitée par un défaut de production de la mélanine, substance qui donne sa couleur à notre peau.
La mélanine a aussi un rôle protecteur de la peau par rapport aux attatques des rayons ultraviolets du soleil. Elle contribue, chez les sujets sains, au développement du système nerveux visuel et de la rétine.
Le défaut de production de mélanine, comme chez les albinos, a plusieurs conséquences possibles :
• dépigmentation partielle ou totale de la peau, des cheveux ou des yeux.
• déficiences visuelles dans la mesure où on observe un développement anormal de la rétine durant la période fœtale.
• difficulté à supporter la lumière ou photophobie. La lumière peut provoquer des sensations visuelles pénibles, voire douloureuses.


Un site à visiter : www.genespoir.org genespoir.org

Et, pour que cette importante Résolution ne reste pas lettre morte, la célébration de la JISAM-2019 qui aura lieu le 13 juin 2019 de 17h00 à 21h00 au Centre Afrika de Montréal aura pour thème: L'importance de l'éducation sur les droits humains des amélaniques.


Des spécialistes ses sciences de l'éducation nous expliqueront comment introduire avec efficacité l'enseignement de l'amélanisme dans les systèmes éducatifs. Les scientifiques se pencheront sur la foison du cancer de la peau chez les amélaniques ces derniers temps. Les juristes aborderont la thématique des droits humains et nous diront pourquoi la Résolution de l'AFP est le plus important texte en matière des droits humains depuis la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948. Les théologiens nous parleront de la valeur humaine de l'amour, de l'empathie et de la dimension spirituelle de la tolérance et de la différence.
CANADA


L'albinisme touche en moyenne 1 personne sur 20 000 dans le monde.

Il est provoqué par un défaut de production de la mélanine, pigment responsable de la couleur de notre peau, de nos cheveux et de nos yeux. Une personne atteinte d'albinisme n'aura donc pas la même apparence que les autres, mais souffrira également de gros problèmes de vue, ainsi que d'une protection beaucoup moins efficace contre la lumière du Soleil.


Et de ces problèmes déjà conséquents découlent des difficultés de scolarisation, d'emploi, d'intégration sociale liées comme souvent à un manque de connaissance de la maladie. Si être albinos dans les pays dits « civilisés » est déjà très difficile, ça l'est encore plus par exemple sur le continent africain, où les anciennes croyances ont la peau dure : en Tanzanie ou au Congo, les albinos sont persécutés et tués pour préparer des potions censées apporter succès et richesse...


Cette journée du 13 juin est donc là pour pousser les gens à s'informer, et pourquoi pas à montrer leur soutien vis à vis des personnes touchées par cette maladie. Pour ce faire, postez une photo de vous sur les réseaux sociaux avec l'index droit pointé vers votre oeil droit, en utilisant le hashtag #ILookOutForAlbinism.


https://www.lespritsorcier.org/labo-blogs/13-juin-journee-internationale-de-sensibilisation-a-lalbinisme/

Publié dans Société

AUDIO

Les enfants ne sont pas
Epouses africaines
  https://youtu.be/bbus9GJ3OxA Ces femmes qui refusent de participer au budget familial ...
Rentrée Scolaire :
  VOICI LE LIEN https://youtu.be/V7rGqslDhOA ...

Calendrier

« Juin 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Video galleries

logotwitterFacebook